AFRIQUE - Cargo de la Compagnie des Bateaux à Vapeur du Nord

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
dbu55
Messages : 1233
Inscription : dim. sept. 21, 2008 2:00 am

Re: AFRIQUE - Cargo de la Compagnie des Bateaux à Vapeur du Nord

Message par dbu55 » lun. juin 29, 2009 9:21 pm

Bonsoir à toutes et à tous,

Un autre marin de l"AFRIQUE mort pour la France :

LAPÈGUE Lucien né le 25/05/1897 à Sainte-Marie-de-Gosse (Landes), Matelot de 3ème Classe Sans Spécialité, décédé le 12/06/1918 (21 Ans) -Disparu en mer à bord de l'AFRIQUE - Son nom figure sur le Monument aux Morts de Sainte-Marie-de-Gosse (Landes)

Cordialement
Dominique
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]

Rutilius
Messages : 14218
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

AFRIQUE ― Cargo ― Compagnie des bateaux à vapeur du Nord, Dunkerque.

Message par Rutilius » mer. juil. 08, 2009 9:56 pm

Bonsoir à tous,

L’engagement avec l’UC-71 (Oberleutnant zur See Reinhold Saltzwedel),
survenu le 3 août 1917 au large de Noirmoutier


• Le Temps, n° 20.519, Lundi 10 septembre 1917,
p. 3, en rubrique « Affaires militaires – Marine ».

« RÉCOMPENSES A DES MARINS. ― L’enseigne de vaisseau de 1re classe auxiliaire Bragayrac est inscrit au tableau spécial de la Légion d’honneur pour la croix de chevalier.
La Croix de guerre est accordée par le ministre de la Marine au capitaine au cabotage Vandenbrouke, commandant l’Afrique, de la
Compagnie des bateaux à vapeur du Nord, et à sept officiers ou marins de ce navire torpillé le 3 août et que l’on réussit à sauver.
Le capitaine au cabotage Le Mesle, patron du remorqueur Victoire, obtient un témoignage officiel de satisfaction pour avoir mené à bien l’opération délicate de remorquage par l’arrière du vapeur Afrique dont deux compartiments étaient envahis par l’eau. »
Dernière modification par Rutilius le ven. déc. 13, 2019 6:29 pm, modifié 3 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Kasimir83
Messages : 1
Inscription : lun. mars 22, 2010 1:00 am

Re: AFRIQUE - Cargo de la Compagnie des Bateaux à Vapeur du Nord

Message par Kasimir83 » mar. mars 23, 2010 9:42 am

Objet : L’engagement du 4 août 1917 au large de Belle-Île avec l’UC-71 (Oberleutnant zur See Reinhold Saltzwedel).
Au sujet de "l’Afrique, de la Compagnie des bateaux à vapeur du Nord, et à sept officiers ou marins de ce navire torpillé le 3 août et que l’on réussit à sauver".


Bonjour,

Je souhaiteterais savoir si, dans les marins qui ont été sauvés, il aurait eu un dénommé "Arthur, Joseph, Édouard DUFOUR chef mécanicien, né à Dunkerque le 16 Juin 1871".
Si c'est le cas il aurait été réembarqué sur le même batiment, après reparation et porté disparu lors du naufrage du "Vapeur Afrique" torpillé par un sous-marin Allemand l'UC-40 à 10 milles E. O. [?] de Whitby.
==============================================
Bonjour,
Faute de réponse à mon précédent message ci-dessus, pourriez-vous m'indiquer où je pourrais trouver ce type d'information (Archives de la "Compagnie des bateaux à vapeur du Nord" ou équivalentes).
Ces renseignements me sont indispensables pour clore mes recherches.

Merci d'avance pour vos infos..
Cordialement.
Jacques

FIFI58
Messages : 1
Inscription : jeu. déc. 30, 2010 1:00 am

Re: AFRIQUE - Cargo de la Compagnie des Bateaux à Vapeur du Nord

Message par FIFI58 » jeu. déc. 30, 2010 11:26 pm

Bonjour

Je cherche des informations complémentaires sur le cargo AFRIQUE de la compagnie des Bateaux à Vapeur du Nord

Single Ship Report for "5614464"
IDNo: 5614464 Year: 1911
Name: AFRIQUE Launch Date:
Type: Cargo ship Date of completion: 11.11
Flag: FRA Keel:

--------------------------------------------------------------------------------
Tons: 2457 Link: 1726
DWT: Yard No: 80
Length overall: Ship Design:
LPP: 89.9 Country of build: FRA
Beam: 12.6 Builder: France
Material of build: Location of yard: Dunkirk
Number of
screws/Mchy/
Speed(kn): 1T-

--------------------------------------------------------------------------------
Owner as Completed: Cie des Bateaux a Vapeur du Nord, Dunkirk
Naval or paramilitary marking :
A: *
End: 1918

--------------------------------------------------------------------------------

Subsequent History:

Disposal Data:
sm/t 6nm NW Whitby 12.6.18

Merci d'avance :hello:

Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: AFRIQUE - Cargo de la Compagnie des Bateaux à Vapeur du Nord

Message par Terraillon Marc » jeu. déc. 30, 2010 11:49 pm

Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.

Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: AFRIQUE - Cargo de la Compagnie des Bateaux à Vapeur du Nord

Message par Terraillon Marc » ven. déc. 31, 2010 12:20 am

Objet : L’engagement du 4 août 1917 au large de Belle-Île avec l’UC-71 (Oberleutnant zur See Reinhold Saltzwedel).
Au sujet de "l’Afrique, de la Compagnie des bateaux à vapeur du Nord, et à sept officiers ou marins de ce navire torpillé le 3 août et que l’on réussit à sauver".


Bonjour,

Je souhaiteterais savoir si, dans les marins qui ont été sauvés, il aurait eu un dénommé "Arthur, Joseph, Édouard DUFOUR chef mécanicien, né à Dunkerque le 16 Juin 1871".
Si c'est le cas il aurait été réembarqué sur le même batiment, après reparation et porté disparu lors du naufrage du "Vapeur Afrique" torpillé par un sous-marin Allemand l'UC-40 à 10 milles E. O. [?] de Whitby.
==============================================
Bonjour,
Faute de réponse à mon précédent message ci-dessus, pourriez-vous m'indiquer où je pourrais trouver ce type d'information (Archives de la "Compagnie des bateaux à vapeur du Nord" ou équivalentes).
Ces renseignements me sont indispensables pour clore mes recherches.

Merci d'avance pour vos infos..
Cordialement.
Jacques

Un lien généalogique

http://gw5.geneanet.org/index.php3?b=sy ... ufour;oc=2

A bientot
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.

Rutilius
Messages : 14218
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

AFRIQUE ― Cargo ― Compagnie des bateaux à vapeur du Nord, Dunkerque.

Message par Rutilius » lun. janv. 03, 2011 7:22 pm

Bonsoir à tous,

Quelques objets usuels retrouvés en 1994 sur l'épave du cargo Afrique (Source : The Wreck Site) par l'équipe d'Andy Jackson, du Scarborough Sub-Aqua Club (25 St. Marys Street Scarborough, North Yorkshire YO11 1QW, Royaume-Uni).

La cloche du bord

Image


Lampes à huile

Image


Image
Dernière modification par Rutilius le jeu. déc. 12, 2019 10:33 am, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 14218
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

AFRIQUE ― Cargo ― Compagnie des bateaux à vapeur du Nord, Dunkerque.

Message par Rutilius » mar. janv. 04, 2011 12:09 pm

Bonjour à tous,


L’engagement avec le sous-marin allemand UC-71,
survenu le 3 août 1917 au large de Noirmoutier.


• Arraisonneur-dragueur Le Crozon ― alors commandé par l’enseigne de vaisseau de réserve Marcel Courtecuisse ― Journal de bord n° - / 1917 ― 7 avr. ~ 27 juill. 1917 ― : Service historique de la Défense, S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 321, p. num. 122.

« Service du Samedi 4 août 1917.

0 h. 20. ― Appareillé ; fait route pour la Baie des Bœufs.

3 h. 20 ― Patrouilleur Bouvreuil rentre au port ayant des naufragés à son bord.

6 h. 00 ― Parlé au vapeur (corsaire), ou bateau-piège, U.O.Y.J. mouillé à ¼ de mille Nord bouée des Bœufs à côté du vapeur coulé.

6 h. 05 ― Parlé au vapeur français Afrique torpillé à la bouée des Bœufs ayant sa cale avant pleine d’eau et mouillé sur les Bœufs ; la moitié de son équipage a abandonné le bateau.

6 h. 10 ― Aperçu un homme à la mer sur une épave ; débarqué la baleinière aussitôt pour aller le sauver. Le canot du remorqueur La Victoire arrive sur le naufragé avant nous et l’embarque.

6 h. 20 ― Le remorqueur La Victoire vient nous parler et nous dit que, d’après le naufragé sauvé, il y a encore des naufragés dans le vent des épaves.

