chalutier charité aout 17 salonique

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: chalutier charité aout 17 salonique

Message par Memgam » jeu. mai 16, 2019 8:43 am

Bonjour,

A l'attention de Bonifacio,

il existe bien un journal de bord du patrouilleur Charité, acessible en ligne sur le site SGAmémoire des hommes, mais il ne couvre que la période du 11 janvier 1916 au 10 avril 1917, et donc rien sur le 25 août 1917.

Cordialement.
Memgam

Rutilius
Messages : 13096
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

CHARITÉ — Patrouilleur auxiliaire, ex-chalutier dieppois.

Message par Rutilius » jeu. mai 16, 2019 5:31 pm

Bonjour à tous,


Le commandant du patrouilleur auxiliaire Charité en 1916 et 1917


— GAUTIER Louis Charles, né le 8 octobre 1878 à Saint-Lunaire (Ille-et-Vilaine) et décédé le 4 juillet 1924 au Havre (Seine-Inférieure — aujourd’hui Seine-Maritime). Maître de manœuvre de réserve ; capitaine au long-cours, inscrit au quartier de Saint-Malo, f° 325, n° 645 ; classe 1898, n° 770 au recrutement de Saint-Malo.

• Fils de Louis Julien GAUTIER (Registre des actes de naissance de la commune de Saint-Lunaire, Année 1878, f° 6, acte n° 23), né le 29 mars 1845 à Pleurtuit (Ille-et-Vilaine) et décédé le 23 décembre 1899 à Saint-Lunaire (Registre des actes de décès de la commune de Saint-Lunaire, Année 1899, f° 9, acte n° 35), capitaine au long-cours, et de Joséphine Anne Marie GORGET, née le 14 février 1853 à Saint-Lunaire, sans profession ; époux ayant contracté mariage à Saint-Lunaire, le 8 juin 1876 (Registre des actes de mariage de la commune de Saint-Lunaire, Année 1876, f° 5, acte n° 8).

• Époux de Maria Eugénie RAULT, née le 3 mars 1882 à Saint-Lunaire, sans profession, avec laquelle il avait contracté mariage à Saint-Lunaire, le 4 mai 1904 (Registre des actes de mariage de la commune de Saint-Lunaire, Année 1904, f° 4, acte n° 5).

Fille de Jean-Marie Célestin RAULT, né le 8 août 1856 à Saint-Lunaire, capitaine au long-cours, inscrit au quartier de Saint-Malo, f° 240, n° 479, et de Marie Joséphine Berthe CERVONY, née le 18 octobre 1859 à Saint-Lunaire et y décédée en Mars 1909, sans profession ; époux ayant contracté mariage dans cette commune, le 28 avril 1881 (Registre des actes de mariage de la commune de Saint-Lunaire, Année 1881, f° 4, acte n° 5).

____________________________________________________________________________________________

En 1902, Jean-Marie RAULT commanda, au retour de son premier voyage, le trois-mâts barque Connétable-de-Richemont, de la Société bretonne de navigation (Raoul GUILLON, 10, quai des tanneurs, Nantes), bâtiment immatriculé à Nantes, f° 189, n° 563. Il en prit le commandement le 20 janvier 1902 à San-Francisco, après le décès du capitaine Benjamin THOREUX, survenu dans ce port le 3 janvier précédent (Armé au long-cours à Nantes le 6 juin 1901, n° 254, pour un voyage à San-Francisco ; désarmé à Nantes, le 17 août 1902, n° 342).

Puis il exerça de nouveau le commandement de ce grand voilier pour son second et dernier voyage (Armé au long-cours à Liverpool, le 8 août 1902, et administrativement à Nantes, le 20 août 1902, n° 59, pour un voyage à New-York afin d’y charger du pétrole en caisses à destination de Hong-Kong ; désarmé à Nantes, le 15 décembre 1903, n° 657).

« Dès le début, la traversée fut contrariée par des calmes et des vents contraires. Le thermomètre monta à 38° pendant plusieurs jours. Les vivres se gâtèrent et le capitaine décida de sa placer sur la route des vapeurs afin de se ravitailler. Le 22 août, un vapeur danois rencontré ne put rien fournir ; mais, le 28, le paquebot américain City of Peking vendit des vivres pour 60 dollars.
Les calmes et les légères brises d’Est continuèrent. Au mois de septembre, arrivé par 30° de latitude Nord, le capitaine se résolut à faire route sur Honolulu afin de renouveler les provisions et faire de l’eau.
Le 10 octobre, alors que le voilier comptait déjà 85 jours de mer, un trois-mâts carré, suivant la même route, fut aperçu à 2 h. 30 du matin. Deux heures après, le Connétable-de-Richemont s’échouait sur les Basses Frégates Françaises, groupe de récifs situés à 400 milles de Hawaïi.
Le 11 octobre, devant l’impossibilité de tirer le navire de sa mauvaise position, il fut décédé de l’abandonner. L’équipage embarqua dans deux baleinières et le grand canot, tous prirent la direction des îles Hawaïi.
Il fallut une longue semaine pour que l’embarcation du capitaine atteigne l’île de Niihau, la plus proche du groupe des Hawaïi, le 18 octobre. Les deux autres embarcations avaient été perdues de vue, mais leurs occupants furent sauvés eux aussi.
Deux expéditions tentèrent le sauvetage du Connétable-de-Richemont : la première en novembre 1903 et la seconde en janvier 1904, mais sans succès. » (Henri PICARD : « La fin des cap-horniers. Les dernières aventures des long-courriers français. », éd. Édita, Lausanne, 1976, p. 57.)


____________________________________________________________________________________________


□ En 1906~1907, Louis GAUTIER exerçait le commandement du trois-mâts barque Reine-Blanche, de l’armement Antoine-Dominique Bordes & Fils, bâtiment immatriculé à Nantes, f° 141, n° 421 (5e voyage : Armé à La Rochelle le 17 novembre 1906, n° 384 ; désarmé à Nantes, le 7 septembre 1907, n° 569).

—> https://www.archinoe.fr/v2/ad44/visuali ... =440656280

—> viewtopic.php?t=46698

□ En 1909, il exerçait celui du quatre-mâts barque Caroline [III], ex-Muskoka, appartenant également à l’armement Antoine-Dominique Bordes & Fils (1er voyage : ..., 14 juin 1909 ~ ..., ...).

—> viewtopic.php?f=29&t=46127

□ En Octobre 1921, il fut déclaré admissible à l’emploi d’inspecteur de la navigation maritime (J.O. 22 oct. 1921, p. 10.956).
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Avatar de l’utilisateur
bonifacio
Messages : 466
Inscription : sam. déc. 01, 2007 1:00 am

Re: chalutier charité aout 17 salonique

Message par bonifacio » mar. mai 28, 2019 1:56 pm

???? suis très interressé quand même je n'ai pas trouvé ce journal de bord. Pouvez vous m'aiguiller?

berog
Messages : 50
Inscription : lun. mai 14, 2012 2:00 am
Localisation : toulon

Re: chalutier charité aout 17 salonique

Message par berog » lun. juil. 01, 2019 9:53 pm

j'ai trouvé l' acte de naissance de Etienne Vacca. page 33/97 acte numéro 94 bonifacio corse du sud année 1886
je suis une quiche je n'arrive pas à le mettre... mais vous pouvez le consulter!! :P
Quand Madelon vient nous servir à boire
Sous la tonnelle on frôle son jupon
Et chacun lui raconte une histoire
Une histoire à sa façon.

capu rossu
Messages : 105
Inscription : mer. juil. 19, 2017 2:00 am

Re: chalutier charité aout 17 salonique

Message par capu rossu » lun. juil. 01, 2019 10:34 pm

Bonsoir,

Le voilà :

Image

@+
Alain

Rutilius
Messages : 13096
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

CHARITÉ — Patrouilleur auxiliaire, ex-chalutier dieppois.

Message par Rutilius » lun. juil. 01, 2019 11:44 pm

Bonsoir Berog,
berog a écrit :
lun. juil. 01, 2019 9:53 pm

« J'ai trouvé l’acte de naissance d’Étienne Vacca, page 33/97, acte numéro 94, Bonifacio, Corse du Sud, année 1886. »
C’était déjà chose faite ! Il conviendrait que vous preniez connaissance de l’intégralité des sujets avant de faire part de vos découvertes.
Rutilius a écrit :
jeu. mai 16, 2019 1:05 am

• Fils de Jean-Baptiste VACCA, né le 1er janvier 1859 à Bonifacio, « propriétaire agricole », et de Marie LAVIGNE, née le 30 janvier 1863 à Bonifacio, propriétaire ; époux ayant contracté mariage dans cette ville, le 21 octobre 1885 (Registre des actes de mariage de la ville de Bonifacio, Année 1885, f° 29, acte n° 24 — Registre des actes de naissance de la ville de Bonifacio, Année 1886, f° 32, acte n° 94) .
Bien amicalement à vous,
Daniel.

berog
Messages : 50
Inscription : lun. mai 14, 2012 2:00 am
Localisation : toulon

Re: chalutier charité aout 17 salonique

Message par berog » mar. juil. 02, 2019 12:20 am

je suis desole, vous aviez raison, j'aurais du lire intégralament le sujet..
amicalement
Quand Madelon vient nous servir à boire
Sous la tonnelle on frôle son jupon
Et chacun lui raconte une histoire
Une histoire à sa façon.

Répondre

Revenir à « MARINE »