Armée de Mer à la mobilisation

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
Guilhem LAURENT
Messages : 652
Inscription : dim. nov. 21, 2004 1:00 am

Re: Armée de Mer à la mobilisation

Message par Guilhem LAURENT » dim. nov. 16, 2008 11:26 am

Bonjour à toutes et à tous,

Nous connaissons bien l'ordre de bataille de l'Armée de Terre à la mobilisation, mais je ne crois pas que beaucoup d'entre nous connaissent l'organisation de l'Armée de Mer à cette même date. Moi-même, j'ai eu beaucoup de mal à comprendre cette structure qui est assez complexe. Vous allez me dire c'est un comble pour quelqu'un qui travaille à la bibliothèque centrale du département Marine du SHD... et pourtant... J'assume :(

J'aimerais donc soumettre aux passionnés de la Royale que vous êtes la liste ci-dessous, centrée sur les bâtiments, en laissant de côté l'organisation bureaucratique des 5 arrondissements. Celle-ci a été réalisée à partir des pages bleues de la revue "Liste Navale Française - personnel et matériel" - numéro 79 d'avril 1914. J'espère ne pas avoir fait trop d'erreurs de transcription. Sur cette revue, l'un d'entre vous sait-il si le numéro suivant de juillet 1914 a été publié ou pas ? Ce numéro n'est pas présent dans nos collections.

Le problème est que nous ne sommes, au moment de la parution de ce numéro, qu'en avril 1914. Pour aller jusqu'au 2 août 1914, date de la mobilisation, quatre mois sont passés. Il est donc fort probable que l'organisation de l'Armée de Mer soit différente de celle-ci. Je vous propose si vous le voulez bien de mettre à jour cette liste en fonction des données que vous pourrez me fournir. J'aurai également toute une batterie de questions (un comble je vous dis...) pour comprendre un peu mieux la mobilisation de la Royale.

- Dans l'Armée de Terre, les officiers de réserve mobilisés ont été affectés pour la plupart aux régiments de réserve nouvellement créés, dans les unités d'active pour combler les manques dus à la hausse des effectifs, ou bien encore dans les dépôts régimentaires en attendant de "boucher les trous" causés par les pertes des premiers mois de la guerre. Mais qu'en est-il des officiers de réserve de l'Armée de Mer ? Ont-ils étaient affectés sur les bâtiments, en surplus des officiers déjà présents ? Création de nouvelles unités ? Places diverses dans les régions maritimes ? Dans les défenses fixes sur les côtes ? Bases de la Méditerranée ?

- L'Armée de Terre avait un plan d'organisation en prévision d'un éventuel conflit, donnant un ordre de bataille en 5 armées et des troupes éparses à la disposition des diverses autorités (en gros). Est-ce que l'Armée de Mer avait la même prévision ? Je sais que les accords avec les Anglais voulaient que la marine française s'occupe de la Méditerranée et les britanniques de la Mer du Nord, Manche et façade atlantique (j'espère ne pas dire de trop grosses bêtises...) Mais l'arrivée de la guerre a-t-elle modifié l'organisation ci-dessous (et là, je serai bon pour tout effacer...) ou bien celle-ci n'a été qu'augmentée de nouvelles unités et modifiée à la marge ?

- L'un d'entre vous aurait-il la liste des torpilleurs de 1re classe affectés aux différents ports des cinq régions maritimes à la mobilisation ? Je pense qu'il s'agit de torpilleurs numérotés, mais n'étant pas spécialiste de la question, je vous sollicite. Sur ce sujet, nous avons dans notre fonds iconographique un album photographiques sur les torpilleurs de Dunkerque, avec de superbes photographies. Petite aparté : Album que je me ferai un plaisir de vous montrer si vous venez un jour sur le château de Vincennes. Il s'agit d'une infime partie des magnifiques collections iconographiques que nous possédons. Des véritables trésors.

- La production littéraire française concernant l'histoire et l'organisation de l'Armée de Mer durant la Première Guerre mondiale n'est pas très importante, en rapport avec celle produite par les anglo-saxons. Auriez-vous une référence à me communiquer, en dehors des ouvrages réalisés par feu SHM et des cours de l'école navale, qui pourrait me donner les clés de cette organisation assez complexe ? Et ceci, toujours, en août 1914.

Voilà, je pense que pour aujourd'hui c'est bien suffisant. Je reste persuadé que les réponses à ces questions pourront être très utiles également à beaucoup de membres du forum, qui, comme moi, sont un peu effrayé devant tant de complexité. Et pourquoi pas, donner vocation, à certains d'entre nous, à participer à la partie Marine de notre bel outil qu'est notre forum.

Merci à vous pour vos éventuelles réponses et réflexions.

Amicalement

Guilhem


Mise à jour : 22 novembre 2008 (attention ! à cette date le document ci-dessous n'est qu'une image de l'Armée de Mer en avril 1914 sauf pour la 1re Armée navale à la mobilisation)



ORDRE DE BATAILLE DE L'ARMEE DE MER A LA MOBILISATION (2 AOÛT 1914)



A 1re Armée Navale

Section hors-rang
Courbet (cuirassé d'escadre)
Jean-Bart (cuirassé d'escadre)

Répétiteur d'armée
Jurien-de-la-Gravière (croiseur de 1re classe)

1re Escadre de ligne

1re Division cuirassée
Diderot (cuirassé d'escadre) pavillon de VA
Danton (cuirassé d'escadre)
Vergniaud (cuirassé d'escadre)

2e Division cuirassée
Voltaire (cuirassé d'escadre) pavillon de CA
Mirabeau (cuirassé d'escadre)
Condorcet (cuirassé d'escadre)

2e Escadre de ligne

1re Division cuirassée
Vérité (cuirassé d'escadre) pavillon de VA
République (cuirassé d'escadre)
Patrie (cuirassé d'escadre)

2e Division cuirassée
Justice (cuirassé d'escadre) pavillon de CA
Démocratie (cuirassé d'escadre)

1re Division légère
Jules-Michelet (croiseur cuirassé) pavillon de VA
Edgard-Quinet (croiseur cuirassé)
Ernest-Renan (croiseur cuirassé)
Waldeck-Rousseau (croiseur cuirassé)

2e Division légère
Léon-Gambetta (croiseur cuirassé) pavillon de CA
Victor-Hugo (croiseur cuirassé)
Jules Ferry (croiseur cuirassé)

Division de complément
Suffren (cuirassé d'escadre) pavillon de CA
Gaulois (cuirassé d'escadre)
Saint-Louis (cuirassé d'escadre)
Bouvet (cuirassé d'escadre)

Division spéciale
Jaureguiberry (cuirassé d'escadre)
Charlemagne (cuirassé d'escadre)
Pothuau (croiseur cuirassé)
Bruix (croiseur cuirassé)
Amiral-Charner (croiseur cuirassé)
Latouche-Tréville (croiseur cuirassé)
D'Entrecasteaux (croiseur de 1re classe)
Cassard (croiseur de 2e classe)
Cosmao (croiseur de 3e classe)

Flotilles de torpilleurs et de sous-marins

Chef de division
Bouclier (torpilleur d'escadre) pavillon de chef de division

1re Escadrille
Casque (torpilleur d'escadre)
Dague (torpilleur d'escadre)
Boutefeu (torpilleur d'escadre)
Fourche (torpilleur d'escadre)
Faulx (torpilleur d'escadre)
Mangini (torpilleur d'escadre)

2e Escadrille
Carabinier (torpilleur d'escadre)
Aspirant-Herber (torpilleur d'escadre)
Enseigne-Henry (torpilleur d'escadre)
Mameluck (torpilleur d'escadre)
Spahi (torpilleur d'escadre)
Lansquenet (torpilleur d'escadre)

3e Escadrille
Fantassin (torpilleur d'escadre)
Cavalier (torpilleur d'escadre)
Janissaire (torpilleur d'escadre)
Tirailleur (torpilleur d'escadre)
Voltigeur (torpilleur d'escadre)
Chasseur (torpilleur d'escadre)

4e Escadrille
Hussard (torpilleur d'escadre)
Sape (torpilleur d'escadre)
Pierrier (torpilleur d'escadre)
Mortier (torpilleur d'escadre)
Massue (torpilleur d'escadre)
Hache (torpilleur d'escadre)

5e Escadrille
Poignard (torpilleur d'escadre)
Fanfare (torpilleur d'escadre)
Sabretache (torpilleur d'escadre)
Cognée (torpilleur d'escadre)
Trident (torpilleur d'escadre)
Coutelas (torpilleur d'escadre)

6e Escadrille
Commandant-Rivière (torpilleur d'escadre)
Cimeterre (torpilleur d'escadre)
Bisson (torpilleur d'escadre)
Renaudin (torpilleur d'escadre)
Magon (torpilleur d'escadre)


Flotilles de sous-marins

Chef de division
Dehorter (torpilleur d'escadre) pavillon de chef de division

1re Escadrille
Arbalète (torpilleur d'escadre)
Hallebarde (torpilleur d'escadre)
Arc (torpilleur d'escadre)
Ampère (sous-marin)
Monge (sous-marin)
Fresnel (sous-marin)
Papin (sous-marin)
Cugnot (sous-marin)
Gay-Lussac (sous-marin)
Messidor (sous-marin)

2e Escadrille
Mousqueton (torpilleur d'escadre)
Sarbacane (torpilleur d'escadre)
Arag²o (sous-marin)
Coulomb (sous-marin)
Faraday (sous-marin)
Joule (sous-marin)
Curie (sous-marin)
Le Verrier (sous-marin)
Bernouilli (sous-marin)
Circé (sous-marin)


Bâtiments spéciaux
Casabianca (mouilleur de mines)
La Hire (torpilleur d'escadre)
Foudre (croiseur de 2e classe)
Dordogne (ex-mazoutier anglais San Isidoro)
Bien-Hoa (transport d'escadre)
Vinh-Long (transport de 1re classe)

B 2e Escadre légère

1re Division légère
Marseillaise (croiseur cuirassé)pavillon de CA
Condé (croiseur cuirassé)
Amiral-Aube (croiseur cuirassé

Réserve de la 2e escadre légère à Brest
Desaix (croiseur cuirassé)
Kléber (croiseur cuirassé)

Flotilles de torpilleurs d'escadre et des sous-marins

Chef de division
Dunois (torpilleur d'escadre) pavillon de chef de division

Contre-torpilleurs

1re Escadrille
  • 1re Division
Obusier (torpilleur d'escadre) pavillon de chef de division
Branlebas (torpilleur d'escadre)
Oriflamme (torpilleur d'escadre)
  • 2e Division
Tromblon (torpilleur d'escadre)
Etendard (torpilleur d'escadre)
Carquois (torpilleur d'escadre)
  • 3e Division
Francis-Garnier (torpilleur d'escadre)
Capitaine-Mehl (torpilleur d'escadre)

2e Escadrille
  • 1re Division
Glaive (torpilleur d'escadre) pavillon de chef de division
Gabion (torpilleur d'escadre)
Fanion (torpilleur d'escadre)
  • 2e Division
Stylet (torpilleur d'escadre)
Fleuret (torpilleur d'escadre)
Claymore (torpilleur d'escadre)

3e Escadrille
  • 1re Division
Catapulte (torpilleur d'escadre) pavillon de chef de division
Rapière (torpilleur d'escadre)
Epieu (torpilleur d'escadre)
  • 2e Division
Bélier (torpilleur d'escadre)
Bombarde (torpilleur d'escadre)
Arquebuse (torpilleur d'escadre)

Réserve d'escadre à Cherbourg
Sagaie (torpilleur d'escadre)
Harpon (torpilleur d'escadre)
Epée (torpilleur d'escadre)
Pertuisane (torpilleur d'escadre)
Carabine (torpilleur d'escadre) attendu
Pique (torpilleur d'escadre) attendu


Mouilleurs de mines
Baliste (torpilleur d'escadre)
Flamberge (torpilleur d'escadre)
Cerbère (mouilleur de mines)
Pluton (mouilleur de mines)

Sous-marins

1re Escadrille
Francisque (torpilleur d'escadre) pavillon de chef de division
  • 1re Division
Archimède (sous-marin)
Watt (sous-marin)
Floréal (sous-marin)
Prairial (sous-marin)
  • 2e Division
Fauconneau (torpilleur d'escadre)
Berthelot (sous-marin)
Thermidor (sous-marin)
Giffard (sous-marin)
Pluviose (sous-marin)
  • 3e Division
Sabre (torpilleur d'escadre) chef de groupe
Fructidor (sous-marin)
Germinal (sous-marin)
Ventôse (sous-marin)

2e Escadrille
Escopette (torpilleur d'escadre) pavillon du chef de division
  • 1re Division
Mariotte (sous-marin)
Brumaire (sous-marin)
Frimaire (sous-marin)
Newton (sous-marin)
  • 2e Division
Durandal (torpilleur d'escadre) chef de groupe
Volta (sous-marin)
Nivôse (sous-marin)

3e Escadrille
Amiral-Bourgeois (sous-marin)
Foucault (sous-marin)
Franklin (sous-marin)



C Division navale du Maroc
? pavillon de chef de division
Friant (croiseur de 2e classe)
Surprise (canonnière)
Prado (remorqueur)
Gloire annexe (direction du port de Casablanca)
Du Chayla annexe (direction du port de Mehedya)



D Station navale de Terre-Neuve et d'Islande
Descartes (croiseur de 3e classe)
Lavoisier (croiseur de 3e classe)



E Division navale de l'Extrême-Orient
Montcalm (croiseur cuirassé) pavillon de CA
Dupleix (croiseur cuirassé)
Kersaint (croiseur de 3e classe)
Décidée (canonnière)
Zélée (canonnière)
Vaucluse (aviso transport)
Argus (canonnière de rivière)
Doudart de Lagrée (canonnière de rivière)
Vigilante (canonnière de rivière)
Peï-Ho (canonnière de rivière)
D'Iberville (torpilleur d'escadre)



F Service de la Marine en Indo-Chine et Division navale de l'Indo-Chine
Etat-major de la Division
Arsenal de Saïgon
Constructions navales
Intendance maritime
Service de santé
Styx (canonnière cuirassée) pavillon de chef de division
Manche (aviso transport)
Bâtiments de servitude à Saïgon
Direction du port et caserne des marins de Saïgon
Archéron (canonnière cuirassée)
Torpilleurs de Saïgon
Pistolet (torpilleur d'escadre)
Mousquet (torpilleur d'escadre)
Fronde (torpilleur d'escadre)
Défense fixe



G Point d'appui de Diégo-Suarez
Etat-major du point d'appui
Défense fixe. Direction du port et atelier de la flotte



H Station locale du Sénégal et de la Guinée occidentale. Point d'appui de Dakar
Marigot (centre administratif)pavillon de chef de division
Missions hydrographiques



I Station de Constantinople
Jeanne-Blanche (aviso de 2e classe) pavillon de chef de division
Mascotte (chaloupe à vapeur)



J Station de Crète




K Station de la Manche et de la mer du Nord
Yatagan (torpilleur d'escadre)
Sentinelle (garde-pèches à vapeur)
Estafette (garde-pèches à vapeur)
Rafale (torpilleur d'escadre)



L Service des transports
Seine (transport de 3e classe)
Loiret (transport de 3e classe)
Rhône (transport pétrolier)
Garonne (transport pétrolier)



M Service de l'aviation
Centre de Fréjus



N Service de surveillance des pèches

Station d'Algérie

Alger
Forban (torpilleur de haute-mer)

Bone
Cyclone (torpilleur de haute-mer)
Chélif (garde-pèches à vapeur)

Station de Bidassoa
Grondeur (torpilleur de haute-mer)
Qui Vive (garde-pèches à vapeur)

Station de Granville
Torpilleurs n°?



O Torpilleurs, Sous-Marins et Défenses Fixes

Torpilleurs de Dunkerque
Service central
Simoun (torpilleur de haute-mer)
2 Divisions de 1re ligne
8 torpilleurs de 1re classe (en disponibilité)
1 Division d'exercices (en disponibilité)
4 torpilleurs de 1re classe (armés)
4 torpilleurs de 1re classe (en réserve)

Torpilleurs de Cherbourg
Service central
Typhon (torpilleur de haute-mer)
2 Divisions de 1re ligne
12 torpilleurs de 1re classe (en disponibilité)
1 Division d'exercices (en disponibilité)
4 torpilleurs de 1re classe (armés)
9 torpilleurs de 1re classe (en réserve)
Trombe (torpilleur de haute-mer)

Sous-marins de Cherbourg
Service central
Javeline (torpilleur d'escadre)
Espadon (sous-marin)
Triton (sous-marin)
Silure (sous-marin)
Sirène (sous-marin)
Euler (sous-marin)
Gustave-Zédé (sous-marin) en essai ou en réserve
Défense fixe de Cherbourg

Torpilleurs de Brest
Service central
Mistral (torpilleur de haute-mer)
2 Divisions de 1re ligne
8 torpilleurs de 1re classe (en disponibilité)
1 Division d'exercices (en disponibilité)
4 torpilleurs de 1re classe (armés)
Grenadier (torpilleur de haute-mer) en réserve
Aquilon (torpilleur de haute-mer) en réserve
13 torpilleurs de 1re classe (en réserve)
Audacieux (torpilleur de haute-mer) pour mémoire
Sirocco (torpilleur de haute-mer) pour mémoire
Grondeur (torpilleur de haute-mer) pour mémoire

Sous-marins de Brest
Service central
Emeraude (sous-marin)
Rubis (sous-marin)
Opale (sous-marin)
Aigrette (sous-marin)
Défense fixe de Brest

Sous-marins de Rochefort
Service central
Montgolfier (sous-marin)
Clorinde (sous-marin)
Cornélie (sous-marin)

Torpilleurs de Toulon
Service central
Borée (torpilleur de haute-mer)
2 Divisions de 1re ligne
8 torpilleurs de 1re classe (en disponibilité)
1 Division d'exercices (en disponibilité)
4 torpilleurs de 1re classe (armés)
Chevalier (torpilleur de haute-mer) en réserve
12 torpilleurs de 1re classe (en réserve)

Sous-marins de Toulon
Service central
Argonaute (sous-marin)
Cigogne (sous-marin)
Défense fixe de Toulon

Centre de flotilles d'Ajaccio
Service central

Centre de flotilles d'Alger
Service central

Centre de flotilles d'Oran
Service central

Torpilleurs de Bizerte
Service central
Bourrasque (torpilleur de haute-mer)
2 Divisions de 1re ligne
8 torpilleurs de 1re classe (en disponibilité)
12 torpilleurs de 1re classe (en réserve)
1 Division d'exercices (en réserve)
4 torpilleurs de 1re classe (armés)
Forban (torpilleur de haute-mer) pour mémoire
Cyclone (torpilleur de haute-mer) pour mémoire

Sous-marins de Bizerte
Service central
Saphir (sous-marin)
Topaze (sous-marin)
Turquoise (sous-marin)
Défense fixe de Bizerte

Torpilleurs de Saïgon
Service central
Pistolet (torpilleur d'escadre) pour mémoire
Fronde (torpilleur d'escadre) pour mémoire
Mousquet (torpilleur d'escadre) pour mémoire
Défense fixe de Saïgon

Défense fixe de Fort-de-France



P Bâtiments disponibles en réserve normale
Carnot (cuirassé d'escadre)




Q Bâtiments indisponibles en réserve spéciale
Charles-Martel (cuirassé d'escadre)
Guichen (croiseur rapide)
Chateaurenault (croiseur rapide)
Drôme (transport de 3e classe)
Du Chayla (croiseur de 2e classe)
Surcouf (croiseur de 3e classe)
Arc (torpilleur d'escadre)
Requin (cuirassé garde-côtes)
Henri IV (cuirassé d'escadre)
Pique (torpilleur d'escadre)
Carabine (torpilleur d'escadre)



R Bâtiments désarmés
Bouvines (cuirassé garde-côtes)
Lance (aviso torpilleur)
Ibis (aviso de 2e classe)
Français (sous-marin)
Dauphin (sous-marin)
Méduse (sous-marin)
Ludion (sous-marin)
Naiade (sous-marin)
Algérien (sous-marin)
Furieux (cuirassé garde-côtes)
Saône (aviso transport)
Bougainville (aviso transport)
Corsaire (torpilleur de haute-mer)
Isly (croiseur de 2e classe)
Isère (transport de 3e classe)
Fourmi (chaloupe à vapeur)
Forbin (croiseur de 3e classe)
Phoque (sous-marin)
Oursin (sous-marin)
Castor (sous-marin)
Loutre (sous-marin)
Otarie (sous-marin)
Brennus (cuirassé d'escadre)
Massena (cuirassé d'escadre)
Amiral Trehouart (cuirassé garde-côtes)
Shamrock (transport d'escadre)
Faucon (contre-torpilleur)
Couronne (vaisseau)
Seybonne (chaloupe à vapeur)
Bonite (sous-marin)
Dorade (sous-marin)
Alose (sous-marin)
Anguille (sous-marin)
Acheron (canonnière cuirassé)
Lynx (sous-marin)
Protée (sous-marin)
Phlegeton (canonnière cuirassée)
Flibustier (torpilleur de haute-mer)
Truite (sous-marin)
Souffleur (sous-marin)
Thon (sous-marin)
Grondin (sous-marin)
Follet (sous-marin)
Archer (torpilleur de haute-mer)
Morse (sous-marin)
Jemmapes (cuirassé garde-côtes)
Tonnerre (cuirassé garde-côtes)
Tourmente (torpilleur de haute-mer)
Dévastation (cuirassé d'escadre)
D'Assas (croiseur de 2e classe)
Scorpion (canonnière)
Caïman (cuirassé garde-côtes)
Indomptable (cuirassé garde-côtes)
Suchet (croiseur de 3e classe)
Fleurus (torpilleur d'escadre)
Cécille (croiseur de 1re classe)
Chasseloup-Laubat (croiseur de 2e classe)
Couleuvrine (aviso torpilleur)
Charles-Brun (sous-marin)
Fusée (canonnière cuirassée)
Mitraille (canonnière cuirassée)
Flèche (aviso torpilleur)
Kabyle (torpilleur de haute-mer)
Agile (torpilleur de haute-mer)
Jouffroy (aviso de 2e classe)
Goéland (aviso de 2e classe)



S Missions spéciales
Utile (aviso de 2e classe)
Charente (transport de 3e classe)



T Bâtiments en premier armement pour essais
France (cuirassé d'escadre)
Protet (torpilleur d'escadre)
Paris (cuirassé d'escadre)



U Bâtiments sur cale
Normandie (cuirassé d'escadre)
Flandre (cuirassé d'escadre)
Languedoc (cuirassé d'escadre)
Gascogne (cuirassé d'escadre)
Béarn (cuirassé d'escadre)
Lyon (cuirassé d'escadre)
Lille (cuirassé d'escadre)
Duquesne (cuirassé d'escadre)
Tourville (cuirassé d'escadre)
Commandant-Lucas (torpilleur d'escadre)
Mécanicien-Principal-Lestin (torpilleur d'escadre)
Enseigne-Roux (torpilleur d'escadre)
Enseigne-Gabolde (torpilleur d'escadre)
Balny (canonnière fluviale)
Meuse (transport pétrolier)
Néréide (sous-marin)
Amphitrite (sous-marin)
Astrée (sous-marin)
Arthémis (sous-marin)
Aréthuse (sous-marin)
Atalante (sous-marin)
Amarante (sous-marin)
Ariane (sous-marin)
Andromaque (sous-marin)
Bellone (sous-marin)
Hermione (sous-marin)
Gorgone (sous-marin)
Dupuy-de-Lôme (sous-marin)
Sané (sous-marin)
Diane (sous-marin)
Daphné (sous-marin)
Joessel (sous-marin)
Fulton (sous-marin)
Laplace (sous-marin)
Lagrange (sous-marin)
Regnault (sous-marin)



V Ecoles de la Marine

Division d'instruction de la Méditerrannée

Ecole des Electriciens
pavillon de CA

Ecole de Canonnage
Tourville (transport de 1re classe)



Ecole d'application de tir à la mer


Ecole des torpilleurs
Marceau (cuirassé d'escadre)

Ecole des Mécaniciens et Chauffeurs
Chasseloup-Laubat (croiseur de 2e classe) annexe de l'école
Shamrock (transport d'escadre) annexe de l'école

Ecole des Chefs de poste de Télégraphie sans Fil
Amiral Trehouart (cuirassé garde-côtes) ponton caserne

Division d'instruction de l'Océan

Ecole des Manœuvriers
Gloire (croiseur cuirassé) pavillon de CA
Dupetit-Thouars (croiseur cuirassé)

Ecole Navale
Duguay-Trouin (croiseur de 2e classe)
D'estrées (croiseur de 3e classe) annexe
Audacieux (torpilleur de haute-mer) annexe
Torpilleur n°260 (annexe)
Railleur (côtre à voiles) annexe

Ecole d'application des Aspirants
Jeanne-d'Arc (croiseur cuirassé)

Ecole des Charpentiers
Gueydon (croiseur cuirassé)

Ecole des Matelots élèves Mécaniciens
Magellan (transport de 2e classe) annexe de l'école des mousses

Ecole professionnelle des Apprentis Marins
Armorique (ex-transport de 1re classe)

Ecole de pilotage
Chamois (aviso de 2e classe)
Tramontane (torpilleur de haute-mer) annexe

Ecole des Fusiliers
Calédonien (transport de 2e classe)


A ranger :
Dard (torpilleur d'escadre)
Calypso (sous-marin)
Cassini (mouilleur de mines)
On oubliera. Les voiles de deuil, comme des feuilles mortes, tomberont.
L'image du soldat disparu s'effacera lentement dans le coeur consolé de ceux qui l'aimaient tant. Et tous les morts mourront pour la deuxième fois.

Avatar de l’utilisateur
Arnaud Carobbi
Messages : 6374
Inscription : mer. avr. 19, 2006 2:00 am
Localisation : Maine-et-Loire
Contact :

Re: Armée de Mer à la mobilisation

Message par Arnaud Carobbi » dim. nov. 16, 2008 11:33 am

Bonjour Guilhem,
Bonjour à tous,

Magnifique contribution à l'œuvre entreprise par l'équipe de marins du forum [:a caro]. Ce n'est pas moi qui pourrait repérer les éventuelles erreurs ou répondre aux différentes questions, n'étant pas plus marin que toi probablement, mais rien que le temps passé à la saisie des informations mérite encore un [:a caro] .

Amicalement,
Arnaud

Avatar de l’utilisateur
Guilhem LAURENT
Messages : 652
Inscription : dim. nov. 21, 2004 1:00 am

Re: Armée de Mer à la mobilisation

Message par Guilhem LAURENT » dim. nov. 16, 2008 11:38 am

Bonjour Arnaud,

Merci beaucoup pour ton message.

C'est vrai que comme beaucoup j'ai pas mal d'interrogations sur ce sujet ! Et, les réponses sont difficilement trouvables, mais j'ai espoir dans les connaissances de nos amis marins.

Amicalement

Guilhem
On oubliera. Les voiles de deuil, comme des feuilles mortes, tomberont.
L'image du soldat disparu s'effacera lentement dans le coeur consolé de ceux qui l'aimaient tant. Et tous les morts mourront pour la deuxième fois.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: Armée de Mer à la mobilisation

Message par Ar Brav » dim. nov. 16, 2008 12:22 pm

Bonjour Guilhem,
Bonjour à tous,

Bravo et merci pour cette vue d'ensemble de la Flotte peu avant la déclaration de guerre, et qui a dû te prendre un temps fou.
Le vérification et la mise à jour bâtiment par bâtiment risque également d'être longue, voire très longue, mais on devrait pouvoir y arriver, au moins pour l'essentiel.
Heureusement que tu n'y as pas rajouté les navires auxiliaires et divers réquisitionnés, sinon, rendez-vous pour le 11.11.2018 :lol:
Tu l'auras compris, je ne te promets pas une réponse immédiate, d'autant que pour certaines affectations, genre DNEO, c'est le flou complet

Concernant la bibliographie, tu peux déjà aller faire un tour par là (page Biblio.) :

http://navires-14-18.com/index.php

Bon dimanche,
Bien amicalement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Guilhem LAURENT
Messages : 652
Inscription : dim. nov. 21, 2004 1:00 am

Re: Armée de Mer à la mobilisation

Message par Guilhem LAURENT » dim. nov. 16, 2008 1:31 pm

Bonjour Franck,

Merci à toi. Tu sais, je n'ai aucun mérite. Rien à voir avec le boulot réalisé par vous tous. Une modeste contribution. Je n'ai fait que retranscrire les quelques pages dont j'ai donné les références dans mon message initial. J'ai mis cela dans un fichier excel pour plus de facilité de compréhension. Copier-coller dans un document Word et hop le tour est joué. Voilà le message finalisé ! La seule chose qui m'a pris du temps, c'est la mise en forme. Les balises, cela existe aussi dans la marine... c'est la première fois que je les utilise autant...

:pt1cable:

T'inquiète, je comprends bien que le boulot ne se fera pas en un claquement de doigt. Il en faudra du temps pour vérifier tout cela. Je ne pense pas qu'il y ait des erreurs dans cette revue. Mais, je me suis rendu compte qu'entre le numéro de janvier et le numéro d'avril, il y a quelques changements.

Pour prendre un exemple. Dans le numéro de janvier le cuirassé d'escadre Suffren est bâtiment école des futurs électriciens et en avril il est remplacé par le cuirassé d'escadre Jaureguiberry. Il devient alors le bâtiment principal de la Division de complément de la 1re Armée Navale.

J'en ai déduit que cela devait être monnaie courante... d'où mes questions à rallonge...

Merci à toi pour la bibliographie, je vais voir de mon côté si je peux trouver certaines réponses. J'imagine que nous possédons tous ces ouvrages dans les fonds de la bibliothèque.

Question bête d'un néophyte : qu'est ce qu'on entend par navires auxiliaires ? Oui, j'ai honte... :o

Amicalement

Guilhem
On oubliera. Les voiles de deuil, comme des feuilles mortes, tomberont.
L'image du soldat disparu s'effacera lentement dans le coeur consolé de ceux qui l'aimaient tant. Et tous les morts mourront pour la deuxième fois.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: Armée de Mer à la mobilisation

Message par Ar Brav » dim. nov. 16, 2008 2:02 pm

Re, Guilhem,

Question bête d'un néophyte : qu'est ce qu'on entend par navires auxiliaires ?

Il n'y a pas de question bête, seule la réponse l'est parfois, comme dit la chanson :)

En temps de guerre, on désigne par navires auxiliaires un bâtiment civil qui est employé pour une fonction dont ce n'est pas la vocation initiale. Par exemple, on prend un chalutier tout ce qu'il y a de plus normal, on lui colle deux canons et le personnel adéquat pour les servir : on obtient un patrouilleur ou dragueur auxiliaire, par similitude partielle avec un patrouilleur de la Marine Nationale ou un dragueur qui a été spécialement conçu et construit pour cette tâche. Idem pour les croiseurs auxiliaires, les transports, etc.
Mais la Marine dispose également de navires dits "auxiliaires", dans ce cas, ce sont des bâtiments de servitude, pour faire court.

De la même manière, concernant le personnel, un capitaine de la Marchande qui commande une unité auxiliaire en tant de guerre, devient aussi, par exemple lieutenant de vaisseau auxiliaire. Mais beaucoup sont déjà titulaire du grade en tant qu'officiers de réserve. Ceci répond en partie à une de tes questions : en cas de mobilisation, les navigants de la Marchande sont mobilisés sur place, c'est à dire sur leur bâtiment, du moins dans un premier temps et selon les besoins du service.

En (gros) résumé, on peut donc dire qu'un pays possède une flotte militaire normale (de combat) et une flotte auxiliaire de circonstance (de soutien, complémentaire à la première).
La seconde est prévue dans les directives de mobilisation ou en cas de crise.

J'espère ne pas avoir été trop confus dans mon p'tit topo.

Ah ! J'oubliais : pour la position des bateaux à la mobilisation, il y a un ouvrage épatant (que je te recommande) de Jean Guiglini qui t'as peut-être échappé, c'est une publication du SHM de 2002 : Les marques particulières des navires de guerre français (1900-1950).
Dans l'étui contenant le livre, il y a des feuillets séparés où est résumée en diagrammes simples (de couleurs) la position des navires à différentes dates. Les bateaux plus petits sont notés dans l'ouvrage.

Bon appétit,
Amicalement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Guilhem LAURENT
Messages : 652
Inscription : dim. nov. 21, 2004 1:00 am

Re: Armée de Mer à la mobilisation

Message par Guilhem LAURENT » dim. nov. 16, 2008 4:17 pm

Re Franck,

Tout s'éclaire ! :bounce:

Je comprends mieux le terme d'auxiliaire. Si j'ai bien suivi un navire auxiliaire est un bâtiment civil réquisitionné à qui l'on donne un armement et un équipage en rapport avec ses nouvelles missions en temps de guerre. Si l'ex-propriétaire est un officier de réserve, il garde son commandement et devient officier de marine auxiliaire. Suis-je dans le vrai ?

Mais, sais-tu si certains officiers de marine de réserve ont pu gonfler l'encadrement des bâtiments de ligne ? Ce dernier était-il le même en temps de guerre ou en temps de paix ?

Un grand Merci à toi pour le temps que tu passes à répondre à mes questions.

Cette semaine, je vais essayer de voir ce que je peux trouver dans les magasins. Je ne connaissais pas l'ouvrage dont tu fais allusion... encore une honte de plus... au regard de mes fonctions au sein du pavillon de la reine... responsable de la section iconographie... En plus, c'est un bouquin de l'ex-SHM... impardonnable, je suis. J'en connais plus d'un qui me riraient au nez...

:whistle:

Amicalement

Guilhem
On oubliera. Les voiles de deuil, comme des feuilles mortes, tomberont.
L'image du soldat disparu s'effacera lentement dans le coeur consolé de ceux qui l'aimaient tant. Et tous les morts mourront pour la deuxième fois.

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: Armée de Mer à la mobilisation

Message par GENEAMAR » dim. nov. 16, 2008 4:27 pm

Bonjour Franck...

Il est sympa Guilhem, il peut répéter les questions... :bounce: :pt1cable: ImageImage

Un ouvrage qui contient peut-être des informations : Précis d'histoire de la guerre navale 1914-1918 - Capitaine de frégate Adolphe LAURENS - Payot 1929.
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
Guilhem LAURENT
Messages : 652
Inscription : dim. nov. 21, 2004 1:00 am

Re: Armée de Mer à la mobilisation

Message par Guilhem LAURENT » dim. nov. 16, 2008 4:59 pm

Bonjour Généamar,

Ma femme me dit toujours que j'aurais dû travailler à l'INSEE... car j'adore les fichiers à n'en plus finir... et ce n'est pas terminé...

Merci pour la référence. Je regarderai.

Amicalement

Guilhem pas si fou que çà... mais qui a souvent la migraine...
On oubliera. Les voiles de deuil, comme des feuilles mortes, tomberont.
L'image du soldat disparu s'effacera lentement dans le coeur consolé de ceux qui l'aimaient tant. Et tous les morts mourront pour la deuxième fois.

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: Armée de Mer à la mobilisation

Message par GENEAMAR » dim. nov. 16, 2008 5:09 pm



- L'Armée de Terre avait un plan d'organisation en prévision d'un éventuel conflit, donnant un ordre de bataille en 5 armées et des troupes éparses à la disposition des diverses autorités (en gros). Est-ce que l'Armée de Mer avait la même prévision ? Je sais que les accords avec les Anglais voulaient que la marine française s'occupe de la Méditerranée et les britanniques de la Mer du Nord, Manche et façade atlantique (j'espère ne pas dire de trop grosses bêtises...)

[:alain dubois:8] Bonjour Guilhem,
simple confirmation...
L'accroissement de la Marine allemande laissant craindre une menace, France et Grande-Bretagne font étudier en 1913 par leurs États-Majors des projets de coopération éventuelle.
D'après ce projet, la Marine anglaise se chargeait seule de la Mer du Nord contre la flotte allemande. Trois autres conventions réglant la coopération entre les deux nations, 1/ Le Pas-de-Calais - 2/la Manche occidentale - 3/ la Méditerranée. (livre précité de LAURENS)
La défense du Pas-de-Calais devait être assurée par les flottilles de torpilleurs et de sous-marins DOUVRES et épaulées par torpilleurs et sous-marins de CALAIS, DUNKERQUE, BOULOGNE.
La Manche occidentale revenait aux français avec une escadre de croiseurs, des groupes de torpilleurs et de sous-marins plus 4 croiseurs anglais.
En Méditerranée la flotte française était chargée du bassin occidental, l'escadre anglaise de MALTE le bassin oriental.
Le 26 juillet 1914, les mesures du plan de mobilisation sont appliquées, rappel des permissionnaires, mise en état des bâtiments, approvisionnements. Les écoles rendent leur personnel. L'Armée navale se concentre à TOULON, la 2ème Escadre légère à CHERBOURG.
Le 27 juillet les divisions d'instruction sont armées.
Le 29 juillet, ce sont les flottilles. Les postes de veille, barrages, etc sont organisés. La division de complément les vieux cuirassés "BOUVET", "GAULOIS", "JAURÉGUIBERRY", "SUFFREN" rejoignent l'Armée navale. La 2ème escadre légère est renforcée par la division d'instruction de l'Océan, portée à six croiseurs.
Le 31 juillet, réquisition de chalutiers, dragueurs, bâtiments auxiliaires - organisation de la défense des ports...
Le 1er août à 3 H 40, mobilisation générale.
La 2ème escadre légère appareille à CHERBOURG à 1 heure 40 - C.A. ROUYER - Deux divisions "MARSEILLAISE", "AMIRAL-AUBE", "JEANNE-D'ARC" --- Le 2ème "DUPETIT-THOUARS", "GLOIRE", "GUEYDON" C.A. Le CANNELIER -
À TOULON l'Armée navale appareille à 4 heures...

:hello:

Cordialement. Malou

Répondre

Revenir à « MARINE »