Louis Roche officier de marine en retraite?

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
grandchamps
Messages : 488
Inscription : mer. sept. 28, 2011 2:00 am

Re: Louis Roche officier de marine en retraite?

Message par grandchamps » lun. mars 03, 2014 10:13 am


hello , amis navigateurs,
Auriez vous la gentillesse de m'indiquer si l'oncle Louis ( Louis Roche) porte bien un uniforme d'officier de Marine ?

Oserais-je vous demander une identification de son grade et de ses médailles accrochées sur sa poitrine .
Le personnage ne manque pas de noblesse d'âme. voyez ici sur ce forum:

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 1357_1.htm

Image
Etienne Grandchamps, de Belgique
fafouille

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: Louis Roche officier de marine en retraite?

Message par Memgam » lun. mars 03, 2014 5:11 pm

Bonjour,

Le forum le plus adéquat pour répondre à cette question est celui de "net-marine", rubrique Symbolique : insignes, uniformes…Un quarteron de redoutables spécialistes y oeuvrent à l'année.

Cordialement
Memgam

Rutilius
Messages : 14086
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: Louis Roche officier de marine en retraite?

Message par Rutilius » lun. mars 03, 2014 5:11 pm


Bonjour Étienne,
Bonjour à tous,


Seul « Louis ROCHE » retrouvé dans le personnel de la Marine, un ingénieur du génie maritime... mais dont le prénom d’usage était « Camille » :


— ROCHE Louis Paul Camille, né le 22 novembre 1862 à Bourgoin (Isère) et décédé le 24 avril 1936 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Fils de Louis Pierre Antoine Hector ROCHE et de Sophie GENIN, son épouse. Marié le ... à ... (...) avec Cécile Jeanne Marie GODEAU, décédée le 16 février 1935 à Rennes et inhumée à Bourgoin.

[En 1882, Louis Pierre Antoine Hector ROCHE, son père, était directeur de l’usine à gaz de Nevers (Nièvre)].

Admis à l’École polytechnique le 16 octobre 1882 à la suite du concours organisé la même année ; classé 98e sur une liste de 250 élèves (J.O., 26 sept. 1882, p. 5.244). Passé à la première division, étant classé 30e sur une liste de 247 élèves. Déclaré admissible dans les services publics en 1884, étant classé 38e sur une liste de 243 élèves. Par décret en date du 7 septembre 1884 (J.O., 9 sept. 1882, p. 4.809), nommé élève ingénieur dans le corps du génie maritime, étant classé 8e sur une liste de 10.

Par décret en date du 10 novembre 1886 (J.O., 12 nov. 1886, p. 5.207), promu au grade de sous-ingénieur de 3e classe dans le corps du génie maritime à compter du 6 novembre 1886.

En 1889, domicilié à Toulon (Var), au 11, rue Vauban.

En Novembre 1903, étant ingénieur de 1re classe de réserve, maintenu à sa demande dans cette position (J.O., 12 nov. 1903, p. 6.849). Port de Rochefort.

Par décision du Ministre de l’Instruction publique en date du 2 avril 1909 (J.O., 4 avr. 1909, p. 3.531), nommé officier d’académie. Alors directeur de la Compagnie du gaz de Rennes.

Par décret en date du 4 février 1914 (J.O., 7 févr. 1914, p. 1.146), promu au grade d’ingénieur principal du génie maritime dans la réserve de l’armée de mer.

Deux fils polytechniciens :

— ROCHE André Louis, né le 11 juin 1899 à Nevers (Nièvre) et décédé le 8 mars 1945 à ... (...) (X – 1918).

— ROCHE Maxime Jean Maurice, né le 3 janvier 1907 à Rennes (Ille-et-Vilaine) et décédé le 3 août 1997 à ... (...) (X – 1927).


■ Publications.


— Augustin ALHEILIG, Ingénieur de la Marine, ex-professeur à l’École d’application du génie maritime, & Camille ROCHE, industriel, ancien ingénieur de la Marine : « Traité des machines à vapeur rédigé conformément au programme du cours de machines à vapeur de l’École centrale », Librairie Gauthier-Villars & Fils, 2 vol. in-8° :

• Tome I. : « Thermodynamique. Puissance des machines, diagrammes et formules. Indicateurs. Organes. Régulation. Épures. Distribution et changement de marche. Alimentation. Etc. », XI et 604 p., avec 412 figures, 1895.

• Tome II. : « Volants régulateurs. Classification des machines. Moteurs à gaz, à pétrole et à air chaud. Graissage, joints. Montage et essais. Passation des marchés. Prix de revient, d’exploitation et de construction. », IV et 560 p., avec 281 figures, 1895.

— Camille ROCHE, industriel, ancien ingénieur de la Marine : « Les machines marines à triple expansion. Machines du croiseur Powerful. Ses essais », Revue de mécanique, 1897, p. 342 et s.

— « Les machines marines à triple expansion. Machines du cuirassé Brennus. Ses essais », Revue de mécanique, 1898, p. 64 et s.

— « Les machines marines à triple expansion. Machines de l’Amiral-Tréhouart, du Jemmapes et du Valmy. Leurs essais », Revue de mécanique, 1898, p. 162 et s.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

grandchamps
Messages : 488
Inscription : mer. sept. 28, 2011 2:00 am

Re: Louis Roche officier de marine en retraite?

Message par grandchamps » lun. mars 03, 2014 8:52 pm

merci Rutilius.L'uniforme de l'oncle Roche colle 't'il avec le curriculum vite envoyé ?
Je me rends illico sur Net-Marine comme me le conseille Memgam.
etienne
fafouille

Répondre

Revenir à « MARINE »