KAI Vapeur danois

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
olivier 12
Messages : 3796
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

KAI Vapeur danois

Message par olivier 12 » dim. mars 22, 2020 8:58 am

Bonjour à tous,

KAI

Vapeur danois construit en 1883 sous le nom de WHITBY ABBEY au chantier Osbourne Graham de North Hilton (Sunderland).

1419 t. Longueur 74 m. Largeur 10,4 m. 1 hélice

1883 WHITBY ABBEY Pyman, Watson & Co Cardiff Angleterre
1897 GANGER ROLF A/S Ganger Rolf Oslo Norvège
1900 KAI D/S Myren Copenhague Danemark

Voici deux photos du navire sous le nom de WHITBY ABBEY

Image

Image

Et une photo sous le nom de KAI après 1900 (Source uboat.net – Musée maritime danois)

Image

La perte de KAI

Le navire a quitté Melilla pour Port Talbot avec un plein chargement de minerai de fer. Affrété par le Gouvernement britannique. A quitté Gibraltar le 4 Novembre 1917 à 15h00 avec le convoi HG 27 de 21 navires escorté par 6 ou 7 croiseurs auxiliaires. Mais le 5 à midi, KAI étant trop lent, le convoi le laisse en arrière.

Capitaine K. JENSEN de Lessu (Kattegat)
17 hommes d’équipage en tout dont 13 Danois et 4 Espagnols.
1 marin Danois et 1 marin Suédois ont été embarqués comme passagers à Gibraltar par le Consul du Danemark
Enfin, 1 signaleur anglais, F. HUBBARD, a aussi embarqué à Gibraltar.
Non armé.

Rapport d’enquête d’après un rapport de la censure postale française.

KAI fait route à pleine vitesse à 6,5 nœuds, au N62W, sans zigzags. Fort vent de NW. Mer forte. Temps clair. Un homme sur le gaillard, Capitaine, 2e lieutenant, le signaleur et 1 marin à la passerelle. Pavillon danois hissé.

A 17h00 le 5 Novembre 1917 par 36°34 N et 08°11 W le navire est canonné par un sous-marin qui ne tire qu’un seul coup. Il n’est pas touché. Le sous-marin est venu en surface et a tiré sur le côté tribord avant. Le capitaine estime qu’en raison de son chargement le navire coulera immédiatement s’il est gravement touché et il ordonne l’évacuation. L’équipage prend place dans les deux embarcations.
Le sous-marin approche des embarcations, fait monter les hommes à son bord et 7 Allemands se rendent à bord du vapeur avec l’embarcation du capitaine. Ils y déposent 16 petites bombes en forme de tubes. Le capitaine est le seul à pouvoir revenir avec les Allemands sur son navire, sous prétexte d’aller chercher des vêtements chauds. Le sous-marin reste immobile en surface et les Allemands s’emparent de tout ce qu’ils peuvent : farine, pommes de terre, spiritueux, savon, médicaments. Le seul article qu’ils négligent est le sucre. Tandis qu’ils sont absorbés par la recherche de provisions, la capitaine parvient à brûler sans être vu les instructions confidentielles remises à Gibraltar, à l’exception toutefois des « Convoy Regulations » de Septembre 1917. Mais il est possible que les Allemands ne les aient pas trouvées avant de couler le navire.

Le capitaine a été interrogé en allemand par le commandant du sous-marin qui lui a demandé ses impressions au sujet de la guerre. Il lui dit que la déroute italienne est complète et que l’Allemagne sera bientôt définitivement victorieuse. Le capitaine (qui déclare ne pas être germanophile) s’abstient de répondre.
Il déclare au commandant que son équipage est entièrement composé de Danois et d’Espagnols, avec un passager Suédois, ce qui évite que le signaleur ne soit fait prisonnier.

A 17h45, les Allemands ouvrent les panneaux des cales et font couler le navire.

Le 6 Novembre à 02h30 les deux embarcations sont aperçues par le vapeur espagnol ISLA DE PANAY qui se rendait à New York. Il recueille les naufragés et les débarque à Cadix avec l’aide du bateau-pilote.

Voici une vue du vapeur transatlantique ISLA DE PANAY construit en 1882 et qui se perdra en 1929 sur les récifs de Los Primos lors d’une traversée Barcelone – Fernando Poo.

Image

L’officier enquêteur estime que la capitaine a fait ce qu’il pouvait pour sauver son équipage et éviter la capture.

Description du sous-marin

Environ 150 pieds de longueur
Proue semblant arrondie
Double coque, l’eau circulant dans l’intervalle.
Kiosque haut de 2,75 m. Passerelle et périscope en haut du kiosque
Peinture grise neuve.
Semble posséder la TSF. Avec des fils fixés le long du bord.
1 seul canon de calibre inconnu sur l’arrière du kiosque
Portait le pavillon de guerre allemand.

Le commandant était jeune, environ 26 ans, blond, bien rasé, portant comme le reste de son équipage des vêtements de cuir. Le capitaine Jensen pense qu’il devait y avoir 3 officiers et environ 25 officiers mariniers et matelots.

Le sous-marin attaquant

C’était l’U 63 du Kptlt Otto SCHULTZE.

Cdlt
olivier

olivier 12
Messages : 3796
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: KAI Vapeur danois

Message par olivier 12 » mer. mars 25, 2020 8:36 am

Bonjour à tous,

Une autre vue du vapeur ISLA DE PANAY qui récupéra les naufragés de KAI

Image

Cdlt
olivier

Répondre

Revenir à « MARINE »