ALGERIE - Compagnie des Bateaux à Vapeur du Nord

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: ALGERIE - Compagnie des Bateaux à Vapeur du Nord

Message par Ar Brav » sam. mars 28, 2009 2:21 pm

Bonjour à tous,

ALGERIE Cargo (1910-1943)

Compagnie des Bateaux à Vapeur du Nord

Name : ALGERIE
IDNo : 5607956
Year : 1910
Launch Date : 25.06.1910
Type : Cargo ship
Date of completion : 07.1910
Flag : FRA
Tons : 3 386
Yard No : 70
LPP : 100,9 m Country of build: FRA
Beam : 14,2 m
Builder : France
Country of build : FRA
Location of yard : Dunkirk
Number of
screws/Mchy/
Speed(kn) : 1T-10,5
Owner as Completed : Cie des Bateaux a Vapeur du Nord, Dunkirk

1910 : ALGERIE, pour le compte de la Compagnie des Bateaux à Vapeur du Nord
1943 : AQUILA, pour le compte du Gouvernement italien (saisi ?)

Sort final:

Beached near Cape Zebib, Bizerta 01.04.1943 and ac/b

Est-ce l'Algérie II mentionné par Marc dans ce fil :

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... _2.htm#bas

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: ALGERIE - Compagnie des Bateaux à Vapeur du Nord

Message par Terraillon Marc » sam. mars 28, 2009 2:36 pm

Bonjour

Le navire a l'indice (2) dans la base de données

A bientot
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.

Mesmar
Messages : 61
Inscription : mar. août 12, 2008 2:00 am

Re: ALGERIE - Compagnie des Bateaux à Vapeur du Nord

Message par Mesmar » sam. févr. 19, 2011 9:12 pm

Une photo de l'ALGERIE de la CBVN


Image

Rutilius
Messages : 14585
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: ALGERIE - Compagnie des Bateaux à Vapeur du Nord

Message par Rutilius » jeu. sept. 11, 2014 1:02 pm


Bonjour à tous;


ALGÉRIE — Cargo — Compagnie des bateaux à vapeur du Nord (1910 ~ 1943).


■ Historique (complément).


― 8 août 1917 : Alors qu’il allait sur lest de Calais à Cardiff (Pays de Galles, Royaume Uni), attaqué par le sous-marin allemand UB-31 (Oberleutnant zur See Thomas Bieber) à 2 milles du phare de Portland Bill (Dorset, Royaume-Uni), mais ne sombre pas.

uboat.net —> http://uboat.net/wwi/ships_hit/191.html


Cette attaque fit au moins deux victimes, les marins du commerce Pierre Marie LIARD, inscrit à Dunkerque, n° 4.829, et Louis Étienne GRENET, inscrit à Tréguier, n° 3.617.

Par arrêté du Ministre de la Marine en date du 9 décembre 1921 (art. 2 ; J.O., 12 déc. 1921, p. 13.575), ils furent inscrits à titre posthume au tableau spécial de la Médaille militaire dans les termes suivants :

« Liard (Pierre-Marie), Tréguier 3.617 ; Grenet (Louis-Étienne), Dunkerque 4.829, disparus en mer, le 8 août 1917, au cours d’une attaque de leur bâtiment par l’ennemi. Croix de guerre avec étoile de bronze. »

En réalité, ces deux marins furent inhumés dans le Strangers Cemetery de Portland, où leur sépulture subsiste.

—> http://freepages.genealogy.rootsweb.anc ... ngers.html

Bien amicalement à vous,
Daniel.

olivier 12
Messages : 4145
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: ALGERIE - Compagnie des Bateaux à Vapeur du Nord

Message par olivier 12 » jeu. janv. 21, 2016 10:03 am

Bonjour à tous,

ALGERIE

Rencontre avec un sous-marin le 17 Mai 1917 à 21h40

Navire de la Compagnie des Vapeurs du Nord, affrété par les Chemins de fer du Nord.
Effectue une traversée Swansea – Calais.
Capitaine WADOUX Gravelines n° 150
28 hommes d’équipage, tous français
Equipé d’une pièce de 90 à l’arrière.

Le 17 Mai 1917 à 21h40, le navire fait route en zigzaguant, suivant les routes données par l’arraisonneur anglais, et se trouve à 4 milles au Sud de Start Point. Temps calme. Très bonne visibilité. Feux masqués.
Tout à coup, le sillage d’une torpille est aperçu à un quart sur l’avant du travers bâbord, commençant à 150 m. Venu à gauche toute et la torpille passe à 30 m de l’arrière, puis s’éloigne jusqu’à 1200 m, fait trois bonds hors de l’eau et disparaît. A 21h41, le navire ouvre le feu sur le point de départ de la torpille, mais sans rien voir, et tire deux coups en une minute.
La raison qui a fait manquer le bâtiment est la manœuvre du bâtiment qui a mis la barre à gauche toute.

Conclusions de l’officier enquêteur

Le capitaine Wadoux n’a fait que son devoir en cherchant, par une manœuvre judicieuse, à éviter une torpille.

Le sous-marin attaquant

N’est pas identifié.
On pourrait toutefois penser à l’UB 20 de l’Oblt z/s Hermann GLIMPF qui semblait opérer dans les parages Start Point – Lizard.

