U 88 - U 151 - STONECROP (Bateau piège)

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
olivier 12
Messages : 4098
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

U 88 - U 151 - STONECROP (Bateau piège)

Message par olivier 12 » jeu. déc. 13, 2018 8:31 am

Bonjour à tous,

U 88

Sous-marin type U 87 lancé le 22 Juin 1916 au chantier Kaiserliche Werft de Dantzig. Entré en service le 7 Avril 1917 Effectuera 4 patrouilles sous les ordres du Kptlt Walther Schwieger. Il coulera notamment le voilier français JEANNE CORDONNIER le 31 Mai 1917.
Walther Schwieger est surtout connu pour avoir coulé, avec le sous-marin U 20, le 7 Mai 1915 le paquebot LUSITANIA.

Sur le site uboat.net, ce sous-marin U 88 est porté manquant à la date du 5 Septembre 1917 ayant probablement sauté sur une mine au large de Tershelling et ayant disparu avec ses 43 hommes d’équipage.

Or certains historiens (Naval Historical Review of Australia. Mars 1997) pensent que l’U 88 a été engagé dans une action avec le Q-ship HMS STONECROP le 17 Septembre 1917.
Selon eux, cette action se termina à l’avantage du bateau-piège commandé par le Captain Blackwood et U 88 fut coulé.

STONECROP

Vapeur de 1680 tx JN, 2085 tx JB, construit en 1913 au chantier de Londonderry (Irlande)
Navire piège. C’était un navire conçu pour les grands lacs avec la passerelle et la cheminée sur l’arrière et 3 mâts.
1913 GLENFOYLE James Playfair Londres
1916 GLENFOYLE Great Lakes Co Ltd Midland Canada
1917 Noms divers Royal Navy

Dans les archives de Kew il figure sous le nom de STONECROP

Rapport du capitaine Henry BLACKWOOD sur la rencontre du 17 Septembre 1917 (Extraits)
(Source Naval Historical Review Australia Septembre 1996)


Le 17 Septembre 1917 à 16h40, par 49°42 N et 13°18 W nous avons aperçu un sous-marin par bâbord à 14000 yards. Il a ouvert le feu avec deux canons. Envoyé SOS et riposté avec le canon arrière. A 17h15 le sous-marin se rapprochait, continuant le feu. Je n’avais pas été touché. Lancé l’appareil générateur de fumée. Tout le navire est enveloppé par la fumée et le phosphore qui coule sur le pont prend feu. Stoppé et abandonné le navire. Le sous-marin est à 6000 yards. Il cesse le feu et plonge.

A 17h55 il refait surface à 2000 yards alors que mes canots sont à 5 encablures du navire, par le travers de l’étrave. Le sous-marin s’approche et passe à 300 yards de l’arrière. Il vient, toujours en surface, à 600 yards sur un quart tribord. Il offre une cible sur toute sa longueur. Nous l’observons pendant trois minutes, mais il n’ouvre pas le capot de son kiosque. A 18h10, je donne l’ordre « Feu ». Les 3 premiers coups sont trop courts de 35, 25 et 10 yards.

Le 4e coup frappe à la base du kiosque provoquant une énorme explosion. Une fumée brume enveloppe le kiosque. Le sous-marin prend de la gite sur tribord et vient sur la droite. 5e coup juste au dessus de la ligne de flottaison au niveau du canon avant. 6e coup entre le canon avant et le kiosque. 7e coup à 30 pieds de l’arrière. De la fumée s’échappe des deux côtés du sous-marin. 8e coup à l’angle du kiosque et du pont.9e et 10e coups entre le kiosque et le canon arrière, à la ligne de flottaison. 11e coup frappe sur l’arrière du kiosque, arrachant une large pièce de métal qui reste sur la tranche. Trois coups sont encore tirés dont je ne vois pas le résultat à cause de la fumée et de l’écume.

Nous avons vu le nez du sous-marin, à 700 yards, s’élever soudain et l’arrière s’enfoncer jusqu’à un angle de 45°. Il s’est enfoncé par l’arrière avec ce même angle, puis est revenu en surface avec de la gite sur tribord, mais à l’horizontal. Il reste 5 secondes dans cette position, puis coule par l’arrière avec la même gite.

Je fais demi-tour et revient le plus vite possible sur les lieux. La mer est couverte d’huile et d’écume, mais on ne voit pas d’épaves. Le capot du kiosque n’a jamais été ouvert ce qui peut expliquer l’absence de débris. Je pense que le sous-marin avait fait surface pour tenter une reddition et sauver la vie de son équipage, mais l’ouverture du kiosque a dû être endommagée par le 4e obus et ils n’ont pas pu manœuvrer le capot qui a été bloqué. Si le sous-marin avait été en condition de s’échapper, ou même de rester en plongée, jamais il n’aurait refait surface ainsi sous la menace de nos canons.

Commentaires

Sur le site uboat.net aucun sous-marin n’est porté comme coulé le 17 Septembre 1917.

Signalons que sur le site Wikipedia concernant Walther Schwieger il est écrit que ce commandant de sous-marin a trouvé la mort le 5 Septembre 1917 en sautant sur une mine au large de Terschelling alors qu’il était poursuivi par le HMS STONECROP. Comme quoi, en s’arrangeant un peu sur les dates et les positions, on peut tout faire coller… !

Selon Spindler le sous-marin attaqué par le STONECROP le 17 Septembre 1917 était l’U 151 du Kptlt Waldemar Kophamel qui ne fut que légèrement atteint et a continué sa patrouille. Spindler fait remarquer que le capitaine de STONECROP a confondu ce sous-marin avec l’U 88.

Voici l'U 151 qui le surlendemain, 19 Septembre, coula le voilier français BLANCHE.

Image

La disparition du STONECROP

Le STONECROP fut coulé le lendemain 18 Septembre 1917, sans doute par 2 torpilles lancées simultanément des deux tubes arrière d’un autre sous-marin, l’U 43, qui provoquèrent une énorme explosion. Il sombra rapidement et sur 91 hommes d’équipage, 44 perdirent la vie, dont 13 sur les radeaux au cours des jours suivants. Le commandant Blackwood fut au nombre des survivants ainsi que son second le lieutenant Smiles. Ces survivants étaient dans l’eau et le sous-marin s’approcha d’eux. Son commandant demanda le nom du navire et il lui fut répondu : « SALIENT allant de Cardiff à Scapa avec 2000 tonnes de charbon. » Satisfait, le commandant du sous-marin plongea sans porter aucun secours aux naufragés. Le sous-marin était donc l’U 43 du Kptlt Waldemar Bender. Le Q-ship est répertorié sous le nom de GLENFOYLE sur le site uboat.net. Il porta aussi les noms de WINONA ou DONLEVON.

Les derniers naufragés du STONECROP, 10 hommes réfugiés sur un radeau de fortune sous le commandement du lieutenant Smiles, furent sauvés après 6 jours de dérive, soit 123 heures, dans des conditions terribles.
olivier

alain13
Messages : 1967
Inscription : mer. mai 23, 2007 2:00 am

Re: U 88 - U 151 - STONECROP (Bateau piège)

Message par alain13 » dim. déc. 16, 2018 1:50 pm

Bonjour,
Dans son livre "Q-Ships" paru en 1922, le CC Chattertonne ne semble pas avoir eu de problèmes concernant l'identité du sous-marin allemand.

Voilà ce qu'il raconte :


Image


Image


Image


Image



Cordialement,
alain

olivier 12
Messages : 4098
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: U 88 - U 151 - STONECROP (Bateau piège)

Message par olivier 12 » dim. déc. 16, 2018 4:54 pm

Bonjour à tous, bonjour Alain 13,

Cette affaire de l'U 88 ou U 151 et du STONECROP me laisse dans l'expectative et je ne saurais me prononcer.

Certes, Arno Spindler a sans doute eu accès au KTB de l'U 151 et on peut penser que c'est lui qui a raison.

Pourtant,il est difficilement explicable que le commandant Blackwood ait confondu U 88 avec un grand croiseur sous-marin comme U 151, très différent. De plus, son récit, qui fait état de plusieurs coups au but et d'une disparition brutale du sous-marin manifestement en difficulté, ne colle pas avec Spindler selon lequel le sous-marin n'a pas été sérieusement touché et a continué sa patrouille sans problème.

Aujourd'hui encore, des historiens, notamment australiens, pensent, comme Keble Chatterton, qu'il s'agissait bien de l'U 88. Dans ce cas, il aurait bien sûr été très loin de la position supposée de sa disparition plusieurs jours auparavant au large de Terschelling.

Je ne sais si le journal de guerre de l'U 151 pour cette journée existe encore. Il mériterait en tous cas d'être relu avec attention. L'ouvrage "Les bateaux-pièges" du CC Keble Chatterton a paru traduit en français en 1928. On y parle toujours de l'U 88.

Pour plus de renseignements voici le texte de Spindler concernant cette affaire que m'a communiqué Yves D. que je remercie ici.

Image
Image

(Ne parlant pas couramment allemand, je laisse le soin aux spécialistes de le traduire.)

Cdlt
olivier

Rutilius
Messages : 14211
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

U 88 - U 151 - STONECROP (Bateau piège).

Message par Rutilius » ven. déc. 21, 2018 5:02 pm

Bonsoir à tous,

Selon cet auteur allemand, le sous-marin U-88 a été coulé par une mine en Septembre 1917 (sans indication de jour) :

— Bodo HERZOG : « Deutsche U-Boote. 1906~1966. », Manfred Pawlak Verlag, Herrsching, 1990 — p. 84.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »