SAINT THOMAS

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Répondre
maurice V
Messages : 111
Inscription : dim. avr. 12, 2009 2:00 am

Re: SAINT THOMAS

Message par maurice V » ven. avr. 24, 2009 4:23 pm

ss SAINT THOMAS

2460 1909 blt Société des Ateliers & Chantiers de France, Dunkirk (63) C 10.1909
2214 under deck 1340 net 288.8 x 38.9 x 16.6 ft
T 3 cyl 19", 30 1/2" & 51"-36" by builders 156 NHP
2 desks
09-13 SAINT THOMAS Nouvelle Société Navale de l'Ouest,
Le Havre Fr/
13-37 SAINT THOMAS Société Navale de l'Ouest,
Le Havre Fr/
37-40 SYRIE Cie Navale Afrique du Nord,
(Comptoir Maritime Franco-Belge, mgrs)
Le Havre Fr/
13 June 1940 M/S off Cap de la Hève.

maurice

Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: SAINT THOMAS

Message par Terraillon Marc » ven. avr. 24, 2009 9:49 pm

Bonsoir

Voici les données de ce cargo de la SNO sur MIRAMAR

Single Ship Report for "5607927"
IDNo: 5607927 Year: 1909
Name: SAINT THOMAS Launch Date: 11.10.09
Type: Cargo ship Date of completion: 10.09
Flag: FRA Keel:

--------------------------------------------------------------------------------
Tons: 2460 Link: 1726
DWT: Yard No: 63
Length overall: Ship Design:
LPP: 88.0 Country of build: FRA
Beam: 11.9 Builder: France
Material of build: Location of yard: Dunkirk
Number of
screws/Mchy/
Speed(kn): 1T-10

--------------------------------------------------------------------------------
Owner as Completed: Nouvelle Soc Navale de l'Ouest, Le Havre
Naval or paramilitary marking :
A: *
End: 1940

--------------------------------------------------------------------------------

Subsequent History:
37 SYRIE

Disposal Data:
mined off Cape de la Heve 13.6.40

A bientot :hello:
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.

olivier 12
Messages : 3987
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: SAINT THOMAS

Message par olivier 12 » ven. avr. 24, 2009 11:05 pm

Bonsoir à tous,

Je ne sais si le SAINT THOMAS est concerné par la guerre 14-18, sauf peut-être s'il a été réquisitionné comme cargo charbonnier.
Mais (toujours la tradition familiale) mon grand oncle y fut second capitaine en 1918-1919 -13 mois- après avoir survécu au torpillage du SAINT SIMON. Il y revint comme commandant en 1923.

Le SAINT THOMAS faisait partie d'une série de huit navires, dits des 3500 tonnes, à laquelle appartenaient aussi le SAINT JEAN et le SAINT MARC (on peut voir leurs photos à la fiche SAINT JEAN II)

Voici donc deux belles photos de ce navire datant de la fin des années 20

Image

Image

Le 11 Juin 1940, le Syrie, ex-Saint Thomas, fut coulé par la Luftwaffe au large du cap de la Hève, alors qu’il procédait à l’évacuation du Havre, menacé par l’avancée allemande. Endommagé par une bombe qui tomba à proximité et provoqua une voie d’eau, il sombra le lendemain.
Les passagers furent recueillis par l’aviso Amiral Mouchez et il n’y eût, semble-t-il, pas de victimes.

Cdlt
olivier

Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: SAINT THOMAS

Message par Terraillon Marc » ven. avr. 24, 2009 11:28 pm

Merci Olivier !!!
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: SAINT THOMAS

Message par Ar Brav » sam. avr. 25, 2009 9:40 am

Bonjour Olivier,
Bonjour à tous,

Je ne sais si le SAINT THOMAS est concerné par la guerre 14-18, sauf peut-être s'il a été réquisitionné comme cargo charbonnier.

Quelques éléments de réponse (je sors un peu du sujet Saint Thomas, mais c’est pour la bonne cause) :

Je crois que l’on peut considérer qu’il a été directement concerné. En effet, la loi du 10 février 1918 (je passe sur les étapes précédentes) portait réquisition générale de la flotte de commerce. Ainsi le Parlement, le 10 février 1918, en vertu d’un décret-loi, dote le cabinet Clemenceau des pleins pouvoirs en matière de ravitaillement pour la durée de la guerre et pour les six mois qui suivraient la fin des hostilités. Il est également précisé que la ratification parlementaire devra intervenir dans le mois qui suit * :

« Art. 1er. — Pendant la durée de la guerre et pendant les six mois qui suivront la fin des hostilités, des décrets pourront règlementer ou suspendre, en vue d'assurer le ravitaillement national, la production, la fabrication, la circulation, la mise en vente, la détention ou la consommation des denrées servant à l'alimentation de l'homme et des animaux. Les dispositions de la présente loi sont applicables aux décrets rendus pour le ravitaillement de la population civile en combustibles. Il pourra être, dans le même but, procédé par décret à la réquisition de la totalité de la flotte marchande **. […] Les décrets rendus par application du présent article seront soumis à la ratification des Chambres dans le mois qui suivra leur promulgation. »

Loi du 10 février 1918, établissant des sanctions aux décrets et arrêtés rendus pour le ravitaillement national.