Cdlt
olivier

olivier 12
Messages : 4145
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: ALGERIE - Compagnie des Bateaux à Vapeur du Nord

Message par olivier 12 » jeu. févr. 18, 2016 11:38 am

Bonjour à tous,

Rencontre avec un sous-marin le 8 Août 1917. Rapport du capitaine

Je soussigné Wadoux, capitaine du S/S ALGERIE, 2150 tx, armé à Dunkerque, 30 hommes d’équipage, déclare avoir quitté Calais le 7 Août 1917 à 16h00, par temps brumeux, mer belle, faible brise de Sud, à destination de Swansea pour y prendre un chargement de briquettes. Ce chargeement était pour la Compagnie des Chemins de Fer du Nord. A 19h00, brume épaisse.
Relevé le son de la sirène de Gris Nez à l’Est. Route au N45W. A 20h10, Varne au 90. Route au S78W. A 21h25, Dungeness à 2,5 milles par le travers. Route au S70W. Temps brumeux.

Le 8 Août à minuit 45 route au N67W.
Passé Sainte Catherine à 3 milles, Pointe Anvil à 1,5 mille. A 15h55, Portland à 1,5 mille par le travers.

A16h15, une torpille lancée par le travers bâbord vient frapper le navire, démolissant la machine et faisant un large trou dans la coque, à 1 m au dessous de la flottaison. Le tuyau de vapeur a été arraché et la chaudière bâbord avariée. Cette torpille fut aperçue à 40 m du bord et je n’ai pas eu le temps de faire obéir le navire. Lancé appel de secours par TSF et hissé le signal du code NC.
A 16h20, suis entouré de patrouilleurs. Deux d’entre eux prennent la remorque, remplacés à 18h20 par le remorqueur PILOT. Mouillé 4 maillons sur rade de Portland à 22h50.

Lors de l’explosion de la torpille, les deux chauffeurs de quart ont été tués et j’ai fait des recherches sans résultat. Ils ont été retirés de la chaufferie et inhumés à Portland quelques jours plus tard.
J’ai pu sortir de la machine le chef mécanicien à moitié noyé et gravement brûlé. Il a été admis d’urgence à l’hôpital royal de Portland.
Le soutier Victor Lefevre, blessé au dos et au poignet gauche a pu s’en sortir tout seul. Il est aussi à l’hôpital de Portland.
Débarqué les blessés sur le patrouilleur 476, ainsi que 11 hommes de l’équipage qui étaient dans les embarcations. Lee canot bâbord est resté suspendu sur le palan du bossoir arrière, celui de l’avant ayant été rendu inutilisable. Soulagé hors de son emplanture, il était tombé sur le château. Les compas de route et de relèvements ont été enlevés de leurs suspentes et sont tombés au fond de l’habitacle.
Je me disposais à gouverner au Nord, pour me rapprocher de la côte lorsque le torpillage a eu lieu.

Je suis resté tout d’abord seul à bord. Puis j’ai pu faire rallier l’équipage et ramener le navire au port avec l’aide du remorqueur.

ALGERIE a quitté Portland en remorque du GLADSTONE le 21 Septembre, à destination de Barry Docks.

Image

Rapport de la commission d’enquête


Elle reprend les déclarations du capitaine Wadoux, signalant que les deux chauffeurs avaient été engloutis par la trombe d’eau et brûlés par la vapeur. Ils étaient tombés dans l’eau à la partie inférieure de la chaufferie. Le chef mécanicien a pu être hissé très difficilement sur le pont à l’aide d’une échelle de corde. Par la suite, 14 hommes sont revenus à bord pour le remorquage.

Elle estime qu’en ces circonstances tragiques, le capitaine et le second ont fait tout leur devoir.

Récompenses

Citation à l’Ordre l’Armée

WADOUX Paul Capitaine Gravelines 150

A procédé avec ordre à l’évacuation de son navire après torpillage. Est resté seul à bord et a sauvé le chef mécanicien qui se trouvait dans une situation extrêmement périlleuse. A fait tout ce qui était en son possible pour découvrir les deux chauffeurs manquants. Voyant que son navire continuait à flotter, a fait remonter à bord une partie de l’équipage, a dirigé la manœuvre et a ramené le navire au port.

Citation à l’Ordre du Corps d’Armée

DEMESTER Benoit Chef mécanicien Dunkerque 2563

Etait de quart dans la machine au moment où la torpille a frappé le compartiment. Entraîné par le remous de l’eau s’engouffrant dans le navire, a été grièvement brûlé à la tête et aux poumons par la vapeur s’échappant des collecteurs brisés. A tenu à reprendre son poste à bord après quelques jours de traitement à l’hôpital, bien qu’incomplètement guéri.

Citation à l’Ordre de la Division

GIROU Lucien 2e capitaine Dunkerque 327
CROUZAT Raymond Matelot Agde 290
LEMAIRE Pierre Matelot Gravelines 2530

Pour l’exemple qu’ils ont donné en remontant les premiers à bord pour aider le capitaine à sauver les blessés Puis ont fait des rondes dans le navire pour s’assurer qu’il pouvait continuer à flotter.

Le sous-marin attaquant


C’était l’UB 31 de l’Oblt z/s Thomas BIEBER

Cdlt
olivier

Répondre

Revenir à « MARINE »