LA SLACK - Chalutier

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Rutilius
Messages : 14117
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

LA SLACK ― Dragueur auxiliaire, ex-chalutier boulonnais B. 25 (1915~1919).

Message par Rutilius » sam. nov. 09, 2013 10:20 pm

Bonsoir à tous,


Commandants successifs du dragueur auxiliaire La Slack


— LE SQUÉREN Guillaume Marie, né le 23 mai 1878 à Kerbors (Côtes-du-Nord — aujourd’hui Côtes-d’Armor) et décédé le 22 avril 1947 à Brest (Finistère). Premier maître de timonerie (Du 1er octobre 1914 : Déc. min. 28 sept. 1914, J.O. 1er oct. 1914, p. 8.131) ; maître principal de timonerie (Du 1er janvier 1921 : Déc. min. 2 janv. 1921, J.O. 5 janv. 1921, p. 309). Rayé des contrôles de l’activité le 2 juillet 1921. Inscrit au quartier de Brest, n° 2.801.

• Fils de François LE SQUÉREN, marin, et d’Anne JAMBET, filandière, son épouse.

• Époux de Marie Françoise CARADEC, avec laquelle il avait contracté mariage à Brest, le 4 octobre 1900. (Base Léonore, Dossier 19800035/0026/3257).

Distinctions honorifiques

□ Par arrêté du Ministre de la Marine en date du ... juillet 1918 (J.O. 14 juill. 1918, p. 6.116), inscrit au tableau spécial de la Médaille militaire.

□ Par décret du Président de la République en date du 17 septembre 1921 (J.O. 21 sept. 1921, p. 10.851), promu au grade de chevalier dans l'Ordre de la Légion d’honneur dans les termes suivants :

Image


— LE CHANJOUR Bénoni Augustin, né le 6 octobre 1877 à Quiberon (Morbihan) et décédé le ... à ... (...). Premier maître de manœuvre, inscrit au quartier d'Auray, n° 4.343.

Par arrêté du Ministre des travaux publics en date du 6 octobre 1923 (J.O. 10 oct. 1923, p. 9.765), alors maître principal de manœuvre en retraite, nommé maître de port de 4e classe, à compter du 16 octobre 1923 ; affecté en cette qualité au service des ports de Saint-Malo et Saint-Servan.

Distinction honorifique

□ Par arrêté du Ministre de la Marine en date du ... janvier 1916 (J.O. 27 janv. 1916, p. 749), inscrit au tableau spécial de la Médaille militaire.
Dernière modification par Rutilius le dim. janv. 03, 2021 9:52 am, modifié 2 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: LA SLACK - Chalutier

Message par Memgam » sam. nov. 09, 2013 10:40 pm

Bonjour,

LA-SLACK, chalutier construit en 1907 aux chantiers Bonn & Mees, Rotterdam.
276 tjb, 42,70 x 6,70 x 3,63 m ; une machine à triple expansion de 500 cv, vitesse de 10,8 noeuds.
armé à Boulogne, armement Fr. Fourny & Cie (en 1928-1930).

Source : Bureau Veritas, registre 274, 1930.

Chez Jean Labayle Couhat, French warships of world war I, Ian Allan, 1974, le navire est orthographié "La Slacq"

Cordialement.
Memgam

Rutilius
Messages : 14117
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

LA SLACK ― Dragueur auxiliaire, ex-chalutier boulonnais B. 25 (1915~1919).

Message par Rutilius » dim. nov. 10, 2013 3:30 pm

Bonjour à tous,


La Slack ― Chalutier à vapeur morutier boulonnais B. 25, armement A. & G. Vidor Fils & Cie (Vidor frères & Cie), Boulogne-sur-Mer ― Dragueur auxiliaire (1915~1919).

En 1914, armé pour la grande pêche en Islande et commandé par le capitaine Desjardins. En 1915, armé pour la grande pêche à Terre-Neuve et commandé par le capitaine Bachelet. En 1919, armé pour la grande pêche à Terre-Neuve et commandé par le capitaine Desnos.

Autres bâtiments appartenant à cet armement :

Jeanne, chalutier à vapeur. Réquisitionné le 4 septembre 1914 à Boulogne-sur-Mer ; renommé Jeanne-I.

La Somme, chalutier à vapeur. Réquisitionné le 10 février 1915 à Boulogne-sur-Mer ; renommé Somme-II.

Madeleine-I, lougre harenguier gréé en dundée.

Wimereux, chalutier à vapeur. Réquisitionné le ... à Boulogne-sur-Mer ; conserve son nom.

___________________________________________________________________________________________


■ Historique partiel.


— 19 septembre 1941 : Alors propriété de l’armement François Fourny et Cie, de Boulogne-sur-Mer, et ayant La Rochelle pour port d’attache, bombardé et mitraillé par un avion britannique.


La Charente et La Petite Charente, Mercredi 24 septembre 1941, p. 1.

x - .JPG
x - .JPG (132.06 Kio) Consulté 78 fois


L’Ouest-Éclair — éd. de Rennes —, n° 16.352, Vendredi 26 septembre 1941, p. 2.

Image


— 27 ou 28 mars 1942 : Attaqué au canon et coulé par la force navale britannique transportant le commando envoyé au port de Saint-Nazaire afin d’y neutraliser la forme Joubert (Opération Chariot). Équipage recueilli par un bâtiment britannique et débarqué au Royaume-Uni.


L’Ouest-Éclair — éd. de Rennes —, n° 16.515, Jeudi 9 avril avril 1942, p. 1.

Image Image

.
Dernière modification par Rutilius le dim. janv. 03, 2021 9:52 am, modifié 3 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

kgvm
Messages : 1137
Inscription : ven. janv. 18, 2008 1:00 am

Re: LA SLACK - Chalutier

Message par kgvm » dim. nov. 10, 2013 11:06 pm

"La Slack" et "Nungesser et Coli" ne sont pas disparu corps et bien en septembre 1942, mais il étaient victimes de l'opération anglais "Chariot" contre St. Nazaire en march 1942. Ils sont coulés par les Anglais le 27 march pour ne pas signaler la présence de navires anglais dans ces parages.
Les hommes sont sauvés par les Anglais et revinrent plus tard, probablement après la libération.

Rutilius
Messages : 14117
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Message par Rutilius » lun. nov. 11, 2013 9:27 am

[Message supprimé]
Dernière modification par Rutilius le dim. janv. 03, 2021 9:35 am, modifié 2 fois.

Rutilius
Messages : 14117
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

LA SLACK ― Dragueur auxiliaire, ex-chalutier boulonnais B. 25 (1915~1919).

Message par Rutilius » lun. nov. 11, 2013 9:50 am

Bonjour Klaus,

A noter néanmoins que, selon l’administration vichyssoise de l’État français, la destruction de La Slack serait intervenue dans la journée du 28 mars 1942, alors que les bâtiments de la force navale britannique revenaient de leur raid sur Saint-Nazaire.


Image

[...]

Image

(p. 47)
Dernière modification par Rutilius le dim. janv. 03, 2021 9:53 am, modifié 2 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

kgvm
Messages : 1137
Inscription : ven. janv. 18, 2008 1:00 am

Re: LA SLACK - Chalutier

Message par kgvm » lun. nov. 11, 2013 11:10 am

Merci, Daniel, mais il y n'est pas un information assuré, le chalutier "La Slack", dont on a retrouvé un canot, est presumé perdu (et le "Nungesser et Coli" manque).
Jack Daussy (Les Drifters Harenguiers Fécampois) donne le date du perte du "Nungesser et Coli" comme 27 march 1942 et puis "Ce même jour, un autre chalutier, boulonnais celui-là, fut également coulé. Il s'agissait de La Slack."

Avatar de l’utilisateur
IM Louis Jean
Messages : 2811
Inscription : dim. mars 22, 2009 1:00 am
Contact :

Re: LA SLACK - Chalutier

Message par IM Louis Jean » lun. nov. 11, 2013 1:11 pm

Bonjour à toutes et à tous,
Les hommes sont sauvés par les Anglais et revinrent plus tard, probablement après la libération.
Sur les 16 membres d'équipage énumérés dans L'Ouest-Eclair, 11 apparaissent dans la liste des Français Libres avec mêmes nom, prénom, date de naissance et d'engagement (1942) :

CAMENEN Georges né en 1906 - MPF le 14-12-1944 (Hanovre, Allemagne) Radio dans la Résistance.
COPPIN Louis né en 1896
COTTEN Pierre né en 1892
CURANDEAU Gabriel né en 1899
DIOT Jean né en 1923
GALLO Yvon né en 1913
GERME Louis né en 1904
JONCOUR Yves né en 1897
KERIGNARD Emile né en 1899
LE HECHO Saturnin né en 1899
MARIN pierre né en 1907
NEXER Alfred né en 1913

Les 4 autres n'y figurent apparemment pas.

édité pour ajouter ce témoignage :

<<
En mars 1942, mon père est matelot sur la Slack qui était en convoi avec l’Ile de France et la Marie-Gilberte. Ces deux derniers chalutiers rentrent au port mais la Slack manque à l’appel… « L’inquiétude grandit quand le patron du Tadorne apporte une nouvelle peu réjouissante : ils avaient rencontré le grand canot de sauvetage de la Slack avec l’avant fracassé… Les soupçons sont alors confirmés. Cette fois le navire avait entièrement disparu. Du moins le croyait-on. » (Extrait du livre d’Yves Joncour, « Drames de mer en Charente-Maritime1939-1945 »).

Yves Joncour, orphelin, assiste au service funèbre de son père et de l’équipage du Slack… Le soir même un message de la BBC apprend que, si les bateaux avaient été bien coulés, les marins eux étaient sains et saufs et débarqués en Angleterre. Pour coder ces messages, les marins avaient utilisé leurs surnoms connus de tous à La Rochelle. Skion (penché en Breton) embrassait donc sa femme Anna, son fils Yves et sa fille, Louisette…>>
source : http://www.histoiresmaritimesrochelaise ... tier-grek…



Cordialement
IM Louis Jean
sesouvenir
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau

Brivet43
Messages : 1
Inscription : sam. janv. 02, 2021 12:47 pm

Re: LA SLACK - Chalutier

Message par Brivet43 » sam. janv. 02, 2021 4:57 pm

J'arrive tardivement dans cette discussion, riche de renseignements pour moi car en pleine et très récente recherche sur l'histoire de ma famille.
Le patron de La Slack, tué à sa passerelle en septembre 1941, André Gallo, né en 1907, est mon grand oncle; son petit frère, Yvon Gallo, né en 1913, était le patron du même chalutier, coulé par la marine anglaise en avril 1942 et ramené avec son équipage, en Angleterre mais je ne connais pas encore la temporalité de son retour en France.

Rutilius
Messages : 14117
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

LA SLACK ― Dragueur auxiliaire, ex-chalutier boulonnais B. 25 (1915~1919).

Message par Rutilius » dim. janv. 03, 2021 9:57 am

Bonjour à tous,

La Slack — Dragueur auxiliaire, ex-chalutier boulonnais B.25 (1915~1919).

Le dragueur auxiliaire La Slack fut administrativement considéré comme bâtiment armé en guerre du 14 novembre 1915 au 15 janvier 1919.

[Circulaire du 25 avril 1922 établissant la Liste des bâtiments et formations ayant acquis, du 3 août 1914 au 24 octobre 1919, le bénéfice du double en sus de la durée du service effectif (Loi du 16 avril 1920, art. 10, 12, 13.), §. A. Bâtiments de guerre et de commerce. : Bull. off. Marine 1922, n° 14, p. 720 et 751.].
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »