HARFLEUR, ex-FONDEUR — Cargo — Société anonyme dite « Les Armateurs français ».

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Rutilius
Messages : 12969
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

HARFLEUR, ex-FONDEUR — Cargo — Société anonyme dite « Les Armateurs français ».

Message par Rutilius » dim. mai 19, 2019 11:23 pm

Bonsoir à tous,

Harfleur, ex-Fondeur — Cargo — Société anonyme dite « Les Armateurs français ».

Navire de type Gharb construit en 1920 à Port-de-Bouc sous le nom de Fondeur par la société anonyme dite « Société des Chantiers et ateliers de Provence » pour le compte de la Flotte de l’État. A la suite d’une convention relative à la liquidation de ladite flotte, conclue le 23 novembre 1921 entre l’État et la société anonyme dite « Les Armateurs français » [Siège social : Paris, 6, rue Vignon (VIIIe Arr.), puis 36, rue de Naples (VIIIe Arr.)], acquis peu après par cette dernière pour le prix de 483.840 fr., avec un délai de paiement de 14 ans [Loi du 21 janvier 1928 portant approbation des contrats de vente de navires de la flotte de l’État, Annexe III (J.O. 28 janv. 1928, p. 1.011 et 1.012)] ; renommé Harfleur. Ultérieurement reconverti en navire-citerne.

Caractéristiques : Jauge : 1.138 t.jb, 564 t.jn et 1.390 t.pl. Dimensions : 66,88 x 10,42 x 3,76 m. Propulsion : 2 machines à triple expansion ; 700 cv. Vitesse : 9,5 nœuds.


HARFLEUR - Navire-citerne - x - .jpg
HARFLEUR - Navire-citerne - x - .jpg (125.91 Kio) Consulté 128 fois

En 1934, sous le nom de Girafe, propriété de la Société anonyme des raffineries de pétrole de la Gironde, société au capital de 35 millions de francs, formée le 29 décembre 1929 à Paris [Siège social : 9, rue Christophe Colomb (VIIIe Arr.)] pour une durée de 99 ans (Archives commerciales de la France, n° 10, Mercredi 22 janvier 1930, p. 457).

Le 22 mars 1934, à Port-Jérôme, commune de Notre-Dame-de-Gravenchon — aujourd’hui Port-Jérôme-sur-Seine — (Seine-Inférieure — aujourd’hui Seine-Maritime —), vers 11 h. 35, est victime d’une explosion suivie d’un incendie alors qu’il était amarré au quai de la Société franco-américaine de raffinage société anonyme au capital de 20 millions de francs, formée le 3 septembre 1929 à Paris [Siège social : 89, avenue des Champs-Élysées (VIIIe Arr.)] pour une durée de 99 ans (Archives commerciales de la France, n° 77, Mardi 24 septembre 1929, p. 4.109) — et venait de commencer un chargement d‘essence..

Neuf victimes, six membres de l’équipage, dont le capitaine Robert Sébastien Jean CORDEAU, capitaine au long-cours inscrit au quartier de Nantes, n° 536, et trois employés de la raffinerie ; 10 blessés.


L’Ouest-Éclair — éd. de Caen —, n° 13.652, Samedi 24 mars 1934, p. 1.

L.O.E. 24-III-1934 - 1 - .jpg
L.O.E. 24-III-1934 - 1 - .jpg (143.75 Kio) Consulté 128 fois
Dernière modification par Rutilius le ven. mai 24, 2019 3:04 pm, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Memgam
Messages : 3611
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: HARFLEUR, ex-FONDEUR — Cargo — Société anonyme dite « Les Armateurs français ».

Message par Memgam » lun. mai 20, 2019 8:05 am

Bonjour,

Girafe, ex-Vanghelis, ex-Roxane Ambatielo, ex-Harfleur, ex-Fondeur.

1920, Fondeur.
1922, Harfleur, Armateurs français.
1927, Favieros, grec.
1928, sous le nom de Roxane Ambatielo, navire grec, transformé en pétrolier.
1930, Vanghelis, indicatif SVBF, immatriculé à Argostoli, armateur S.F. Alexandrato & Cie.
1930, Girafe, nom choisi pour rappeler par ses premières lettres les Raffineries de Gironde.
1936, démoli au Havre ou il avait été remorqué le 29 mars 1934, après son explosion à Port-Jérôme.

Dans l'explosion à Port-Jérôme, alors que Girafe chargeait de l'essence, deux ingénieurs et un ouvrier de la Société franco-américaine ont péri.
Un matelot, Jean Ancel, inscrit à Cherbourg, et le douanier Charles Lebourdon ont reçu la médaille de vermeil FND de la SPS pour leur courage (le douanier a fermé la vanne d'arrivée d'essence et figure parmi les blessés).
Des restes humains ont été enterrés comme étant le capitaine au long cours Pondermé, mais un corps a été identifié deux jours plus tard, comme étant ce capitaine.

Source : Registre n°274, Bureau Veritas 1930.
Ouest-Eclair des 24 et 29 mars, du 7 avril et du 17 mai 1934.
Paul Bois, Hans Pedersen, La flotte des navires citernes français, MDV, 1999.

Cordialement.
Memgam

Rutilius
Messages : 12969
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

HARFLEUR, ex-FONDEUR — Cargo — Société anonyme dite « Les Armateurs français ».

Message par Rutilius » ven. mai 24, 2019 4:12 pm

Bonjour à tous,

Les suites contentieuses de l’explosion du pétrolier Girafe

— Tribunal de commerce du Havre, 4 juin 1935, Société Standard franco-américaine de raffinage c/. Société des raffineries de pétrole de la Gironde ;

— Tribunal de commerce du Havre, 23 juillet 1935, Consorts Davril c/. Société générale des huiles de pétrole (Recueil de jurisprudence commerciale et maritime du Havre, 1935, I., p. 198 et s.).

—> https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k ... f207.image

— Tribunal civil du Havre, 15 mai 1936, Veuve Lagnier c/. Société des raffineries de pétrole de la gironde et Société générale des huiles de pétrole (Le Droit maritime français, 136, Jp. p. 302.).

—> https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k ... f309.image

— Cour d’appel de Rouen, 19 décembre 1936, Davril c/. Société générale des huiles de pétrole (Le Droit maritime français, 1936, Jp. p. 117.).

—> https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k ... f124.image
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 12969
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

HARFLEUR, ex-FONDEUR — Cargo — Société anonyme dite « Les Armateurs français ».

Message par Rutilius » ven. mai 24, 2019 6:41 pm

Bonsoir à tous,

Le capitaine du navire-citerne Girafe lors de la perte de ce bâtiment


— CORDEAU Robert Sébastien Jean, né le 9 février 1885 à Louplande (Sarthe), mort le 22 mars 1934 à Port-Jérôme, commune de Notre-Dame-de-Gravenchon — aujourd’hui Port-Jérôme-sur-Seine — (Seine-Inférieure — aujourd’hui Seine-Maritime —) dans l’incendie du navire-citerne Girafe, ex-Harfleur, de la Société anonyme des raffineries de pétrole de la Gironde. Domicilié en dernier lieu à Fresnay-sur-Sarthe (Sarthe), au 4, place Pasteur.

• Fils de Sébastien Eugène CORDEAU, né vers 1851, percepteur, et de Marie Gabrielle BESNARD, née vers 1863, sans profession, son épouse (Registre des actes d’état civil de la commune de Louplande, Année 1885, f° 2, acte n° 2).

• Époux de Suzanne Alice Marie Anne HUBERT, avec laquelle il avait contracté mariage à Saumur (Maine-et-Loire), le 16 avril 1914 (Ibid.).

