COCCINELLE-I — Patrouilleur de l’État, ex-Yoskyl (1917~1920).

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Rutilius
Messages : 13052
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

COCCINELLE-I — Patrouilleur de l’État, ex-Yoskyl (1917~1920).

Message par Rutilius » mer. avr. 24, 2019 7:05 pm

Bonsoir à tous,

Beryl (1906~1915), futur Yoskyl (1915~1917) — « Passenger Tender ».

« Passenger Tender » à vapeur en acier lancé le 25 janvier 1906 (Yard n° 611) par le chantier Lobnitz & C°. Ltd., de Renfrew (Écosse, Royaume-Uni) pour le compte de la Compañía Mexicana Val del Aquila, de Mexico (Mexique) ; immatriculé à Veracruz (– d° –).

Apporté en 1912 à la Compañía Mexicana de Petróleo “El Águila” S. A., dite « The Mexican Eagle Oil Company » — société constituée en 1908 par Sir Weetman Pearson et James Hyslop. Cédé début 1915 à l’Anglo-Mexican Petroleum Products C° Ltd., devenue en 1917 l’Anglo-Mexican Petroleum Company ; renommé Yoskil, étant immatriculé à New Providence (Bahamas).

Cédé en 1917 à l’État français ; renommé Coccinelle-I et armé en patrouilleur.

Caractéristiques : Dimensions : 125.9 x 20.1 x 10.1 ft [38,37 x 6,09 x 3,07 m]. Jauge : 222 grt et 74 nrt. Propulsion : machine à triple expansion de 63 nhp ; 3 cylindres ; une hélices. Vitesse : 12,5 nd.

___________________________________________________________________________________________

Sources notament consultées

Clydeships —> http://www.clydeships.co.uk/view.php?ref=11277#v

Fundación Histarmar ~ Historia y Arqueología Marítima —>
http://www.histarmar.com.ar/MarinaMerca ... /Beryl.htm

Channel Islands Shipping —> http://channelislandsshipping.je/page72.html

____________________________________________________________________________________________
Dernière modification par Rutilius le jeu. avr. 25, 2019 10:44 pm, modifié 3 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: COCCINELLE-I — Patrouilleur de l’État, ex-Yoskyl (1917~1920).

Message par Memgam » jeu. avr. 25, 2019 8:37 am

Bonjour,

Yoskyl, ON 131739, une chaudière à deux foyers, un pour l'alimentation en mazout, l'autre pour la chauffe au charbon.

En 1915, deux commandants se sont succédés à bord alternativement:

H.J.Hencher, 51 ans, né à Londres.

E.G.S. Richardson, 38 ans, né à Lincoln.

Equipage en majorité mexicain.

Source : National Archives, Kew.

Cordialement.
Memgam

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: COCCINELLE-I — Patrouilleur de l’État, ex-Yoskyl (1917~1920).

Message par Memgam » jeu. avr. 25, 2019 10:01 am

Bonjour,

La première vente de Coccinelle I,(cf sujet Eliane) n'ayant pas aboutie, une seconde aura lieu le 2 décembre 1920. Finalement, Coccinelle I sera vendue le 7 juin 1921 à M. Aubry de Paris.

Source : La Dépêche de Brest et de l'Ouest du 16 novembre 1920.

Cordialement.
Memgam

Rutilius
Messages : 13052
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

COCCINELLE-I — Patrouilleur de l’État, ex-Yoskyl (1917~1920).

Message par Rutilius » jeu. avr. 25, 2019 6:57 pm

Bonsoir à tous,

Coccinelle-I — Patrouilleur de l’État, ex-Yoskyl (1917~1920).

Acquis en 1917 auprès de l'Anglo-Mexican Petroleum Company, le patrouilleur de l’État Coccinelle-I fut armé à l’arsenal de Rochefort-sur-Mer fin Juin-début Juillet 1917 ; il fut notamment équipé d’un poste de T.S.F. et doté de deux pièces de 75. Jusqu’à la fin du mois de Juillet 1917, il fut affecté à la 6e Escadrille de la Division des patrouilles de Gascogne, étant basé au Verdon. Il était alors commandé par l’enseigne de vaisseau de 1re classe de réserve Léopold Jean Joseph LE MEN, qui, en 1916, s’était illustré en qualité d’officier en second de l’éclaireur auxiliaire Vauban, alors en service au Cameroun.

