DALMATIAN Chalutier anglais

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
olivier 12
Messages : 3290
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

DALMATIAN Chalutier anglais

Message par olivier 12 » dim. juil. 01, 2018 8:24 am

Bonjour à tous,

DALMATIAN

Chalutier anglais de 186 t construit en 1900 au chantier Smith’s Dock Co Ltd de North Shields
Armateur Boston Deep Sea Fishing & Ice Co Ltd
10 hommes d’équipage dont les 9 suivants :

WEBB Charles Patron
DRAPER Lieutenant
NORTON John William Chef mécanicien
SPINK James Second mécanicien
BRAIME Fred Pompier
CORBIN Frederick Matelot
PRIESTLEY Walter Matelot
WISKING Thomas Matelot
RICHARDS Steward

La perte de DALMATIAN

Rapport des archives britanniques

Il est impossible d'après ce rapport d'enquête de savoir qui fut le survivant désigné sous le vocable de "Deponent" (le déposant). De même, le matelot surnommé Pierrot n'est pas identifiable dans la liste

DALMATIAN est arrivé sur les lieux de pêche en mer du Nord le Dimanche 15 Avril 1917 et a mis son chalut à l’eau. Il était en pêche quand vers midi le déposant entendit 40 à 50 coups de canon, tirés à l’évidence sur DALMATIAN. La mer était forte et le vent soufflait en tempête. Les obus tombaient tout autour de DALMATIAN sans le toucher. DALMATIAN stoppa sa machine et le patron ordonna de descendre dans le canot. Tout le monde fut dans le canot 20 minutes après le premier coup de canon. Le déposant vit alors un sous-marin allemand venir près du canot. Le commandant ordonna au patron, au lieutenant et au déposant de venir à bord et 3 sous-mariniers allemands montèrent dans le canot. Le canot retourna au DALMATIAN. Le déposant était près du kiosque et vit les Allemands monter sur le DALMATIAN. Wisking voulut aussi monter sur le DALMATIAN mais les Allemands le saisirent et le rejetèrent dans le canot. L’un des Allemands resta sur le pont et les deux autres descendirent à l’intérieur. Au bout d’un moment, ils revinrent dans le canot et regagnèrent le sous-marin. Le commandant du sous-marin dit aux pêcheurs que le matin même il avait coulé le chalutier SUTTERTON de Boston.
Il y eut une explosion et le DALMATIAN coula par l’arrière.
Le canot avait 4 sacs de nourriture, des brassières et la montre du DALMATIAN, mais tout fut confisqué par les 3 marins allemands. Puis le commandant ordonna au patron, au lieutenant et au déposant de retourner dans le canot. Le patron demanda un peu de nourriture et d’eau, mais le commandant refusa en le traitant de « cochon d’Anglais ». Le canot s’était éloigné depuis 20 minutes quand le sous-marin tira deux coups dans sa direction, puis plongea.
Le canot fit route jusqu’à minuit, lorsqu’un premier homme sauta par-dessus bord. Le patron et Wisking moururent le Mercredi, puis ce fut le chef mécanicien Norton. Le Vendredi, 4 hommes moururent. Il ne restait plus dans le canot que le déposant et un matelot nommé Pierrot. Ce dernier mourut le Samedi à 08h00 du matin.
Vers midi le Samedi 21 Avril 1917, après 6 jours sans vivres et sans eau, par mauvais temps, le déposant fut recueilli, épuisé mais encore conscient et ne délirant pas, par un sous-marin allemand.
Le commandant de ce sous-marin traita très bien le déposant, lui donna des vêtements secs, le réchauffa, lui offrit un peu d’alcool et l’installa dans sa propre couchette. Il fut conduit à Heligoland. Il perdit 4 doigts de chaque main à cause du gel. Il fut admis à l’hôpital d’Heligoland et soigné pendant 4 jours. Il fut ensuite transféré à l’hôpital de Wilhelmshaven où il resta 5 mois. Enfin, il fut interné au camp de Brandenburg pendant 8 mois. Il fut ensuite échangé, le 22 Mai 1918, et est arrivé à Boston hier. A Brandenburg le traitement était mauvais et il aurait difficilement survécu sans les colis envoyés par sa famille.

Nota : il semblerait que l’équipage de ce chalutier était plutôt américain qu’anglais. Mais cette histoire de naufrage, puis de sauvetage du dernier survivant par un autre sous-marin allemand, est assez inusuelle. Il y avait eu 9 victimes et un seul survivant qui eut une chance extraordinaire.

Le sous-marin attaquant

C’était l’UC 44 du Kptlt Kurt TEBBENJOHANNS

UC 44 sautera sur une de ses propres mines le 4 Août 1917 par 52°07 N et 06°59 W. Il n’y aura qu’un seul survivant et il semble que ce fut le commandant Tebbenjohanns lui-même puisqu’il ne quitta la Marine qu’en Novembre 1919. A moins que cette date ne soit celle à laquelle son décès a été enregistré…

Le sous-marin sauveteur

N’est pas identifié.
On pourrait toutefois penser, mais sans aucune certitude, à l’UC 41 du Kptlt Kurt BERNIS qui se trouvait dans les parages et rejoignit sa base fin Avril semble-t-il.

Cdlt
Dernière modification par olivier 12 le dim. juil. 01, 2018 2:40 pm, modifié 6 fois.
olivier

Rutilius
Messages : 12370
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

DALMATIAN Chalutier anglais.

Message par Rutilius » dim. juil. 01, 2018 11:49 am

Bonjour à tous,

V. également ici —> https://www.wrecksite.eu/wreck.aspx?145840
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Memgam
Messages : 3328
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: DALMATIAN Chalutier anglais

Message par Memgam » dim. juil. 01, 2018 1:42 pm

Bonjour,

l'UC 41 est rentré de sa quatrième croisière le 25 avril 1917.

Lors de la perte de l'UC 44, trois hommes ont réussi à s'échapper de l'épave coulée par 25 mètres de fond. Seul le commandant a survécu, capturé par les Britanniques.

Il n'est pas certain que l'UC 44 ait été coulé par une de ses propres mines, mais peut-être une de celles posées par l'UC 42, le 14 juin 1917, 14 engins répartis en trois groupes devant Waterford, lors de sa quatrième croisière, (KL Otto Tornow).

Source : Harald Bendert, Die UC-Boote des Kaiserlichen Marine, 1914-1918, Mittler, 2001.

Cordialement.
UC 44-Recadrer.jpg
UC 44-Recadrer.jpg (54.05 Kio) Consulté 95 fois
Memgam

olivier 12
Messages : 3290
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: DALMATIAN Chalutier anglais

Message par olivier 12 » dim. juil. 01, 2018 2:07 pm

Bonjour à tous,

Notons d’ailleurs à propos du sous-marin UC 41 (peut-être le sous-marin sauveteur) qu’il avait coulé par bombes le chalutier LORD CHANCELLOR, capitaine Edward Critten, le 16 Avril précédent par 56°22 N et 01°06 E. Il n’y avait pas eu de victimes. Il avait été identifié par les Anglais puisque le rapport d’attaque des naufragés signale que le sous-marin portait le n° U 41 et une mention manuscrite corrige sur le rapport même « may have been UC 41 ».
Le commandant de ce sous-marin, qui parlait un excellent anglais, avait demandé aux pêcheurs « Pourquoi pêchez-vous dans cette zone dangereuse ? » Ils avaient répondu : « Parce que nous en avons reçu l’ordre ». Le commandant s’était alors assuré qu’ils avaient suffisamment de vivres dans leur canot avant de les laisser s’éloigner.

Cdlt
olivier

Répondre

Revenir à « MARINE »