* et ** Dans les jours qui suivent, la réquisition générale est mise en œuvre par le décret du 15 février 1918, qui stipule qu´ "à partir du 10 mars 1918, il sera procédé à la réquisition de tous les bâtiments de mer de nationalité française habituellement affectés au transport des personnes et des marchandises"

De ce fait, toute la flotte marchande et son personnel passent à la disposition du Commissaire aux Transports. L’Etat ne devient pas propriétaires des navires, mais il en est désormais l’usufruitier, et les armateurs se trouvent dépouillés de leurs droits, cessant de ce fait d’être les maitres de leurs bâtiments (pour leur permettre d’éviter une dépossession complète, le gouvernement leur offre de signer une charte-partie, imposée est plus exact). La Marine aura donc réquisitionné un total de 1 686 navires de toute nature.

Sources :

Notre Marine Marchande pendant la guerre, René de la Bruyère, Payot, 1920
Le transport maritime pendant la Grande Guerre, mémoire de Yan Siegesmund
http://junon.u-3mrs.fr/ad210w00/memoire ... 9siya.html


Bien cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Rutilius
Messages : 13948
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: SAINT THOMAS

Message par Rutilius » ven. août 14, 2009 4:29 pm


Bonjour à tous,

■ Un marin affecté au Saint-Thomas ayant été déclaré « Mort pour la France » :

― BRUNO François Marie, né le 12 mars 1881 à Clohars-Carnoët (Finistère) et y domicilié, décédé le 5 février 1919 à l’Hôpital maritime de Brest « des suites de grippe infectieuse », Matelot de 3e classe sans spécialité, « 3e Dépôt du 29 janvier 1919, provenant du Saint-Thomas, bâtiment du commerce », Matricule n° 8977 – Lorient ou Concarneau.

Bien amicalement à vous,
Daniel.

olivier 12
Messages : 3987
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: SAINT THOMAS

Message par olivier 12 » ven. oct. 09, 2009 1:44 pm

Bonjour à tous,

Une autre photo du SAINT THOMAS (sans doute le jour de son lancement)

Image

Cette carte a été envoyée de Paris à Saint Briac, en Avril 1928, à l'épouse du CLC René ALLEE, capitaine à la SNO.
L'envoyeur lui signale que le SAINT MICHEL a quitté Grand Bassam le 24 pour San Pedro. Il s'agit de deux ports de Côte d'Ivoire, Grand Bassam étant la rade de l'actuelle Abidjan.
On peut donc supposer que le capitaine ALLEE était embarqué sur le SAINT MICHEL et que l'envoyeur est un responsable de la compagnie travaillant au siège parisien.

Cdlt
olivier

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: SAINT THOMAS

Message par Memgam » dim. janv. 29, 2012 11:43 am

Le 4 août 1914, le Saint Thomas, capitaine Lemaitre, se trouve dans le port de Bône et reçoit onze obus, tirés du croiseur Breslau, blessant cinq hommes. Coulant bas l'eau, il a été échoué, puis réparé. Il semble qu'à ce titre, il ait été le premier navire marchand français à être bombardé pendant la guerre de 1914-1918.
Le 2 mars 1932, le capitaine Lemaître, alors commandant du Saint Ambroise, de la SNO, recueille les 31 membres de l'équipage du cargo espagnol Eusebia del Valle, qui a coulé au large d'Ouessant, suite à une voie d'eau.

Sources : Marc Saibène, la marine marchande française, 1914-1918, Marines Editions, 2011.
La Dépêche de Brest du vendredi 4 mars 1932.
Memgam

Rutilius
Messages : 13948
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: SAINT THOMAS

Message par Rutilius » mar. oct. 22, 2013 11:28 pm


Bonsoir à tous,


■ Historique (complément).


— Nuit du 4 au 5 août 1914 : Avarié dans le port de Bône (Algérie) par 11 obus tirés par le croiseur allemand Breslau. Quatre blessés : le matelot Duthertre, le cuisinier Hervoite, le soutier Guilly et le mousse Roué.


L’Écho d’Alger, n° 1.021, Jeudi 31 décembre 1914, p. 2.


Image Image

.........................................................................................................................................................


Image Image
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: SAINT THOMAS

Message par Memgam » lun. juil. 21, 2014 9:04 pm

Bonjour,

Trou d'obus dans la coque du Saint Thomas.

Source : L'Illustration n° 3730 du 22 août 1914, page 158, photo M. Felip.

Cordialement.

Image
Memgam

Répondre

Revenir à « MARINE »