MEUSE - Compagnie d'Orbigny

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
tiftif
Messages : 27
Inscription : dim. mai 23, 2010 2:00 am

Re: MEUSE - Compagnie d'Orbigny

Message par tiftif » dim. mai 23, 2010 4:48 pm

Merci de votre réponse si rapide, et de votre interé pour mon arrière-grand-père. veuillez m'excuser pour les fautes d'orthographes, je ne suis pas douée.

Voici un extrait qui peut vous faire comprendre l'état d'esprit de Charles Boivin, lettre écrite à ma grand-mère, sa fille aînée, il en avait 2, pas de garçon, Hélène. Par pudeur et respect, je ne citerais que les passages qui peuvent être interessants pour vous, et non ce qui est plus personnel :

le 9/3/1917 :

Ma petite Hélène,

Dans 3 semaines, ce sera encore le grand large, les dangers, l'imprévu, et comme tu le sais, papa est de bonne trempe, il n'a pas peur. Avec les 2 canons de "Meuse", il se défendra contre les sous-marins. Et s'il en rencontre, ma fois, comme tout autre, il fera son devoir. Tu n'auras point à rougir de lui ma grande. Si papa venait à manquer. Avec ta petite maman pas bien forte, c'est à toi qu'échouera la tâche d'élever ta petite soeur, et alors, il faut que tu devienne sérieuse, refléchie, et que tu te dises, je serai forte contre l'adversité, si elle surviens, et je n'aurais ni craint, ni faiblesse.

Charles Boivin, avant d'être Capitaine du Meuse, était à l'âge de 30 ans Capitaine du 3 mats Margueritte Molinosse, j'ai des photos d'archives. C'était l'un des derniers Cap Hornier, il était Capitaine à l'âge de 30 ans. Il est mort à l'âge de 42 ans. Il a parcouru sur le Margueritte Molinosse en 1898 avec 2 545 tonnes de blé Sans Francisco/Bizarre en 90 jours, gagnant 4 navire Anglais, des 4 mâts, de 11 et 14 jours.

Voilà, c'est ce que je peux vous dire aujourd'hui... Ma grand-mère ne s'est jamais remise de sa disparition, et pleurait encore à 96 ans, l'âge de sa mort, lorsqu'elle évoquait son père, à qui je ressemble, d'après elle....

Tiphaine
Merci d'excuser les fautes...

tiftif
Messages : 27
Inscription : dim. mai 23, 2010 2:00 am

Re: MEUSE - Compagnie d'Orbigny

Message par tiftif » dim. mai 23, 2010 5:53 pm

San-Francisco/Lizard, et non Bizarre. Je suis dislexique....

Memgam
Messages : 3369
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: MEUSE - Compagnie d'Orbigny

Message par Memgam » dim. mai 23, 2010 6:09 pm

Le capitaine Mahé a pris le commandement de Marguerite Molinos à son neuvage. Le trois-mâts a quitté Penarth avec 2500 t de charbon le 29 octobre 1897 pour San Francisco. Marguerite Molinos passait sous le pont de Golden Gate (San Francisco) le 19 février 1898, en 113 jours. Au retour, au cap Lizard (Grande-Bretagne) en 90 jours, Marguerite Molinos battait le quatre-mâts britannique Clan Galbraith de 11 jours et le quatre-mâts britannique Pyrénées de 14 jours. C'était un excellent passage,comparé aux records de Falls of Garry (88 jours en 1891-1892 et 93 jours en 1892-1893) ; de Andelana (89 jours en 1893) et de Susquehanna (94 jours en 1895).
C'est en 1906 que le capitaine Charles Boivin a pris le commandement de Marguerite Molinos, après le capitaine David et avant le capitaine Viterbe, qui prit en 1912
Source : Henri Picard "La fin des cap-horniers, les dernières aventures des long-courriers français" Edita-Vilo, 1976
Memgam

tiftif
Messages : 27
Inscription : dim. mai 23, 2010 2:00 am

Re: MEUSE - Compagnie d'Orbigny

Message par tiftif » dim. mai 23, 2010 8:11 pm

Désolée, je ne connais pas tout ! Vous devez avoir raison..... Je savais que le Marguerite Molinos avait fait un long cours en 90 jours, mais ne savais quand mon arrière grand père en était Capitaine.... Grâce à vous, je sais maintenant que c'est en 1906 et qu'il a du prendre "Meuse" en 1912. Merci pour ces nouvelles connaissances.

Tiphaine

Memgam
Messages : 3369
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: MEUSE - Compagnie d'Orbigny

Message par Memgam » dim. mai 23, 2010 8:29 pm

A l'attention de Tiftif.
Il est tout fait normal et courant qu'il y ait une discordance entre la mémoire orale d'une famille et la réalité d'une carrière de marin. Les informations transmises oralement dans une famille sont toujours partielles, fragmentaires et se déforment en se transmettant sans documents écrits précis. Dans le cas de votre grand-père, sa carrière doit pouvoir se reconstituer sans trop de difficulté car elle a été inscrite dans les registres de l'Inscription maritime, qui dans le cas du quartier de Dinan, doivent être conservées aux archives départementales des Côtes d'Armor ou bien au Service Historique de la Défense à Brest. On retrouverait ainsi un bref descriptif physique de votre grand-père, (taille, couleur des yeux, etc...) la liste de ses embarquements, avec les dates et les noms de navires, sa fonction à bord.
Comme il y a assez peu de photos de marins des grands voiliers, celles que vous avez pourraient être intéressantes. L'un des prédecesseurs de votre grand-père, le capitaine Ficheux, qui a fait un voyage à bord de Marguerite Molinos avec sa femme a laissé ainsi quelques clichés qui ont été publiés. Celle-ci a été tellement contente de son voyage à bord, en 1903-1905, qu'elle a baptisé une de ses filles du prénom de Marguerite.
Memgam

tiftif
Messages : 27
Inscription : dim. mai 23, 2010 2:00 am

Re: MEUSE - Compagnie d'Orbigny

Message par tiftif » lun. mai 24, 2010 1:24 pm

Je vous mettrai les photos d'archives que j'ai.... Le seul problème, c'est que en fait, c'est mon père, Charles Cotrel (Charles en souvenir de Charles Boivin) qui les a, et il habite Dinan, et moi Pau. Et mon père n'a pas d'appareil photo numérique. Je vais essayé de demander à une cousine qui habite Dinan d'aller les prendre. Autre problème, je n'ai pas vu sur ce forum d'enregistre de photo.... Pouvez-vous m'indiquer la manière de procéder ? Ce sera avec plaisir que je le ferai. Pour sa mémoire, et pour vous tous qui vous interessez tant à l'histoire. Dans le salon, figure d'ailleurs, encadré une photo agrandie de Charles Boivin avec une partie de l'équipage. Je le fais dès que possible. Quant à sa dernière lettre, je n'en ai qu'une partie, je vais essayé dans avoir la copie complète, par le frère aîné de mon père qui l'a en sa possession.
Et encore désolée pour cette confusion, mais je suis heureuse que vous compreniez cette erreur, effectivement, je ne suis pas historienne, et avec le temps, avoir fait l'amalgame entre l'histoire du bateau que reprenait mon arrière-grand-père et son histoire à lui. Merci également pour le conseil, je vais solliciter les archives départementales de côtes d'Armor.. Où demander à mon père de s'y rendre.
Tiphaine

dbu55
Messages : 1232
Inscription : dim. sept. 21, 2008 2:00 am

Re: MEUSE - Compagnie d'Orbigny

Message par dbu55 » lun. mai 24, 2010 2:11 pm

Bonjour Tiphaine,

Pour insérer des images, si elles sont assez grandes, vous pouvez utiliser l'outil insertion d'images du forum situé dans la fenêtre de rédaction des messages (voir ci dessous l'image de cet outil)

Image

Il suffit de cliquer sur le bouton parcourir, de choisir votre image puis de la joindre en cliquant sur le bouton Joindre, l'image s'affiche dans une fenêtre en dessous, cliquez sur l'image pour l'insérer, une ligne de commande s'affiche (commençant par la balise IMG - qui se transformera en image lors de l'affichage) .

Si vos images son trop petites il faudra les agrandir avant de les joindre à vos messages (vous pouvez faire cela soit avec un logiciel de dessin ou de traitement d'images soit en passant par certains sites de stockage d'images qui permettent cette opération).

