CORSAIRE — Trois-mâts goélette — Armement ...

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Rutilius
Messages : 12021
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am
Localisation : Chaville (Hauts-de-Seine).

Re: CORSAIRE — Trois-mâts goélette — Armement ...

Message par Rutilius » mar. sept. 30, 2008 1:22 am

.
Bonsoir à tous,


Corsaire – Trois-mâts goélette – Armement ...


L’Ouest-Éclair – éd. de Caen – n° 5.587 du 20 novembre 1917, p. 4, en rubrique « Nouvelles maritimes ».

« Parti d’Angleterre avec un chargement de charbon, le Corsaire faisait partie d'un convoi escorté par des navires de guerre, mais fin marcheur, il eut vite fait de prendre la tête du convoi et de s'en éloigner quelque peu.

Dans la nuit du 6 au 7 octobre
[1917], au large d'Ouessant, un sous-marin aux aguets dans les environs, s'approcha et risqua quelques coups de canon ; on lui répondit du bord et la lutte devint plus chaude de part et d'autre.

Le sous-marin disparut enfin, laissant pour tout dommage et à titre de souvenir des éclats d'obus dans la voilure.
»
Bien amicalement à vous,
Daniel.

kgvm
Messages : 1109
Inscription : ven. janv. 18, 2008 1:00 am

Re: CORSAIRE — Trois-mâts goélette — Armement ...

Message par kgvm » mar. sept. 30, 2008 4:52 pm

??
Neither Lloyd's register of 1913 nor LR of 1921 lists a "French "Corsaire" or "Le Corsaire". May be a small vessel of less than 100 GRT?

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: CORSAIRE — Trois-mâts goélette — Armement ...

Message par Ar Brav » jeu. oct. 02, 2008 1:54 pm

Bonjour à tous,

Rien dans ma doc sur cette goélette.

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: CORSAIRE — Trois-mâts goélette — Armement ...

Message par Terraillon Marc » sam. oct. 04, 2008 8:59 pm

Bonsoir

Rien dans les navires caboteurs

A bientot
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.

olivier 12
Messages : 3180
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: CORSAIRE — Trois-mâts goélette — Armement ...

Message par olivier 12 » mer. janv. 05, 2011 11:21 am

Bonjour à tous,

CORSAIRE

Trois-mâts goélette de 189 tx JB
Armateur non mentionné.
Ne figure ni sur la liste des voiliers caboteurs de 1914 chez Lacroix, ni sur la liste des goélettes flamandes d'Islande. Je ne l'ai pas trouvé non plus sur les rôles de Saint Malo. Il pourrait donc s'agir d'un ancien morutier fécampois, dieppois ou du Sud-Ouest.

Equipé d'un canon de 57 mm américain.

Equipage

GUILLET Auguste Capitaine Noirmoutier
GUILLET Louis Maître équip. Noirmoutier
PRUDHOMME François Matelot Noirmoutier
PALVADEAU Louis Matelot Noirmoutier
FRIOUX Antoine Mousse Noirmoutier

BOULIC Joseph Canonnier breveté AMBC Nantes
TROADEC Jean-Marie Matelot sans spé. AMBC Nantes

Rapport du capitaine

Quitté Swansea le 4 Novembre 1917 avec un complet chargement de houille pour Les Sables d'Olonne. Doublé Longship le 5 Novembre, par tempête de SW. Arrivé à Falmouth le 6.

Quitté Falmouth le 6 à 11h00, en convoi de 8 voiliers escortés par un chalutier anglais. Jolie brise d'ouest.

Le 7 Novembre à 02h30, étant à ½ mille sur l'avant du convoi et à environ 8 milles au NNW d'Ouessant, faisant route au SSW par mer grosse et vent fort, aperçu un éclair, suivi deux secondes plus tard de la détonation d'un canon.
Eteint les feux de route qui étaient allumés par crainte d'un abordage et appelé aux postes de combat.
A ce moment, aperçu une seconde lueur et entendu un second coup de canon. Indiqué au canonnier le point à viser et viré de bord. Le voilier étant bout au vent, un 3e coup de canon est tiré par le sous-marin qui doit se trouver à environ 500 m. La nuit étant très noire, ne pouvons l'apercevoir. Fait route au NNW pour dérouter le sous-marin et tiré 3 obus, dont deux douilles tombent à la mer.

Huit minutes plus tard, rencontré un dundee et une goélette (nota : probablement SAINT BERNARD et ALBATROS qui faisaient partie du même convoi). Viré à nouveau de bord et couru au plus près cap au SW, au vent de la position repérée du sous-marin. Mais celui-ci a disparu.

Repris la route.

Très satisfait de mon canon ainsi que de mes canonniers et de mon équipage. Si je n'avais pas été armé, j'aurais sûrement été coulé.

Mes canonniers m'ont demandé une permission pendant l'escale des Sables d'Olonne afin d'aller voir leurs familles à Nantes. Je vous prie, Monsieur le Commandant de la Marine, de bien vouloir la leur accorder par l'intermédiaire de l'Administrateur de l'Inscription Maritime.

(Nota : CORSAIRE va, après cette rencontre, s'échouer près du Croisic et devra relâcher à Paimboeuf pour réparations. C'est de ce port qu'est envoyé le rapport du capitaine. Il atteindra Les Sables d'Olonne le 17 Novembre.)
A noter aussi que la date est bien 7 Novembre 1917 et non 7 Octobre comme rapporté par Ouest-Eclair.

Note de l'officier AMBC

Le capitaine de CORSAIRE a agi avec la décision et l'énergie les plus louables dans ces circonstances et tout à fait en conformité avec les instructions.

Récompenses


Citation à l'ordre de la Brigade

GUILLET Auguste Capitaine

A déjoué l'attaque d'un sous-marin ennemi par une habile manœuvre et une utilisation judicieuse de l'armement de son navire.

Lettre de félicitations à l'équipage de la goélette CORSAIRE

Attaqué de nuit par un sous-marin ennemi, l'a obligé à renoncer à la poursuite grâce à une prompte riposte et au sang-froid déployé par tous.

Le sous-marin attaquant

N'est pas identifié (pour l'instant...)

Cdlt
olivier

fred ym
Messages : 2
Inscription : lun. déc. 29, 2014 1:00 am

Re: CORSAIRE — Trois-mâts goélette — Armement ...

Message par fred ym » ven. janv. 02, 2015 3:41 pm

Salut

Je suis l'arrière petit fils du capitaine du brick goelette le Corsaire (GUILLET Auguste Capitaine Noirmoutier)

Caboteur de 180 t construit à Paimpol sur le chantier Bonne

Je connais une partie de son histoire (courriers, factures...)

Mais les infos que tu donnes je ne les connaissais pas.

Pourrais tu me dires où tu as trouvé les infos :
- sur le rapport du capitaine,
- la note de l'officier AMBC,
- et la citation à l'ordre de la Brigrade,

Merci d'avance

olivier 12
Messages : 3180
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: CORSAIRE — Trois-mâts goélette — Armement ...

Message par olivier 12 » ven. janv. 02, 2015 6:12 pm

Bonjour Fred,

La plus grande partie des récits que je mets sur le forum provient des archives de la Marine de Vincennes (au château).

CORSAIRE est sur le microfilm SSG 1Mi559 dossier 7140

Même microfilm pour SAINT BERNARD (dossier 7136) et ALBATROS (dossier 7145).

Il serait intéressant d'avoir sur le forum les documents que vous possédez sur cette goélette et la partie de son histoire que vous connaissez. Les archives familiales peuvent être passionnantes...

Cdlt
olivier

Rutilius
Messages : 12021
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am
Localisation : Chaville (Hauts-de-Seine).

Re: CORSAIRE — Trois-mâts goélette — Armement ...

Message par Rutilius » ven. janv. 02, 2015 7:16 pm

.
Bonsoir à tous,
Bonsoir Fred, et bienvenue,


■ Le capitaine du trois-mâts goélette Corsaire en 1917 et 1918.


— GUILLET Auguste Sauveur, né le 27 mai 1883 au village de La Guérinière, Île de Noirmoutier (Vendée) et décédé le ... à ... (...). Capitaine au cabotage, inscrit à Noirmoutier, f° et n° 132 [initialement, f° et n° 1.009] ; classe 1903, n° 1.889 au recrutement de La Roche-sur-Yon.

Fils de (Registre des actes de naissance de la commune de Noirmoutier, Année 1883, f° 17, acte n° 62) :

– Auguste Sauveur GUILLET, né le 10 novembre 1856 à La Guérinière (Registre des actes de naissance de la commune de Noirmoutier, Année 1856, f° 40, acte n° 156), capitaine au cabotage, inscrit à Noirmoutier, f° et n° 104 [Médaille d’honneur des marins du commerce (Arr. des 17 et 25 févr. 1911, et 11 mars 1911, J.O. 20 mars 1911, p. 2.208 et 2.211.)] ;

Et de :

– Marie Anastasie POITUREAU, née le 18 juillet 1863 au village du Bot, commune de Noirmoutier (Registre des actes de naissance de la commune de Noirmoutier, Année 1863, f° 24, acte n° 90.), « ménagère », son épouse.

Époux de Désirée Louise Eulalie PALVADEAU, avec laquelle il avait contracté mariage à Noirmoutier, le 18 février 1914 (Registre des actes de naissance de la commune de Noirmoutier, Année 1883, f° 17, acte n° 62 – Mention marginale.).

**********

Par décision du Commissaire aux transports maritimes et à la marine marchande en date du 27 avril 1918 (J.O. 29 avril 1918, p. 3.737 et 3.738), félicité pour la bonne tenue du poste d’équipage et le bon entretien du « voilier de charge Corsaire ».



■ Le maître d’équipage du trois-mâts goélette Corsaire.


— GUILLET Louis Joseph Achille, né le 31 mai 1885 au village du Fier, commune de Noirmoutier (Registre des actes de naissance de la commune de Noirmoutier, Année 1885, f° 17, acte n° 63) et décédé le ... à ... (...).

Frère du précédent.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

fred ym
Messages : 2
Inscription : lun. déc. 29, 2014 1:00 am

Re: CORSAIRE — Trois-mâts goélette — Armement ...

Message par fred ym » sam. janv. 03, 2015 2:50 pm

Merci pour les infos

Pour l'historique, l'association les amis de Noirmoutier ont en archive : photos et papiers

Rutilius
Messages : 12021
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am
Localisation : Chaville (Hauts-de-Seine).

Re: CORSAIRE — Trois-mâts goélette — Armement ...

Message par Rutilius » jeu. sept. 14, 2017 3:05 am

.
Bonjour à tous,


Le 23 octobre 1922, assaillie par une violente tempête, sombra au large de Brest une goélette de charge du nom de Corsaire, propriété d’un armateur belle-îlois du nom de Samzun. Partie de Boulogne-sur-Mer le 20 octobre, elle allait à Lorient avec un chargement de ciment.

Les six hommes d’équipage et le capitaine – un sieur Raballand, de Noirmoutier –, qui s’étaient jetés à la mer, furent recueillis in extremis par une embarcation du cargo allemand Sonnenberg, de l’armement Kimme Hermann, de Brême. Ils furent débarqués le 26 à Londres et rapatriés par les soins du Consulat général de France.


Le Rappel, n° 18.948, Samedi 28 octobre 1922, p. 3.


Image


L’Ouest-Éclair – éd. de Rennes –, n° 7.698, Mercredi 1er novembre 1922, p. 6, en rubrique « Nouvelles maritimes ».


Image
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »