ALGERIA Vapeur suédois

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
olivier 12
Messages : 3272
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

ALGERIA Vapeur suédois

Message par olivier 12 » sam. févr. 24, 2018 1:36 pm

Bonjour à tous,

ALGERIA
Vapeur suédois

Voici un récit intéressant concernant la rencontre faite par ce vapeur suédois avec un sous-marin allemand au large des côtes américaines le 21 Août 1918.

Vapeur de 2190 txJB, 1291 txJN, mis en service en Novembre 1916 au chantier de Oskarhamn.
Armateur Rederi Svenska Lloyd. Gothenburg.
Capitaine John Erik RISBERG
Ce vapeur fera naufrage après avoir heurté une épave à demi immergée le 29 Janvier 1919 à 1,5 mille du bateau-feu Tongue lors d’une traversée Gothenburg - Gênes

Rencontre avec un sous-marin le 21 Août 1918

Le vapeur effectue une traversée Gothenberg – New York sur ballasts. Le 21 Août à 18h00, à la position 40°30 N et 68°35 W, un sous-marin est signalé par bâbord à 1 mille de distance. Il tire un coup de canon sur ALGERIA et l’obus tombe à 600 pieds sur bâbord.

Le commandant d’ALGERIA stoppe sa machine et siffle deux coups longs pour indiquer qu’il n’a pas de destination précise. Le sous-marin hisse les pavillons T.A.R. du code international et ALGERIA répond par pavillons « Je ne peux pas distinguer vos lettres et n’en comprend pas la signification ». Le sous-marin tire un 2e coup de canon qui tombe tout près du bord. Le commandant fait alors affaler une embarcation et se rend près du sous-marin qui est venu sur tribord et s’est placé derrière ALGERIA à un quart de mille.

Le capitaine Risberg se range le long du sous-marin, monte à bord et est dirigé vers le kiosque où se tient le commandant allemand.
Celui-ci lui demande pourquoi il n’a pas immédiatement affalé un canot pour venir sur le sous-marin. Il répond qu’étant dans les eaux américaines, il a pris le sous-marin pour un Américain. On lui demande alors d’où il vient et il répond « De Gothenberg pour Sandy Hook, à ordre ». Le commandant demande le journal de bord et l’examine. Il découvre qu’ALGERIA a déjà opéré le long des côtes américaines et déclare alors au capitaine Risberg qu’il va couler son navire. Celui-ci proteste et fait valoir qu’ALGERIA est un navire neutre et que, même s’il a opéré le long des côtes américaines, le commandant du sous-marin devrait être guidé dans ses décisions par la nature du commerce dans lequel il est engagé actuellement, et non en fonction de ce qu’il a fait auparavant.

Une conversation animée s’engage alors entre le commandant du sous-marin et un autre officier allemand. Elle a lieu en langue allemande et va durer entre 45 minutes et une heure. Finalement, le commandant fait savoir au capitaine Risberg qu’il va pouvoir continuer sa route, à la condition qu’il lui donne sa parole d’honneur qu’ALGERIA n’est pas affrété par l’American Shipping Board. L’assurance est donnée et ALGERIA peut reprendre sa route.

Le sous-marin rencontré

A cette position et ce jour-là, c’est très probablement l’U 117 du Kptlt Otto DRÖSCHER.
Un autre sous-marin patrouillait à l’époque le long de ces côtes américaines dans le SE de Nantucket, l’U 156 du Kptlt Richard FELDT, mais il semble avoir été plus éloigné du point donné par ALGERIA.
(A vérifier éventuellement avec les KTB)

Cdlt
olivier

Répondre

Revenir à « MARINE »