SIDI-BRAHIM ― Paquebot mixte ― S.G.T.M.V., Marseille.

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Rutilius
Messages : 11847
Inscription : mar. avr. 22, 2008 12:00 am
Localisation : Chaville (Hauts-de-Seine).

Re: SIDI-BRAHIM ― Paquebot mixte ― S.G.T.M.V., Marseille.

Message par Rutilius » mer. oct. 07, 2009 11:50 pm


Bonsoir à tous,

Sidi-Brahim ― Paquebot mixte de 2427 t jb, lancé le 11 avril 1911 par le chantier Swan Hunter & Wigham Ridchardson Ltd. de Low Walker (Newcastle Upon Tyne, Royaume-Uni) pour le compte de la Société générale des transports maritimes à vapeur, établie à Marseille (Miramar Ship Index, ID n° 1174330). Cédé à la Turquie en 1951, renommé Umram, et immatriculé au Costa-Rica (The Ships List). Livré à la démolition à Savone (Italie), en février 1954 (Miramar Ship Index).

■ Un militaire décédé à bord du Sidi-Brahim :

― BOUHANICH Chemoul, né le 30 décembre 1887 à Tlemcen (Département d’Oran, Algérie), décédé le 12 janvier « à bord du Sidi-Brahim » (cause inconnue), Soldat de ... classe, Matricule n° 08.108, classe 1907, n° 2.054 au recrutement d’Oran (Acte transcrit à Oran, le 1er mars 1921).
__________________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.

Avatar de l’utilisateur
marc terraillon 1
Messages : 141
Inscription : ven. oct. 31, 2008 12:00 am

Re: SIDI-BRAHIM ― Paquebot mixte ― S.G.T.M.V., Marseille.

Message par marc terraillon 1 » sam. oct. 10, 2009 4:06 pm

Bonsoir à tous,

Sidi-Brahim ― Paquebot mixte de 2427 t jb, lancé le 11 avril 1911 par le chantier Swan Hunter & Wigham Ridchardson Ltd. de Low Walker (Newcastle Upon Tyne, Royaume-Uni) pour le compte de la Société générale des transports maritimes à vapeur, établie à Marseille (Miramar Ship Index, ID n° 1174330). Cédé à la Turquie en 1951, renommé Umram, et immatriculé au Costa-Rica (The Ships List). Livré à la démolition à Savone (Italie), en février 1954 (Miramar Ship Index).

■ Un militaire décédé à bord du Sidi-Brahim :

― BOUHANICH Chemoul, né le 30 décembre 1887 à Tlemcen (Département d’Oran, Algérie), décédé le 12 janvier « à bord du Sidi-Brahim » (cause inconnue), Soldat de ... classe, Matricule n° 08.108, classe 1907, n° 2.054 au recrutement d’Oran (Acte transcrit à Oran, le 1er mars 1921).
__________________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.
Bonjour

Une image du navire


Image

A bientot
Cordialement
Marc TERRAILLON

olivier 12
Messages : 3071
Inscription : ven. oct. 12, 2007 12:00 am

Re: SIDI-BRAHIM ― Paquebot mixte ― S.G.T.M.V., Marseille.

Message par olivier 12 » sam. oct. 10, 2009 6:48 pm

Bonjour à tous,

Deux photos du SIDI BRAHIM (Source : "La SGTM" d'Alain Croce. Ed MDV)

Avant 1914

Image

et après 1944 passant devant la Joliette

Image

SIDI BRAHIM fut le seul navire de la SGTM à traverser les deux conflits mondiaux sans une égratignure.

En 1912, il transporta le 3e bataillon du 158e régiment de ligne vers le Maroc.

Dans la nuit du 18 au 19 Février 1913, il perd son gouvernail dans une forte tempête de SE à une heure de route du Planier. En se laissant dériver et en utilisant judicieusement la machine, il parviendra à revenir près du château d'If où des remorqueurs le prendront en charge.

12 Janvier 1915
Il embarque pour Oran douze prisonniers de guerre Alsaciens et Lorrains qui vont s'engager dans la Légion à Sidi Bel Abbes.

5 Février 1916
Pris dans une violente tempête alors qu'il transporte 142 chevaux et mulets d'Oran à Marseille. Les parcs sont démolis par le roulis et les bêtes projetées en dehors des stalles. Doit faire demi-tour et revenir à Oran.

15 Mai 1916
Reçoit deux pièces d'artillerie de 65 mm.

27 Août 1916
Ayant 631 passagers et 200 chevaux, est attaqué par le sous-marin U 38 du KL Max Valentiner. 22 minutes de combat. 20 coups tirés par le sous-marin et 14 par le SIDI BRAHIM. Le sous-marin se dérobe.
La SGTM offrira une prime de 5000 f au commandant Hervieu, 1000 f à chaque officier et 100 f à chaque homme pour leur zèle et leur dévouement lors de ce combat.

8 Avril 1917
Est attaqué au canon à 3 milles de Tarragone par l'U 52 du KL Hans Walther. Riposte avec 3 coups de 65. Le sous-marin se dérobe.

Entre les deux guerres pas de faits marquants mis à part quelques avaries lors de tempêtes.

17 Septembre 1939
Requis comme transport de troupe. Ramène en France 776 hommes du 66e régiment d'artillerie de la 82e division d'infanterie nord-africaine.

1941
Il est désarmé à Bougie, mais échappe au bombardement de Bougie et gagne Alger.

1er Février 1944
Sous les ordres du CLC Mourard, faisant partie du convoi UGS 30, il est attaqué par l'aviation allemande. Manoeuvrant habilement, il évite deux torpilles lancées à moins de 800 m et avec ses mitrailleuses parvient à abattre l'un des 40 appareils de la 2e Fliegerdivision. Citation à l'ordre de la division.

Le même mois, il recueille à Gibraltar 600 évadés de France.

Décembre 1953
Quitte Marseille pour la démolition en Italie.

Cdlt
olivier

chevy
Messages : 2
Inscription : jeu. déc. 24, 2009 12:00 am

Re: SIDI-BRAHIM ― Paquebot mixte ― S.G.T.M.V., Marseille.

Message par chevy » jeu. déc. 24, 2009 11:21 am

Merci pour ces infos,

Mes parents m'ont toujours parlé du voyage à Bougie dans mes premieres années.
Je crois me souvenir du nom du bateau le Sidi-Brahim
faisait il bien cette traversée vers 1950 début 1951 ??? Marseille Bougie ??
Bien à vous tous.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6453
Inscription : mar. avr. 25, 2006 12:00 am

Re: SIDI-BRAHIM ― Paquebot mixte ― S.G.T.M.V., Marseille.

Message par Ar Brav » jeu. déc. 24, 2009 12:57 pm

Merci pour ces infos,

Mes parents m'ont toujours parlé du voyage à Bougie dans mes premieres années.
Je crois me souvenir du nom du bateau le Sidi-Brahim
faisait il bien cette traversée vers 1950 début 1951 ??? Marseille Bougie ??
Bien à vous tous.
Bonjour Chevy,

Soyez le bienvenu. Le Sidi-Brahim de la SGTMV a repris ses rotations sur Oran le 27.05.1946 et a effectué son dernier voyage (pour Oran) le 05.12.1950.
Il a été désarmé le 09.12.1950 en prévision de sa vente.
Le 25.03.1951, il est vendu à Pierre Atychidès et renommé Umran.
Le 29.10.1951, il effectue son 1er voyage sur la ligne de la COA-Maroc-Marseille, il fera un second voyage avant d'être à nouveau désarmé.
En décembre 1953, il est vendu à la démolition en Italie par la succession de M. Atychidès récemment décédé.
Le 13.12.1953, il part pour son dernier voyage vers l'Italie et les chalumeaux en remorque de l'Iberia.

Source :
La SGTM d'Alain Croce. Editions MDV


Bien cordialement et Joyeux Noël,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 12:00 am

Re: SIDI-BRAHIM ― Paquebot mixte ― S.G.T.M.V., Marseille.

Message par GENEAMAR » sam. juin 19, 2010 4:08 pm

Bonjour à tous,...

Les 27 Août 1916 et 8 avril 1917, le "SIDI-BRAHIM" était commandée par le Lieutenant de vaisseau auxiliaire HERMIEU Eugène Jean Baptiste, né le 31 octobre 1867 à SAINT-TROPEZ (Var). Cité à l'ordre de l'Armée navale : " Commandant un paquebot de la Société générale des Transports maritimes à vapeur. N'a cessé d'effectuer des transports de troupes dans une zone particulièrement exposée. Belle conduite dans un engagement avec un sous-marin qui l'attaquait.". Chevalier de la Légion d'Honneur. Croix de guerre.
Cet Officier décèdera le 14 janvier 1954 à MARSEILLE (Bouches-du-Rhône).

Cordialement Malou
Cordialement. Malou

Rutilius
Messages : 11847
Inscription : mar. avr. 22, 2008 12:00 am
Localisation : Chaville (Hauts-de-Seine).

Re: SIDI-BRAHIM ― Paquebot mixte ― S.G.T.M.V., Marseille.

Message par Rutilius » mar. nov. 02, 2010 11:09 pm


Bonsoir à tous,


■ Historique (complément).


― 5 au 8 août 1914 : Transporte d’Oran à Sète la compagnie A.4 (Capitaine Barjonnet) du Bataillon A. (Commandant Le Lain) du 2e Régiment de tirailleurs indigènes – alors commandé par le lieutenant-colonel Sibra –, soit au total 3 officiers, 7 sous-officiers et 217 hommes.

Journal des marches et opérations du 2e Régiment de tirailleurs indigènes, 2 août 1914 – 29 juill. 1916 – alors commandé par le Lieutenant-colonel Sibra – : S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote 26 N 845/12, p. num. 2 à 5 :


« 1914

1er août – Publication du décret de mobilisation.

2 août – Premier jour de la mobilisation.
A cette date, le 2e Tirailleurs a deux Bataillons en Algérie, et trois Bataillons au Maroc. Il mobilise un Régiment de campagne formé des Bataillons d’Algérie.
Le Bataillon en garnison à Mostaganem (5e Bataillon, Commandant Le Lain) prend le nom de Bataillon A., et devient le 1er Bataillon du Régiment de campagne. Le Bataillon en garnison à Oran (2e Bataillon, Commandant Aguitton) prend le nom de Bataillon B., et devient le 2e Bataillon du Régiment de campagne.
[...]

4 août – Départ sur le port d’embarquement d’Oran de l’État-major du régiment et du Bataillon A. Cantonnement à Eckmühl de ces divers éléments.
Arrivée à Oran de l’A.1 (Capitaine Verbier) détaché à Ammi Moussa.
Le Bataillon B. s’est mobilisé sur place, et a été rejoint le 4 août par la Compagnie B.3 (Capitaine Logerot) détaché à Arzew. Il est embarqué le même jour dans la soirée sur le Flandre de la Compagnie des Transports Maritimes.

5 août – L’État-major du régiment, l’État-major du Bataillon A., et les Compagnies A.1 + A.2 sont embarqués sur le Duc-d’Aumale de la Compagnie Générale Transatlantique. La Compagnie A.3 est embarquée sur le Mansourah, et la Compagnie A.4 sur le Sidi-Brahim.
Ces divers transports, leur chargement terminé, gagnent la rade de Mers-el-Kébir où leur protection est assurée par une escadre.

6 août – Vers six heures du matin, les sept transports portant les troupes de la Division d’Oran lèvent l’ancre et se dirigent sur Cette ; ils sont escortés par la flotte.

8 août – Arrivée dans le port de Cette et débarquement vers deux heures. Cantonnement dans la ville.

9 août – Embarquement en chemin de fer à destination d’Arles où le Régiment doit percevoir des équipages et divers matériels et approvisionnements de mobilisation, ainsi que quelques réservistes exerçant des spécialités (vétérinaires, artificiers, etc.).
[...] »

________________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.

olivier 12
Messages : 3071
Inscription : ven. oct. 12, 2007 12:00 am

Re: SIDI-BRAHIM ― Paquebot mixte ― S.G.T.M.V., Marseille.

Message par olivier 12 » sam. mai 03, 2014 11:06 am

Bonjour à tous,

SIDI BRAHIM

Rencontre du 8 Avril 1917 avec un sous marin

Rapport du capitaine

Le 8 Avril 1917, jour de Pâques, vers 16h10, reçu un message TSF m’avisant de la présence d’un sous-marin dans les parages. Prévenu la passerelle de bien veiller.

A 16h33, aperçu à tribord, côté large, un kiosque aux angles arrondis qui émergeait. Les lames brisaient sur la coque du sous-marin qui faisait route vent debout au SW. J’étais à la limite des eaux territoriales espagnoles. Je m’en suis écarté et par 41°03 N et 01°17 E j’ai donné l’ordre d’ouvrir le feu avec une hausse à 7000 m et une dérive de 6/1000e à droite.

Tiré 3 coups avec le 65 mm de tribord. Les obus sont tombés à gauche du sous-marin qui n’a pas riposté, ses pièces n’étant sans doute pas en batterie.

J’ai ouvert le feu car

-1) l’ennemi était à portée de nos pièces et l’on peut toujours compter sur le hasard d’un tir
-2) cela m’a permis d’avertir deux vapeurs inconnus qui étaient sans TSF et hors de la zone neutre de la présence d’un ennemi. Le but a été atteint car ils ont tous deux immédiatement changé de route.

Rapport d’enquête

SIDI BRAHIM immatriculé à Marseille et appartenant à la SGTM.
Capitaine HERMIEU Eugène Capitaine au Long Cours inscrit à St Tropez n° 121
Equipage 70 hommes tous français
Passagers 760 dont 50 civils français et espagnols. Tous les autres militaires.

Le Dimanche 8 Avril 1917 SIDI BRAHIM fait route au N50E à 15 nœuds et se trouve à 3 milles dans l’Est de Tarragone.

Beau temps. Petite brise de SW. Mer agitée. Horizon clair.

A 16h33 le kiosque et le sillage d’un sous-marin sont aperçus par cinq quarts tribord à environ 8000 m. A 17h00 le SIDI BRAHIM ouvre le feu avec une hausse de 7000 m. Trois coups sont tirés à intervalles d’1mn 30.

A 17h10, le SIDI BRAHIM est à 7 milles dans l’Est de Tarragone quand le sous-marin disparaît en plongée sans avoir riposté.

Conclusions de l’officier enquêteur


En se rapprochant volontairement pour sortir des eaux territoriales espagnoles et pour pouvoir ouvrir le feu, le capitaine Hermieu a fait preuve d’autant d’intelligence que de décision.
Il a mis en garde deux vapeurs alliés qui étaient dans le Sud contre la présence d’un sous-marin sur leur avant et leur a permis d’échapper à ce dernier et de se réfugier dans les eaux territoriales espagnoles.

Le sous-marin aperçu


Selon la SGTM et l’ouvrage d’Alain Croce, c’était l’U52 du KL Hans Walther. De fait, l’U 52 coulera ce jour-là le vapeur italien ALBA, qui allait de Swansea à Marseille avec du charbon, par 41°05 N et 01°53 E, soit dans le SW de Barcelone et l’Est de Tarragone.
On peut d’ailleurs penser que ce vapeur est peut-être l’un des deux contre-bordiers aperçus par le SIDI BRAHIM.
En revanche, le rapport du capitaine Hermieu ne fait pas état d’un tir du sous-marin contre lui, comme le rapporte la SGTM. Il faudrait vérifier avec le KTB de l’U 52…

Cdlt
olivier

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 12:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: SIDI-BRAHIM ― Paquebot mixte ― S.G.T.M.V., Marseille.

Message par Yves D » dim. mai 04, 2014 9:12 am

Bonjour Olivier
Malheureusement pas ce KTB dans ma bibliothèque. Je l'ai commandé il y a de cela 2 mois mais mon fournisseur a eu quelques problèmes avec son informatique donc il me faut attendre...
Amts
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Rutilius
Messages : 11847
Inscription : mar. avr. 22, 2008 12:00 am
Localisation : Chaville (Hauts-de-Seine).

Re: SIDI-BRAHIM ― Paquebot mixte ― S.G.T.M.V., Marseille.

Message par Rutilius » mar. mai 06, 2014 10:22 am


Bonjour à tous,


■ Le commandant du paquebot mixte Sidi-Brahim en 1916 et 1917.


— HERMIEU Eugène Jean Baptiste, né le né le 31 octobre 1867 à Saint-Tropez (Var) et décédé le 14 janvier 1954 à Marseille (Bouches-du-Rhône). Capitaine au long-cours, inscrit à Saint-Tropez, n° 121 ; lieutenant de vaisseau auxiliaire. En 1922, domicilié à Marseille, au 59, rue Sébastopol (IVe Arr.). (Base Léonore, Dossier 19800035/0074/9166).


Image


Par arrêté du Ministre de la Marine en date du 18 mai 1917 (J.O. 20 mai 1917, p. 4.019), inscrit en ces termes au tableau spécial de la Légion d’honneur :


Image
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »