SAINT LOUIS - Société Navale de l'Ouest

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: SAINT LOUIS - Société Navale de l'Ouest

Message par Ar Brav » ven. août 07, 2009 1:50 pm

Bonjour à tous,

SAINT LOUIS Cargo de la Société Navale de l'Ouest (1913-1944)

SAINT LOUIS Cargo lancé en 1913, coulé par torpille par le U-66 le 1er mars 1944

Voir ce sujet :

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... _775_2.htm

Ce bateau porte l'indice (4) dans la base de données :

http://navires-14-18.com/admin/S.php?limite=50

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: SAINT LOUIS - Société Navale de l'Ouest

Message par Ar Brav » ven. août 07, 2009 1:52 pm

Re,

St. Reg. :

SAINT LOUIS FR 1T (10½)
5,202 Soc. Navale de l'Ouest, Havre 352.5 x 52.5
C Atel. & Chant. de France, Dunkerque (12) #96
Torp. and sunk by U 66, 1 March 1944, in 05.23N-00.09W, voy. Takoradi - Lome, general cargo

Merci Yves :)

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: SAINT LOUIS - Société Navale de l'Ouest

Message par Ar Brav » ven. août 07, 2009 1:56 pm

Re,

Je place ici un message d'Olivier (posté le 01-05-2009 à 11:42:08)

Le SAINT MICHEL, lancé le 14 Janvier 1914 à Dunkerque, faisait partie d'une série de 4 navires dits des 7650 tpl, tous construits entre 1912 et 1914. C'étaient les

- SAINT BARNABE
- SAINT VINCENT
- SAINT LOUIS
- SAINT MICHEL

Voici un cliché du SAINT LOUIS, donc sister-ship du SAINT MICHEL.

Image

Cdlt

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: SAINT LOUIS - Société Navale de l'Ouest

Message par Ar Brav » ven. août 07, 2009 2:13 pm

Re,

La fiche Miramar du Saint Louis de la SNO :

IDNo: 5603623
Year: 1913
Name: SAINT LOUIS
Type: Cargo ship
Date of completion: 12.1913
Flag: FRA
Tons: 5202
Yard No: 96
LPP: 107.4
Beam: 16.0
Country of build: FRA
Builder: France
Location of yard: Dunkirk
Number of
screws/Mchy/
Speed(kn): 1T-10.5
Owner as Completed: Soc Navale de l'Ouest, Le Havre

Disposal Data:

sm/t 5.23N/00.09E 1.3.44 (85*)

http://www.miramarshipindex.org.nz/ship/show/174005

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

olivier 12
Messages : 3314
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: SAINT LOUIS - Société Navale de l'Ouest

Message par olivier 12 » ven. août 07, 2009 2:15 pm

Bonjour à tous,

Quelques renseignements complémentaires sur ce navire dont le commandant en titre fut pendant plusieurs années le capitaine au long cours Georges Bichon, rescapé en 1917 du torpillage du SAINT SIMON. En six embarquements échelonnés entre 1921 et 1929, il passa plus de cinquante mois à bord.

Voici les dates de ses embarquements :

22/11/1921 – 18/11/1922
10/05/1923 - 22/05/1923
01/09/1923 – 07/02/1924
03/07/1924 – 21/01/1925
16/06/1925 – 24/05/1926
28/10/1926 – 27/07/1927
22/07/1929 - 18/12/1929

Navire du type SAINT BARNABE/SAINT VINCENT/SAINT MICHEL, le SAINT LOUIS avait été lancé en Décembre 1913 à Dunkerque. Il faisait donc partie de la série des 7650 tpl.

Aucune carte postale ne subsiste malheureusement de ces embarquements, alors que j'en possède de nombreuses pour ses autres navires. Mais ce grand cargo était un familier des eaux ouest africaines. Il assurait des transports de divers entre l’Europe du nord, avec une tête de ligne à Hambourg, les ports de France et l’Afrique, nord et ouest.

A noter qu’en 1926, le navire fut inspecté par une commission de sécurité. A la suite de cette inspection, Georges Bichon reçut les félicitations du Ministère des Travaux Publics et cette lettre de félicitations est reproduite in extenso dans son fichier matricule. En voici le texte :

« Lettre de félicitations du Ministre des Travaux Publics et de la Marine Marchande à Mr. Georges Bichon. N° 1819

Vous avez été l’objet, de la part de la commission de visite fonctionnant au Havre par application des articles 5 et 6 de la loi du 17 Avril sur la sécurité de la navigation maritime d’appréciation élogieuse sur le bon état d’entretien constaté à bord du navire SAINT LOUIS.
Je suis heureux de vous adresser à cette occasion mes félicitations .
Le journal officiel de la République Française a publié votre nom le 15 Octobre 1926 dans une liste d’armateurs, capitaines et officiers mécaniciens de navires ayant été l’objet de mêmes témoignages favorables.

Pour le Ministre et par autorisation, le Directeur des services du travail et de l’enseignement maritime. »


C’est finalement au large de l’Afrique que le SAINT LOUIS terminera sa carrière.
Le 1er Mars 1944, il sera torpillé au large d’Accra, au Ghana, par le sous-marin allemand U 66.
Position du torpillage 05°23 N 000°09 E
Quatre vingt cinq personnes, dont quarante deux kroomen africains disparaitront dans le naufrage.

Cdlt
olivier

Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: SAINT LOUIS - Société Navale de l'Ouest

Message par Terraillon Marc » sam. août 08, 2009 1:36 am

Bonjour

Ce navire a l'indice (4) dans la base de données

A bientot
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: SAINT LOUIS - Société Navale de l'Ouest

Message par Ar Brav » jeu. oct. 29, 2009 9:10 am

Bonsoir à tous,

Le cargo réquisitionné pendant la Grande Guerre et renommé SAINT LOUIS V était le SAINT LOUIS de la Société Navale de l'Ouest et non celui de l'armement Castel.

Je possède un dossier sur lui car il avait rencontré deux sous-marins, successivement les 21 février et 22 Février 1917 et s'en était sorti à son avantage, ce qui avait valu à son capitaine, le CLC Jean PLUSQUELLEC, de Paimpol, une citation à l'ordre du régiment.

(Récit à venir ultérieurement car il faut déchiffrer les papyrus...)

Le récit sera inséré dans la fiche "SAINT LOUIS Société Navale de l'Ouest"

Cdlt
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

olivier 12
Messages : 3314
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: SAINT LOUIS - Société Navale de l'Ouest

Message par olivier 12 » dim. nov. 01, 2009 12:13 pm

Bonjour à tous,

SAINT LOUIS V

Cargo de la Société Navale de l’Ouest.

Réquisitionné par la Marine.
Appareille d’Oran le 19 Février 1917 à destination de Salonique, escorté par les torpilleurs 312 et 333 .

Capitaine LEON capitaine au long cours. 37 hommes d’équipage, tous Français.
638 officiers et hommes de troupes français destinés à l’armée d’Orient.
1 officier et 18 hommes de la Légion Etrangère, dont 1 Allemand.

3000 tonnes de ravitaillement pour l’armée d’Orient.

Navire équipé d’une pièce de 95 mm modèle 1888 armée par

LEVEUX François QM canonnier Vannes Chef de pièce
BERNET Maurice Engagé volontaire Servant de culasse
PEZERON Jean Fusilier Saint Nazaire Servant de hausse
COLLET Yves Marin du commerce Paimpol Chargeur

Premier sous-marin

Fait route en suivant les instructions, escorté par les torpilleurs. A 18h00 le 19, dans le NW de Bougie, viré de bord à l’annonce d’un torpillage dans le nord de Djidjelli. Repris la route à la nuit tombée, tandis que les escorteurs nous quittent.

Le 21 Février à 06h00, beau temps, légère houle, bonne visibilité. Reçu un message de l’EROS nous informant que le chalutier STELLA va escorter le SAINT LOUIS.

Le chalutier est en vue lorsque l’officier de quart, Monsieur Plusquellec, second capitaine, aperçoit à la jumelle un sous-marin qui nous chasse et infléchit sa route sur l’avant. De temps à autre, le kiosque apparaît à travers la fumée blanchâtre de son moteur qui signale sa présence.
Forcé l’allure à 13 nds et mis le cap sur Bône, afin de lui présenter l’arrière.
Position 37°07 N et 07°37 E.
Lancé un appel. Deux vedettes accourent à toute vitesse. Le sous-marin plonge et sa trace est perdue.
Attendu le STELLA qui déclare ne pouvoir donner plus de 8,5 nds.
Doublé le cap Bon.

Deuxième sous-marin

Beau temps. Mer belle. Petite brise d’Est. Passé le nord de Pantellaria.
Le lendemain 22 Février à 07h30, Monsieur Plusquellec est encore de quart lorsqu’il aperçoit à 4 milles, à trois quarts sur bâbord avant, un grand sous-marin naviguant en surface et se dirigeant sur le SAINT LOUIS. Kiosque aux deux tiers, canon sur l’avant du kiosque, au milieu.
Viré de bord cap sur Pantellaria et signalé au STELLA qui semble n’avoir rien vu : « Sous-marin dans l’Est ».
Le STELLA met le cap dessus. Mais dès qu’il s’approche, celui-ci plonge et ne reparaît pas.

Lancé un message qui est répété par la station de Malte.

Parmi les passagers, aucun n’a été au courant de la présence des sous-marins lors de leur apparition, exception faite d’un officier.

Récompense

L’officier enquêteur signale que Monsieur Plusquellec a déjà reçu un témoignage de satisfaction du Ministre pour avoir participé aux opérations de sauvetage du vapeur français ANTONIE, coulé par un sous-marin.
Dans une autre occasion, son navire étant attaqué au canon, il a dirigé la riposte avec beaucoup de calme et, par la précision de son tir, a obligé le sous-marin à abandonner la chasse.

Le commandant de la Division Navale d’Orient accorde le 6 Avril 1917 la récompense suivante :

Citation à l’ordre du régiment

PLUSQUELLEC Jean Capitaine au Long Cours inscrit à Paimpol n° 208

« Officier ayant déjà donné à deux reprises des preuves particulière d’énergie. A grandement contribué à la conservation de son navire les 21 et 22 Février 1917 par l’intelligente organisation du service de veille à son bord ».

La Croix de Guerre avec médaille de bronze lui est décernée.

Cdlt
olivier

dbu55
Messages : 1232
Inscription : dim. sept. 21, 2008 2:00 am

Re: SAINT LOUIS - Société Navale de l'Ouest

Message par dbu55 » lun. juil. 26, 2010 11:10 pm

Bonsoir à toutes et à tous,

Article du Nouvelliste du Morbihan N° 269 du 16 novembre 1916 - Rubrique Chroniques Maritimes :

A été inscrit au tableau spécial pour le grade de chevalier de la légion d'honneur :
Enseigne de vaisseau de 1ère classe de réserve Léon commandant le ravitailleur Saint-Louis V : A par son courrage et sa résolution, sauvé plusieurs fois son navire attaqué par des sous-marins. Avait déjà à son actif plusieurs actes de courrageuse assistance à des bâtiments torpillés. (Croix de guerre)


Cordialement
Dominique
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]

olivier 12
Messages : 3314
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: SAINT LOUIS - Société Navale de l'Ouest

Message par olivier 12 » jeu. févr. 03, 2011 11:49 am

Bonjour à tous,

Voici un complément sur l'affaire de Novembre 1916

Attaque du 6 Novembre 1916 par un sous-marin

SAINT LOUIS effectue une traversée Oran – Rouen.

Capitaine S. LEON inscrit à Paimpol Enseigne de Vaisseau auxiliaire
37 hommes d'équipage, tous Français, dont l'attitude sera excellente.

Rapport du capitaine


Le 6 Novembre 1916, SAINT LOUIS se trouve par 42°10 N et 09°40 W faisant route à 10 nds au NNE.
Coup de vent de NW tournant au SW et mollissant. Mer grosse.

A 08h00, un coup de canon est entendu et un sous-marin est aperçu à 4000 m sur bâbord, faisant route à environ 12 nds vers nous.
Venu aussitôt au NE, puis à l'ENE pour obliger le sous-marin à rester travers à la lame, et augmenté la vitesse au maximum.
Lancé un appel radio que le sous-marin s'efforce de brouiller. Il nous intime l'ordre par TSF « Stop your wireless » «(Stoppez votre TSF).

Il tire en tout cinq obus, chaque fois qu'il est sur la crête d'une vague. Mais il roule tellement que le tir est très mauvais.
SAINT LOUIS riposte par trois tirs. Le premier est trop court. Mais le 2e tombe à 50 m du sous-marin qui commence alors à s'enfoncer, puis disparaît complètement. Le sous-marin n'a pas été atteint.

Repris la route vers Rouen. Passé le cap Villano à 15h30. Arrivé devant Cherbourg, stoppé pour prendre les instructions, mais on m'a donné l'ordre d'entrer dans ce port. J'espère ne pas manquer la marée et prendre un trop long retard.

Les 7 et 8 Novembre, plusieurs navires ont été attaqués dans le même secteur que SAINT LOUIS, peut-être par le même sous-marin.

Je ne pensais pas qu'un sous-marin pouvait attaquer par un aussi mauvais temps. Mais notre tir a été bien réglé dès le 2e coup et il est regrettable qu'il ait plongé aussi vite car nous pouvions lutter avec avantage avec lui.

Description du sous-marin

Blockhaus assez haut, placé aux deux tiers de la longueur à partir de l'avant.
Ce sous-marin est tout à fait du type de l'U 35
Deux mâtereaux et une installation TSF
1 canon d'environ 100 mm
Peinture gris foncé
Le sous-marin roulait à un tel point que cela a empêché tout tir précis de sa part. Les obus sont tombés très loin, jusqu'à 1000 m.

Conclusions de l'officier enquêteur

Le commandant de SAINT LOUIS a gardé son sang froid et a parfaitement manœuvré pour échapper à l'attaque. Il serait à souhaiter que tous les navires français soient commandés par de tels capitaines. Avec une pièce de calibre et de portée suffisantes, les chances de destruction d'un sous-marin seraient réelles s'il n'utilise pas la torpille.

Le sous-marin attaquant

N'est pas identifié pour l'instant...

Cdlt
olivier

Répondre

Revenir à « MARINE »