GERS — Trois-mâts barque — Armement A.-D. Bordes & Fils.

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Rutilius
Messages : 12368
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: GERS — Trois-mâts barque — Armement A.-D. Bordes & Fils.

Message par Rutilius » mer. févr. 11, 2015 3:01 pm


Bonjour à tous,


■ Un marin du trois-mâts Gers.

— LAYEC Ange Marie, né le 17 octobre 1882 à Saint-Gildas-de-Rhuys (Morbihan) et domicilié à Sarzeau (– d° –), décédé le 21 septembre 1918 à Dakar (Sénégal). Matelot, inscrit à ...

Fils de Pierre Marie LAYEC, capitaine, et d’Élisa FARDEL, « ménagère », son épouse. Époux de Joséphine Lucie BLANCHO, avec laquelle il avait contracté mariage à Sarzeau, le 17 avril 1909. (Registre des actes de naissance de la commune de Saint-Gildas-de-Rhuys, Année 1889, f° 8, acte n° 28).
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Memgam
Messages : 3326
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: GERS — Trois-mâts barque — Armement A.-D. Bordes & Fils.

Message par Memgam » mer. févr. 11, 2015 7:35 pm

Bonjour,

La perte de Gers (II) sur l'île de Ré, le 17 janvier 1915, vient de faire l'objet d'un témoignage du pilotin Henri Tixier et du rapport de René Guinard, patron du canot de sauvetage des Baleines.
Il est illustré par la photo de la figure de proue, offerte au capitaine Castaing, patron du chalutier Georgette.

Source : Communication, N° 28, janvier 2015, Cap Horn au Long Court

Cordialement.

Image
Memgam

Memgam
Messages : 3326
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: GERS — Trois-mâts barque — Armement A.-D. Bordes & Fils.

Message par Memgam » mer. août 05, 2015 6:12 pm

Bonjour,

"Le deuxième grand armateur (de La Rochelle), Jacques dit Fernand Castaing, est un marin-pêcheur qui vient du bassin d'Arcachon, en passant par Royan, pour s'installer à La Rochelle et concurrencer dès 1909, O. Dahl, en fondant une coopérative d'armateurs, puis en 1919 une société anonyme. F.J. Castaing est né le 10 juillet 1874 à Gujan-Mestras, port de pêche du bassin d'Arcachon. Il est issu d'une famille implantée dans cette cité portuaire depuis plusieurs générations, dont le métier est celui de marinier, sauf son père qui a changé de profession pour devenir terrassier après avoir été meunier. Il commence sa carrière comme mousse à onze ans, puis après son service militaire s'embarque comme matelot sur les chalutiers à vapeur d'Arcachon. Devenu patron de pêche, il commande l'un de ces chalutiers à vapeur le 7 août 1898. Courant décembre 1898, à l'âge de 24 ans, il part à Royan où il commande le chalutier à vapeur Yvon jusqu'en juillet 1901. Il arrive à La Rochelle le 1er juillet 1901, "estimant avoir là une exploitation plus rationnelle et plus intéressante" . Patron de la Georgete, il participe le 16 janvier 1905 au sauvetage d'un quatre-mâts de l'armement Bordes, le Gers, qui s'échoue non loin de l'île de Ré avec trente-trois hommes à son bord par une mer démontée. Ce fait d'armes n'est pas le premier : en 1898 il porte secours à l'équipage de l'Edmond en perdition en rade du Verdon. Sauvant des vies à six reprises, il est nommé chhevalier de la Légion d'honneur en 1922. En 1907, il fait construire pour son compte un bateau neuf à Saint-Nazaire, la Ginette et cesse de naviguer pour gérer les deux unités qu'il possède."
En 1909, il crée une coopérative de vente, et en 1919, la Société annyme des Chalutiers de La Rochelle. conseiller municipal de 1919 à 1921, juge consulaire de 1921 à 1934, Président du Tribunal de commerce de 1931 à 1940, membre de la Chambre de commerce de 1922 à 1940, Président du Syndicats des armateurs de 1925 à 1940, vice-président du comité central des armateurs de France, section pêche de 1922 à 1936 puis président de 1937 à 1940.

4 mars 1930, devient officier de la Légion d'honneur.
Décédé le 21 décembre 1964.

Source : Henri Mouilinier, La pêche industrielle de La Rochelle, Les grands chalutiers (1871-1994), PUR 2015, photo page VII.

Cordialement.

Image
Memgam

Répondre

Revenir à « MARINE »