MARECHAL SUCHET Trois-mâts carré

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
olivier 12
Messages : 3210
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: MARECHAL SUCHET Trois-mâts carré

Message par olivier 12 » dim. août 09, 2009 12:39 pm

Bonjour à tous,

MARECHAL SUCHET

Trois-mâts carré lancé en 1902 aux chantiers de Penhoët à Saint Nazaire pour la Compagnie Française de Navigation. Repris par la Société des Voiliers Nantais, d'Eugène Pergeline, dont il fut le 13e navire.

Caractéristiques

Bâtiment à coffre dont le mât d'artimon ne gréait qu'une perruche simple surmontée d'un cacatois de perruche.
A ce propos, voici deux dessins montrant la différence entre un bâtiment à coffre et un bâtiment à spardeck

Image

Image

ainsi qu'un gréement standard de trois-mâts carré. Mais il s'agit là du gréement maximum. En réalité le phare d'artimon, en particulier, portait généralement moins de voiles.

Image

3000 tpl 2390 tx JB
Longueur 84,70 m Largeur 12,41 m Creux 6,93 m

Voici le MARECHAL SUCHET

Image

Histoire

Pris au neuvage par le capitaine Béridon.

En Février 1909, au retour d'un voyage du Chili, allant de Falmouth à Londres en remorque du Guadiana, MARECHAL SUCHET se mit au sec sur Shingle Bank par suite d'une fausse manoeuvre du remorqueur. Le voilier talonnait violemment et menaçait de s'ouvrir. Le grand mât s'affaissa et se plia sous la hune. L'équipage dut abandonner le navire et se réfugier à Margate. Le 22 Mars, au cours d'une accalmie, l'équipage revint à bord et parvint à passer une remorque aux remorqueurs de secours. Le bâtiment fut tiré de sa fâcheuse position et put reprendre la navigation après réparations.

MARECHAL SUCHET traversa toute la période de la Grande Guerre sans faire de mauvaises rencontres.

Après la guerre, il fut vendu à un armement allemand qui le rebaptisa FAITH, et il continua ses voyages sur le Chili. En 1925, il revint même en escale à Nantes, chargé de salpêtre.
En 1926, c'est le grand armateur allemand de voiliers, Laiez, qui en fait l'acquisition et le rebaptise PELLWORM.

Au début des années trente, il est désarmé et prend le nom de HEIN GODENWIND (nom semble-t-il d'un personnage de comédie allemande). Il est alors transformé en restaurant et amarré dans la rivière de Hambourg. Le restaurant peut recevoir cinq cents personnes et des hublots supplémentaires ont été percés dans la coque. Le navire a conservé ses mâts, mais pas ses vergues hautes.

Il est détruit au cours de la seconde guerre mondiale, lors des bombardements alliés sur Hambourg.

Sources : Lacroix, Randier

Cdlt

Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: MARECHAL SUCHET Trois-mâts carré

Message par Terraillon Marc » dim. août 09, 2009 12:58 pm

Bonjour

Une autre définition plus littérale :

SPARDECK : Pond s'étendant de l'avant à l'arrière, sans interruption, sans dunette ni gaillard.

Alors que le navire à coffre posséde une dunette (à l'arriere) et un gaillard (d'avant)

DUNETTE : Une dunette est une superstructure d'un bateau s'étendant sur toute la largeur et située à l'arrière. Dans la marine à voile, elle servait au logement des officiers et des éventuels passagers.
le mot désigne également la partie supérieure de cette superstructure formant un pont, utilisé pour la barre et la veille.

Est également dénommé GAILLARD D'ARRIERE selon les cultures

GAILLARD : La même chose devant ou derriere.

A bientot :hello:
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.

kgvm
Messages : 1109
Inscription : ven. janv. 18, 2008 1:00 am

Re: MARECHAL SUCHET Trois-mâts carré

Message par kgvm » dim. août 09, 2009 3:55 pm

Correct German name was "Hein Godenwind". It was named for the protagonist of a story written by Johann Wilhelm Kinau (who wrote under the pseudonym Gorch Fock).

olivier 12
Messages : 3210
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: MARECHAL SUCHET Trois-mâts carré

Message par olivier 12 » dim. août 09, 2009 7:07 pm

Merci pour ces précisions qui, nous donnent aussi l'origine du nom du voilier GORCH FOCK.

Cdlt
olivier

olivier 12
Messages : 3210
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: MARECHAL SUCHET Trois-mâts carré

Message par olivier 12 » ven. avr. 16, 2010 1:25 am

Bonjour à tous,

Voici le HEIN GODENWIND, ex-MARECHAL SUCHET, bateau restaurant à Hambourg avant la 2e guerre mondiale.

Image

Cdlt
olivier

Memgam
Messages : 3213
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: MARECHAL SUCHET Trois-mâts carré

Message par Memgam » ven. avr. 16, 2010 6:05 am

Maréchal Suchet a été vendu en 1921 à la Société des Voiliers Français du Havre. Son dernier voyage sous pavillon français, capitaine Jamet, s'est fait du Havre en février 1921, en 104 jours, pour charger du charbon à Newcastle (Australie) à destination d'Iquique, atteint en 82 jours. Retour avec du nitrate en août et arrivée à Bordeaux le jour de Noël. Acheté en 1923 par A./S. Freedom (E. Friis-Hansen, Mgr.) d'Oslo et renommé Faith. Fait un seul voyage en Argentine pour 1900 t d'os de bétail (destinés à faire de la colle). Désarmé à Nantes à son arrivée le 28 janvier 1924 en 64 jours. Acheté en 1924 par F.Laeisz d'Hambourg, renommé Pellworm et part pour Taltal, capitaine Albert Wist, sur lest de sable, à la mi-juillet 1924. Ne parvient pas à franchir le cap Horn le 30 septembre pour des problèmes avec le sable du ballast qui glisse, faisant engager le navire (gîte de 25 °) et avec l'équipage qui refuse de continuer avec ce lest. Le capitaine accepte le 14 octobre après épuisement de l'eau douce et avarie de la pompe de cale. Arrive à Montevideo le 16 novembre après 123 jours. La charte-partie étant résiliée (l'affrétement était descendu de 105 shilling la tonne à 35 !...) il en repart pour l'Europe le 20 décembre 1924, avec seulement 60 jours de vivres. Atteint l'Equateur en 75 jours, l'équipage étant à la demi-ration depuis le 5 février 1925. Le 14 mars, les provisions des canots de sauvetage sont distribuées à l'équipage. Le 28 mars, un navire de pêche anglais fournit du poisson et Pellworm atteint l'embouchure de l'Elbe le 2 avril 1925. Le retour s'est fait en 103 jours. Pour mémoire, Sir James Bisset, ancien commandant des Queen Mary et Queen Elizabeth, a connu une telle situation de famine en 1902 à bord du trois-mâts County of Pembroke. Le navire est acquis par l'Association des Armateurs de Hambourg et sert à loger des briseurs de grève. En 1934, il est transformé pour devenir une auberge de jeunesse sous le nom de Hein Godenwind. Endommagé par des raids aériens en 1944, utilisé comme cible pour la Luftwaffe, il finit par couler en Baltique.
Sources :
Alan Villiers & Henri Picard, The bounty ships of France, Patrick Stephen, 1972.
Henri Picard, La fin des cap-horniers, Edita-Vilo, 1976.
Sir James Bisset, A la voile autour du monde, (Sail Ho), éditions france-empire, 1959.

Rutilius
Messages : 12104
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am
Localisation : Chaville (Hauts-de-Seine).