6 h. 20 à 10 h. 00 ― Manœuvré en conséquence dans toutes les épaves ; nous ne trouvons aucun naufragé. Sauvé un canot et quatre bouées de sauvetage.

10 h. 10 ― Le Torpilleur 303 vient nous parler. Nous faisons route sur le bateau torpillé Afrique ; resté toute la journée à le convoyer.

11 h. 15 ― Le remorqueur La Victoire et le patrouilleur Kerdonis prennent la remorque de l’Afrique et font route sur Saint-Nazaire.

14 h. 00 ― Le bateau corsaire Sénégambie vient nous parler et nous prie de lui prendre sa remorque pour l’envoyer à l’Afrique ; manœuvré trois fois pour le faire, mais les remorqueurs Commerce et Nord arrivent et le prennent à la remorque.

15 h. 30 ― Arrivé en rade des Charpentiers ; l’Afrique mouille.

15 h. 35 ― Envoyé le canot sauvé avec deux hommes dedans chercher une corvée à bord du Sénégambie pour l’envoyer à bord de l’Afrique.

15 h. 50 ― Le canot est de retour ; le Sénégambie n’ayant plus besoin de nous fait route pour l’Aiguillon.

16 h. 15 ― Le Fort de l’Ève nous attaque à bras et nous signale de retourner convoyer Afrique jusqu’à son entrée au port.

17 h. 00 ― Arrivé à côté de l’Afrique, convoyé ce dernier jusqu’à son entrée au port.

18 h. 00 ― Fait route pour la vielle entrée.

18 h. 20 ― Rentré par la vielle entrée ; accosté et amarré à l’Estacade à l’escalier.
»


Torpilleur 303, Journal de bord ― 2 mai ~ 7 août 1917 ― : Service historique de la Défense,S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 533, p. num. 453.

« Le 4 août 1917 ― De Noirmoutier à la mer.

JOURNAL DE NAVIGATION

Temps couvert et grains ; bonne brise de S.-O. ; mer grosse. Appareillé à 6 h. 30 ; fait le chenal de la Grise ; rencontré le vapeur Afrique mouillé en avarie à ½ mille au N.-E. de la bouée des Bœufs. Le remorqueur Victoire le prend en remorque. Fait le convoyeur jusqu’à 10 h. 30. Fait route au S.10 O. par le travers de l’Île d’Yeu, route à l’Ouest.

13 h. 45 ― La mer grossissant, fait route sur la bouée des Bœufs ; passé à l’Est du grand chenal de Saint-Nazaire ; passé le grand sas et amarré au bassin de Penhouët à 16 h. 50.
[...]

P.M. ― Bâtiments se trouvant en surveillance sur l’Afrique : Audacieuse ; Crozon ; Kerdonis ; Bouvreuil ; 303 ; Victoire, remorqueur. [...] »


• Rapport de mer du capitaine Le Rolland, commandant la Sénégambie (6 août 1917).

« L’an mil neuf cent dix-sept, le six août, devant Nous, Président du Tribunal de commerce de Nantes, assisté de M. E. Ouvrard, commis greffier, a comparu le sieur Le Rolland, capitaine du vapeur Sénégambie, qui nous a déclaré :

Le navire en parfait état de navigabilité, je suis parti de Bordeaux le 3 août 1917 à 5 h. 00 avec des marchandises à destination de Nantes et le Maroc, le chargement soigneusement arrimé et conformément aux règlements. En descendant la Gironde, la chaîne bâbord de la drosse de gouvernail casse ; mouillé et réparé l’avarie sans autre accident. Arrivé au Verdon à 10 h. 30, mouillé, débarqué le pilote, reçu les instructions de départ du navire arraisonneur, appareillé du Verdon à 14 h. 30 ; effectué un tir d’exercice à la sortie et fait route. La brise fraîchit du N.-O., la mer houleuse, temps à grains occasionnant au navire d’assez fort coups de roulis et tangage. Le 4, à 14 h. 00, rencontré à l’entrée de la Loire le vapeur Afrique de Dunkerque en avaries après torpillage. Ce vapeur entrait en Loire à l’aide d’un patrouilleur qui le remorquait. L’Afrique était abandonné d’une partie de son équipage ; envoyé à bord un quart chauffeur avec un mécanicien et quelques marins pour l’aider à rentrer à Saint-Nazaire. Continué ma route après l’arrivée du remorqueur de Saint-Nazaire. Arrivé sur rade de Saint-Nazaire à 17 h. 00 sans incident, été arraisonné et reçu la libre pratique. Continué sur Nantes où je suis arrivé le même jour à 20 h. 00 En raison du roulis et du tangage éprouvés pendant la traversée, bien que les pompes aient été tenue franches, je fais toutes réserves en cas d’avaries dans le chargement provenant de fortune de mer.

Ont aussi comparu les sieurs Lemercier et Richard faisant partie de l’équipage, lesquels ont juré et affirmé que le présent est sincère et véritable et le capitaine a signé avec les comparants. [Suivent les signatures]

En conséquence, nous avons reçu le présent sous notre seing et celui du greffier après lecture. »

Signé : E. Ouvrard et E. Bégarie.

(Archives départementales de la Loire-Atlantique ― Rapports de navigation des capitaines au long-cours et au cabotage enregistrés par le Tribunal de commerce de Nantes ― 16 janv. 1916 ~ 16 déc. 1919, Cote 21 U 77, p. num. 149)
Dernière modification par Rutilius le ven. déc. 13, 2019 10:36 pm, modifié 2 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

olivier 12
Messages : 4099
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: AFRIQUE - Cargo de la Compagnie des Bateaux à Vapeur du Nord

Message par olivier 12 » ven. déc. 09, 2011 12:42 pm

Bonjour à tous,

AFRIQUE

Navire construit en 1911 aux Ateliers et Chantiers de France à Dunkerque
2457 tx JB 1484 tx JN 3000 tpl
Armateur Cie des Vapeurs du Nord
Forges et Aciéries de la Marine et d'Homécourt.

Torpillage du 12 Juin 1918

Image

Rapport du capitaine

Quitté Bilbao le 1er Juin 1918 pour Middlesbrough avec 3141 t de minerai de fer. Embarcations mises en dehors des bossoirs dès l’appareillage.
Navigué en convoi de Bilbao à Quiberon, Brest, Cherbourg (où nous avons reçu les instructions) Le Havre, Boulogne, puis sous la surveillance des patrouilleurs anglais jusqu’à la rivière Humber.
Pris le pilote de la Trinity House en rades de Dunes. Arrivé le 10 Juin à 16h00 à l’entrée de la rivière Humber. Quitté la rivière le 11 à 16h00, en convoi jusqu’au 12 à 05h00, où nous faisons route sur la Tees accompagnés d’un patrouilleur anglais.

A 06h00 le 12, forte brise d’WNW.
A 10 milles de Skinningrove (Whitby), par 54°36 N et 00°35 E, forte explosion par le travers tribord. Le canot tribord et complètement détruit ainsi que tout ce qui se trouve sur le pont milieu. Chacun gagne son poste d’abandon vivement et sans affolement. Je vais prendre les papiers et le rôle d’équipage dans la chambre de veille. Quand je ressors, l’avant du navire disparaît sous l’eau. Je descends de la passerelle pour gagner le radeau, mais je n’ai pas fait trois pas que le navire disparaît et je suis englouti dans l’eau. Il ne s’est pas écoulé une minute entre l’explosion et la disparition complète.
L’embarcation bâbord a été mise à l’eau avec une grande partie de son personnel à bord, mais n’a pas eu le temps de s’écarter. Elle est prise sous le bossoir et chavire. Tous les hommes d’équipage sont entraînés par le remous. C’est grâce à la bonne disposition du radeau que nous avons pu nous sauver à 20, plus le pilote. Ceux qui sont reparus à la surface et ont pu s’y accrocher ont été recueillis par le patrouilleur d’escorte.

Grand sang froid de chacun. Deux chauffeurs et le 3e mécanicien ont sans doute été tués par l’explosion. Pas vu le sous-marin.

Rapport de l’officier enquêteur

Reprend celui du capitaine sans apporter de modifications. Il souligne que le navire a coulé en moins d’une minute. Il est certain qu'avec 3141 tonnes de minerai de fer il était chargé aux marques et ne pouvait guère flotter longtemps...

Le sous-marin attaquant


C’était donc l’ UC 40 du KL Hermann MENZEL. Ancien commandant de torpilleurs, Hermann Menzel a successivement commandé les sous-marins UB 22, UC 40 et U 136.

Cdlt
olivier

Rutilius
Messages : 14218
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Message par Rutilius » ven. mai 09, 2014 1:35 am

[Message supprimé]
Dernière modification par Rutilius le ven. déc. 13, 2019 11:04 am, modifié 2 fois.

Répondre

Revenir à « MARINE »