MEMLING — Cargo — Brazil & River Plate Steam Navigation C°, Ltd.

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Rutilius
Messages : 12731
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

MEMLING — Cargo — Brazil & River Plate Steam Navigation C°, Ltd.

Message par Rutilius » lun. sept. 12, 2016 12:46 am

Bonsoir à tous,

Memling — Cargo frigorifique de 7.307 t jb et de 4.483 t jb lancé le 17 février 1915 par le chantier A. Mc Millan & Sons, Ltd., de Dumbarton (Écosse, Royaume-Uni) (Yard n° 455), pour le compte de la Brazil & River Plate Steam Navigation C°, Ltd. (Lamport & Holt, Ltd.), de Liverpool. Bâtiment armé.

Coulé le 3 octobre 1917 dans des circonstances indéterminées au large de l’embouchure de l’Aber Ildut (Lanildut, Finistère), alors qu’il allait de Montréal (Canada) à Bordeaux (Gironde) avec un chargement de viande congelée. Lors de sa perte, commandé par le capitaine A.-W. Amery.

Après une tentative de renflouage par les autorités maritimes françaises, déclaré perte totale.
Dernière modification par Rutilius le jeu. févr. 14, 2019 10:49 am, modifié 1 fois.

Rutilius
Messages : 12731
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

MEMLING — Cargo — Brazil & River Plate Steam Navigation C°, Ltd.

Message par Rutilius » lun. sept. 12, 2016 2:15 am

.

Marins français morts lors des opérations de renflouage du cargo frigorifique Memling


— LE COSSEC Sébastien, né le 10 décembre 1876 à Plobannalec (Finistère) et domicilié à Loctudy (– d° –), mort le 24 novembre 1917 « au cours des opérations de renflouage du vapeur anglais Memling, suite d’asphyxie par immersion, étant en service commandé ». Matelot de 3e classe sans spécialité, 2e Dépôt des équipages de la flotte, inscrit le 26 août 1903 au quartier du Guilvinec, n° 2.516 ; classe 1896, n° 696 au recrutement de Quimper.

• Fils de Sébastien Marie LE COSSEC, né vers 1850 à Plobannalec et y décédé, le 9 novembre 1883, cultivateur, et de Marie Louise NÉDÉLEC, née vers 1854, cultivatrice, son épouse (Registre des actes de naissance de la commune de Plobannalec, Année 1876, suppl. f° 2, acte n° 110).

• Époux d’Anne-Marie TANLER, née le 15 janvier 1875 à Loctudy (Finistère), avec laquelle il avait con-tracté mariage dans cette commune, le 31 août 1899 (Registre des actes de mariage de la commune de Loctudy, Année 1899, f° 9, acte n° 15).


— EVRARD Maurice Victor, né le 1er octobre 1898 à Acy-en-Multien (Oise) et domicilié à Livry-Gargan (Seine-et-Oise — aujourd’hui Seine-Saint-Denis), mort le 24 novembre 1917, étant « disparu en mer lors du renflouage du Memling (Corps retrouvé et inhumé à Lampaul-Plouarzel (Finistère), le 26 novembre 1917) » (Acte de décès établi à Lampaul-Plouarzel, le 26 nov. 1917). Matelot de 2e classe fusilier, 2e Dépôt des équipages de la flotte, matricule n° 45.126 – 1 ; classe 1918, n° 5.655 au recrutement de Versailles. .

• Fils de Charles Désiré EVRARD, né le 9 juin 1870 à Tremblay-lès-Gonesse (Seine-et-Oise — aujourd’hui Val-d’Oise), chauffeur à la Poudrerie nationale de Sevran, et de Mathilde Irma HUET, née vers 1876, sans profession, son épouse (Registre des actes d’état civil de la commune d’Acy-en-Multien, Année 1898, f° 14, acte n° 21). Était poudrier lors du recrutement de sa classe.


— LE GALL François Marie, né le 25 mai 1898 à Loperhet (Finistère) et y domicilié, mort le 24 novembre 1917, étant « disparu en mer au cours des opérations de renflouage d’un vapeur » (Corps retrouvé à Lampaul-Plouarzel, le 13 décembre 1917). Matelot de 2e classe canonnier, 2e Dépôt des équipages de la flotte, matricule n° 111.776 – 2 ; classe 1918, n° 3.819 au recrutement de Brest.

• Fils de Pierre Marie LE GALL et de Jeanne DIVERRÈS, son épouse.

[Engagé volontaire pour 3 ans le 21 mars 1917 à la mairie de Brest ; arrivé au corps le même jour.]


Récompenses posthumes

Par arrêté du Ministre de la Marine en date du 15 mars 1922 (art. 2 ; J.O. 18 mars 1922, p. 3.058 et 3.062), ces marins furent inscrits à titre posthume au tableau spécial de la Médaille militaire dans les termes suivants :

« Disparus en mer, le 24 septembre 1917, au cours des opérations de renflouage du vapeur Memling. »
Dernière modification par Rutilius le jeu. févr. 14, 2019 2:56 pm, modifié 3 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

olivier 12
Messages : 3423
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: MEMLING — Cargo — Brazil & River Plate Steam Navigation C°, Ltd.

Message par olivier 12 » jeu. févr. 14, 2019 8:22 am

Bonjour à tous,

Naufrage du MEMLING

Rapport d’enquête

Navire appartenant à l’armement Landport & Holt Ltd de Liverpool.

Le vapeur était allé de Sydney à Montréal via le cap Horn. Il avait quitté Montréal le 30 Septembre pour Bordeaux avec un chargement de 3200 tonnes de viande congelée.

Capitaine Alfred William AMERY
2e capitaine R.P. FULLER
Lieutenant J.T. FETTES
78 hommes d’équipage répartis comme suit :
- 43 Britanniques
- 6 Américains
- 3 Suédois
- 2 Finlandais
- 2 Portugais
- 6 Hollandais
- 10 Espagnols
- 2 Belges
- 2 Danois
- 2 Russes

Armé d’un canon de 12 pdr. Canonniers Nicol et Robertson. Le canon n’a pas tiré.

Navigue en convoi avec 7 autres navires et 3 destroyers français. Convoi en ligne de file avec un destroyer sur l’avant et 2 sur bâbord. Vitesse 4 à 5 nœuds. Mer calme avec vent de secteur Sud. Zigzags jusqu’à l’entrée du chenal du Four. Reçu l’ordre de rester en ligne de file, MEMLING étant le 7e de la ligne. Il n’y a pas de pilote à bord.

Aucun sous-marin n’est aperçu, ni aucun sillage de torpille. A 13h15 le 3 Octobre, alors que le navire approche du haut fond de La Valbelle, une explosion se produit à hauteur des cales 1 et 2 à tribord, à une certaine profondeur. Les tôles sont arrachées et les deux cales se remplissent immédiatement. Sans en avoir reçu l’ordre, tout l’équipage quitte le navire, en désordre dans les embarcations. Seuls demeurent à bord le capitaine, les officiers, les novices, le signaleur et les canonniers. Le capitaine fait alors pomper la cale 3 ce qui permet de gagner du temps et d’aller échouer le navire à 07h00 le lendemain matin 4 Octobre sur les rochers à l’entrée de l’Aber Ildut. Si la cale 3 s’était remplie, le navire serait immédiatement parti au fond. Le navire étant échoué, l’équipage revient à bord.

L’équipage est ensuite débarqué, conduit à Brest par un remorqueur, puis rapatrié vers l’Angleterre via Saint Malo et Southampton. Le signaleur et les canonniers sont envoyés au dépôt de Brest.

Voici la position du haut-fond de La Valbelle, à l’entrée Nord du chenal du Four.

Image

Et la bouée qui marque aujourd’hui ce haut-fond. On voit au loin l’entrée de l’Aber Ildut.

Image

Le sous-marin attaquant

Aucun sous-marin n’a revendiqué cette attaque et « l’explosion » qui a provoqué le naufrage du vapeur demeure inexpliquée. On pourrait bien sûr penser à une mine dérivante…

Mais la localisation de ce naufrage permet d’attirer l’attention sur la navigation de ce convoi. Je connais le chenal du Four pour y être passé à plusieurs reprises lors des sorties d’entraînement des EOR sur les petits dragueurs de mines dans les années 70. C’est un passage particulièrement mal pavé, encombré de récifs et de hauts fonds, où la navigation est extrêmement délicate. Il faut suivre des routes diverses, bien connaître les alignements et les amers, et une erreur ne pardonne pas. Nous avions alors à bord un pilote de la Flotte, pour lequel j’avais d’ailleurs une grande admiration car sa compétence était exceptionnelle.
Y faire passer un convoi de 7 navires et 3 escorteurs, sans pilote sur les vapeurs, voilà une initiative vraiment osée et, pour tout dire, surprenante. On peut se demander si MEMLING n’a pas tout simplement heurté un récif sur lequel il s’est déchiré la coque.

En ce qui concerne l’équipage, on constate qu’il était polyglotte et par suite peu enclin à comprendre les ordres, et que sa réaction n’a pas été brillante. Quand on ne dispose plus que des officiers et des novices, plus de quelques militaires qui ne sont pas marins, il est bien difficile de se tirer d’affaire !

Si le naufrage lui-même n'a fait aucune victime, trois marins français ont quand même trouvé la mort lors des tentatives de renflouage.

Cdlt
olivier

Memgam
Messages : 3489
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: MEMLING — Cargo — Brazil & River Plate Steam Navigation C°, Ltd.

Message par Memgam » jeu. févr. 14, 2019 11:18 am

Bonjour,

"Une chaloupe chavire.
Samedi dernier, une chaloupe a chaviré par suite du mauvais temps, le long du vapeur Memling, échoué à Lanildut.
Trois marins du 2ème dépôt, Le Cossec, François Le Gall et Maurice Evrard ont été noyés.
Les familles de ces victimes ont été prévenues."
Source : La Dépêche de Brest n°11802 du mardi 27 novembre 1917.

"Avis aux navigateurs
Chenal du Four
Entrée de l'Aber Ildut
Les navigateurs sont informés que l'épave du cargo Memling située au sud de l'entrée du chenal de l'Aber Ildut est divisée en deux tronçons d'égale longueur environ qui s'appuient sur un plateau rocheux situé à l'est de la balise Pierre de Lallier (sic ! en réalité, Pierre de Laver) et à 480 m de cette balise. Les parties de navire surélèvent le plateau rocheux de la cote (+ 2.50 ) à la cote (+ 4,75)."
Source : La Dépêche de Brest n° 14288 du lundi 5 février 1923.

"Le Memling, cargo torpillé en 1917 en face de Lampaul-Plouarzel, dont l'épave découvre les jours de grande marée."
Source : La Dépêche de Brest du mardi 27 février 1940.

N.B. A l'époque, la formation des pilotes de la Flotte comprenait la pratique de tous les passages possibles le long des côtes de France et la connaissance, par coeur, de tous les alignements.

Cordialement.
Dernière modification par Memgam le jeu. févr. 14, 2019 8:39 pm, modifié 1 fois.
Memgam

Memgam
Messages : 3489
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: MEMLING — Cargo — Brazil & River Plate Steam Navigation C°, Ltd.

Message par Memgam » jeu. févr. 14, 2019 12:39 pm

Bonjour,

Récompense accordée aux sauveteurs, prix Henri Durand.
Le Boette, sous-brigadier des douanes, 200 fr, sauvetage d'un gendarme de garde sur l'épave du Memling.

Source : Ouest Eclair du 12 mai 1918.

Cordialement.
Memgam

olivier 12
Messages : 3423
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: MEMLING — Cargo — Brazil & River Plate Steam Navigation C°, Ltd.

Message par olivier 12 » jeu. févr. 14, 2019 4:15 pm

Bonjour à tous,

MEMLING a du s'échouer soit juste au Sud de l'alignement d'entrée de l'aber (Clocher de Breles par clocher de Lanildut) où l'on trouve un plateau rocheux avec des cotes à 2,5 m, soit légèrement plus au Sud, sur la basse des Fourches où l'on trouve aussi des cotes à 2,5 m.

La balise Pierre de Lallier ne semble plus exister aujourd'hui.

En tous cas, une fois le navire échoué, la viande qu'il transportait a du rapidement décongeler pour la plus grande satisfaction des crabes, langoustes et autres crustacés du secteur...

Cdlt
olivier

Memgam
Messages : 3489
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: MEMLING — Cargo — Brazil & River Plate Steam Navigation C°, Ltd.

Message par Memgam » jeu. févr. 14, 2019 6:35 pm

Bonjour,

"Le Wansbeck, comme le Beatsa sont définitivement perdus.
Les pilleurs d'épaves ont passé par là.

"... La graisse est toujours bonne nous confiaient-ils. Lorsque le Memling vint s'échouer près de l'Aber, nous avons pu le constater. Le Memling, en effet, qui, après avoir été torpillé pendant la guerre, s'était mis à la côte, était chargé de viandes frigorifiées.
Et chacun se hâtait à la besogne. Parfois, des mains s'égaraient dans les tonneaux voisins pour en sortir des blocs de graisse. Mais alors, des gendarmes intervenaient et dressaient procès-verbal.
Pour la viande passait encore, elle se putréfiait rapidement ; mais pour les graisses en fûts. Il n'en allait pas de même.
Les procès-verbaux étaient bien mal accueillis en de pareilles circonstances. Si mal, qu'au cours d'une nuit, trois coups de feu étaient tirés sur des douaniers qui effectuaient la surveillance..."

Source : article de Charles Léger dans La Dépêche de Brest du samedi 22 mai 1937.
Il évoque aussi l'échouement du Lipari, mis au plein en baie des Blancs-Sablons, pour éviter de couler après avoir heurtée une roche (devenue la basse du Lipari), en 1923 et dont une partie de la cargaison de viande congelée a été jeté à la mer pour allèger le navire et en raison de l'arrêt des chambres froides.

Cordialement.
Memgam

Memgam
Messages : 3489
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: MEMLING — Cargo — Brazil & River Plate Steam Navigation C°, Ltd.

Message par Memgam » jeu. févr. 14, 2019 8:50 pm

Bonjour,

Dans le message citant la Dépêche de Brest ci-dessus, le véritable nom de la balise est :"Pierre de Laber". Elle existe encore en 1967 et l'épave du Memling figure à 500 m environ à son est.
On notera que le chenal du Four passe entre la bouée de la Valbelle, montrée ci-dessus, et la tourelle des Platresse, et entre les deux, côté Platresses, au bord du chenal, la basse du Lipari, découverte en 1923.

N.B. sur les cartes actuelles, l'orthographe est Pierre de l'Aber, balise latérale tribord à cône noir.

Source : carte 5287 du SHOM.
Côte ouest de France
De Porsal à la pointe de Saint Mathieu
Chenal du Four et environs de l'île d'Ouessant
Editions 1943, corrigée de 1949 à 1967.

Cordialement.
Memgam

Rutilius
Messages : 12731
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

MEMLING — Cargo — Brazil & River Plate Steam Navigation C°, Ltd.

Message par Rutilius » jeu. févr. 14, 2019 9:49 pm

Bonsoir à tous,


Récompenses accordées aux sauveteurs de l’équipage de la chaloupe

Journal officiel du 9 mai 1918, p. 4.040 et 4.042.

« Par décision du 18 mars 1918, prise sur l’avis de la section permanente du Conseil supérieur de la Marine, le Ministre de la Marine a accordé des prix Henri Durand (de Blois) aux sauveteurs ci-après désignés :

[ ...]

J.O. 9-V-1918 - .jpg
J.O. 9-V-1918 - .jpg (128.14 Kio) Consulté 131 fois
Bien amicalement à vous,
Daniel.

olivier 12
Messages : 3423
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: MEMLING — Cargo — Brazil & River Plate Steam Navigation C°, Ltd.

Message par olivier 12 » jeu. févr. 14, 2019 10:03 pm

Bonjour à tous,

On notera que le site Miramar Ship Index donne MEMLING comme torpillé le 3 Octobre 1917 au large de l'Aber Ildut par le sous-marin UC 21 du Kptlt Werner von Zerboni di Sposetti.

C'est manifestement une erreur car UC 21 avait quitté Zeebrugge le 13 Septembre 1917 et n'a plus donné de ses nouvelles après le 16 Septembre, selon le site uboat.net.

Selon le site wrecksite son épave a été retrouvée dans l'embouchure de la Tamise où il aurait coulé vers le 27 Septembre 1917.

Il ne pouvait donc être le 3 Octobre 1917 à l'entrée du chenal du Four. D'ailleurs, on voit mal un sous-marin venant se fourvoyer dans cette zone encombrée de hauts fonds et de récifs pour y attaquer un convoi sous escorte.

Je ne sais d'où Miramar a tiré cette information, mais ce ne peut être du KTB du sous-marin, ni des déclarations de l'équipage de MEMLING qui n'a vu ni sous-marin ni torpille.

Aux spécialistes de tirer cet imbroglio au clair...

Cdlt
Dernière modification par olivier 12 le jeu. févr. 14, 2019 10:25 pm, modifié 2 fois.
olivier

Répondre

Revenir à « MARINE »