**********

Inscrit provisoire le 16 juillet 1900 au quartier de Nantes, n° 732. Inscrit définitif le 9 février 1904 au même quartier, n° 16.520 ; rayé de la matricule sur sa demande la même année. Réinscrit à la matricule sur sa demande le 26 mai 1909. Reporté à la matricule des capitaines au long-cours en 1914, n° 536 (Brevet ordinaire conféré le 25 août 1914, et ce à compter du 25 juillet précédent).

Classe 1905, n° 562 au recrutement de Mamers.

Embarquements

— Trois-mâts Amiral-Halgan (Société anonyme des voiliers nantais, Nantes). Armé au long-cours à Nantes le 16 juillet 1900, n° 526, pour un voyage à Calueta-Buena (Chili) ; désarmé à Nantes le 29 avril 1901, n° 254. Capitaine Eugène Paul LEGOFFÉ, capitaine au long-cours, inscrit au quartier de Saint-Malo, f° 226, n° 451. Embarqué à ... le 16 juillet 1900 ; débarqué à Saint-Nazaire le 29 mars 1901. Pilotin.

— Trois-mâts barque Bourbaki (Société anonyme des voiliers nantais, Nantes). Armé au long-cours à Saint-Nazaire le 18 mai 1901, n° 62, pour un voyage à Portland (Oregon, États-Unis) ; désarmé à Nantes le 20 avril 1902, n° 160 (4e voyage). Capitaine Alexandre Joseph LARGOUËT, capitaine au long-cours, inscrit au quartier de Vannes, f° 40, n° 79. Embarqué à Saint-Nazaire, le 18 mai 1901 ; déserte à Portland le 11 octobre 1902, « en emportant un sac d’effets lui appartenant ». Pilotin.

[Condamné pour désertion à un mois de prison avec sursis le 9 février 1904 par le Tribunal maritime commercial de Nantes, peine amnistiée par la loi du 1er avril 1904 relative à l’amnistie pleine et entière accordée pour les faits antérieurs au 1er janvier 1904 (J.O. 2 janv. 1904, p. 2.073). Sur sa demande, rayé la même année de la matricule des gens de mer.

S’engage alors au titre du 2e Dépôt des équipages de la flotte, à Brest ; incorporé le 10 décembre 1904, matelot de 3e classe, matricule n° 86.156 – 2. Libéré le 23 mars 1909.]


— Cargo caboteur Deux-Frères (Armement Bretel Frères, Valognes). Cinq armements et désarmements successifs à Granville. Embarqué du 26 mai 1909 au 7 septembre 1911, avec des interruptions plus ou moins brèves. Matelot.

— Quatre-mâts barque Wulfran-Puget (Armement Antoine-Dominique Bordes & Fils, Dunkerque). Armé au long-cours à Dunkerque pour un voyage à Iquique (Chili), n° 28 (23e voyage) ; désarmé à Dunkerque, n° 217. Capitaine Jean Louis Marie ARZUL, capitaine au long-cours, inscrit au quartier de Paimpol, n° 162. Embarqué à Dunkerque le 24 janvier 1912 ; débarqué à Dunkerque le 6 octobre 1912. Troisième lieutenant.

— Quatre-mâts barque Dunkerque [II] (Armement Antoine-Dominique Bordes & Fils, Dunkerque). Armé au long-cours à Dunkerque pour un voyage à Iquique (Chili), n° 13 ; désarmé à Dunkerque, n° 232 (25e voyage). Capitaine Auguste Joseph BEAUJEAN, capitaine au long-cours, inscrit au quartier de Saint-Brieuc, n° 97. Embarqué à Dunkerque le 11 janvier 1913 ; débarqué à Dunkerque le 20 septembre 1913. Deuxième lieutenant.

— Trois-mâts barque Jeanne-d’Arc, ex Belen (Armement Antoine-Dominique Bordes & Fils, Dunkerque). Armé au cabotage à Nantes le 24 février 1915, n° 97 — passé au long-cours le 24 avril 1915 pour un voyage à Antafagasta (Chili) ; désarmé à Nantes le 4 décembre 1915, n° 647 (3e voyage). Capitaine Ollivier Jean HENRY, capitaine au long-cours, inscrit au quartier de Paimpol, n° 178. Embarqué à Nantes, le 24 février 1915 ; débarqué à Nantes le 4 décembre 1915 (3e voyage). Second capitaine.

— Trois-mâts barque Reine-Blanche (Armement Antoine-Dominique Bordes & Fils, Dunkerque). Armé au long-cours à Nantes, n° 475 ; désarmé à Rochefort, n° 74. Embarqué à Nantes le 14 décembre 1915 ; débarqué à Rochefort le 21 août 1916. Second capitaine.

— Le même. Armé au long-cours à Rochefort, n° 82 ; désarmé à Rochefort, n° 39. Embarqué à Rochefort le 22 août 1916 ; débarqué à Rochefort le 5 juin 1917. Second capitaine.

— Le même. Armé au long-cours à Rochefort, n° 47 ; désarmé à Dunkerque, n° 6. Embarqué à Rochefort le 6 juin 1917 ; débarqué à Dakar le 17 avril 1918. Second capitaine.

— Transport de l’État Airagoa. Embarqué à Dakar le 18 avril 1918 ; débarqué à Bordeaux le 18 juin 1918. Enseigne de vaisseau.

Schooner n° 20 (Armement ...). Armé au long-cours à Bordeaux, n° ... ; désarmé à Bordeaux, n° 515. Embarqué à Bordeaux le 7 août 1918 ; débarqué à San-Francisco (Californie, États-Unis) le 21 octobre 1918. Capitaine.

— Cargo Lieutenant-Jean-Laurent [Compagnie des chargeurs d’Extrême-Orient, Paris, 7, boulevard des Italiens (IXe Arr.)]. Sept armements et désarmements successifs. Embarqué du 4 février 1919 au 27 octobre 1922, avec des interruptions plus ou moins brèves. Second capitaine.

— Cargo Pisco, ex-vapeur interallié [Compagnie française d’armement et d’importation de nitrate de soude, Paris, 11, boulevard Malesherbes (VIIIe Arr.) — armement Bordes ; dissoute en 1935]. Armé au long-cours à ..., n° ... ; désarmé à ..., n° ... Capitaine Auguste Joseph BEAUJEAN, capitaine au long-cours, inscrit au quartier de Saint-Brieuc, n° 97. Embarqué à ... le 4 juillet 1924 ; débarqué à Hull (East Riding of Yorkshire, Royaume-Uni) le 20 décembre 1924. Second capitaine.

— Le même. Armé au long-cours à Dunkerque, n° 5 ; désarmé à Saint-Nazaire, n° 148. Capitaine Félix Marie Jules LECOQ, capitaine au long-cours, inscrit au quartier de Saint-Malo, n° 650. Embarqué à ... le 23 décembre 1924 ; débarqué à Saint-Nazaire le 20 mai 1925. Second capitaine.

— Cargo Nausicaa (Armement ...). Armé au long-cours à Rouen, n° 225 ; désarmé à Rouen, n° 225. Capitaine Auguste CARMENÉ, capitaine au long-cours, inscrit au quartier de Toulon, n° 61. Embarqué à Rouen le 7 août 1925 ; débarqué à Rouen le 4 novembre 1925. Second capitaine.

— ... / ...

— Pétrolier Girafe (Société anonyme des raffineries de pétrole de la Gironde). Armé au cabotage à Marseille, n° 32 ; désarmé à ..., n° ... Embarqué à Marseille le 18 janvier 1932 ; débarqué à ... le 24 septembre 1932. Embarqué à ... le 30 octobre 1932 ; débarqué à ... le ... Capitaine.

— Le même. ... Capitaine.
Dernière modification par Rutilius le ven. mai 24, 2019 10:24 pm, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »