HERCULE – Remorqueur de l’État.

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Rutilius
Messages : 12726
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: HERCULE – Remorqueur de l’État.

Message par Rutilius » jeu. sept. 13, 2012 8:28 pm


Bonsoir à tous,


Historique – fort succinct.

— 4 avril 1919 : Abordé entre le cap Camaret et Saint-Tropez par le vapeur Aïda, commandé par le maître au cabotage Louis Bourgeois.

L’Ouest-Éclair – éd. de Nantes –, Vendredi 10 octobre 1919, p. 4, en rubrique « Nouvelles maritimes ~ Marine de guerre ».

« L’ABORDAGE " HERCULE ~ AÏDA ". — Le ministre de la Marine vient de décider de traduire le maître au cabotage Louis Bourgeois, commandant du vapeur Aïda, devant un tribunal maritime spécial qui se réunira à Marseille. Une commission d’enquête a estimé qu’il devait être rendu responsable de l’abordage survenu le 4 avril 1919, entre le cap Camaret et Saint-Tropez, du remorqueur de la marine militaire Hercule et du vapeur Aïda. »

________________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.

Memgam
Messages : 3488
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: HERCULE – Remorqueur de l’État.

Message par Memgam » ven. sept. 14, 2012 1:12 am

Bonjour,

Hercule est un remorqueur de la Marine nationale. Il a été construit à Londres et mis à flot le 14/04/1890, en service en 1893 dans la Marine nationale.
Déplacement de 400 t, 125 tjb, 5 tjn. 33,7 x 6 x 3 m, une machine alternative de 450 ihp.

Réalisé pour la Société Générale de Remorquage et de Travaux Maritimes (compagnie Chambon) de Marseille, fondée en 1873, le Moco (troisième du nom) est le plus puissant navire de sauvetage français. Dépassant les besoins du moment, il est vendu le 26/11/1892 à la Marine nationale et devient Hercule. A cette époque, la Marine achète aussi des Abeilles ou des remorqueurs étrangers (cf Infatigable et Taillebourg). Le Moco sera cependant remplacé par le Marius Chambon (i) construit à Nantes en 1894, vendu en 1905 et remplacé cette année-là par le Marius Chambon (II), qui participera à la guerre de 1914-1918 (cf sujet dans le forum).

Hercule fait carrière à Toulon. Refondu en 1922, il est alors dôté d'une timonerie fermée. Rayé le 30/06/1939, il est conservé comme chaland chauffeur et sera coulé par un bombardement américain le 11/03/1944.

Source : Jean-Marie Roche, Dictionnaire de la flotte de guerre française de 1870 à nos jours, Rezotel Maury 2005.
Paul Bois, Armements marseillais, compagnies de navigation et navires à vapeur, CCIMP, 1992.
Jacques Pilon, L'aventure du remorquage, Balland, 1996.
Roger Lafon, A l'appel des SOS, JMM, 1927.

Cordialement.



Image
Memgam

Rutilius
Messages : 12726
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

HERCULE ― Remorqueur de l’État ― Direction des mouvements du port de Toulon (1892~1939).

Message par Rutilius » ven. mars 15, 2019 10:57 pm

Bonjour à tous,

Hercule ― Remorqueur de l’État ― Direction des mouvements du port de Toulon (1892~1939).

Le remorqueur de l’État Hercule fut administrativement considéré comme bâtiment armé en guerre :

— du 2 août 1914 au 26 décembre 1916 ;
— du 30 août 1917 au 24 mai 1919 ;
— du 25 août au 24 octobre 1919, date de cessation des hostilités.

[Circulaire du 25 avril 1922 établissant la Liste des bâtiments et formations ayant acquis, du 3 août 1914 au 24 octobre 1919, le bénéfice du double en sus de la durée du service effectif (Loi du 16 avril 1920, art. 10, 12, 13.), §. A. Bâtiments de guerre et de commerce. : Bull. off. Marine 1922, n° 14, p. 720 et 747.]
.

Le remorqueur Hercule à l’arrière du navire-hôpital Bien-Hoa dans le port de Toulon


BIEN-HOA -  Transport-hôpital - o² -  .jpg
BIEN-HOA - Transport-hôpital - o² - .jpg (139.34 Kio) Consulté 41 fois
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »