TUNISIEN — Éclaireur auxiliaire.

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Rutilius
Messages : 12584
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

TUNISIEN — Éclaireur auxiliaire.

Message par Rutilius » lun. mars 23, 2009 12:44 am

Bonsoir à tous,

Tunisien — Cargo de 1.065 tx jb et de 689 tx jn ; construit en 1883 à Trieste sous le nom de Reka par la Lloyd Austriaco pour le compte de l’Austrian Lloyd.

Au gré de ses cessions, ce bâtiment fut successivement renommé :

Aphroditi en 1895 (Paquebots Postes) ;
Alexandria en 1903 (Paquebots Postes) ;
Virginia en 1909 (Arch. American) ;
Tunisien en 1915 (Marine française) ;
Victoire en 1916 (H. G. Stephan) ;
Eustratios Cavounides en 1922 (P. Cavounides) ;
Rustemiye en 1930 (Rustem).

Puis il fut démoli en Turquie en 1935 (Source : Miramar Ship Index, ID n° 5608475).

Relevé par Franck dans l’ouvrage du Commandant de vaisseau A. Thomazi (à propos du Ninive) : « La Guerre navale dans la Méditerranée », préface du vice-amiral Dumesnil, Payot, 1929 :

« Quelques vapeurs appartenant à des sujets ennemis, ou se livrant à un trafic illicite sous pavillon neutre, sont saisis et armés avec des équipages de prise : le Persepolis battant pavillon persan, l'Indiana et le Virginia qui portaient sans droit les couleurs américaines, sont inscrits sur les listes de la flotte sous les noms de Ninive, Indien et Tunisien. Mais ils ne demeurent pas dans la troisième escadre, et sont affectés, dès leur armement, à la deuxième escadre légère ou à la base de Lemnos. »


Officier marinier de l'éclaireur auxiliaire Tunisien disparu en mer
lors du torpillage de la Médie, survenu le 23 septembre 1917

— BOUGUEN Joseph, né le 4 février 1883 à Plougastel-Daoulas (Finistère) et y domicilié, mort le 23 septembre 1917, « disparu en mer lors de la perte du Médie », Maître fourrier, « Éclaireur auxiliaire Tunisien », inscrit au quartier de Brest, n° 11.002(Jug. Trib. Marseille, 11 déc. 1918, transcrit à Marseille, le 20 janv. 1919).

Cette fiche M.P.L.F. soulève une interrogation : en 1917, le bâtiment était dénommé Victoire et non plus Tunisien ; par surcroît, il était en possession de l’armement H. G. Stephan et non plus de la Marine française.
Dernière modification par Rutilius le mer. janv. 09, 2019 6:56 pm, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: TUNISIEN — Éclaireur auxiliaire.

Message par Yves D » lun. mars 23, 2009 9:40 am

Bojour Daniel, bonjour à tous,
Dans le SR de 1883 :
REKA (steel) AT 1C
1,065 Lloyd Austro-Ungarico, Trieste 221.9 x 31.5
C Arsenale di Lloyd Austro-Ungarico, Trieste (10) #36
92 - Lloyd Austriaco, Trieste
95 - APHRODITI Paquebots Postes l'Archipel (Haci Davut Farkuni Vapurlari), Izmir TU
03 - ALEXANDRIA s/o
09 - VIRGINIA Archipelago American SS. Co. (G. Farkouh), Smyrna US
Intercepted by French cruiser JEANNE D’ARC, 7 July 1915 in 36N-29.45E, voy. Piraeus - Mersin, requisitioned
9/15 - TUNISIEN French Navy – despatch vessel FR
Ordered returned to owners by French Prize Court, May 1916
7/16 - VICTOIRE H. G. Stephan, Marseille FR
10/16 - in custody of French Consul at Port Said, handed 7/17 to L. Savon Bros., Port Said as agents for Archipelago-American SS. Co.
Arrested 30 Oct 1917 at Marseille and laid up

19 - French Government – Commissariat aux Transports Maritimes, Marseille
22 - EFSTRATIOS CAVOUNIDES Ph. Cavounides, Piraeus GR
27 - (EUSTRATIOS CAVOUNIDES) s/o
30 - RÜSTEMİYE Ingliz Hüseyin Rüstem, Istanbul TU
Broken up 3rd quarter 1935

Voila de quoi répondre aux interrogations à propos de Tunisien et Victoire.
Cdlt
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: TUNISIEN — Éclaireur auxiliaire.

Message par Ar Brav » lun. mars 23, 2009 1:11 pm

Bonjour Daniel, Yves,
Bonjour à tous,

J'ai bien dans le Vichot un Tunisien - Patrouilleur (Turquie 1914-1915)
1914 pris aux Turcs

et un chasseur Victoire (1919-1926)

Les dates ne sont pas tout à fait exactes, mais vu l'imbroglio administratif apparent que la situation a du engendrer, il n'y a rien d'étonnant. Mais on approche :)
Quant à notre marin en transit disparu sur le Médie, il a peut-être été enregistré à l'embarquement (ou dans l'ESS du marin) avec comme affectation l'éclaireur auxiliaire Tunisien ; celui-ci ayant changé de nom sur le plan administratif d'accord, mais l'application à bord du côté de Lemnos pas encore effective. C'est une hypothèse, bien entendu, même capillotractée.
Ou beaucoup plus simplement une erreur dans la rédaction de la fiche MPF.

Par contre, aucune trace pour l'instant de l’armement H. G. Stephan à Marseille.

Amicalement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: TUNISIEN — Éclaireur auxiliaire.

Message par Ar Brav » lun. mars 23, 2009 1:45 pm

Bonjour à tous,

Le journal de bord de l'éclaireur auxiliaire Tunisien, commandé par le lieutenant de vaisseau Pierre De Ribet et commençant le 9 septembre 1915 à Port-Saïd, est disponible ici, à la cote SS Y 605 :

http://www.memoiredeshommes.sga.defense ... iewer.html

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: TUNISIEN — Éclaireur auxiliaire.

Message par GENEAMAR » lun. mars 23, 2009 5:43 pm

Bonjour Franck, bonjour à tous...

De RIBET Pierre

Entre dans la Marine en 1892, Aspirant le 5 octobre 1895; port ROCHEFORT. Aux 1er janvier 1896, 1897, sur le croiseur "DUBOURDIEU", Division navale de l'Atlantique (Cdts Jean VALAT puis Joseph BONNIN de FRAYSSEIX). Enseigne de vaisseau le 5 octobre 1897. Au 1er janvier 1899, Officier-Élève à l'École des Fusiliers Marins à LORIENT. Officier breveté Fusilier. Au 1er janvier 1901, sur le contre-torpilleur "LAHIRE", Escadre du Nord (Cdt Goulven PRAT). Aux 1er janvier 1902, 1903, sur le cuirassé "MAGENTA", École des marins torpilleurs à TOULON (Cdts Claude RICHARD d'ABNOUR puis Joseph MALLET). Le 16 novembre 1903, Second sur le torpilleur de haute mer "ORAGE", École des Patrons-pilotes en CORSE (Cdt Marcel DUPONT); puis détaché en mission au SÉNÉGAL, Commandant la "JEANNE-BLANCHE", yacht du Gouverneur de l'Afrique occidentale. Lieutenant de vaisseau le 21 novembre 1905. Au 1er janvier 1909, sur le croiseur cuirassé "KLÉBER", Escadre du Nord (Cdt Charles CHARLIER). Chevalier de la Légion d'Honneur. Le 1er septembre 1909, Commandant le sous-marin "OURSIN", Station des sous-marins de LA PALLICE. Idem au 1er janvier 1911. Le 1er octobre 1911, Commandant le sous-marin "ARCHIMÈDE", Station des sous-marins de CHERBOURG. Le 14 octobre 1914, Adjudant Major du 3ème Bataillon du 2ème Régiment de Fusiliers Marins. Il est blessé au combat, cité à l'ordre de l'Armée navale : " Très brillant officier, a eu à repousser comme capitaine de compagnie de violentes attaques, y a réussi avec un plein succès. Blessé au feu.". Officier de la Légion d'Honneur. Croix de guerre. De septembre 1915 à avril 1916, Commandant l'éclaireur auxiliaire "TUNISIEN"; 3ème Escadre. De juin 1916 à janvier 1918, Commandant l'aviso auxiliaire "BENGALI". Nommé Capitaine de corvette le 1er juillet 1917.

Image
:jap:
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: TUNISIEN — Éclaireur auxiliaire.

Message par GENEAMAR » lun. mars 23, 2009 5:44 pm

Bonjour à tous...

JACOTIN Sylvius

Né le 9 février 1862 à RETHEL (Ardennes) - Décédé.
Enseigne de vaisseau de 1ère classe le 5 octobre 1884. Versé dans le cadre de réserve le 15 octobre 1884. Lieutenant de vaisseau de réserve le 10 novembre 1915; port TOULON. Cité à l'ordre de l'Armée navale en avril 1916 : " N'a cessé de faire preuve des plus belles qualités d'entrain, de courage et d'intelligence dans l'exercice de son commandement. A accompli de dangereuses missions sur les côtes de Syrie au cours desquelles il a montré une endurance exceptionnelle. A déjà assuré le sauvetage des survivants du YASAKAMARU coulé par un sous-marin et vient encore, par son intelligente initiative de sauver la vie de l'unique survivant de l'AMIRAL CHARNER.". D'avril à octobre 1916, Commandant le "TUNISIEN", 3ème Escadre, Division de SYRIE.
Cordialement. Malou

Rutilius
Messages : 12584
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

TUNISIEN — Éclaireur auxiliaire.

Message par Rutilius » mer. avr. 22, 2009 6:04 pm

Bonjour à tous,

Quelques précisions sur la prise et l'armement de l'éclaireur auxiliaire Tunisien, ex-Virginia.

• Croiseur D’Entrecasteaux, Registre historique de la correspondance intéressant le personnel et le matériel du bâtiment, notes n°s 139, 148, 150 et 152 : Service historique de la Défense, S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 177, p. num. 203 et 205 à 207.


n° 139
Réponse à la note de service n° 658 de Monsieur le Contre-amiral,
commandant la 2e Division de la 3e Escadre

J’ai l’honneur de faire savoir à Mr le Contre-amiral, commandant la 2e Division de la 3e Escadre, que j’ai fait visiter le Virginia les 26 et 28 juillet. Ses cales ont été trouvées entièrement sèches et en bon état.

Bord, le 28 juillet 1915.
Le Capitaine de vaisseau, Commandant,

Signé : Ravoux.


n° 148

Réponse à une note du Contre-amiral, commandant la 2e Division de la 3e Escadre

En réponse à sa note de service n° 716 en date du 12 août, j’ai l’honneur de faire connaître à Mr le Contre-amiral, commandant la 2e Division de la 3e Escadre, que j’ai désigné, pour assurer le gardiennage de l’éclaireur auxiliaire Tunisien le 2e maître canonnier Labat et les 4 fusiliers brevetés, Guillon, Tourpin, Legrand et Le Ditou.

Bord, Port Saïd, le 13 août 1915.
Le Capitaine de vaisseau, Commandant,

Signé : Ravoux.


n° 150

Note de service pour M. le Contre-amiral, commandant la 2e Division de la 3e Escadre

En réponse à sa note n° 716, j’ai l’honneur de transmettre à Mr le Contre-amiral, commandant la 2e Division de la 3e Escadre, une note ci-joint de Mr le Capitaine de Frégate de Roquefeuil concernant la détermination de l’emplacement des canons de 65 et de 47 sur le Tunisien (ex-Virginia).

Je demande s’il y a lieu de faire entreprendre les travaux de consolidation par la Compagnie du canal de Suez ou par la maison Cory et Cie qui, paraît-il, aurait exécuté les travaux du même genre sur l’Indien.

Bord, Port Saïd, le 15 août 1915.

Signé : Ravoux.


[n° 152] – Copie

3e Escadre – 2e Division
Éclaireur auxiliaire Indien.


Note pour Monsieur le Capitaine de vaisseau, commandant le D’Entrecasteaux

Commandant,

Après avoir reconnu l’emplacement projeté des pièces de 47 et 65 à installer sur le Tunisien, je crois de mon devoir de vous signaler qu’il est possible de placer deux pièces sur le gaillard d’avant.
Je vous propose donc d’adopter les dispositions suivantes :

1° — 2 pièces de 65 seront installées par le travers du panneau de la cale 2 (avant de la passerelle) ;
2° — 2 pièces de 47 seront installées sur le gaillard d’avant et à gauche de l’étai avant.

Bord, Port Saïd, le 17 août 1915.
Le lieutenant de vaisseau, commandant,

Signé : Forget.

Bord, 17 août 1915.
Le Capitaine de vaisseau, commandant le d’Entrecasteaux,[/i]
Signé : Ravoux. »

En marge : « Approuvé les propositions ci-dessus. »
Dernière modification par Rutilius le mer. janv. 09, 2019 7:18 pm, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

PREMARTINE72
Messages : 2
Inscription : mer. avr. 30, 2014 2:00 am

Re: TUNISIEN — Éclaireur auxiliaire.

Message par PREMARTINE72 » jeu. mai 01, 2014 6:59 pm

Bonjour.

A tout hasard auriez-vous une photo de ce navire (sous n’importe quel nom)?

Merci pour toutes ces informations.

Salutations amicales.

JR

Bonsoir à tous,

TUNISIEN – Cargo de 1084 t, mis à flot sous le nom de Reka, en Octobre 1883 à Trieste, par la Lloyd Austriaco, pour le compte de l’Austrian Lloyd.

Au gré de ses cessions, ce bâtiment sera successivement renommé :

Aphroditi en 1895 (Paquebots Postes) ;
Alexandria en 1903 (Paquebots Postes) ;
Virginia en 1909 (Arch. American) ;
Tunisien en 1915 (Marine française) ;
Victoire en 1916 (H. G. Stephan) ;
Eustratios Cavounides en 1922 (P. Cavounides) ;
Rustemiye en 1930 (Rustem).

Puis il sera démoli en Turquie, en 1935 (Source : Miramar Ship Index, ID n° 5608475).

Relevé par Franck dans l’ouvrage du Commandant de vaisseau A. Thomazi (à propos du Ninive) : « La Guerre navale dans la Méditerranée », préface du vice-amiral Dumesnil, Payot, 1929 :

« Quelques vapeurs appartenant à des sujets ennemis, ou se livrant à un trafic illicite sous pavillon neutre, sont saisis et armés avec des équipages de prise : le Persepolis battant pavillon persan, l'Indiana et le Virginia qui portaient sans droit les couleurs américaines, sont inscrits sur les listes de la flotte sous les noms de Ninive, Indien et Tunisien. Mais ils ne demeurent pas dans la troisième escadre, et sont affectés, dès leur armement, à la deuxième escadre légère ou à la base de Lemnos. »

Un officier marinier du Tunisien disparu en mer lors du torpillage du Médie, le 23 septembre 1917 :

– BOUGUEN Joseph, né le 4 février 1883 à Plougastel-Daoulas (Finistère) et y domicilié, mort le 23 septembre 1917, « disparu en mer lors de la perte du Médie », Maître fourrier, « Éclaireur auxiliaire Tunisien », Matricule n° 11.002-Brest (Jug. Trib. Marseille, 11 déc. 1918, transcrit à Marseille, le 20 janv. 1919).

Cette fiche M.P.L.F. soulève une interrogation : en 1917, le bâtiment était dénommé Victoire et non plus Tunisien ; par surcroît, il était en possession de l’armement H. G. Stephan et non plus de la Marine française. Alors, que penser ?

Bien amicalement à vous,
Daniel.
Jean

Rutilius
Messages : 12584
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

TUNISIEN — Éclaireur auxiliaire.

Message par Rutilius » lun. mai 05, 2014 1:43 am

Bonsoir et bienvenue,
« A tout hasard, auriez-vous une photo de ce navire (sous n’importe quel nom) ? »
Que nenni. Sinon, soyez assuré que je n'aurais pas manqué de la publier afin d'illustrer le présent sujet...
Dernière modification par Rutilius le mer. janv. 09, 2019 7:25 pm, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 12584
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

TUNISIEN — Éclaireur auxiliaire.

Message par Rutilius » mer. sept. 14, 2016 6:04 pm

Bonjour à tous,

Marins de l’éclaireur auxiliaire Tunisien


― BOUGUEN Joseph, né le 4 février 1883 à Kéralliou, en Plougastel-Daoulas (Finistère) et y domicilié, mort le 23 septembre 1917, « disparu en mer lors de la perte du Médie », Maître fourrier, inscrit au quartier de Brest, n° 11.002-B (Jug. Trib. Marseille, 11 déc. 1918, transcrit à Marseille, le 20 janv. 1919).

• Fils de Michel BOUGUEN, né vers 1850, et de Marie Josèphe ROLLAND, née vers 1862, son épouse, cultivateurs (Registre des actes de naissance de la commune de Plougastel-Daoulas, Année 1883, f° 6, acte n° 19).

Par décision ministérielle du 28 juin 1910 (J.O. 29 juin 1910, p. 5.518 et 5.521), promu au grade de second maître fourrier.

Par décision ministérielle du 1er octobre 1917 (J.O. 3 oct. 1917, p. 7.845 et 7.847), promu au grade de maître fourrier.

Par arrêté du Ministre de la Marine en date du 4 janvier 1922 (art. 2 ; J.O. 12 janv. 1922, p. 602 et 609), inscrit à titre posthume au tableau spécial de la Médaille militaire.


― GUILLET Célestin Constantin, né le 18 novembre 1893 au village de La Guérinière, en Noirmoutier (Vendée), et y domicilié, décédé le 6 septembre 1916 « à l’hôpital égyptien de Port-Saïd [des] suites de maladie (méningite) », Quartier-maître de manœuvre, inscrit au quartier de Noirmoutier, n° 1.356 N.O. (Acte de décès établi au Consulat de France de Port-Saïd, transcrit à Noirmoutier, le 21 sept. 1918 : Registre des actes de décès de la commune de Noirmoutier, Année 1918, f° 24, acte n° 90).

• Fils d’Auguste Sauveur GUILLET, né vers 1856, maître au cabotage, et de Marie Anastasie POITUREAU, née vers 1863, « ménagère », son épouse (Registre des actes de naissance de la commune de Noirmoutier, Année 1893, f° 39, acte n° 149). Célibataire.
Dernière modification par Rutilius le mer. janv. 09, 2019 7:24 pm, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »