AILLY Chalutier patrouilleur

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
olivier 12
Messages : 3457
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: AILLY Chalutier patrouilleur

Message par olivier 12 » ven. nov. 07, 2008 10:35 am

Bonjour à tous,

Le 16 Mai 1918, le chalutier AILLY, commandé par le premier-maitre timonier Le Roux, remorquait deux voiliers sur les côtes de Sardaigne lorsqu'il fut attaqué par le sous-marin UC 35 qui le canonna à grande distance. Larguant ses remorques pour manoeuvrer plus facilement, il riposta et son premier projectile atteignit l'avant du sous-marin. Ce coup heureux au but dénote la sureté de coup d'oeil du canonnier qui sut apprécier la distance sans télémètre.
Les coups suivants se succédèrent et le kiosque du sous-marin fut démoli et son canon emporté. Un dernier obus frappa le sous-marin à la flottaison; il apiqua et s'enfonça dans la mer, emportant la quasi totalité de son équipage.
On ne put sauver que cinq hommes, au nombre desquels se trouvait (d'après l'Illustration) le commandant du sous-marin l'Oberleutnant z/s Hans Paul Korsch, ainsi qu'un marin espagnol fait prisonnier au cours d'un précédent torpillage.
Toutefois, la dbase d'Yves donne l'OL Korsch décédé le 16/05/18. A vérifier ;) ...

L'AILLY rentra à Toulon. Les marins allemands furent internés au fort Lamalgue. L'espagnol, blessé, fut hospitalisé à Saint Mandrier.

L'amiral Lacaze a remis la croix de guerre à l'équipage de l'AILLY. Les premiers-maitres Le Roux et Caron et le quartier-maitre fusilier Tanguy, chef de la pièce de 75 avant, ont été cités à l'ordre de l'armée.

Voici le remise des décorations à l'équipage.

Image

de la droite vers la gauche : le premier-maitre Le Roux, commandant du chalutier, le premier-maitre Caron, second.
Autour du canon avant :
QM Tanguy, chef de pièce, canonnier Le Du, pointeur, fusilier Ramone, chargeur, chauffeur Bergerie, pourvoyeur.

Image

Cdlt

Olivier


olivier

Rutilius
Messages : 12817
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: AILLY Chalutier patrouilleur

Message par Rutilius » ven. nov. 07, 2008 2:15 pm

.
Bonjour à tous,

Commandant Émile VEDEL : « Quatre années de guerre sous-marine », éd. Plon-Nourrit, Paris, 1919, p. 287 à 289.

« [...] Un récit de victoire, cette fois. Il s'agit de celle que le chalutier Ailly a remportée sur l'UC-35. Je laisse la parole au premier maître Le Roux, son commandant :

" Appareillé de Carloforte (côte S.-O. de Sardaigne) le 15 mai 1918, à 4 heures du soir, avec les voiliers Gloria et Roi-René à la remorque. Calme plat. Le lendemain 16, à 6 heures du matin, le premier maître Caron, de quart sur la passerelle, aperçoit par tribord devant, à l'horizon, un point qui grossit à vue d'oeil. Ca ressemble à un grand voilier, mais il se méfie, croyant voir un peu de fumée. Il me fait prévenir. Au moment où je monte, j'entends rappeler aux postes de combat, et, en même temps, un coup de canon. L'obus tombe à bâbord de nous, assez près. C'était un sous-marin maquillé. Coupé la remorque, et ouvert le feu à 8.000 mètres, en manoeuvrant de façon à préserver l'avant. Le premier coup me paraît long. Je dis : - 7.000 mètres ! - Le but est couvert. Très bon feu continu. Le sous-marin ne cesse pas de nous présenter son travers. Belle cible, car il est grand.
Aux trois premiers coups du sous-marin, nous sommes encadrés. Venu brusquement de trois quarts sur la gauche pour dérouter son tir ; il envoie encore trois coups, puis vire de bord et me représente son travers de l'autre bord. A ce moment, j'aperçois une grosse fumée sortant de son travers. Il ne tire plus, il pique de l'avant. A peine trente seconde après, il se redresse verticalement, les hélices en l'air, et disparaît. Sa position était : latitude 39° 50 N., longitude 7° 42 E. Il est 6 h. 25, le feu a été ouvert à 6 h. 17. Nous avons tiré trente-deux coups, le dernier à 5.000 mètres, la pièce de 47 arrière n'a jamais été dans le champ de tir.
Nous continuons la route sur l'endroit où l'ennemi a disparu, prêts à lancer des grenades, quand la vigie me signale des hommes sur l'eau. L'un d'eux passe le long du bord, et est ramassé au moyen d'une couronne de sauvetage sur laquelle est frappé un bout. Il nous dit qu'il est marin espagnol, et que le sous-marin est coulé. Près du remous se trouvent une quinzaine d'hommes ; je ne lance plus de grenades, sachant que le sous-marin a sombré. Armé le youyou, qui ramasse deux hommes. Je manoeuvre pour les autres, et nous en ramassons cinq, les autres ayant coulé.
Aussitôt à bord, ils sont mis à nu et fouillés par le premier maître Caron. Un est grièvement blessé par des éclats d'obus, le deuxième mécanicien le panse. Je reste sur les lieux encore une demi-heure, et ne trouvant plus rien, je fais route sur les voiliers. J'accoste Gloria et j'y dépose le blessé et le marin espagnol, faute de place à mon bord. Les prisonniers questionnés me disent que le sous-marin est l'UC-35. J'ai envoyé un S.O.S. au début du combat, n'étant qu'à 45 milles de Carloforte, et croyant que les deux vedettes rapides qui s'y trouvent seraient venues à notre rencontre. Commandant, en cette belle circonstance, j'ai l'honneur de vous signaler la brillante conduite de mon merveilleux équipage, qui, presque tous, sont sous mes ordres depuis deux ans et demi. Cet équipage a toujours été un modèle de conduite et d'entrain. Quel plaisir que de commander de tels hommes ! Ils sont titulaires de cinq témoignages de satisfaction depuis que je suis à bord."


Inutile, je crois, de faire ressortir la belle allure de ce combat, où la maîtrise du commandant de l' Ailly a été si bien secondée par la promptitude et l'excellent entraînement de son équipage. [...] »
Dernière modification par Rutilius le mer. mars 14, 2018 4:05 pm, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: AILLY Chalutier patrouilleur

Message par Yves D » ven. nov. 07, 2008 3:41 pm

Bonjour à tous
Selon Spindler "Der handelskrieg mit U-Booten", HP Korsch a trouvé la mort avec son bâtiment. Les rescapés de l'UC 35 sont un quartier-maître radiotélégraphiste dont le nom n'est pas cité et un matelot mécanicien du nom de Sücker qui devait décéder le 5.11.1918 dans un camp de prisonniers en GB. Dans cet ouvage, il n'est pas indiqué s'il y en eut davantage mais on le sait aujourd'hui, il y en eut plusieurs autres comme l'indique le Cdt Le Roux. Il est précisé également qu'un projectile fit exploser les obus qui venaient d'être montés sur le pont, ce qui perfora les ballasts avant et détruisit en partie le kiosque ainsi que le circuit d'air HP. Avec de telles avaries, le sous-marin ne pouvait que couler sans pouvoir revenir en surface et cela confirme ce que l'équipage de l'Ailly a observé (sous-marin apiquant par l'avant, arrière et hélices hors de l'eau).
La liste officielle des victimes (Verlustliste) fait état de 25 morts à bord de l'UC 35.
Cdlt
Yves

Image
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: AILLY Chalutier patrouilleur

Message par Yves D » lun. nov. 10, 2008 11:06 am

Bonjour à tous,
Je viens de retrouver un détail concernant la présence à bord de l'UC 35 d'un marin espagnol.
En fait ils étaient deux. Le 15 mai, HP Korsch avait coulé le petit vapeur espagnol Villa de Soller. Alors qu'il évacuait son navire, le Capitaine espagnol Pedro s'était gravement blessé. Par compassion, Korsch le recueillit à son bord avec un marin du nom de Redondo pour s'occuper de lui. Lorsque le sous-marin fut coulé, seul Redondo put s'échapper. Le Capitaine Pedro lui, perdit sa vie parce que Korsch avait voulu la sauver !
Cdlt
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Creese
Messages : 26
Inscription : mer. oct. 08, 2008 2:00 am

Re: AILLY Chalutier patrouilleur

Message par Creese » lun. nov. 10, 2008 7:48 pm

Hello, AILLY built by J. Duthie Corry Sbdg Co., Aberdeen (yard# 302) as RIVERDALE (launched 27.04.1907). Greetings, Kris.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: AILLY Chalutier patrouilleur

Message par Ar Brav » lun. nov. 17, 2008 8:18 pm

Bonjour à tous,

Je remonte ce sujet pour mise à jour,

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Creese
Messages : 26
Inscription : mer. oct. 08, 2008 2:00 am

Re: AILLY Chalutier patrouilleur

Message par Creese » jeu. nov. 20, 2008 9:13 am

Bonjour, this is what I got from Andy at warsailors:

Riverdale: (A.129) (1907- 1951)
O.N. 123385: 204g 46n 115.3 x 21.6 x 12.2 feet
70 nhp T.3-cyl by W. V. V. Lidgerwood & Co Ltd Glasgow
27.04.1907: Launched by John Duthie Torry Shipbuilding Co Ltd Aberdeen (Yd.No.302) for Bookless Bros Steam Trawling Co Ltd Aberdeen as “Riverdale” A.129. 05.1907: Completed. 1907: Registered at Aberdeen A.129. 1914: Owned by Bourdin & Denis Dieppe France. 1914: Renamed “AILLY”. 1914: Registered at Dieppe France. Pre1930: Owned by Nouvelle Soc Dieppoise de Chalutiers Dieppe (G Denis manager). 1931: L.G. Lesueur becomes manager. 1951: Scrapped.
Other engine spec from Lloyds = 11.5" x 20" + 30" - 23"

Greetings, Kris.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: AILLY Chalutier patrouilleur

Message par Ar Brav » mar. nov. 25, 2008 8:15 am

Bonjour, this is what I got from Andy at warsailors:

Riverdale: (A.129) (1907- 1951)
O.N. 123385: 204g 46n 115.3 x 21.6 x 12.2 feet
70 nhp T.3-cyl by W. V. V. Lidgerwood & Co Ltd Glasgow
27.04.1907: Launched by John Duthie Torry Shipbuilding Co Ltd Aberdeen (Yd.No.302) for Bookless Bros Steam Trawling Co Ltd Aberdeen as “Riverdale” A.129. 05.1907: Completed. 1907: Registered at Aberdeen A.129. 1914: Owned by Bourdin & Denis Dieppe France. 1914: Renamed “AILLY”. 1914: Registered at Dieppe France. Pre1930: Owned by Nouvelle Soc Dieppoise de Chalutiers Dieppe (G Denis manager). 1931: L.G. Lesueur becomes manager. 1951: Scrapped.
Other engine spec from Lloyds = 11.5" x 20" + 30" - 23"

Greetings, Kris.
Bonjour Kris,

Un grand merci pour ces infos, nous y voyons plus clair à présent,

Bien cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Rutilius
Messages : 12817
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: AILLY Chalutier patrouilleur

Message par Rutilius » dim. janv. 31, 2010 12:19 am

.
Bonsoir à tous,

Le Temps, n° 20.775, Vendredi 24 mai 1918, p. 2, en rubrique « Marine ».

« LE CHALUTIER "AILLY" RÉCOMPENSÉ. ― Nous avons annoncé l’exploit du chalutier Ailly, qui, remorquant deux voiliers, fut attaqué par un sous-marin plus puissamment armé que lui, abandonna ses remorques pour courir sus à l’ennemi et le coula au canon. Le ministre de la Marine a accordé pour ce haut fait des Croix de guerre qui ont été remises solennellement hier à Toulon par l’amiral Lacaze, préfet maritime.
Le premier maître timonier Le Roux, commandant, le premier maître de manœuvre Caron, chef de quart, le quartier-maître fusilier Tanguy chef de la pièce avant de l’Ailly, ont reçu la Croix de guerre. Sont, en outre, cité à l’ordre de l’armée le canonnier breveté Ledu, le gabier breveté Mosali et le second maître mécanicien Villedary ; le personnel de la machine et tout l’équipage du chalutier.
»
Dernière modification par Rutilius le mer. mars 14, 2018 4:05 pm, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Avatar de l’utilisateur
markab
Messages : 392
Inscription : dim. déc. 19, 2010 1:00 am

Re: AILLY Chalutier patrouilleur

Message par markab » dim. janv. 02, 2011 6:28 pm

Bonjour

Un extrait du LLoyd Register de 1930


Image


A bientot :hello:
Cordialement / Best regards
Marc.

A la recherche des navires et des marins disparus durant la Grande Guerre.

Répondre

Revenir à « MARINE »