ROSELEAF Pétrolier anglais

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
olivier 12
Messages : 3209
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: ROSELEAF Pétrolier anglais

Message par olivier 12 » mer. sept. 20, 2017 7:16 pm

Bonjour à tous,

ROSELEAF

Vapeur anglais construit sous le nom de RONA puis CALIFOL en 1916 au chantier Sir Ronald Dixon de Middlesbrough.
6572 t 121,9 m x 16,5 m

1916 ROSELEAF Pétrolier Gouvernement britannique
1920 BRITISH ROSE British Tanker Co Ltd
1930 PORTOFINO « La Riviera » SA di Nav. Gênes

Coulé le 6 Novembre 1942 à Benghazi.

Voici le ROSELEAF

(Photo retirée le navire ne semblant pas être le ROSELEAF)

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un vapeur français, le rapport de son capitaine est assez intéressant et instructif.

Rencontre avec un sous-marin le 6 Septembre 1917


Rapport du capitaine

A 05h40 le 6 Septembre 1917, par 33°47 N et 55°54 W, gouvernant au S78W, le pétrolier ROSELEAF immatriculé 171, a aperçu un sous-marin en surface dans son NWqN faisant approximativement route au N78E, à une distance de 1,5 mille et naviguant à grande vitesse.

Le second capitaine, qui était de quart à ce moment là et a vu le premier le sous-marin a pensé qu’il venait tout juste de faire surface car il avait auparavant examiné à la jumelle cette partie de l’horizon et n’avait rien vu. Le temps était beau et clair, avec une petite brise de Nord et une mer peu agitée avec une longue houle de NW. Le jour précédent, 5 Septembre, nous avions rencontré une tempête de Sud avec une mer grosse.

Pas de mât ou de canon visible. La coque était peinte en gris et la partie située sur l’avant du kiosque semblait beaucoup plus haute que la partie arrière.

Dès que le sous-marin a été aperçu, mis la barre toute à droite et fait route au Sud quand le sous-marin fut juste sur l’arrière, nous suivant rapidement. Equipage prévenu par sifflet et sirène, mécaniciens et pompiers envoyés en bas pour donner une vitesse maximum, canon de 47 mm dégagé et paré, munitions montées sur le pont.
Ouvert le feu dès que possible, à 05h45 et après le premier coup, le sous-marin fait arrière toute. Peu de temps après, un message est entendu venant du sous-marin, mais aucun projectile n’est aperçu frappant la mer où que ce soit. Le sous-marin s’oriente alors vers l’Est et, après notre 3e coup, il plonge et n’est plus revu.

Essayé dès l’apparition du sous-marin d’envoyer un message par TSF, mais il fut impossible de l’envoyer car, pour ce voyage, on m’a fourni un opérateur radio qui n’a jamais été à la mer auparavant. Il est incapable de générer la moindre étincelle quand il essaie d’envoyer un message et je n’ai reçu aucun avis de guerre ou aucune nouvelle de quelque sorte que ce soit pendant toute la durée du voyage.

Je considère toutefois qu’il vaut mieux se tenir à 100 milles dans le Sud de la route qui nous a été conseillée et que je suivais lors de ma rencontre avec ce sous-marin.

Voici la silhouette de ce sous-marin au moment où nous l’avons aperçu.

Image

Note manuscrite de G.C. (sans doute services de renseignements anglais) au bas du document

Ce sous-marin était très probablement le sous-marin italien H 7 qui avait été perdu par son convoi à la position 34°17 N 58°57 W le 4 Septembre précédent. On pense qu’aucun sous-marin allemand ne se trouvait alors dans les parages.

Voici un sous-marin italien de type H (en l’occurrence le H 2). Il correspond assez bien à la silhouette dessinée par le capitaine de ROSELEAF.

Image

Non seulement le H 7 avait perdu son convoi, mais il s’est fait tirer dessus par un navire allié… Mauvaise journée pour son commandant :) !

Cdlt
olivier

kgvm
Messages : 1109
Inscription : ven. janv. 18, 2008 1:00 am

Re: ROSELEAF Pétrolier anglais

Message par kgvm » jeu. oct. 05, 2017 12:25 am

Probablement un autre pétrolier, le "Roseleaf" / "Portofino" avait 3 mâts:
http://www.plimsollshipdata.org/pdffile ... 0a0752.pdf
Cordialement
Klaus Günther

Répondre

Revenir à « MARINE »