VALDIVIA Cie WORMS

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Répondre
olivier 12
Messages : 3420
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: VALDIVIA Cie WORMS

Message par olivier 12 » mar. juil. 26, 2011 1:10 pm

Bonjour à tous,

VALDIVIA(A ne pas confondre avec celui de la SGTM)

Vapeur construit au chantier W. Harkess & Sons de Middlesbrough en 1905 sous le nom de MASTERFUL pour l’armement Powell Line.
1794 t Longueur 85 m Largeur 11 m
Pas d’armement ni de TSF

Rebaptisé VALDIVIA en 1913 et passé sous pavillon chilien. Immatriculé à Punta Arenas.

Racheté en 1918 par la compagnie WORMS du Havre.
Ramené en France par un équipage sud-américain, espagnol et italien.
Affréteur DODERS rue Scribe Paris

Voici le VALDIVIA , ex – MASTERFUL

Image

Equipage

Image

La perte du VALDIVIA. Rapport du capitaine

Quitté Buenos Ayres avec le vapeur français VALDIVIA le 22 Mars 1918 avec 2183 tonnes de divers : 1000 t de grain, 300 t de laine, 500 t de tanin, 15000 qx de sèches (le capitaine veut sans doute parler de seiches, ou calamars, probablement de la marchandise en frigo... mais 15000 qx paraît énorme. Il doit s'agir de kilos.), 117 t de suif.
Relâché à Rio de Janeiro le 29 Mars pour charbonner. Reparti en convoi le 6 Avril pour Gibraltar et Cette.

Le 2 Mai 1918, le navire se trouve à environ 45 milles au SW du cap Spartel, à 10-15 milles de la côte, à la position 35°07 N et 06°30 W. Il est escorté par le patrouilleur CELANDINE.

Il navigue en ligne de front avec HIGHLAND WATCH, vice commodore, (paquebot mixte anglais de 6022 t lancé en 1904) , BAHADUR (Cargo anglais de 4646 t lancé en 1907) et MARIA C. (paquebot mixte anglais de 4210 t lancé en 1892, ex-MANILA) dont voici la photo

Image

VALDIVIA est en 2e position à partir de la gauche. CELANDINE se tient à bâbord du convoi. Celui-ci fait route au N33E à 8 noeuds en zigzaguant de 15 à 35° toutes les 6 à 9 minutes, et cela depuis 5 jours.
Mer calme, vent faible, légère brume.

A 14h40, l’homme de veille crie soudain “Périscope sur bâbord”. J’étais à la passerelle avec le
second et l’officier de quart. Nous avons aperçu le périscope à moins de 80 m et la torpille qui arrivait de ce point a aussitôt explosé sur bâbord, dans le compartiment des chaudières.
Seules restaient les embarcations 1 et 5, toutes les autres étant réduites en miettes. La 5 fut aussitôt mise à l’eau et une partie de l’équipage y prit place. La 1 avait son garant pris dans les portes de la soute à charbon, projetées contre elle. Elle fut difficile à mettre à l’eau et le navire s’enfonçait rapidement par l’avant. Finalement, elle put être affalée et le second et l’autre partie de l’équipage y prirent place. Je restai seul sur le pont avec le matelot qui m’avait aidé. Mais nous dûmes sauter à la mer et gagner le canot à la nage car le navire disparut en 3 ou 4 minutes. Le matelot avait une ceinture de sauvetage.

Je fis l’appel et constatai qu’il manquait deux hommes : Juan Rodriguez, chauffeur , et Francesco Vidal, soutier, tous deux Espagnols. Tous deux étaient dans la chaufferie au moment de l’explosion.
Le CELANDINE nous a recueillis et débarqués à Gibraltar. Nos deux blessés, Jose Porretto, 3e mécanicien argentin, et Miguel Herrera, graisseur espagnol, sont à l’hôpital.

Tous les papiers du bord ont été perdus. Il a été impossible d’aller les chercher vu la rapidité du naufrage.

Note du Vice-consul de France à Larache, Monsieur LANGLAIS

Les débris d’une barque ont été jetés à la côte à Larache et une autre a été trouvée en mer. Le service de renseignement m’a signalé que la division navale avait fait connaître que le vapeur VLADIVIA était français et que le droit à ces épaves devait être réservé.

Or ce n’est pas le nom VLADIVIA qui est inscrit sur les débris de la barque jetée à la côte et sur celle récupérée en mer, mais VALDIVIA. Du reste, c’est à peine si on peut lire le nom, dissimulé sous la couche de peinture qui couvre toute l’embarcation. Dissimulé sous la peinture, on déchiffre aussi le nom de Punta Arenas.

S’agirait-il du vapeur chilien VALDIVIA, peut-être passé dans des mains françaises depuis. Je vous serais reconnaissant de me fixer sur ce point.

De toutes façons, tout a été déposé à la douane et les droits des propriétaires sont réservés sur barque, baril de graisse...etc

Reste à savoir si ce sera la législation espagnole ou la législation marocaine qui sera appliquée pour déterminer les droits réservés à celui qui a trouvé la barque en mer. Si c’est la législation espagnole, il aura droit à un tiers.

Réponse de l’Administrateur de CACQUERAY

Il s’agit du VALDIVIA, vapeur français. Le Ministre est avisé de la présence de l’épave de cette barque à Larache.

Le sous-marin attaquant

C’était l’ UB 70 du KL Johannes REMY.

VALDIVIA fut le seul navire coulé par REMY. Parti d’Allemagne pour rejoindre Cattaro, il a donc torpillé le VALDIVIA le 2 Mai 1918. Le 5 Mai, il a envoyé un message signalant qu’il était passé dans l’Est de Gibraltar. Puis il ne donna plus jamais de ses nouvelles. Il fut porté disparu avec ses 33 hommes d’équipage.

Voici la position du torpillage

Image

Cdlt
olivier

NIALA
Messages : 1035
Inscription : lun. févr. 14, 2011 1:00 am

Re: VALDIVIA Cie WORMS

Message par NIALA » mar. juil. 26, 2011 2:13 pm

Bonjour,

Désolé mais le K75 Célandine ne peut etre celui de 1918 puisqu'il s'agit d'une corvette du type Flower lancée le 28 décembre 1940.
Je recherche un Celandine parmi les flower de la Première Guerre Mondiale.

Cordialement

Alain
Cordialement

Alain

NIALA
Messages : 1035
Inscription : lun. févr. 14, 2011 1:00 am

Re: VALDIVIA Cie WORMS

Message par NIALA » mar. juil. 26, 2011 2:22 pm

Suite du poste précédent: le Celandine appartenait au type Arabis; n'ayant pas de photo de ce Celandine la; je joins une photo du Delphinium du même type.
Pour les caractéristiques vous pouvez vous reporter à notre type Aldebaran qui était semblable.

Image

Le Delphinium du type Arabis comme le Celandine.

Cordialement

Alain
Cordialement

Alain

olivier 12
Messages : 3420
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: VALDIVIA Cie WORMS

Message par olivier 12 » mar. juil. 26, 2011 3:25 pm

Bonjour à tous, bonjour Alain,

et merci pour ces précisions. Je retire donc la photo de CELANDINE que j'avais confondu avec celui de 1918.
Une petite question pour Yves et les spécialistes de la sous-marinade : REMY semble avoir lancé sa torpille à 80 m du vapeur, ce qui est extraordinairement proche. La secousse due à l'explosion a du être terrible. L'UB 70 n'aurait-il pas été alors endommagé, ce qui pourrait expliquer sa disparition 4 ou 5 jours plus tard ? Cela expliquerait aussi qu'il n'ait pas cherché à s'en prendre aux trois autres navires qui étaient tout de même de belles proies.

Cdlt
olivier

Avatar de l’utilisateur
Gastolli
Messages : 264
Inscription : lun. juin 29, 2009 2:00 am

Re: VALDIVIA Cie WORMS

Message par Gastolli » mar. juil. 26, 2011 8:58 pm

Bonjour,

well, the steamer HIGHLAND WATCH reported that 2 torpedoes missed her just 3 minutes after the VALDIVIA was hit (time given in british report is 14:57h for VALDIVIA and 15:00h for HIGHLAND WATCH). That the CELANDINE dropped 2 depth charges followed by another one shortly later.

These group of steamers separated from an H.D. convoy (which went on to England) for destination Gibraltar.

The cargo of VALDIVIA is given in the british files:
1000 t grain, 500 t tanin, 300 t wool, 1500 cow-skins, 117 t tallow

As for the "close shot" by UB 70: The wireless message from UB 70 on 05.05.1918 reads:
--> "von XJR: Passage auf spanischer Seite, Bewachung nur bei Gibraltar und Ceuta"
--> "from XJR (call sign): passage on the spanish side, patrols just at Gibraltar and Ceuta"

So nothing about serious damage because of an nearby explosion. I'm also not sure if an torpedo fired at 80 m distance was able to hit an ship (depth setting) or to explode (safety distance)...

Oliver

olivier 12
Messages : 3420
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: VALDIVIA Cie WORMS

Message par olivier 12 » mar. juil. 26, 2011 10:34 pm

Bonjour à tous, good evening Oliver,

Thanks for these informations.

L'UB 70 n'a donc pas été endommagé et a même tiré deux torpilles sur HIGHLAND WATCH.
Bien noté que les 15000 qx de "sèche" sont en réalité 1500 peaux séchées. Donc rien à voir avec des calamars :)

Cdlt
olivier

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: VALDIVIA Cie WORMS

Message par Yves D » mer. juil. 27, 2011 1:06 am

Bonsoir Olivier, bonsoir à tous
En effet, 80m de distance ça me parait une distance diablement proche non pas tant pour les risques d'avarie pour le sous-marin (quoique ?) ou pour une question de règlage de la profondeur d'immersion bien que cela laisse peu de distance mais pour les conditions de conduite de l'attaque qui si elle s'est réellement déroulée depuis une si faible distance a du être un tir plus réflexe que techniquement anticipé à moins qu'au départ c'était un autre navire qui était visé et que le Valdivia soit venu dans le champ mais là aussi, ça fait "amateur" et c'est étonnant. Pas impossible non plus que l'obstacle de la langue entre l'enquêteur et l'équipage étranger ait amené une confusion de formulation entre periscope et torpille et que 80m. soit en fait la distance à laquelle on a aperçu le sillage de la torpille...
En tout cas cela n'a rien à voir avec la perte de UB 70 qui demeurera sans doute à jamais inexpliquée et actuellement non reliable à aucune action de combat. La perte du sous-marin est très probablement accidentelle après le 5 mai. Seul le fantôme de Remy le sait.
Amts
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Rutilius
Messages : 12724
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

VALDIVIA — Cargo mixte — Société Worms & Cie.

Message par Rutilius » lun. août 20, 2018 6:14 pm

Bonjour à tous,

Le sous-marin attaquant

UB-70 – Sous-marin allemand  -.jpg
UB-70 – Sous-marin allemand -.jpg (89.64 Kio) Consulté 214 fois

UB-70 – Sous-marin allemand - Notice - .jpg
UB-70 – Sous-marin allemand - Notice - .jpg (30.51 Kio) Consulté 214 fois

Günter KROSCHEL & August-Ludwig EVERS : « Die Deutsche Flotte. 1848~1945. »,
Verlag Lohse-Eissing, Wilhelmshaven, 1986, n° 249.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 12724
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

VALDIVIA — Cargo mixte — Société Worms & Cie.

Message par Rutilius » lun. août 20, 2018 9:25 pm

Bonsoir à tous,

Le cargo mixte Valdivia venait d’être cédé à la Société Worms et Cie par la Compagnie Braun et Blanchard, de Punta-Arenas (Chili). Cette importante société française d’armement et de négoce établie au Chili exploitait notamment une ligne Valparaiso ~ Punta-Arenas.

Paul BLANCHARD, l’un des associés, était par ailleurs agent consulaire de France dans cette ville.

V. également —> http://www.teesbuiltships.co.uk/view.ph ... =MASTERFUL
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Michael Lowrey
Messages : 110
Inscription : sam. déc. 13, 2008 1:00 am

Re: VALDIVIA — Cargo mixte — Société Worms & Cie.

Message par Michael Lowrey » ven. mars 01, 2019 9:50 pm

Bonjour à tous,

The Allied sinking attribution for UB 70 w was that she was depth charged on May 8, 1918 by the destroyer HMS Basilisk and the armed yacht USS Lydonia north of Algiers at 38°08'N, 3°02'E. The U-boat Basilisk and Lydonia attacked was, however, not UB 70 but rather U 38.

Best wishes,
Michael

Répondre

Revenir à « MARINE »