Re: MARECHAL SUCHET Trois-mâts carré

Message par Rutilius » sam. oct. 15, 2011 1:51 am


Bonsoir à tous,


Le trois-mâts carré Maréchal-Suchet

(Date et lieu inconnus)


Image

National Library of Australia – Pictures Australia
State Library of Victoria – Malcolm Brodie shipping collection
Image n° H 99.220/3620

________________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.


Memgam
Messages : 3213
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: MARECHAL SUCHET Trois-mâts carré

Message par Memgam » sam. oct. 15, 2011 11:00 am

Maréchal Suchet au remorquage dans un port, ancre tribord parée à mouiller, cliché paru page 118, dans Henri Picard, La fin des cap-horniers, les dernières aventures des long-courriers français, Edita-Vilo, 1976.

Image

olivier 12
Messages : 3210
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: MARECHAL SUCHET Trois-mâts carré

Message par olivier 12 » dim. oct. 16, 2011 1:24 pm

Bonjour à tous,

En 1908 - 1909, le MARECHAL SUCHET fit un tour du monde complet avec l'itinéraire suivant :

LE HAVRE 19/02/1908
NEW YORK 13/04/1908 25/07/1908
HOBART 29/11/1908 30/11/1908
HAKODATE 28/03/1909 12/06/1909
VALPARAISO 05/10/1909 27/10/1909
FALMOUTH 11/02/1910 14/02/1910
LONDRES 24/02/1910

Le capitaine était Ange BIDON, né en 1866 à Pleneven et inscrit à Saint Brieuc.
A bord, se trouvait aussi embarqué le lieutenant René ALLEE, de Saint Briac, qui en 1937 fera partie des membres fondateurs de l'Amicale Internationale des Cap Horniers.

Au cours de cette campagne, il enverra trois cartes postales intéressantes à sa famille :

La 1ère le 28 Avril 1908 de New York, où l'on voit MARECHAL SUCHET au mouillage dans l'Hudson (à l'extrême droite)

Image

La 2e, le 30 Novembre 1908, de Hobart, assez rare carte de ce port souvent fréquenté par les grands voiliers pour de courtes escales de ravitaillement et pour faire viser le rôle, prouvant qu'ils étaient bien passé par Bonne Espérance (important pour les assurances et les primes accordées à ces navires)

Image

La 3e de Muroran, petit port japonais situé dans la baie d'Hakodate, rarissime photo d'un port japonais du début du 20e siècle. MARECHAL SUCHET a fait viser son rôle à Hakodate avant d'aller charger le bois que l'on voit sur le quai, à Muroran, situé de l'autre côté de la baie.

Image

On note la relative longueur de certaines escales. Seul incident au cours de cette campagne, le décès en mer, entre Hakodate et Valparaiso le 1er Septembre 1909 du matelot François TOUBLANC, né le 3/12/76 à Lambedia et inscrit à Saint Brieuc.

En 1912, on retrouve René Allée 2e capitaine du BRENN, et en 1914, il navigue sur SAINT ANDRE, à la Société Navale de l'Ouest où il terminera sa carrière.
On peut voir sa photo aux fiches BRENN et SAINT ANDRE.

Cdlt
olivier

Memgam
Messages : 3213
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: MARECHAL SUCHET Trois-mâts carré

Message par Memgam » dim. oct. 16, 2011 3:08 pm

L'escale de Maréchal Suchet à Hobart venant de New York a eu lieu du 28 novembre au 3 décembre 1908 pour Hakodate avec un chargement de pétrole en caisses.

Maréchal Suchet avait laissé un impressionnant souvenir aux Australiens par le banquet servi à bord à Newcastle à l'occasion du 14 juillet 1903. Il y avait alors 71 voiliers en escale dont 11 français et la réception avait eu lieu à bord du Maréchal Suchet car son capitaine Gautier était le plus ancien sur rade.

Sources : Patrick Ahern, Full sail beyond the three capes, the french bounty ships in Australia 1898-1925, 2008.
Patrick Ahern, French sailing ships at Australian ports, arrivals and departures 1898-1925, 2010.

Répondre

Revenir à « MARINE »