Re: CAPE CORSO Vapeur britannique

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Répondre
olivier 12
Messages : 3378
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: CAPE CORSO Vapeur britannique

Message par olivier 12 » dim. déc. 30, 2018 11:01 am

Bonjour à tous,

CAPE CORSO

Vapeur britannique construit au chantier Russel de Glasgow en 1905.
3890 t. Longueur 117 m Largeur 14,9 m 1 hélice

1905 CAPE CORSO GBR Greenock
1917 CAPE CORSO Gouvernement britannique
1919 CAPE CORSO Wm. Garthwaite Londres
1921 CAPE CORSO Marine Nav. Co of Canada Montréal
1922 CAPE CORSO A. Coulouras Hydra Grèce
1941 LIBERIA Gouvernement français de Vichy

Torpillé par un sous-marin le 21 Septembre 1942 par 35°36 N et 11°09 E (près du cap Ras Dimas en Tunisie). Toutefois le navire ne figure pas sur le site uboat.net WWII.

Attaque par un sous-marin le 12 Octobre 1917

Traversée Cardiff – Queenstown sur lest pour prendre le convoi.
Capitaine William NICHOLSON Chestnut Hill Keswick Cumberland
Armé d’un canon 12 p. Canonniers Charles LUDBY et Donald REID
Equipage 52 hommes + 2 passagers
Rescapés : Capitaine, 39 hommes et 2 passagers

Rapport du capitaine

Le navire est torpillé par 51°31,5 N et 05°14 W à 05h10 le 12 Octobre 1917 alors qu’il fait route à 11noeuds au NW. Position à 3 milles au Sud de St Gowan light vessel.

05h10
- 1ère torpille vient de bâbord. Frappe dans la chambre des chaudières au milieu du navire.
- Les chaudières sont endommagées et l’eau envahit chaufferie et machine.
- Trou de 10 pieds carrés au niveau de la ligne de flottaison.
- Deux marins sont tués par l’explosion, dont Leon Pew, soutier.
08h30
- 2e torpille passe sous le navire sans exploser
09h00
- 3e torpille est tirée de tribord et d’environ 2 milles
- Frappe dans la salle des machines
- Sérieux dommage aux moteurs et sous la ligne de flottaison.
- Le canonnier Reid saute à la mer et se noie.

Le périscope est aperçu à environ deux milles dans l’Ouest. Le sous-marin semble stoppé ; puis plonge.

Deux canots sont mis à l’eau. L’assistant Bocock se noie lors de l’opération de mise à l’eau.
Le premier canot est secouru par le vapeur MOSS ROSE qui amène les rescapés sur le bateau-feu de St Gowan.

Nota : MOSS ROSE, que voici, était un petit cargo de 371 tons lancé en 1890 à Grangemouth. Il terminera sa carrière en s’échouant accidentellement en 1927.

Image

Image

Les rescapés du 2e canot sont recueillis par le vapeur grec GEORGIOS MARKETTOS. Ce vapeur est à son tour torpillé par le sous-marin quelques minutes plus tard. 8 hommes sont tués par l’explosion de la torpille et 1 est noyé, ce qui porte les pertes à 13 hommes. Les marins perdus sur le vapeur grec sont :
- Ashton Opérateur Marconi
- John Keen Novice
- John Selby Matelot
- Lee Matelot
- Chan Pan Matelot
- Ahyou Matelot
- John Mann Cuisinier
- Low Pow Cuisinier équipage
- Fung Sang Magasinier

Le sous-marin attaquant

C’était l’U 57 du Kptlt Karl Siegfried RITTER Von GEORG.

On notera la malchance des neuf hommes recueillis par le GEORGIOS MARKETTOS et tués quelques instants plus tard par une 4e torpille…

Quant au CAPE CORSO, il ne coula pas et fut finalement remorqué jusqu’à Milford Haven, le port le plus proche. L’avarie augmenta suite à une cassure alors qu’il attendait d’entrer en cale sèche. Mais il put être réparé et reprendre sa navigation. Il était donc devenu français lorsqu’il disparut en 1942.

Cdlt
Dernière modification par olivier 12 le mar. janv. 01, 2019 1:41 pm, modifié 3 fois.
olivier

kgvm
Messages : 1130
Inscription : ven. janv. 18, 2008 1:00 am

Re: CAPE CORSO Vapeur britanique

Message par kgvm » dim. déc. 30, 2018 12:45 pm

Votre photo montre le "Cape Corso" construit en 1929.
Voici le correct cargo:
https://www.historisches-marinearchiv.d ... _value=121

Cordialement
Klaus Günther

Memgam
Messages : 3436
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: CAPE CORSO Vapeur britanique

Message par Memgam » dim. déc. 30, 2018 12:54 pm

Bonjour,

Un navire de 3890 t et de seulement :"Longueur 11,7 m, largeur 14,9 m". Plus large que long ?

Une photo comme "Liberia" dans l'ouvrage de Brouard et alii.

Torpillé et coulé le 20 septembre 1942 à 10 milles au nord de Mehdia (Tunisie) par le sous-marin britannique Unruffled.

Source : Jean-Yves Brouard, Guy Mercier, Marc Saibène, La marine marchande française, 1939-1945, JYB, 2009, page 126.

Cordialement.
Memgam

olivier 12
Messages : 3378
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: CAPE CORSO Vapeur britannique

Message par olivier 12 » dim. déc. 30, 2018 1:56 pm

Bonjour à tous,

Merci Klaus et Memgam. Je retire donc la photo et voici le CAPE CORSO de 1917. Il était manifestement plus long que large... :)

Image

Cdlt
Dernière modification par olivier 12 le mar. janv. 01, 2019 1:43 pm, modifié 1 fois.
olivier

NIALA
Messages : 1023
Inscription : lun. févr. 14, 2011 1:00 am

Re: CAPE CORSO Vapeur britanique

Message par NIALA » lun. déc. 31, 2018 12:05 pm

Je me pose des questions sur le pavillon sous lequel naviguait ce navires lorsqu'il a été torpillé le 20 septembre 1942, et effet Jean Yves Brouard dans son livre sur la marine marchande française 1939-1945 nous dit qu'il a été rendu à son armateur grec le 27 août 1942 suite aux accords de Nevers, puis aussitôt saisi par les allemands, donc il portait le pavillon allemand, à moins que ce soit le grec, mais pas le français lors de son torpillage.

Alain
Cordialement

Alain

Rutilius
Messages : 12584
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

CAPE-CORSO — Vapeur britannique.

Message par Rutilius » lun. déc. 31, 2018 2:14 pm

Bonjour à tous,


Le capitaine du cargo Liberia, ex-Cape-Corso, lors de la perte de ce bâtiment


— CANN Paul Joseph Marie, né le 5 février 1901 à Lambézellec (Finistère), disparu en mer le 21 sep-tembre 1942 « à la suite du torpillage, à quatre milles de la côtes tunisienne, du vapeur Liberia » (Jug. Trib. civ. Marseille, 28 juill. 1943, transcrit à Brest, le 8 sept. 1943 : Registre des actes de décès de la ville de Brest, Année 1943, f° 86, acte n° 339). Domicilié en dernier lieu à Brest, au 53, rue Massillon.

• Fils de Joseph CANN, né le 31 janvier 1877 à Lambézellec, second maître mécanicien, inscrit au quartier de Brest, n° 2.221 [Promu premier maître mécanicien par une décision ministérielle du 29 septembre 1913 : J.O. 30 sept. 1913, p. 8.631 et 8.632] et de Marie Louise DONVAL, née le 28 décembre 1880 à Lambézellec, sans profession ; époux ayant contracté mariage dans cette commune, le 2 mai 1900 (Registre des actes de mariage de la commune de Lambézellec, Année 1900, f° 26, acte n° 50 ~ Registre des actes de naissance de la commune de Lambézellec, Année 1901, f° 18, acte n° 68).

[Par arrêté du Ministre de la Marine en date du 30 décembre 1917 (J.O. 1er janv. 1918, p. 81 et 82), inscrit au tableau spécial de la Médaille militaire à compter du 1er janvier 1918.

Par décret du 19 janvier 1920 (J.O. 2 janv. 1920, p. 87), bénéficiaire d’une pension de retraite à compter du 24 avril 1919. Comptait alors 37 ans, 11 mois et 7 jours de services à l’État.]


• Époux d’Anne-Marie Joséphine PENNEC, née le 20 avril 1905 à Lambézellec et décédée le 28 mai 1996 à Plougastel-Daoulas (Finistère) (Registre des actes de naissance de la commune de Lambézellec, Année 1905, f° 55, acte n° 217), sténodactylographe, avec laquelle il avait contracté mariage à Brest, le 15 juin 1925 (Registre des actes de mariage de la ville de Brest, Année 1925, Vol. I., f° 102, acte n° 203).

Fille de Louis François Marie PENNEC, né le 1er décembre 1867 à Brest-Recouvrance et décédé le 29 décembre 1943 à Brest, « garniturier » à l’Arsenal de Brest, et d’Athénaïse STÉPHAN, née le 30 novembre 1873 à Lannilis (Finistère), sans profession ; époux ayant contracté mariage à Brest-Recouvrance, le 27 novembre 1897 (Registre des actes de mariage de la section de commune de Brest-Recouvrance, Année 1897, f° 61, acte n° 119).

**********

Classe 1921, n° 3.511 au recrutement de Brest. Capitaine au long-cours, inscrit au quartier maritime de Brest, n° 9.374.

Par décret du 17 décembre 1923 (J.O. 18 déc. 1923, p. 11.747), nommé au grade d’enseigne de vaisseau de 2e classe dans la réserve de l’armée de mer. Affecté au port de Brest.

Par décret du 17 novembre 1927 (J.O. 18 nov. 1927, p. 11.813), promu à la 1re classe de son grade à compter du 1er octobre 1927.

Distinctions honorifiques posthumes

Journal officiel du 7 décembre 1942, p. 4.031.

CANN Paul - L.H. - J.O. 7-XII-1942 - .jpg
CANN Paul - L.H. - J.O. 7-XII-1942 - .jpg (67.99 Kio) Consulté 169 fois

Journal officiel du 7 décembre 1942, p. 4.032.

CANN Paul - M.M. - J.O. 7-XII-1942 - .jpg
CANN Paul - M.M. - J.O. 7-XII-1942 - .jpg (66.11 Kio) Consulté 169 fois
Dernière modification par Rutilius le mar. janv. 01, 2019 10:21 am, modifié 2 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 12584
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

CAPE-CORSO — Vapeur britannique.

Message par Rutilius » lun. déc. 31, 2018 4:46 pm

Bonsoir à tous,

□ En Juin 1920, le cargo Cape-Corso était déjà la propriété de la société d’armement Marine navigation C° of Canada Ltd. Il était alors affecté à un service régulier entre Nantes et Saint-Nazaire et les ports du Canada, dit « Canadian-French Line ».

L’Ouest-Éclair — éd. de Nantes —, n° 7.485, Vendredi 18 juin 1920, p. 5.

CAPE-CORSO - L.O.E. 18-VI-1920 - .jpg
CAPE-CORSO - L.O.E. 18-VI-1920 - .jpg (66.12 Kio) Consulté 152 fois

□ Lors de sa perte, le cargo Libéria, ex-Capo-Corso, avait nécessairement Marseille pour port d’armement. Ceci résulte de la circonstance que la constatation judiciaire du décès des marins disparus le 21 septembre 1942 avec ce bâtiment fut prononcée le 28 juillet 1943 par le Tribunal civil de cette ville, auquel incombait cette compétence en application de l’article 90 du Code civil alors en vigueur.

Et son équipage avait été très vraisemblablement recruté par la Compagnie des Chargeurs réunis, ainsi qu’il semble découler de cette brève :

Le Temps, n° 29.543, Samedi 3 et Dimanche 4 octobre 1942, p. 4.

CAPE-ROSO - L.T. 3-X-1942 - Capture.JPG
CAPE-ROSO - L.T. 3-X-1942 - Capture.JPG (81.93 Kio) Consulté 152 fois
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Memgam
Messages : 3436
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: CAPE CORSO Vapeur britanique

Message par Memgam » lun. déc. 31, 2018 5:40 pm

Bonjour,

Les dimensions du Cape Corso de 1905 sont de 112,68 x 14,93 x 7,77 m.

Le navire a été immobilisé à Dakar en 1940, angarié en 1941 et prenant alors le nom de Liberia.

Source : Clydeship.co.uk
Brouard et alii, opus cité.

Cordialement.
Memgam

Rutilius
Messages : 12584
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

CAPE-CORSO — Vapeur britannique.

Message par Rutilius » mar. janv. 01, 2019 10:27 am

Bonjour à tous,

□ Peu après la déclaration de guerre faite à l’Allemagne par le Royaume-Uni, le cargo Cape-Corso fut arraisonné par la Royal Navy et sa cargaison — vraisemblablement constituée de sacs de nitrate de soude — fut saisie, car propriété de destinataires allemands.

Elle fut déclarée « de bonne prise » par une décision rendue le 21 décembre 1914 par l’Admiralty Division de la Hight Court of Justice britannique (Aff. The Odessa ; The Cap Corso : Journal du droit international 1915, Jurisprudence, p. 680 à 683).

Bien amicalement à vous,
Daniel.

olivier 12
Messages : 3378
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: CAPE CORSO Vapeur britannique

Message par olivier 12 » mar. janv. 01, 2019 11:34 am

Bonjour à tous,

Complément avec le torpillage du GEORGIOS MARKETTOS

Vapeur grec construit en 1890 au chantier Osbourne Graham de North Hylton sous le nom de LLANBERIS.
2272 t Longueur 88 m Largeur 11,6 m 1 hélice

1890 LLANBERIS Llanberis SS Co Ltd Cardiff
1910 BADMINTON Llanberis SS Co Ltd Cardiff
1912 CORIONADIS Corionadis Bro Syra
1915 MALEAS Frangopoulos Frères Syra
1917 GEORGIOS MARKETTOS Krystos Markettos Le Pirée

Rapport d’enquête

Le navire a quitté Newport le 11 Octobre pour Oran via Milford Haven. Transporte 2996 tonnes de charbon pour le gouvernement français.
Capitaine Spyros FRANGOPOULOS
Equipage de 21 hommes en plus du capitaine, tous grecs sauf 1 Anglais.
Le 11 0ctobre 1917 à 09h00 le navire se trouve par 51°31’30 N et 05°09 W. Vent de SW force 4. Mer agitée. Visibilité médiocre.

Il stoppe cap au Sud pour tenter de prendre en remorque le CAPE CORSO. C’est alors qu’un périscope est aperçu à 500 yards sur tribord ainsi que le sillage d’une torpille approchant du vapeur. Tout l’équipage est sur le pont en train de préparer la remorque. La torpille frappe dans la salle des machines. Le canot tribord est mis en pièces et la machine est complètement hors d’usage. 5 victimes grecques (Correction à apporter au site uboat.net) + 9 hommes du CAPE CORSO qui étaient encore dans un canot le long du bord.

- Konstantinos KORNELOS Second capitaine, projeté à la mer et qui se noie
- Stalianos RODANAS Second mécanicien
- Nicolaos DORIZAS 3e mécanicien
- Odisseas KIRIAZIS Garçon de carré
- Evangelos SIRIGOS Chauffeur

Le capitaine a suivi toutes ses instructions. Au moment du torpillage il faisait tout son possible pour sauver le CAPE CORSO. Il a, à l’évidence, été induit en erreur par l’information donnée par les hommes du CAPE CORSO qui ont dit qu’ils avaient heurté une mine. Il ignorait qu’un sous-marin était en réalité dans les parages. Il a abandonné le navire car c’était le seul moyen d’éviter d’autres pertes en vies humaines.
Tout l’équipage rescapé a été embarqué sur le MOSS ROSE et débarqué à Milford Haven.

Cdlt
olivier

Répondre

Revenir à « MARINE »