Énigme du jeune mousse Moyec

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
bruno17
Messages : 1441
Inscription : dim. mars 18, 2007 1:00 am

Re: Énigme du jeune mousse Moyec

Message par bruno17 » lun. janv. 05, 2009 4:24 pm

Bonjour,
J’ai trouvé cette très belle, mais curieuse plaque émaillée au cimetière de la Rochelle. Cet enfant était-il mousse sur le navire coulé ? Par quel sous-marin allemand? Concernant son navire : au-dessus de la plaque, sur la stèle, une sculpture représentant une ancre de marine ainsi qu’une bouée sur laquelle apparaît le nom « Irma ». Serait-ce le nom du navire sur lequel était embarqué l’enfant ?
Merci de votre aide
BB
Image

Image
Bruno BAVEREL - Romans: "Lieutenant indigène" (2007 La Découvrance éditions) - "Le tombeau des quatre ours" (2015 éditions du Croît-Vif) - "La voiture de Vandier" (2019 éditions des Indes Savantes)

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: Énigme du jeune mousse Moyec

Message par Yves D » lun. janv. 05, 2009 5:24 pm

Bonjour Bruno
Etrange... mais peut-être un début de piste.
Le 26.3.1917 et non 1916, le cotre de pêche IRMA a été coulé par le sous-marin UB40 dans les parages de Barfleur. Maintenant de là à dire que c'est cette affaire là, rien n'est sûr. Curieux quand même cet écart pile d'un an et le nom Irma.
Cdlt
Yves
PS 1903 + 14 ans = 1917
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: Énigme du jeune mousse Moyec

Message par Ar Brav » lun. janv. 05, 2009 5:37 pm

Bonjour Bruno,

Il y a eu 2 Irma battant pavillon français coulés :

Le premier le 30.09.1916, cargo Irma, vapeur de 844 tx, à 25 milles sud du feu de Wolfrock, coulé au canon par le sous-marin UB-38 (OL Erwin Waßner), vraisemblablement un cargo charbonnier de l'armement Marcesche et Cie de Lorient.

Le second le 29.03 effectivement, mais en 1917 et non en 1916 d'après plusieurs sources, voilier Irma de 32 tx, coulé au large de Barfleur par le sous-marin UB-40 (OL Hans Howaldt)

Erreur sur la plaque (ce mousse avait 14 ans et né en 1903) ?

Bien cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: Énigme du jeune mousse Moyec

Message par Ar Brav » lun. janv. 05, 2009 5:39 pm

Bonjour Yves,

Ah bin, on a posté en même temps après les mêmes réflexions. Je le vois plus sur le bateau de pêche (normal pour son âge, que sur le cargo).

Amts,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
bruno17
Messages : 1441
Inscription : dim. mars 18, 2007 1:00 am

Re: Énigme du jeune mousse Moyec

Message par bruno17 » lun. janv. 05, 2009 6:00 pm

Je n'y connais pas grand-chose, mais il me semble que sur la photo, le gamin est en uniforme de la marine nationale? Sinon, j'aurais également tendance à le voir sur le bateau de pêche, bien sûr. Des recherches en prévision, à faire à La Rochelle...
Bruno BAVEREL - Romans: "Lieutenant indigène" (2007 La Découvrance éditions) - "Le tombeau des quatre ours" (2015 éditions du Croît-Vif) - "La voiture de Vandier" (2019 éditions des Indes Savantes)

l'amiral
Messages : 215
Inscription : jeu. déc. 25, 2008 1:00 am

Re: Énigme du jeune mousse Moyec

Message par l'amiral » lun. janv. 05, 2009 6:04 pm

Hello,

Selon mes (modestes) infos j'ai :
Un voilier français IRMA de 353 Tx coulé, à l'explosif + canon, en Baie de Seine, le 29 mars 1917, par le UB - 40 !
Cela peut-il vous servir ?

Maritimement vôtre,
L'amiral.

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: Énigme du jeune mousse Moyec

Message par Yves D » lun. janv. 05, 2009 6:05 pm

Salut Franck
Oui je le sens plutôt comme ça et lorsque cette plaque a été faite après la guerre, on se sera trompé d'une année.
Amts
Yves

Bruno,
Concernant l'uniforme, on avait l'habitude autrefois de costumer les jeunes garçons en petit marin.

Pour l'amiral, il s'agit d'un cotre se pêche de 32 tonneaux construit en 1898
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: Énigme du jeune mousse Moyec

Message par Memgam » lun. mai 31, 2010 12:10 am

La relation entre le mousse Moyec se fait par le cargo Irma. En effet, ce navire des établissements Marcesche & cie, de Lorient, fondé en 1901, possédait le vapeur Irma, tel que décrit ci-dessus. Cet armement a mis en service en 1922 un cargo de 2038 tjb construit par l'arsenal de Lorient et baptisé : Mousse Le Moyec. Il sera perdu par échouement le 6 décembre 1940, sur ballast à Hartland Point, lors d'un trajet Plymouth Bristol.

Source : Jean Randier, Histoire de la Marine marchande, des premiers vapeurs à nos jours, EMOM 1980.
Registre du Bureau Véritas 1930
Charles Hocking, Dictionnary of disasters at sea during the age of steam, 1824-1962, Lloyd's Register of Shipping, 1969.
Jacques Vichot, Répertoire des navires de guerre français, AAMM, 1967.
Memgam

Rutilius
Messages : 13148
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: Énigme du jeune mousse Moyec

Message par Rutilius » lun. mai 31, 2010 2:34 am


Bonjour à tous,


Aux termes d’une convention conclue le 23 novembre 1921 entre le Sous-secrétaire d’État à la Marine marchande, agissant au nom du Gouvernement français (Service de la liquidation de la flotte de l’État), et la société « Les Armateurs Français » [Siège social : 6, rue Vignon, Paris (IXe Arr.)], agissant au nom et pour le compte de divers armateurs, sociétés ou maisons de commerce, cette personne morale s’était engagée à se porter acquéreur, d’une part, de navires appartenant à la Flotte de l’État (Liste figurant à l’annexe I de la convention), et, d’autre part, de « vapeurs de charge construits pour le compte de la Marine marchande » (Liste figurant à l’annexe III de la convention).

Au nombre de ces derniers, apparaît le Mousse-Le Moyec, cargo dit « de type Marie-Louise », alors en construction à l’Arsenal de Lorient et livrable au milieu de l’année 1922. Les autres bâtiments du même type alors sur cale étaient :

― le Matelot-Eugène, construit à l’Arsenal de Cherbourg et livrable en Mars 1922 ;

― le Ca-13, construit à l’Arsenal de Rochefort et livrable début 1922 ;

― le Député-Henri-Durre, construit à Caen par les Chantiers navals français et livrable en Novembre 1921 ;

― le Député-Albert-Taillandier, également construit à Caen par les Chantiers navals français et livrable en Décembre 1921 ;

― le Commandant-Charles-Meric, également construit à Caen par les Chantiers navals français et livrable en Janvier 1922 ;

― le Capitaine-Winckler, construit à Nantes par les Chantiers Dubigeon et livrable en Novembre 1921 ;

― le Capitaine-Commelin, construit à Bordeaux par les Chantiers Ch. Dyle et Bacalan et livrable en Janvier 1922.

Six autres bâtiments « de type Marie-Louise » récemment lancés, qui figuraient sur la liste de l’Annexe I de la convention, étaient également proposés à l'acquisition :

― le Député-Georges-Chaigne (1920 ; 3.094 tpl ; mise à prix, 1.340.320 F.) ;

― le Député-Pierre-Goujon (1920 ; 3.100 tpl ; mise à prix, 1.368.960 F.) ;

― le Député-Josselin-de-Rohan (1920 ; 3.100 tpl ; mise à prix, 1.359.040 F.) ;

― le Député-Emile-Driant (1920 ; 3.100 tpl ; mise à prix, 1.385.080 F.) ;

― le Député-Charles-Nortier (1920 ; 3.100 tpl ; mise à prix, 1.398.720 F.) ;

― le Député-Abel-Ferry (1921 ; 3.100 tpl ; mise à prix, 1.457.000 F.).
_____________________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.

alain13
Messages : 1967
Inscription : mer. mai 23, 2007 2:00 am

Re: Énigme du jeune mousse Moyec

Message par alain13 » lun. mai 31, 2010 8:35 pm

Bonjour,

Si l'on en croit la citation concernant ce mousse, énoncée par Bruno dans un autre post, ce serait plutôt le 9 qui aurait été pris pour un 3 ....
(médaille militaire à titre posthume).

Cordialement,
Alain

Répondre

Revenir à « MARINE »