MÉDECINS DE LA MARINE...

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Répondre
Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: MÉDECINS DE LA MARINE...

Message par GENEAMAR » lun. sept. 29, 2008 8:36 pm

... Pour répondre à des demandes, des notes biographiques concernant des Médecins du Corps de Santé de la Marine et eux seuls afin d'en connaître un peu plus sur leur carrière, les affectations éventuelles... Sur demande ou d'initiative.

Merci de ne pas interrompre le fil, les demandes, questions et informations éventuelles pouvant être adressées en message privé.
Rappel : Les Officiers des Directions du Service de Santé des cinq arrondissements maritimes CHERBOURG, BREST, LORIENT, ROCHEFORT & TOULON, figurent déjà sur ce forum au chapitre de l'arrondissement maritime et du port.


N.D.L.R. : voir MÉDECINS DE LA MARINE - TABLE ALPHABÉTIQUE

- Ce [:geneamar:8] signale la toute dernière mise à jour complète de chaque bio.

Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: MÉDECINS DE LA MARINE...

Message par GENEAMAR » mer. oct. 08, 2008 7:50 pm

BERTRAND Edmond Isidore Louis

Né le 4 août 1851 à ARLES (Bouches du Rhône) - Décédé en 1919.
Entre dans la Marine en 1872, Médecin de 3ème classe le 7 novembre 1872, de 2ème classe le 2 novembre 1875, de 1ère classe le 2 novembre 1878. Au 1er janvier 1879, Médecin-Major sur le cuirassé "SURVEILLANTE", Escadre d'évolutions (Cdt Léopold De FOUCAULT). Au 1er janvier 1881, Médecin-Major sur le cuirassé "JEANNE-D'ARC", Division navale du Levant (Cdt Adrien RIEUNER). Médecin principal le 6 avril 1884. Aux 1er janvier 1885, 1886, Médecin Professeur d'hygène générale, hygiène navale, pathologie exotique à l'École de Médecine navale de TOULON. Médecin en chef le 5 novembre 1892. Au 1er janvier 1897 (nomination du 1er octobre 1895, sur le cuirassé "BRENNUS", Médecin d'escadre auprès du Vice-Amiral Jules CAVELIER de CUVERVILLE, Commandant en chef l'Escadre de Méditerranée. Au 1er janvier 1899, en résidence à TOULON, Membre correspondant de l'Académie de médecine. Le 1er juin 1899, affecté à la Sous-Direction du Service de Santé du 5ème arrondissement maritime, Médecin résidant à SAINT-MANDRIER. Le 6 février 1902, Sous-Directeur du Service de Santé du 5ème arrondissement maritime à TOULON. Directeur du Service de Santé le 18 avril 1903. Médecin général de 1ère classe, Inspecteur général le 1er août 1906. Au 1er janvier 1911, Inspecteur général du Service de Santé, Président du Conseil Supérieur de Santé de la Marine. Au 1er janvier 1917, même fonctions et Membre de la Commission supérieure d'hygiène navale et d'épidémiologie.
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: MÉDECINS DE LA MARINE...

Message par GENEAMAR » mer. oct. 08, 2008 8:17 pm

COLLIN Georges

Né le 24 août 1884 à VANNES (Morbihan) - décédé le 29 juin 1917 à l'Hôpital maritime de BREST (Finistère).
Entre dans la Marine en 1911, Médecin de 3ème classe le 22 décembre 1911. Médecin de 2ème classe le 1er juillet 1912; port LORIENT. Au 1er janvier 1914, sur le croiseur cuirassé "MONTCALM", Division navale d'Extrême-Orient (Cdt Louis VIAUX). Au 1er janvier 1915, sur le "DUPLEIX". Affecté sur le croiseur "KLÉBER", ce bâtiment saute sur une mine larguée par le sous-marin allemand UC 61 en face MOLÈNE le 27 juin 1917. Cet Officier décède à l'Hôpital maritime de BREST des suites des contusions multiples et d'une péritonite généralisée consécutive à la commotion reçue lors de l'explosion et du chavirement du bâtiment. Chevalier de la Légion d'Honneur, Citation à l'ordre de l'Armée navale à titre posthume.
D'un dévouement sans bornes, s'est particulièrement distingué lors du naufrage du KLÉBER. Blessé mortellement au moment où le bateau coulait".
:jap:
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: MÉDECINS DE LA MARINE...

Message par GENEAMAR » mer. oct. 08, 2008 8:43 pm

DUGUET Paul

Né le 5 juin 1865 à JONZAC (Charente-Maritime) - Décédé le 26 octobre 1914 à CAESKERKE (Flandre occidentale) BELGIQUE.
Entre dans la Marine en 1889, Aide-Médecin le 22 mars 1889, Médecin de 2ème classe le 22 mars 1891; port CHERBOURG. Au 1er janvier 1892, Aide-Major au 10ème RIMA , en ANNAM. Au 1er janvier 1894, Aide-Major auc tirailleurs haoussas au BÉNIN. Au 1er janvier 1896, Aide-Major aux bataillons de marins à MADAGASCAR. Au 1er janvier 1897, au TONKIN, Aide-Major au 8ème RIMA. Médecin de 1ère classe le 1er juin 1897. Au 1er janvier 1899, au TONKIN, Médecin-Major au 2ème Régiment de Tirailleurs Tonkinois. Le 30 juillet 1900, sur le cuirassé "REDOUTABLE", Escadre d'Extrême-Orient (Cdt Jules NÉNY). Idem au 1er janvier 1902. Au 1er janvier 1903, en service à l'Hôpital maritime de ROCHEFORT (Service des fièvreux). Au 1er janvier 1904, idem (Service des blessés). Chevalier de la Légion d'Honneur. Au 1er janvier 1906, en service au laboratoire d'histologie et de microbiologie à l'Hôpital maritime de ROCHEFORT et Professeur 'mêmes spécialités du 1er novembre 1904) à l'École annexe de Médecine navale de ROCHEFORT. Médecin principal le 13 janvier 1908. Au 1er janvier 1909, en service à l'Hôpital maritime de ROCHEFORT. Au 1er janvier 1911 en résidence à ROCHEFORT. Au 1er janvier 1912, port CHERBOURG. Le 3 avril 1913, Médecin-Major de l'Arsenal de ROCHEFORT et Membre du Conseil de Santé de l'arrondissement maritime. Le 26 octobre 1914, cet Officier de santé affecté au 2ème Régiment de Fusiliers Marins est fusillé à bout portant par une patrouille allemande perdue sur le champ de bataille une ralliant l'ambulance dans la nuit du 26 au 27. Officier de la Légion d'Honneur.--- Acte de décès transcrit le 26 janvier 1915 à ROCHEFORT, dernier domicile.

Image

Parrain de la promotion 1968 de l'École principale du service de Santé de la Marine de BORDEAUX.


Image
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: MÉDECINS DE LA MARINE...

Message par GENEAMAR » jeu. oct. 09, 2008 9:33 am

SOULS Ferdinand Xavier Félix

Né le 24 mai 1868 à LARROQUE (Tarn) - Disparu en mer le 27 avril 1915, au large de SAINTE-MARIE de LEUCA, ITALIE.
Entre dans la Marine en 1891, Médecin auxiliaire le 10 novembre 1891, Médecin de 2ème classe le 7 mai 1892; port TOULON. Au 1er janvier 1897, port TOULON. Au 1er janvier 1899, Médecin-Major sur le transport "VIENNE", Service du littoral (Cdt Auguste BANON). Aux 1er janvier 1901, 1902, Médecin-Major sur le canonnière "ZÉLÉE", Division navale de l'Océan Pacifique (Cdt Louis EXELMANS). Médecin de 1ère classe le 1er octobre 1901. Au 1er janvier 1903, sur le croiseur "INFERNET", Médecin de division auprès du Capitaine de vaisseau Pierre FORESTIER Commandant la Division navale de l'Océan Indien. Chevalier de la Légion d'Honneur. Le 20 août 1910, Médecin résidant à l'Hôpital maritime de SAINT-MANDRIER.--- Médecin principal, cet Officier de santé disparaît en mer avec le croiseur cuirassé "LÉON-GAMBETTA", torpillé par le sous-marin autrichien U5 à l'entrée du canal d'OTRANTE.--- Jugement déclaratif de décès rendu le 25 juin 1916 à BREST.
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: MÉDECINS DE LA MARINE...

Message par GENEAMAR » jeu. oct. 09, 2008 10:24 am

SEGALEN Victor

Né le 14 janvier 1878 à BREST (Finistère) - Décédé le 22 mai 1919 près du HUELGOAT (Finistère).
Entre à l'École de Médecine navale de BREST en 1896, puis de BORDEAUX en 1898. Médecin auxiliaire de 2ème classe le 4 février 1902. Médecin de 2ème classe le 1er septembre 1902. Il embarque comme Médecin-Major sur le transport "DURANCE", Division navale du Pacifique (Cdt Henri ROZIER). Il prend contact avec les Polynésiens. Il rentre en France en 1905. Il est affecté sur la "BRETAGNE", bâtiment École des Mousses à BREST. Dans le même temps il suit des cours de chinois et les cours au Collège de France d'Édouard CHAVANNES, ARCHÉOLOGUE. Médecin de 1ère classe le 24 août 1908. En 1909, il est détaché en CHINE pour deux années et arrive à PÉKIN en juin. Il parcourt le pays et lie connaissance avec l'Amiral LARTIGUE. Il est nommé à l'Impérial Médical Collège de TIEN-TSIN en mai 1911. Il fait un bref séjour en FRANCE en 1913 et met au point un programme de mission archéologique aux frontières du TIBET, de PÉKIN aux frontières birmanes. Ce travail est interrompu par la guerre. SEGALEN est d'abord affecté aux Fusiliers Marins en FLANDRE en 1914. Il sert un moment à l'Hôpital maritime de BREST avant d'être renvoyé en CHINE pour accompagner une mission chargée de recruter des travailleurs chinois. Dans une lettre à sa femme il écrit : " On a de 6 heures du matin à 3 heures de l'après-midi, réexaminé et embarqué à bord de l' Empire, 1 800 coolies de Chantong et du nord de Kiangsou. De bons types de laboureurs bons garçons et pouvant faire de bonne besogne. Ils sont tous vêtus de neuf, lavés, trillés déjà. Je n'ai jamais vu foule chinoise si appétissante. Ils doivent compléter les 7 à 8 000 que l'on a déjà reçus en France."

À ce propos : Ces chinois dotés d'un contrat de travail de 5 ans, effectueront toutes sortes de tâche (réfection de route, lignes de chemin de fer, nettoyage des champs de bataille, chargement et déchargement des navires, constructions mécaniques et navales, etc, etc,... 95 000 seront mis à disposition de l'Armée britannique et constitueront le 'Chinese Labour Corps" dont le commandement était à ABBEVILLE. Les autres travaillèrent pour l'Armée française, et certains auraient pris part à la campagne de Picardie en 1918.
On estime faute de chiffres exacts qu'à la fin des hostilités entre 120 et 125 000 seraient rentrés au pays, mais que 20 000 auraient trouvés la mort en FRANCE (Cimetière de NOLETTE à NOYELLES-sur-MER, près d'ABBEVILLE, le plus grand des cimetières chinois en France), et entre 3 et 6 000 seraient restés dans l'hexagone.


SEGALEN rentre en France en mars 1918. Son état de santé s'altère et il décède.
Il est l'auteur d'une très importante oeuvre littéraire et archéologique; au tout premier rang des sinologues de son époque.

Image

Parain de l'École de Médecine navale de BORDEAUX, promotion 1977.

Image
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: MÉDECINS DE LA MARINE...

Message par GENEAMAR » jeu. oct. 09, 2008 10:47 am

LECOEUR Henri Pierre Louis

Né le 28 avril 1864 à BLOIS (Loir-et-Cher) - Décédé le 10 novembre 1914 à DIXMUDE (Flandre occidentale), BELGIQUE.
Entre dans la Marine en 1890, Médecin auxiliaire le 17 juillet 1890 (port CHERBOURG). Médecin de 2ème classe le 21 novembre 1891. Au 1er janvier 1897, en service à la GUADELOUPE. Au 1er janvier 1899, Aide-Major au détachement d'Infanterie de Marine à la MARTINIQUE. Médecin de 1ère classe le 7 novembre 1899. Aux 1er janvier 1901, 1902, Médecin-Major au 5ème R.I.C. à CHERBOURG. Au 1er janvier 1903, port CHERBOURG. Médecin principal le 21 septembre 1910. Chevalier de la Légion d'Honneur. Au 1er janvier 1911, Médecin-Major sur le croiseur cuirassé "DUPLEIX", Division navale de l'Extrême-orient (Cdt Roger MORIN de la RIVIÈRE). le 10 novembre 1914, cet Officier de santé, affecté au 2ème Régiment de Fusiliers Marins, est tué en soignant les blessés sous un bombardement intense par un obus de gros calibre.--- Acte de décès transcrit le 27 décembre 1914 à CHERBOURG, dernier domicile.
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: MÉDECINS DE LA MARINE...

Message par GENEAMAR » ven. oct. 10, 2008 10:12 am

COUTEAUD Pierre Benjamin

Né le 12 décembre 1855 - Décédé.
Entre dans la Marine en 1876, Aide-Médecin le 7 novembre 1876; port TOULON. Au 1er janvier 1879, en résidence à TOULON. Médecin de 2ème classe le 6 novembre 1881, de 1ère classe le 3 novembre 1884. Au 1er janvier 1885, en résidence à FORMOSE, au 1er janvier 1886 à TOULON. Au 1er janvier 1894, en service à l'Hôpital maritime de SAINT-MANDRIER. Médecin principal le 21 avril 1895. Au 1er janvier 1897, Médecin-Major du 13ème RIMA à MADAGASCAR. Au 1er janvier 1899, Major du Dépôt des Équipages de la flotte du 1er arrondissement maritime à CHERBOURG. Au 1er janvier 1901, sur le cuirassé "GAULOIS", Escadre de Méditerranée (Cdt Félix SALAÜN de KERTANGUY). Médecin en chef de 2ème classe le 23 novembre 1901. Au 1er janvier 1902, sur le cuirassé "CHARLES-MARTEL", Médecin de division auprès du Contre-Amiral René MARQUIS, Commandant une division de l'Escadre de Méditerranée. Au 1er janvier 1903, sur le cuirassé "IÉNA", Médecin de division auprès du Contre-Amiral René MARQUIS, Commandant une division de l'Escadre de Méditerranée. Médecin en chef de 1ère classe le 13 juillet 1904. Médecin général de 2ème classe le 16 mars 1910, Directeur du Service de Santé du 1er arrondissement maritime à CHERBOURG et Président du Conseil de Santé de l'arrondissement. Idem au 1er janvier 1917. Commandeur de la Légion d'Honneur le 31 décembre 1913.
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: MÉDECINS DE LA MARINE...

Message par GENEAMAR » ven. oct. 10, 2008 10:35 am

DUVILLE Auguste Jean Joseph

Né le 17 mars 1878 à TOULON (Var) - Disparu le 18 mars 1915 en mer devant TCHANAK, Détroit des Dardanelles.
Entre dans la Marine en 1902. Médecin auxiliaire de 2ème classe le 26 novembre 1902; port TOULON. Médecin de 2ème classe le 1er septembre 1903. Médecin de 1ère classe le 19 novembre 1908. Au 1er janvier 1911, en service à l'Hôpital maritime de SAINT-MANDRIER (Var). Le 18 mars 1915, affecté sur le cuirassé "BOUVET", il disparaît avec le bâtiment éventré par une mine dérivante.--- Jugement déclaratif de décès rendu le 20 mars 1916 à TOULON.
Cité à l'ordre de l'Armée navale : Est mort bravement à son poste de combat, englouti avec son bâtiment.
Image
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: MÉDECINS DE LA MARINE...

Message par GENEAMAR » ven. oct. 10, 2008 1:18 pm

GUILGUET Lucien Charles Henri

Né le 27 décembre 1885 à La TOUR-d'AIGUES (Vaucluse) - Décédé en mer le 27 avril 1915, au large de SAINTE-MARIE de LEUCA (Italie).
Entre dans la Marine en 1909, Médecin de 3ème classe le 16 janvier 1909, de 2ème classe le 1er septembre 1909. Au 1er janvier 1911, en service à LORIENT. --- Médecin de 1ère classe, cet Officier de santé disparaît en mer avec le croiseur cuirassé "LÉON-GAMBETTA", torpillé par le sous-marin autricien U5 à l'entrée du Canal d'OTRANTE.--- Son corps sera retrouvé (dépêche ministérielle du 2 juin 1915) et inhumé SAINTE-MARIE de LEUCA. Acte transcrit au Ministère des affaires étrangères.
Cordialement. Malou

Répondre

Revenir à « MARINE »