SENEGALAIS - Torpilleur

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: SENEGALAIS - Torpilleur

Message par Ar Brav » mer. juil. 23, 2008 9:23 am

Bonjour à tous,

SENEGALAIS Torpilleur japonais type Kaba (1917-1936)

Chantier :

Chantier Kawasaki, Kobé, Japon.
Commencé : 1917
Mis à flot : 1917
Terminé : 1917
En service : 11.1917
Retiré : 14.06.1936
Caractéristiques : 700 t ; 10 000 cv ; 82,96 (ht) 79,40 (pp) x 7,33 x 4,65 m ; TE Moy. 2,39 m ; 4 chaudières à chauffe mixte de type Amirauté japonaise inspirée des chaudières Yarrow timbrées à 17,7 kg/cm² ; 3 machines alternatives à 4 cylindres et à graissage forcé ; 102 t de charbon ; 118 t de mazout ; 3 hélices ; 29 nds ; 86 h dont 5 officiers.
Rayon d’action : 2 000 nautiques à 12 nds ; 1 600 à 14/15 nds ; 1 100 à 18/19 nds.
Symbole de coque : SL.
Armement : I de 120 mm sur l’AV + IV de 76 mm dont I DCA + IV TLT de 450 mm + 1 télémètre (inefficace au-dessus de 15 nds en raison des vibrations)

Observations :

12.11.1916 : commande confirmée de 12 torpilleurs de type Kaba devant être livrés à Port Saïd dans un délai de six mois après la mise sur cale pour les 8 premiers, trois mois plus tard pour les autres.
Deuxième semestre 1917 : quitte le Japon en convoi de torpilleurs destinés à la Marine française
Deuxième semestre 1917 : arrivée à Port Saïd, prise en charge par la Marine
11.1917 : entrée en flotte
1917-1918 : affecté en Méditerranée à la 11ème escadrille de contre-torpilleurs, escorte de convois et mouvements de troupes entre Tarente et Itéa
06.1918 : escorte de sous-marins sur Moudros
Au 01.07.1918 : figure à l’effectif de l’Armée navale, 11ème escadrille de contre-torpilleurs assurant le service Tarente-Itéa, la marque du capitaine de frégate commandant l’escadrille est sur le Touareg, composée de Bambara, Kabyle, Sakalave, Sénégalais, Annamite et Somali.
1919 : rallie la 2ème Escadre dans le Nord ; basé à Brest
11.1920 : participe à l’évacuation de Sébastopol de la flotte des Russes Blancs et de l’Armée Wrangel avec l’escadre française : cuirassé Provence, croiseur Waldeck-Rousseau, torpilleurs Sénégalais, Algérien, Sakalave, avisos et canonnières Bar-le-Duc, Toul, Duchaffault, Dunkerque, remorqueurs et patrouilleurs Vigoureux, Coq, Coquelicot, bâtiments de commerce français Phrygie, Siam, bâtiments sous pavillon interallié Thekla Bolhem, Szeged (ex-autrichien) et 5 bâtiments de commerce grecs, turcs et 1 bulgare affrétés, puis l’accompagne à Constantinople, et ensuite Bizerte
1936 : rayé
1937 : vendu pour démolition.

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: SENEGALAIS - Torpilleur

Message par Ar Brav » lun. sept. 22, 2008 6:47 am

Bonjour à tous,

Le torpilleur Sénégalais entre aux Sables d'Olonne le 31 août 1930 :

Image

Sources :
Navires et Histoire N°6 de Mars 2001, article de Gérard Garier.


Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Répondre

Revenir à « MARINE »