Bases hydravions de BAYONNE et SOCOA (Basses-Pyrénées).

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
Jean RIOTTE
Messages : 5952
Inscription : sam. nov. 05, 2005 1:00 am

Re: Bases hydravions de BAYONNE et SOCOA (Basses-Pyrénées).

Message par Jean RIOTTE » ven. août 16, 2013 5:01 pm

Bonjour à tou(te)s,
Relevé au cours d'une lecture:
"En 1917, la Marine avait créé le Cercle d'Aviation Militaire de Bayonne sur l'Adour. Un centre annexe ou de secours à Socoa permettant le repli des appareils lorsque la barre de l'Adour était infranchissable fut aménagé en août 1917. Il ne fut occupé régulièrement qu'à partir de mars 1918. Il comprenait de 4 à 6 hydravions entreposés dans deux hangars de type Bessonneau construits à cet effet.
Le centre était commandé par l'E.V. SUIRE du centre de Bayonne, du 1er mars 1918 au 1er août 1918 puis par l'E.V. BOURGEOIS et le sous-lieutenant ROUCHIN.
Les hydravions se posaient dans la baie et, à marée haute, étaient amenés dans les hangars sur un slip existant équipé de rails.
Sa dissolution intervient en décembre 1918."
Sources: Socoa et la Corniche, de Guy LALANNE - Impression Leitzaran - août 2013 - ISBN979-10-90257-09-2
Cordialement,
Jean RIOTTE

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: Bases hydravions de BAYONNE et SOCOA (Basses-Pyrénées).

Message par Memgam » ven. août 16, 2013 11:29 pm

Bonjour,

Il y a peu à rajouter à ces informations aimablement fournies par Jean Riotte. Il semble seulement que l'auteur, Guy Lalanne, se soit directement inspiré du texte sur le" PC de Socoa (Basses-Pyrénées)" (sic), paru en page 169 et 170 de l'ouvrage de Messieurs Lucien Morareau, Robert Feuilloy, Jean-Louis Courtinat, Thierry Le Roy, Jean-Paul Rossignol : L'aviation maritime française pendant la grande guerre, ARDHAN, 1999. Sic, parce que les Basses-Pyrénées, sont devenues, en 1969, les Pyrénées Atlantiques...
Pour illustration, une photo parue dans l'ouvrage de l'Ardhan, page 178. La tour du fort de Socoa est visible entre les deux ailes de l'hydravion.

Cordialement.

Image
Memgam

Avatar de l’utilisateur
Jean RIOTTE
Messages : 5952
Inscription : sam. nov. 05, 2005 1:00 am

Re: Bases hydravions de BAYONNE et SOCOA (Basses-Pyrénées).

Message par Jean RIOTTE » sam. août 17, 2013 12:02 am

Bonsoir,
Vous semblez choqué par l'appellation Basses-Pyrénées.
C'est moi qui l'ai utilisé dans le titre du message. En effet c'est volontairement que lorsqu'il s'agit de la 1GM j'utilise l'ancienne appellation.
Quant à Guy LALANNE je ne sais où il a puisé ses informations, mais ce qu'il y a de certain c'est que dans son livre, dans la 20aine de lignes qu'il consacre à cette base d'hydravions il ne parle jamais de Basses-Pyrénées... pas plus que de Pyrénées-Atlantiques.
Merci pour l'illustration.
Cordialement,
Jean RIOTTE

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: Bases hydravions de BAYONNE et SOCOA (Basses-Pyrénées).

Message par Memgam » sam. août 17, 2013 4:46 am

Bonsoir,

A l'attention de Jean Riotte.

Je ne suis en aucune manière choqué de l'appellation Basses-Pyrénées. Si je l'ai mise entre guillemets, c'est qu'elle figure sous cette forme dans l'ouvrage de l'Ardhan déjà cité et à juste titre, puisque c'était l'usage de l'époque. Ce que je trouve ridicule, c'est d'avoir changé cette dénomination en 1969, comme pour d'autres départements où figurait "basses ou bas", devenu soudainement insupportables (?) pour nos élus. Pourtant, s'il y a un Haut Rhin, il y a forcément un Bas Rhin, et ce sont les seuls qui ont conservés leurs "bassesse", que l'on retrouve dans la jolie expression d'un "cul de basse fosse". Mais ceux qui étaient de la "Haute", le sont restés... à se demander au nom de quelle logique ?

Je n'ai apporté cette mention, que pour permettre au lecteur moyen de s'y retrouver. Bien des noms de lieux ont changé depuis la grande guerre, en France et ailleurs. Des sous-marins français à propulsion nucléaire ont évolué devant les bouches de Kotor, au Monténégro, en 1999, pour y bloquer la flotte qui s'y trouvait, tandis que leurs anciens ont fait de même, pendant la grande guerre, en y pénétrant même, alors que ce lieu de l'Adriatique était appellé Cattaro et abritait des éléments de la flotte autrichienne.

Cordialement.
Memgam

Avatar de l’utilisateur
Jean RIOTTE
Messages : 5952
Inscription : sam. nov. 05, 2005 1:00 am

Re: Bases hydravions de BAYONNE et SOCOA (Basses-Pyrénées).

Message par Jean RIOTTE » sam. août 17, 2013 12:11 pm

Bonjour,
Merci de ces explications.
Pour compléter mon information première je signale qu'en tapant "Hydravions Bayonne" sur Google plusieurs occurrences permettent d'approfondir nos connaissances (Conséjo, Denis Albin...) sur ces bases de Bayonne et Socoa dont j'ignorais tout jusqu'ici... bien que domicilié dans la région depuis fort longtemps!! :o
J'en profite pour "élargir " le titre de mon fil.
Cordialement,
Jean RIOTTE

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: Bases hydravions de BAYONNE et SOCOA (Basses-Pyrénées).

Message par Memgam » sam. août 17, 2013 5:06 pm

Bonjour,

"CAM de Bayonne (Basses-Pyrénées).

Sur proposition du CF de Laborde chargé de trouver un site sur les côtes landaises ou basques, le ministre de la Marine ordonne le 15 mars 1917, la création d'un centre CAM à Bayonne. L'emplacement choisi est sité sur la rive gauche de l'embouchure de l'Adour. Le LV Vielhomme est nommé au commandement et prend ses fonctions le 26 mars. Les travaux d'aménagements sont menés pendant les mois d'avril et de mai et le centre commence ses activités opérationnelles le 1er juin. Le premier équipement consiste en douze Donnet-Denhaut 150 ch, dont neuf armés et, ce même mois, le LV Lorfèvre prend le commandement du centre. A la fin de l'année arrivent les premiers Tellier 200 ch HS, mais ils sont rapidement abandonnés car peu performants au décollage en eau douce. Ils sont remplaçés par des Donnet-Denhaut 200 ch HS. En jiun 1918 arrivent les premiers triplan Lévy-Besson et, contrairement avec ce qui se passe dans les autres CAM avec ce type d'appareil, la mise en service s'effectue à Bayonne sans grandes difficultés. Le mois de septembre voit la mise en service du Georges Lévy 280 ch Renault qui va devenir l'équipement standard du centre. A partir du mois d'octobre et en attendant la mise en service du CAM américain qui s'y installe, une section d'hydravions de Bayonne est détachée à Cap Ferret. Le 5 novembre, le LV Lorfèvre est remplacé par le LV d'Harcourt. Le CAM de Bayonne est dissous en décembre et son matériel transféré à Hourtin".

Source : dito, Ardhan

Cordialement.

Image
Memgam

pf mary
Messages : 204
Inscription : lun. nov. 21, 2011 1:00 am

Re: Bases hydravions de BAYONNE et SOCOA (Basses-Pyrénées).

Message par pf mary » jeu. juil. 14, 2016 6:06 pm

Bonjour,
Petit retour sur l'emplacement de ce CAM; J. Consejo et Albin Denis le place en aval de la poudrerie de Blancpignon, mais je me demande si il n'était pas plutôt en amont de celle-ci, juste au sud des chantiers navals... La photo du Tellier n° 48 sur le site d'Albin pourrait avoir été prise à coté d'un sorte de décrochement qu'on voit bien sur les photos Géoportail d'avant guerre (attention, celles de meilleures qualités ne date pas de 1938 comme le dit l'IGN, mais de 1936 au plus tard, car on n'y voit pas l'usine Latécoère d'Anglet inaugurée en 1937). Une photo prise en 1919-1920 dans le TU 63 montre la cheminée de la poudrerie, mais sa position est cohérente avec les deux sites !
A suivre si une photo d'ensemble faisait un jour surface.
Cordialement.
PFM

Répondre

Revenir à « MARINE »