En espérant que mes explications soient assez claires,

cordialement
Dominique



Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]

tiftif
Messages : 27
Inscription : dim. mai 23, 2010 2:00 am

Re: MEUSE - Compagnie d'Orbigny

Message par tiftif » lun. mai 24, 2010 4:03 pm

Oui, merci, quoiqu'il en soit, j'ai un oncle côté maternelle, ingénieur en informatique, et comme j'ai un autre arrière-grand-père qui a été torpillé, mais rescapé sur le Dupetit-Thouars, Pichon. Il s'occupe aujourd'hui d'envoyer les photos le concernant. Je lui transmettrais par mail les Photos du Capitaine Boivin, et il le fera pour moi.

De mon côté, je voulais rajouter quelque chose quant à ce qui s'est produit lors du torpillage de "Meuse"....

Les historiens, d'après ce que j'ai lu sur ce forum, pensent "qu'il ne régnait pas une grande discipline à bord" compte tenu du fait que le capitaine à dit : "sauve qui peut" et non "postes d'abandon", ce qui explique le manque de discipline lors de l'embarquement dans les canots de sauvetage, ou baleiniers. Hors, mon arrière-grand-père, en qualité de Capitaine, devait faire son devoir. Pour lui, s'était de sauver tout l'équipage. Et non les officiers. C'est le message principale que nous avons garder chez les Cotrel... Helène Boivin, sa fille, s'étant mariée à Yves Cotrel. Donc, il devait sauver tout son équipage, et son navire. Donc, pour l'honneur, et son devoir, il n'était pas question de quitter son navire. Donc, il ne faut pas en vouloir au Lieutenant Boucard de ne pas l'avoir attendu, et d'avoir sauvé entre autre un cuisinier, et non un officier. d'après les vivres qu'il possédait à bord.... Il ne valait mieux pas récupérer un naufrager de plus, sans quoi, tout le monde aurait pu mourir. Cela me fait penser au naufrage du Titanic, ou certain dans les canots de sauvetage ont du couper les mains de ce qui s'accrochaient, au risque d'être en surcharge et de que tout le monde coule....
Vous devez comprendre... Avez-vous pu contacté des descendants de ce Lieutenant, où avoir à votre connaissance comment il explique son attitude, de ne pas avoir attendu l'aube pour récupérer les rescapés s'il y en avait encore, et d'être parti si vite. Je pense que c'était l'ordre du capitaine, qu'il a suivit, ou qu'il n'avait pas d'autre choix. Le capitaine de toute façon voulant sombrer avec son bateau.....
Merci

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: MEUSE - Compagnie d'Orbigny

Message par Yves D » lun. mai 24, 2010 5:16 pm

Les historiens, d'après ce que j'ai lu sur ce forum, pensent "qu'il ne régnait pas une grande discipline à bord"
Bonjour Tiphaine
Je pense que vous faites allusion au contenu ci-dessus d'un post d'Olivier.
Je n'ai pas l'impression qu'il ait exprimé là son avis personnel mais bien celui de l'Officier enquêteur qui a eu à instruire cette affaire après le naufrage. Cette procédure était en vigueur dans les Marines Alliées pour tous les navires victimes d'un sous-marin qu'ils aient été coulés ou non.
Olivier quand il sera de retour verra certainement ce fil et y apportera son commentaire.
Cordialement
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

tiftif
Messages : 27
Inscription : dim. mai 23, 2010 2:00 am

Re: MEUSE - Compagnie d'Orbigny

Message par tiftif » lun. mai 24, 2010 6:19 pm

J'attends avec impatience ces commentaires. Et voir s'il y a un rapport de jugement pour le Lieutenant Boucard, pour lire ce qu'il explique de son attitude. Comme je vous le disais personnellement, mais je pense que c'est interessant pour tous.... Sauver l'équipage, c'est à dire, tous ceux qui sont sur le bateaux, et non seulement les officiers. Ce qui explique ce "sauve qui peut" et non "postes d'abandon" avec un respect de la hiérarchie ! parceque tout homme est égal... Et ce n'est pas les galons, ni le pouvoir qui fait la valeur d'un homme. Et le devoir du capitaine est de sauver TOUT son équipage. Et après, son navire... donc, d'être le dernier à partir, s'il en est encore temps..... Ou de rester sombrer avec SON navire....

Cordialement
Tiphaine

Répondre

Revenir à « MARINE »