Le 24 juillet 1917, il appareilla du Verdon à destination de Brest, où il fut mis à la disposition de l’École navale, alors commandée par le capitaine de vaisseau Lucien Pierre François LATOURRETTE. Ses canons furent démontés et les armes et munitions débarquées. Paradoxalement, il fut administrativement consi-déré comme bâtiment armé en guerre du 1er juillet 1917 au 1er juillet 1919 [Circulaire du 25 avril 1922 établissant la Liste des bâtiments et formations ayant acquis, du 3 août 1914 au 24 octobre 1919, le bénéfice du double en sus de la durée du service effectif (Loi du 16 avril 1920, art. 10, 12, 13.), §. A. Bâtiments de guerre et de commerce. : Bull. off. Marine 1922, n° 14, p. 720 et 734.].

Avec 10 autres navires, dont les yachts Boa, Éliane, Isis et Palourde-II, la Coccinelle-I fut mise en vente par le Sous-secrétariat à la liquidation des stocks, le 2 septembre 1919 dans les locaux de la Préfecture maritime de Brest, selon la procédure d’adjudication publique sur soumissions cachetées (La Dépêche de Brest, n° 13.239, Mardi 26 août 1919, p. 4). Mais sans doute en raison d’offres d’achat inférieures au prix de retrait préalablement arrêté par l'administration, ou en l’absence d’offres, l’adjudication fut déclarée infructueuse. Le bâtiment fut de nouveau proposé à la vente selon la même procédure, le 2 décembre 1920 dans les locaux de la Préfecture maritime de Cherbourg (La Dépêche de Brest, n° 13.487, Mardi 16 novembre 1920, p. 4) ; cette adjudication fut apparemment une fois encore déclarée infructueuse pour un motif identique. Il fut finalement cédé le 7 juin 1921, sans doute de gré à gré, à la société anonyme dite « Compagnie transinsulaire de navigation », nouvellement formée.


L.D.B. 26-VIII-1919 - 4 - Capture.JPG
L.D.B. 26-VIII-1919 - 4 - Capture.JPG (104.47 Kio) Consulté 236 fois


L.D.B. 16-XI-1920 - Capture.JPG
L.D.B. 16-XI-1920 - Capture.JPG (89.82 Kio) Consulté 236 fois
Dernière modification par Rutilius le jeu. avr. 25, 2019 10:46 pm, modifié 2 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 13052
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

COCCINELLE-I — Patrouilleur de l’État, ex-Yoskyl (1917~1920).

Message par Rutilius » jeu. avr. 25, 2019 7:43 pm

Bonsoir à tous,

Marin du patrouilleur Coccinelle-I

La Dépêche de Brest, n° 13.468, Jeudi 18 octobre 1920, p. 2.

L.D.B. 28-X-1920 - Capture.JPG
L.D.B. 28-X-1920 - Capture.JPG (56.2 Kio) Consulté 227 fois
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 13052
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

COCCINELLE-I — Patrouilleur de l’État, ex-Yoskyl (1917~1920).

Message par Rutilius » jeu. avr. 25, 2019 11:35 pm

Bonsoir à tous,

Celuta, ex-Coccinelle-I — Navire à passagers — Société anonyme dite « Compagnie transinsulaire de navigation », port de Granville (1921~1923).

L’ex-patrouilleur de l’État Coccinelle-I fut acquis le 7 juin 1921 par la société anonyme dite « Compagnie transinsulaire de navigation », dont le siège social était établi à Paris, au 129, boulevard Hausmann (VIIIe Arr.). Renommé Celuta, il fut baptisé dans ce port le 12 août 1921 (L’Ouest-Éclair — éd. de Caen —, n° 7.468, Mardi 16 août 1921, p. 4) ; la marraine en fut Charlotte LHOMER, épouse de Lucien DIOR, alors Ministre du Commerce et de l’Industrie, natif de Granville. Ce navire fut affecté au transport des passagers et des bagages sur la ligne Granville~Saint-Malo~Jersey (Saint-Hélier).

A la suite de la liquidation judiciaire de la Compagnie transinsulaire de navigation, intervenue le 5 janvier 1923, le Celuta et le Saint-Hélier, ex-Jeanne-Blanche, furent mis en vente le 23 juin 1923, par adjudication aux enchères publiques, par maîtres Maillard et Guillebot, courtiers maritimes à Granville (L’Ouest-Éclair — éd. de Caen —, n° 7.913, Jeudi 14 juin 1923, p. 10). Mis à prix 40.000 fr., le Celuta ne trouva pas preneur. Le 7 avril 1923, selon la même procédure, avait déjà été mise en vente par le ministère de maître Renon, notaire à la résidence de Granville, la ligne exploitée par de la compagnie sur la liaison précitée (L’Ouest-Éclair — éd. de Caen —, n° 7.846, Jeudi 29 mars 1923, p. 9).

Finalement, le Celuta fut acquis à la fin du printemps 1924 par le département du Finistère, afin de remplacer au plus vite l’Île-d’Ouessant (Capitaine Jean-François Nizou, capitaine au cabotage, inscrit au quartier du Conquet, n° 7.548), qui assurait le transport des passagers et des marchandises, voire des animaux, entre le continent et les îles de Molène et d’Ouessant. Ce bâtiment avait, en effet, sombré le 8 juin 1924 à environ 500 m « dans le Sud-Ouest du Corce », après avoir talonné la roche de Poullou-doun, au Sud du phare de la Jument, alors qu’il allait de Brest à Ouessant, ayant à bord une quarantaine de passagers, du bétail et 11 tonnes de marchandises diverses (Le Petit Parisien, n° 17.287, Dimanche 8 juin 1924, p. 3).

Le Celuta fut confié par l’administration départementale à la société anonyme dite « Compagnie des chemins de fer départementaux du Finistère », fermier du service maritime entre Brest et les îles de Molène et d’Ouessant ; sous ce nom, elle l’arma à compter du mois d’Août 1924 (La Dépêche de Brest, n° 14.805, Lundi 7 juillet 1924, p. 4 — Avis au public). Puis, sans pour autant changer d’affectation, il fut renommé en 1925 Enez-Eussa (I) — Enez-Eussa ou Enez-Heussa (Île d’Horreur ; île d’épouvante), appel-lation bretonne de l’Île d’Ouessant.

Initialement mis à prix 50.000 fr., le Saint-Hélier fut cédé à une date indéterminée à l’armateur portugais Carlos Fernandez Guerra Gomes, qui l’immatricula à Porto et le renomma alors Roberto-Ivens.

____________________________________________________________________________________________


L’Ouest-Éclair — éd. de Caen —, n° 7.468, Mardi 16 août 1921, p. 4.

L.O.E. 16-VIII-1921 - 4 - .jpg
L.O.E. 16-VIII-1921 - 4 - .jpg (112.67 Kio) Consulté 207 fois


L’Ouest-Éclair — éd. de Caen —, n° 7.846, Jeudi 29 mars 1923, p. 9.

L.O.E. 29-III-1923 - 9 - .jpeg
L.O.E. 29-III-1923 - 9 - .jpeg (48.54 Kio) Consulté 207 fois

L’Ouest-Éclair — éd. de Caen —, n° 7.913, Jeudi 14 juin 1923, p. 10.

L.O.E. 14-VI-1923 - 10 - .jpeg
L.O.E. 14-VI-1923 - 10 - .jpeg (105.04 Kio) Consulté 207 fois
Dernière modification par Rutilius le sam. avr. 27, 2019 1:47 pm, modifié 5 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: COCCINELLE-I — Patrouilleur de l’État, ex-Yoskyl (1917~1920).

Message par Memgam » ven. avr. 26, 2019 8:44 am

Bonjour,

La perte de l'Ile d'Ouessant, le 8 juin 1924, en baie de Lampaul, signalée ci-dessus par Rutilius, a fait l'objet d'un sujet dédié sur le forum.

Le Celuta a été inscrit à Granville sous le n° 1404.

Le Celuta a été inscrit à Brest sous le n°2737.

Le Celuta a commencé à porter le nom d'Enez Eussa, dès avril 1925, l'officialisation ayant eu lieu le 4 juillet 1925.

La vente de Celuta à la compagnie des chemins de fer départementaux du Finistère, est passée par les courtiers maritimes, notamment de Granville et de Brest, ce qui a permis à M. Pierre Mocaër, par ailleurs au Conseil général, de toucher une commission de 2700 fr, (3%), sans même faire partie de la délégation qui a visité le Celuta à Granville.
(la Dépêche de Brest et de l'Ouest du 17 juillet 1925).

Source : Blog de Jean-Pierre Clochon. La Dépêche, opus cité.

Cordialement.
Memgam

Rutilius
Messages : 13052
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

COCCINELLE-I — Patrouilleur de l’État, ex-Yoskyl (1917~1920).

Message par Rutilius » ven. avr. 26, 2019 11:20 am

Bonjour à tous,


La Dépêche de Brest, n° 14.805, Lundi 7 juillet 1924, p. 4.

L.D.B. 07-VII-1924 - p. 4 - Capture.JPG
L.D.B. 07-VII-1924 - p. 4 - Capture.JPG (133.07 Kio) Consulté 186 fois


La Dépêche de Brest, n° 14.839, Dimanche 10 août 1924, p. 3.

L.D.B. 10-VIII-1924 - p. 3 - Capture.JPG
L.D.B. 10-VIII-1924 - p. 3 - Capture.JPG (233.78 Kio) Consulté 186 fois
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: COCCINELLE-I — Patrouilleur de l’État, ex-Yoskyl (1917~1920).

Message par Memgam » ven. avr. 26, 2019 2:07 pm

Bonjour,

La photo du Celuta, chargé de passagers, et la fumée noire de la cheminée, rabattue vers l'avant est assez rare, car l'on évite ce genre de situation sur une photo pour la publicité d'un navire. Il vaut mieux avoir la fumée rabattue vers l'arrière, pour donner une impression de vitesse et de confort pour les passagers à l'extérieur.

Pour autant, une autre photo a été réutilisée, toujours du Celuta,quatorze ans plus tard, par la Dépêche de Brest, pour illustrer l'Enez Eussa dans un article de Charles Léger," Sur les côtes finistériennes, à bord de nos vapeurs".

L'Enez Eussa (I), desservait la ligne Brest Ouessant les mardi et vendredi, avec escales, sans accoster faute de quai, donc transbordement en canot, au Conquet et à Molène.

De la fin juin au début septembre, des excursions à la journée étaient organisées pour l'Ile d'Ouessant, l'Ile de Sein et à Douarnenez pour le pardon de Sainte Anne la Palud.

Le navire était arrêté quelques jours par an, en mai et en septembre, pour carénage, entretien et réparations.

Source : La Dépêche de Brest n° 19830 du Vendredi 22 juillet 1938 et autres numéros.

Cordialement.
Memgam

Rutilius
Messages : 13052
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

COCCINELLE-I — Patrouilleur de l’État, ex-Yoskyl (1917~1920).

Message par Rutilius » sam. avr. 27, 2019 12:37 am

Bonjour à tous,


Société anonyme dite « Compagnie des chemins de fer départementaux du Finistère »


Société anonyme formée le 9 août 1894 pour une durée de 26 ans 6 mois et 5 jours. Capital social initial : 1.200.000 fr. (Archives commerciales de la France, n° 73, Mercredi 12 septembre 1894, p. 1.132).

Statuts modifiés le 22 mars 1899 (Archives commerciales de la France, n° 73, Mercredi 12 septembre 1894, p. 1.132) puis le 27 mars 1905 (Archives commerciales de la France, n° 35, Mercredi 3 mai 1905, p. 547). ... / ...

Président du Conseil d’administration en 1918 : François BAËRT.

Une convention intervenue le 27 mai 1922 entre le préfet du Finistère et la compagnie, approuvée par un décret du 9 août 1922 (J.O. 16 août 1922, p. 8.587), afferma à cette personne morale, jusqu’au 31 décembre 1925, le service départemental par bateau à vapeur entre Brest et les îles de Molène et d’Ouessant, y inclus le service postal. Aux termes de l’article 1er de la convention en question, la compagnie s’engageait à reprendre « le bateau Île-d’Ouessant dans l’état où celui-ci lui sera remis par le département avec le matériel accessoire et les installations correspondantes, à charge de les remettre à son tour et dans l’état au moins équivalent, sauf l’usure normale, à l’expiration de [l’affermage]. » Elle était tenue d’assurer au moins deux voyages réguliers par semaine, avec escale au Conquet et à Molène (art. 3, al. 1), étant par ailleurs autorisée, avec l’accord du service départemental de contrôle et sous son entière responsabilité, à effectuer « des voyages d’excursion et des remorquages à l’aide du vapeur Île-d’Ouessant » (art. 3, al. 14).

Par une nouvelle convention conclue le 10 décembre 1926 entre le préfet et la compagnie, approuvée par un décret du 5 janvier 1926 (J.O. 13 janv 1926, p. 546), l’affermage du service maritime entre Brest et les îles de Molène et d’Ouessant fut prorogé à son bénéfice jusqu’au 31 décembre 1936, étant précisé qu'il était renouvelable deux fois par tacite reconduction pour des périodes d’une durée égale (art.13).
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »