EROS - Yacht

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
kgvm
Messages : 1117
Inscription : ven. janv. 18, 2008 1:00 am

Re: EROS - Yacht

Message par kgvm » lun. juil. 28, 2008 10:35 pm

Another picture of Eros (IV) at Le Havre I' ve posted at Ship Nostalgia some time ago, too:
Image
Sorry for the small size, if you like a bigger one, use this link:
http://www.shipsnostalgia.com/gallery/s ... hoto=69066

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: EROS - Yacht

Message par Yves D » mar. juil. 29, 2008 11:30 pm

Bonsoir à tous

J'ai trouvé une référence à ce bateau dans un courrier adressé de Moudros à son épouse le 25.8.1915 par le LV Vennin alors Commandant du Shamrock.

L'Eros vient d'arriver, c'est le bâtiment qui porte l'Amiral de Bon, le nouveau grand chef de notre organisation, le commandant de la division des bases du corps expéditionnaire. Le Commandant Pagillon va rentrer en France où on lui donnera un beau commandement...

Cdlt
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

olivier 12
Messages : 3293
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: EROS - Yacht

Message par olivier 12 » lun. août 25, 2008 1:14 am

Bonjour à tous,

Quelques nouvelles de l’EROS

Tout d’abord, celui mis sur le site au début de la discussion photographié dans le bassin du Havre vers 1903 devait être l’EROS 1 et non celui qui s’est échoué dans le Kattegat.
Celui qui s’est échoué était l’EROS 3, d’Henri de Rothschild, et l’accident s’est produit pendant l’été 1922.

Voici comment il est rapporté dans l’Illustration de l’époque

« L’été dernier le Dr Henri de Rothschild, accompagné d’un de ses fils, fit une longue et belle croisière sur son yacht l’EROS. Il allait de Stockholm à Copenhague et venait de s’engager dans le Kalmar Sund, grand canal très dangereux qui s’étend sur une largeur de 28 km entre la côte suédoise et l’ile d’Oaland.
Le Kalmar Sund n’est pas entièrement navigable car rochers et hauts fonds le rendent peu accessible ; aussi est-il balisé sur toute sa longueur avec des balises rouges et noires qui laissent une largeur de 5 km.
C’était vers 16h00 ; un soleil éclatant descendait, splendide. L’EROS marchait à toute vapeur, 11 nds, lorsqu’un craquement formidable accompagné d’un bruit prolongé se fit entendre. Tout chancela sur le bateau qui venait de toucher un dangereux récif, le Masnagen, situé en plein milieu du Sund.
Sur le pont, ce fut un moment d’émotion que l’on comprend.
Le capitaine comprit vite la raison de cet échouage : il avait confondu les deux balises repérant le récif avec celles du chenal. Au lieu de les contourner, il était passé entre elles et avait talonné sur le rocher. Il restait échoué.

On demanda du secours par TSF et l’on mit les canots à la mer pour parer à toute éventualité. Voici la mise à l’eau des canots.

Image

Au bout d’une heure, qui parut infiniment longue, un bateau arriva de Kalmar. Mais ce n’est que le lendemain matin à 08h00 qu’un remorqueur de sauvetage de 800 tonnes, le NEPTUNE, toujours sous pression dans un port de la côte, arriva sur les lieux de l'accident. Ce bateau, pourvu de pompes, de scaphandriers et de tout le matériel de sauvetage vint accoster l’EROS.
Le Dr Rothschild signa l’engagement de payer les frais de sauvetage.

Voici le NEPTUNE le long de l’EROS

Image

Des scaphandriers inspectèrent la coque qui n’avait pas de déchirures. On décida d'alléger le bateau en déchargeant seau par seau 70 tonnes de charbon et 20 tonnes d’eau.

Voici le débarquement du charbon dans des seaux

Image

Ayant diminué le tirant d’eau de 20 cm, on put faire glisser lentement le yacht grâce à un câble d’acier. On le fit avancer de 33 m à raison de 22 cm à chaque traction, en vérifiant à chaque fois l’état de la coque. Le renflouage, mené avec précaution car il fallait remuer avec délicatesse cette masse de 800 tonnes, prit 46 heures.
L’EROS s’en tira sans voie d’eau, ni avarie et fut remorqué par le NEPTUNE jusqu’à Kalmar. Le commandant comptait remettre du charbon dans les soutes et de l’eau dans les caisses pour repartir.
Mais une surprise attendait le Dr Henri de Rothschild : la note présentée par le commandant du NEPTUNE s’élevait à 250 000 f. Il déclara alors que ces frais seraient versés par la compagnie d’assurance, le Lloyd. Mais on était Vendredi ; inconvénient de la semaine anglaise, il fallait attendre la réponse de l’assurance jusqu’au Mardi. Le bateau fut donc mis sous séquestre.
Finalement, le Dr de Rothschild versa 3000 livres de garantie pour lever le séquestre.

Le 16 Septembre, l’affaire fut jugée à l’amiable et la compagnie du NEPTUNE transigea pour 2000 f au lieu de 250 000 f !!

Voici le Dr Henri de Rothschild (à gauche) et son commandant lui expliquant la cause de l’échouage. L’histoire ne dit pas ce qu’il advint de lui par la suite…:)

Image

Cdlt
Olivier
olivier

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: EROS - Yacht

Message par Ar Brav » lun. août 25, 2008 10:21 am

Bonjour Olivier,
Bonjour à tous,

Merci pour ces nouveaux renseignements, les pièces du puzzle s'emboitent doucement.
La compagnie de sauvetage n'y est pas allé de main morte, au départ ;)
Quant au commandant, c'était le même sur l'Eros II puis le IV, je ne sais rien concernant celui-là, il est bien possible que ce soit le même, après tout, si ce dernier était -ce qui semble être le cas - à son service depuis des années.

Bien cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: EROS - Yacht

Message par Ar Brav » lun. oct. 13, 2008 11:14 am

Bonjour à tous,

Une autre vue du yacht armé Eros :

Image

Edit 03.11.2008 : à prendre toutefois avec prudence, voir le message de Klaus ci-dessous. Il se peut qu'il s'agisse de l'Eros (n° I), et non de l'Eros (n°II) dont il est question pendant la Grande Guerre.

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

kgvm
Messages : 1117
Inscription : ven. janv. 18, 2008 1:00 am

Re: EROS - Yacht

Message par kgvm » lun. nov. 03, 2008 11:05 am

Franck, I know that this picture is sometimes labelled as the armed yacht "Eros". But in my opinion it's "Eros" (I), the yacht lost before the war. Apart from the fact that I cannot discern any gun compare the picture with the one olivier has posted 25.07.2008 and the two pictures showing the armed yacht (the picture which started this thread and the one you've posted 28.07.2008)!

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: EROS - Yacht

Message par Ar Brav » lun. nov. 03, 2008 7:20 pm

Franck, I know that this picture is sometimes labelled as the armed yacht "Eros". But in my opinion it's "Eros" (I), the yacht lost before the war. Apart from the fact that I cannot discern any gun compare the picture with the one olivier has posted 25.07.2008 and the two pictures showing the armed yacht (the picture which started this thread and the one you've posted 28.07.2008)!
Bonjour Klaus,

Merci pour votre remarque, je vais donc rajouter "à prendre avec prudence". Cette photo est tirée du French Warships of WWI de Jean Labayle-Couhat.

Bien cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

dbu55
Messages : 1232
Inscription : dim. sept. 21, 2008 2:00 am

Re: EROS - Yacht

Message par dbu55 » mar. juil. 20, 2010 9:22 pm

Bonsoir à toutes et à tous,

Article du Nouvelliste du Morbihan N°79 du 3 avril 1915- Rubrique Chroniques Maritimes :

Le lieutenant de vaisseau de réserve Joubert* est nommé au commandement de l'éclaireur auxiliaire Eros**

* Ce LV Joubert pourrait-il être le LV JOUBERT Henri Joseph Marie Charles Gustave cité par Malou dans la rubrique Officier parmi tant d'autres page 20 ?
**Je ne sais pas s'il s'agit du Yacht EROS ou du vapeur EROS.

Cordialement
Dominique
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]

Memgam
Messages : 3331
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: EROS - Yacht

Message par Memgam » mer. juil. 21, 2010 8:22 pm

Dans la famille Eros, il manque le véritable premier Eros 1 au baron Arthur de Rotschild, conçu par lui-même et construit aux chantiers Lobnitz et Coulborn à Renfrew (Ecosse) en 1876 (314 tjb, 46,5 m h.t.). Vendu 9 ans plus tard au président du Libéria qui le renomme Lark. Normalement, les autres Eros cités par Ar Brav devraient porter les n° II,III, IV et V...Image
Memgam

dbu55
Messages : 1232
Inscription : dim. sept. 21, 2008 2:00 am

Re: EROS - Yacht

Message par dbu55 » ven. juil. 23, 2010 11:24 pm

Bonsoir à toutes et à tous,

Article du Nouvelliste du Morbihan N°163 du 12 juillet 1916 - Rubrique Chroniques Maritimes :

Le lieutenant de vaisseau Benoist est nommé au commandement de l'éclaireur auxiliaire Eros*

*Je ne sais pas s'il s'agit du Yacht EROS ou du vapeur EROS.

Cordialement
Dominique
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]

Répondre

Revenir à « MARINE »