MARIE MOLINOS Trois-mâts barque

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Répondre
olivier 12
Messages : 3898
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: MARIE MOLINOS Trois-mâts barque

Message par olivier 12 » dim. mars 01, 2009 9:09 pm

Bonjour à tous,

MARIE MOLINOS

Trois-mâts barque à coffre lancé le 23 Juin1899 aux Ateliers et Chantiers de la Loire à Nantes pour la Société des Voiliers Français. Voilier de la série MARGUERITE DOLFUS, GENEVIEVE MOLINOS, EMILIE GALLINE et MARTHE ROUX.

Mr. Molinos était alors président de la Société des Ingénieurs Civils de France et les noms de ses filles furent donnés à plusieurs voiliers.

2082 tx JB 2500 tpl
TE 6,20 m

Aucun renseignement sur la navigation de ce trois-mâts avant la guerre.

La perte du MARIE MOLINOS

Le navire est affrété par le Service des huiles Gallena.
Il quitte Nantes le 3 Mai 1916 à destination de New York, sur lest et non armé.

Le capitaine est Joseph JUHEL, CLC et l’équipage comporte en tout 18 hommes (officiers compris) dont 1 marin espagnol.

Vers 10h40 le même jour, le capitaine Juhel croise le contre-torpilleur GABION qui lui signale qu’un vapeur espagnol a été vu la veille sur la zone, en train de ravitailler un sous-marin allemand. Il lui recommande d’exercer une bonne veille et le quitte pour aller reconnaître un vapeur dont on apercevait la fumée.

Arrivé par 46°35 N et 07°25 W, le capitaine aperçoit un navire qui paraît être une embarcation à voile. Mais, à la longue-vue, il reconnaît un sous-marin venant de l’ouest et faisant route vers lui à 12/15 nœuds.

Le MARIE MOLINOS suivait un cap au 070 à 5 nœuds. Beau temps, mer belle et excellente visibilité.

A 1 mille le sous-marin envoie les couleurs allemandes et hisse le signal AB (Abandonnez le navire) qu’il appuie d’un coup de canon.

La voilure est alors diminuée et le navire mis en panne. L’équipage amène les embarcations à la mer et y descend. Le sous-marin tire 15 coups de canon. Tous les coups portent et le MARIE MOLINOS coule à pic par l’avant.
Peu de détails sur le sous-marin qui n’accoste pas les embarcations. 12 hommes sont aperçus sur la passerelle entourant le kiosque. Voici le dessin effectué selon les indications du capitaine Juhel et de l’équipage.

Image

Le 4 Mai à 04h00 du matin l’équipage est recueilli par le vapeur espagnol WENCESLAO qui arrivait de Cardiff. Les marins sont débarqués à Villa Garcia et conduits au consulat de France de Vigo.

Conclusion de l’officier enquêteur :

« Le MARIE MOLINOS n’était pas armé et ne possédait pas de TSF. Il ne pouvait appeler du secours et il n’y avait aucun navire en vue. Dans ces conditions, on peut mettre le capitaine hors de cause. Il a quitté le navire le dernier avec les papiers du bord et sa conduite pour sauver son équipage, qui est resté calme et a fait preuve de sang-froid, ne peut être critiquée. »

Le sous-marin attaquant

C’était l’U 20 du KL Walter Schwieger.
olivier

Rutilius
Messages : 13767
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: MARIE MOLINOS Trois-mâts barque

Message par Rutilius » dim. mars 01, 2009 10:33 pm


Bonsoir à tous,
Bonsoir Olivier,

Vers 10 h 40 le même jour, le capitaine Juhel croise le contre-torpilleur GABION ...

– Journal de navigation du contre-torpilleur d’escadre Gabion n° 4/1916 – 24 nov. - 20 mai. 1916 –, alors commandé par le lieutenant de vaisseau Winter : S.G.A. « Mémoire des hommes », Gabion, Cote SSY 237, p. num. 22 (extrait de la colonne Observations) :

« Mercredi 3 mai 1916

10 h 15 - Rencontré voilier Marie-Molinos venant de Nantes, allant à New-York. Marie-Molinos demande qu’on la signale (oui). »


Rien de plus, sinon qu'à 10 h, le Gabion faisait route au S. 150 !

Bien amicalement à vous,
Daniel.

Joe R
Messages : 45
Inscription : mer. août 20, 2008 2:00 am

Re: MARIE MOLINOS Trois-mâts barque

Message par Joe R » lun. mars 02, 2009 3:37 am

Hi Everyone, MARIE MOLINOS from Picture Australia.
Image

Rutilius
Messages : 13767
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: MARIE MOLINOS Trois-mâts barque

Message par Rutilius » ven. juil. 08, 2011 2:11 am


Bonjour à tous,

L’Ouest-Éclair – éd. de Caen –, n° 6.204, Lundi 8 mai 1916, p. 4 , en rubrique « Dernière heure ».


Image
______________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 13767
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: MARIE MOLINOS Trois-mâts barque

Message par Rutilius » jeu. sept. 22, 2011 12:56 pm


Bonjour à tous,


Image

National Library of Australia – State Library of Victoria
Image H. 99.220/3616

________________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.


Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: MARIE MOLINOS Trois-mâts barque

Message par Memgam » jeu. sept. 22, 2011 10:31 pm

La photo de Marie Molinos, présentée ci-dessus par Rutilius, et d'origine Australienne, se trouve aussi dans l'album de Frédéric Grellier, Trésors Cap-Horniers, O Large Editions, 2010.

Marie Molinos a fait escale assez régulièrement en Australie, en 1901 et 1903 à Newcastle, en 1905, 1907 et 1908 à Hobart, en 1909 à Sydney et de nouveau à Newcastle en 1912.

Source : Patrick Ahern, French sailing ships at Australian ports, arrivals and departures, Patrick Ahern, 2010.
Memgam

Rutilius
Messages : 13767
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: MARIE MOLINOS Trois-mâts barque

Message par Rutilius » ven. oct. 24, 2014 3:00 am


Bonjour à tous,


■ Marins du trois-mâts barque Marie-Molinos décédés ou disparus en mer antérieurement à la perte de ce bâtiment.


― LOYER Henri Léon, né le 22 mai 1876 à La Chapelle-des-Marais (Loire-Inférieure – aujourd’hui Loire-Atlantique) et y domicilié, mort en mer le 10 mars 1916. (Jug. Trib. civ. Le Havre, 23 juill. 1920, transcrit au Havre, le 9 oct. 1920 : Registre des actes de décès de la ville du Havre, Année 1920, Vol. II., Transcriptions, f° 42, acte n° 3.037).

Fils d’Auguste LOYER et de Marie Françoise AUDIGER. Célibataire. (Ibid.)

― DESBLEDS Selmour, né en 1889 à l’Île Maurice, ressortissant britannique, et domicilié à Iquique (Chili), mort en mer le 10 mars 1916. (Jug. Trib. civ. Le Havre, 23 juill. 1920, transcrit au Havre, le 9 oct. 1920 : Registre des actes de décès de la ville du Havre, Année 1920, Vol. II., Transcriptions, f° 42, acte n° 3.037).

Bien amicalement à vous,
Daniel.

binicasons
Messages : 31
Inscription : ven. déc. 31, 2010 1:00 am

Re: MARIE MOLINOS Trois-mâts barque

Message par binicasons » lun. déc. 08, 2014 8:10 pm

Hi Everyone, MARIE MOLINOS from Picture Australia.
http://i687.photobucket.com/albums/vv24 ... 003775.jpg
Hi Joe! Do you have any information about the period when this picture has been taken? My great, great father made a transatlantic journey as captain between july 28th 1902 to september 14th 1903. Regards. Hervé.
Hervé Guillou

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: MARIE MOLINOS Trois-mâts barque

Message par Memgam » sam. août 01, 2015 6:28 pm

Bonjour,

Parmi les victimes du sous-marin U20 de Walther Schwieger qui a coulé Marie Molinos, figure bien sûr le paquebot Lusitania, mais aussi un autre voilier, le quatre-mâts barque Marion Ligthbody, alors propriété russe et ce voilier a inspiré les plans du grand quatre-mâts barque français Président Félix-Faure.

"Mis sur cale en 1895 aux Forges et chantiers de la Méditerranée à Graville, Président Félix Faure fut mis à l'eau le 3 février de l'année suivante. Ses plans étaient inspirés de ceux du joli clipper anglais Marion Lightbody (Marion au corps léger) construit en 1888 par Henderso sur les formes des courriers d'Australie et réputé pour sa marche.
Le quatre-mâts anglais avait 2 176 tonneaux de jauge brute, 96 mètres de longueur entre perpendiculaires, 14,2 m de largeur extérieure et 8 mètres de creux ; le quatre-mâts français jaugeait brut 2 800 tonneaux en raison de ses superstructures et faisait 99 mètres de longueur, 13 m de largeur et 7 mètres de creux. Il portait en lourd 3 700 tonneaux." (Lacroix).

Marion Lightbody a été construite pour Roger & Co et a été commandé jusqu'en 1911 par le capitaine William Cordiner, quand la compagnie a été absorbée par Trinder, Anderson & Co, le voilier étant racheté pour seulement £4300, et revendu l'année suivante aux Finlandais pour £7600.

Sous pavillon russe, et lors d'un voyage de Valparaiso à Queenstown (Irlande), le 8 juillet 1915, Marion Lightbody est torpillé par l'U20 de Walther Schwieger par 50°53' N et 8°48' W.

Source : Uboat.net
Louis Lacroix, Les derniers cap-horniers français, Imprimerie S. Pacteau, 1940.
Basil Lubbock, The last of the windjammers, Brown, Son & Ferguson, 1929, reprinted 1970.
Christie's South Kensington, Maritime and naval battles, 17 novembre 2004.

Cordialement.

Image
Memgam

elpe
Messages : 26
Inscription : jeu. sept. 03, 2009 2:00 am

Re: MARIE MOLINOS Trois-mâts barque

Message par elpe » ven. juil. 21, 2017 6:56 pm

Bonjour,
Le Marie Molinos a quitté Nantes le 27 avril 1916, après avoir reçu le même jour par télégramme une autorisation ministérielle à effectuer le voyage New York -Bordeaux.
cf rôle de ce voyage aux AD76 (Le Havre, 1916).
Le capitaine (Walter Schwieger) du sous-marin qui a coulé ce navire de la Société des Voiliers Français, est également celui qui a coulé le Jeanne Cordonnier (capitaine ludovic Arnaudtizon) de cette même compagnie en Manche le 31 mai 1917; cette compagnie perdra également l'Emilie Galline dans les même conditions le 13 août 1917. Pour la petite histoire Ludovic Arnaudtizon commandait l'Emilie Galline avant ce voyage.
Bien cordialement.
jpe

Répondre

Revenir à « MARINE »