Penfeld

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Ladislav
Messages : 62
Inscription : dim. oct. 17, 2010 2:00 am

Re: Penfeld

Message par Ladislav » jeu. déc. 29, 2011 12:30 am

Good day!

On 3.june 1915 sunk german submarine U41 (Hansen) freach steamship "Penfeld"(794 BRT) bound from Nantes to Cardiff. Do you know more about this ship and her cargo?


With regard Ladislav

Joe R
Messages : 41
Inscription : mer. août 20, 2008 2:00 am

Re: Penfeld

Message par Joe R » jeu. déc. 29, 2011 1:46 am

Hello Ladislav, hello everyone,

According to histomar.net and uboat.net,the PENFELD built in 1884 by
Raylton Dixon & Co. of Middlesbrough, was sunk by U34. Lloyds War
Losses does not list the cargo.

Respectfully,

Joe R

Ladislav
Messages : 62
Inscription : dim. oct. 17, 2010 2:00 am

Re: Penfeld

Message par Ladislav » jeu. déc. 29, 2011 2:59 am

Thank for correction.


With regard Ladislav

Avatar de l’utilisateur
markab
Messages : 392
Inscription : dim. déc. 19, 2010 1:00 am

Re: Penfeld

Message par markab » jeu. déc. 29, 2011 12:13 pm

Bonjour

Selon la liste de JP Clochon,

Juin 03/06 PENFELD VAPEUR 793 Coulé par un sous-marin 36 milles N52W du Fastnet. Cargo Chevillotte Frères, 459tx, 400 cv, construite en 1884 en Angleterre.


A bientot
Cordialement / Best regards
Marc.

A la recherche des navires et des marins disparus durant la Grande Guerre.

Rutilius
Messages : 12018
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am
Localisation : Chaville (Hauts-de-Seine).

Re: Penfeld

Message par Rutilius » jeu. déc. 29, 2011 3:53 pm


Bonjour à tous,


PENFELD – Cargo – Armement Chevillotte Frères, Brest.


Cargo vraquier de 793 t. construit en 1884 par le chantier de Sir Raylton Dixon & C° Ltd., de Middlesbrough (North Yorkshire, Royaume-Uni) ; 59,4 x 9,2 x ... m ; deux chaudières construites par Blair & C° Ltd., de Stockton-on-Tees (North Yorkshire, Royaume-Uni). Armé lors de sa perte par l’armement Chevillotte Frères, de Brest. Alors commandé par M. Adrien Bulot.

(The Wreck Site —> http://www.wrecksite.eu/wreck.aspx?139684 )

Alors qu’il allait de Nantes à à Barry-Docks (Pays de Galles, Royaume-Uni) pour y prendre un chargement de charbon, canonné, puis torpillé, le 3 juin 1915, par l’U-34 (Kapitänleutnant Claus Rücker) :

— à 50 milles dans le N.W. d’Ouessant, selon uboat.net :

(uboat.net —> http://uboat.net/wwi/ships_hit/4718.html ) ;

— à 36 milles dans le N. 52 W. du Fastnet, selon J.-P. Clochon [Liste chronologique des pertes de la Marine marchande (1914-1918)].

Les 17 membres d’équipage prirent place dans trois embarcations et réussirent à rejoindre l’Aberwrac’h après 25 h. de mer.


Le Temps, n° 19.692, Dimanche 6 juin 1915, p. 2, en rubrique « Sur mer ~ Navires torpillés ».


Image


L’Ouest-Éclair – éd. de Rennes –, n° 5.773, Dimanche 6 juin 1915, p. 4, en rubrique « Dernière heure ».


Image
Image
Image


Le Temps, n° 19.693, Lundi 7 juin 1915, p. 2, en rubrique « Sur mer ~ Navires torpillés ».


Image
________________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2043
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: Penfeld

Message par Yves D » jeu. déc. 29, 2011 6:58 pm

Bonjour à tous
— à 36 milles dans le N. 52 W. du Fastnet, selon J.-P. Clochon [Liste chronologique des pertes de la Marine marchande (1914-1918)].
Cette position dont j'ignore l'origine de l'information est totalement incohérente.
Cdlt
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Memgam
Messages : 3182
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: Penfeld

Message par Memgam » jeu. déc. 29, 2011 8:43 pm

Penfeld est le nom d'un fleuve qui se jette dans la rade de Brest, et autour duquel s'est développé l'arsenal de la Marine. Ses abords sont pour partie, en cours de cession au secteur civil.

<<U 34 lieutenant de vaisseau Rücker, du 25 mai au 13 juin.

Du 3 au 5, l'U 34 croisa au milieu de l'entrée occidentale de la Manche.
Le 3, il arrêta et coula d'une torpille le vapeur français Penfeld, 793 tx ; il ne put envoyer des hommes à bord pour y disposer des charges explosives à cause de la houle et à cause de l'apparition de nouveaux navires. Il essaya d'attaquer en plongée l'un de ceux-ci, mais ne put y parvenir, il fit alors surface pour attaquer le vapeur au canon. Celui-ci riposta. Le commandant du sous-marin reprit la plongée "pour ne pas exposer le bâtiment au hasard d'un coup malheureux". Il attaqua encore un autre vapeur de la même façon : manoeuvre en plongée, venue en surface, ouverture du feu. Mais ce bâtiment ouvrit également le feu et l'U 34 plongea de nouveau. Il attaqua encore un troisième vapeur ce jour-là et lui lança une torpille qui manqua le but.>>

Source : Arno Spindler, La guerre sous-marine, II. - De février à septembre 1915, Payot, Paris, 1934.

Memgam
Messages : 3182
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: Penfeld

Message par Memgam » sam. sept. 22, 2012 12:33 pm

Bonjour,

Le capitaine Adrien Bulot qui commandait Penfeld lors de sa destruction, connut la perte de deux autres navires sur lesquels il était embarqué.
Le 24 septembre 1916, le vapeur Irma, capitaine Prosper Rio, second Adrien Bulot, est coulé avec un chargement de charbon, (sujet dans le forum).
Le 20 juillet 1918, le vapeur Arvor, capitaine Adrien Bulot, sur lest, est coulé par une torpille.
Dans les trois cas, il n'y aura pas de victimes.

Source : Jean Bulot, L'île des capitaines, Editions Jean Bulot, 1988.

Cordialement.

Image

olivier 12
Messages : 3180
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: Penfeld

Message par olivier 12 » ven. nov. 30, 2012 12:44 pm

Bonjour à tous,

Image

(Il pourrait manquer quelques noms à cette liste d'équipage).

Rapport du capitaine

Quitté Nantes le 2 Juin 1915 à 04h00 sur lest à destination de Barry Dock. Pris la mer à 09h00 après autorisation de Saint Nazaire. Passé Belle Ile à 14h00. Route au NWqW. Beau temps, mer houleuse.
Passé le travers de la chaussée de Sein le 3 Juin à 02h30. Le temps s’éclaircit vers midi.

Pendant le déjeuner, le maître d’équipage qui était de quart me prévient qu’il aperçoit un point noir sur bâbord. Je monte aussitôt à la passerelle et reconnais un sous-marin. Nous sommes à 50 milles dans le NW d’Ouessant. Mis aussitôt cap à l’Est et débordé les embarcations sous palans. Le sous-marin tire un coup de canon. Nous sommes quatre navires, PENFELD étant le plus petit, et le sous-marin se dirige sur nous. Les boulets tombent tout autour du navire (nota : sans doute les obus…) et je n’ai plus qu’à stopper. Je siffle trois coups et le sous-marin cesse son tir. Nous prenons place dans les canots et nous dirigeons vers le sous-marin. Celui-ci lance alors une torpille qui explose dans la cale arrière de PENFELD. Le navire disparaît en deux minutes.
Le sous-marin continue sa route sans nous adresser la parole.

Fait route au SSE à l’aviron. Nous voyons toujours le sous-marin à peu de distance. Vers 15h00, le JARLOT, de Morlaix, vient dans notre direction et offre de nous prendre à son bord. Mais voyant le danger pour lui de stopper, je refuse. Puis un vapeur espagnol de Santander approche et stoppe. Je ne vois pas son nom. Mais quand nos embarcations arrivent à 400 m de lui, il remet en marche et continue sa route sans nous offrir ses services. A 01h00 du matin le 3 Juin, nous voyons le feu de l’île Vierge. A ce moment la brise d’ouest fraîchit et nous faisons route à la voile sur l’Abervrach où nous arrivons à 19h00. Nous recevons un accueil chaleureux des gens du pays et du Directeur de l’Inscription Maritime.
Le 5 au matin, je gagne Brest par le train et me mets à disposition de la marine. Nous n’avons rien pu sauver. Les papiers sont restés à bord. J’ai seulement brûlé les instructions secrètes avant de descendre dans l’embarcation.

Conclusions de l’enquête

L’enquête est menée par le VA Berryer, préfet maritime de Brest. Il conclut que le capitaine Bulot a eu raison de refuser l’aide du JARLOT car l’obliger à stopper eut été l’exposer à être à son tour victime du sous-marin.
Le vapeur neutre espagnol avait le nom SANTANDER écrit en gros sur sa coque. Il a stoppé en voyant les signaux faits par les embarcations. Mais quand elles ont été à 400 m, il a remis en marche et s’est éloigné sans explications. La conduite peu généreuse de ce navire et le fait qu’il n’ait pas été vu par les bâtiments de la croisière font naître en lui des doutes sur son identité et les motifs de sa présence dans les parages.
Il n’y a pas lieu de mettre en cause la responsabilité du capitaine de PENFELD.

Cdlt
olivier

Memgam
Messages : 3182
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: Penfeld

Message par Memgam » sam. déc. 01, 2012 1:05 pm

Bonjour,

L'intégralité du rapport de mer du capitaine Bulot du vapeur Penfeld est aux archives départementales du Finistère, Tribunal de commerce de Brest, 63U22/5.
In fine de ce rapport, il est question du "document secret n° 13 qui m'a été confié et que j'ai brûlé avant de descendre dans l'embarcation".

Source : René Richard et Jacques Roignant, Les navires des ports de la Bretagne provinciale coulés par faits de guerre 1914-1918, Volume 2, Association Bretagne 14-18, 2012.

Cordialement.


Répondre

Revenir à « MARINE »