EASTFIELD Vapeur britannique

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
olivier 12
Messages : 3926
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

EASTFIELD Vapeur britannique

Message par olivier 12 » ven. oct. 09, 2020 9:17 am

Bonjour à tous,

EASTFIELD

Vapeur britannique construit en 1900-1901 au chantier Osbourne Graham de North Hylton.

2147 tx JB. Longueur 87,2 m Largeur 13,1 m Creux 5 ,8 m
Machine trois cylindres à triple expansion 1 hélice

1901 EASTFIELD Eastfield SS Co Ltd Londres
1903 EASTFIELD Field Line Cardiff Ltd Londres

Accident du 3 Décembre 1909

Au retour d’un voyage de trois mois à Bornéo, EASTFIELD fait route de Barry Dock (Pays de Galles) à Hull sur ballasts.
Le 3 Décembre 1909 le navire se retrouve en difficultés au large de Newhaven et envoie des signaux de détresse. Il mouille une ancre au large du cap Birling, mais à cause de la tempête chasse sur son ancre vers l’Est et à 04h00 s’échoue entre le cap Birling et Beachy Head, juste sous le phare de Belle Tout.

Voici le phare de Belle Tout (Alamy image)

Image

L’équipage de 21 hommes, plus 1 clandestin, débarque du navire à marée basse et marche le long de la falaise jusqu’à l’échelle permettant de remonter sur cette falaise au cap Birling.

Le 14 Décembre, 5 remorqueurs et un navire de sauvetage tente de remettre le navire à flot en profitant d’un fort coefficient de marée, mais la tentative échoue. Le 26 Décembre, lendemain de Noël, EASTFIELD parvient à se déséchouer tout seul en utilisant sa machine et rentre à Tilbury pour examen de la coque. Il reprend ensuite sa navigation.

Voici trois images du navire échoué sous les falaises de Beachy Head. (Wrecksite EU)

Image

Image

Image

Au dos de la 3e carte postale l’envoyeur adresse ses vœux de Noël et du Nouvel An à son correspondant et précise : « Les canots de sauvetage sont certains de rester à bord !!! »

Image

Le torpillage d’EASTFIELD le 27 Novembre 1917.

EASTFIELD a quitté Newport pour Dieppe avec un chargement de charbon. Réquisitionné par le Gouvernement.

Capitaine John HUMPHREYS
23 hommes d’équipage dont 20 Britanniques, 1 Russe, 1 Portugais et 1 Japonais.
Equipé d’un canon de 90 mm armé par MAC KASMILL et MAC DONALD..

Rapport du capitaine

Le 27 Novembre 1917 à 10h30 le navire se trouve à 5,5 milles à l’ESE de Dodman Point (Cornouailles) et fait route NEqN à 8 nœuds.
Vent de force 6 à 8. Mer très forte. Violentes averses. Mauvaise visibilité (200 yards).
Capitaine et second capitaine à la passerelle. Lieutenant et 2 canonniers à l’arrière au canon et 1 veilleur sur le gaillard. Pas vu de sous-marin.
Quatre vapeurs faisant route à l’Est et deux faisant route à l’Ouest.

Le sillage d’une torpille est aperçu quand elle est à 200 yards sur tribord de l’étrave. Elle frappe le navire entre la soute à charbon et la cale avant. Il commence à s’enfoncer rapidement après l’explosion.

Le chauffeur et soutier John CAMANDA, né au Sierra Leone est tué par l’explosion.

Le reste de l’équipage abandonne le navire dans les embarcations. Il est récupéré par le canot de sauvetage de Mevagissey et débarqué dans ce port.
Enquête menée à Charlestown.

Le sous-marin attaquant

C’était l’UB 57 du Kptlt Otto STEINBRINCK, un redoutable sous-marinier (206 navires coulés) dont on trouve l’histoire sur ce lien :
https://uboat.net/wwi/men/commanders/343.html

L’épave, remarquablement conservée repose droite par environ 40 m et l’on peut voir le canon situé à l’arrière.
C’est un bon but de plongée et la cloche du navire a été récupérée.
La voici

Image

Cdlt
olivier

Répondre

Revenir à « MARINE »