NEUILLY Trois-mâts barque

olivier 12
Messages : 3068
Inscription : ven. oct. 12, 2007 12:00 am

Re: NEUILLY Trois-mâts barque

Message par olivier 12 » jeu. juin 19, 2008 11:30 am

Bonjour à tous,

NEUILLY Trois-mâts barque

Lancé le 27 Octobre 1900 aux chantiers Nantais de Chantenay pour la Société des Longs-Courriers Nantais.
A noter que ce chantier n’eût qu’une courte existence de 23 mois, au cours de laquelle il lança quand même trente trois-mâts barques, tous du type AMIRAL COURBET.

Voici l’un des navires de ce type (le BRETAGNE chargeant du charbon à Cardiff). Bâtiment traditionnel à coffre.

Image

Caractéristiques

3000 tpl 2186 tx JB 1923 tx JN
Longueur 84,70 m Largeur 12,26 m Creux 6,89 m TE 6,20 m

Au premier voyage, le retour de Nouvelle Calédonie, Thio – Le Havre, s’effectua en 145 jours suite à des vents contraires persistants et au mauvais temps. Un homme fut enlevé par une lame et la moitié de l’équipage, décimé par le scorbut et le béri-béri était hors service. Il fallut envoyer sur rade un remorqueur et une équipe de secours pour rentrer le navire au bassin et l’amarrer.

Vendu à La Société Générale d’Armement de Nantes, au bout de quelques voyages.

La perte du NEUILLY

Extrait du rôle

Trois-mâts NEUILLY immatriculé à Nantes n° 540
Armé au long cours à Nantes en date du 15 Novembre 1916 . Equipage embarqué à Nantes en Novembre et Décembre 1916. Navire expédié sur Buenos Aires le 9 Janvier 1917.

Capitaine BRIGNAUDY Emilien né le 26/07/1886 à Cison (?) inscrit à Cannes domicilié à Cison
Second NEDELEC Eugène né le 23/03/1884 à Louannec inscrit à Lannion

A noter un capitaine de grand voilier originaire des Basses Alpes, ce qui est assez rare. Cison (ou Cidon) ne figure pas sur la carte du département. (nota: il doit s'agir de Mison. Voir ci-dessous)
Le novice REINON Théophile né le 06/07/1898 à Trigavou inscrit à Dinan et domicilié à Plestin a débarqué malade à Buenos Aires le 10 Mars 1917.

« Le trois-mâts NEUILLY a été torpillé le 30 Septembre 1917 »

Seule indication portée sur le rôle. Pas de rapport du commandant et aucun renseignement sur le déroulement de l’action et le sauvetage de l’équipage (tous rescapés)

Toutefois, dans le rôle annexe, l’armement signale l’embarquement de trois marins étrangers avec autorisation consulaire (probablement donnée à Buenos Aires).
Ce sont apparemment des Norvégiens : Duni HOLMAN, Arne OLSEN et Helmers THORLEIF.
Il précise également que les papiers du bord, rôle, cahier de punitions, heures supplémentaires, certificats consulaires ont été saisis par le commandant du sous-marin allemand. Donc contact entre sous-marin et voilier.

De son côté, Louis Lacroix dit que le NEUILLY a été coulé à l’explosif (bombes) et non pas torpillé.

Etant à Buenos-Aires en Mars, on peut penser que le NEUILLY avait fait d’autres escales – ou subit une longue attente – car le retour sur l’Europe est sinon d’une trop grande durée (mi-Mars à fin Septembre)

Le sous-marin attaquant


C’était l’U 90 du Kapitanleutnant Walter REMY
Position donnée 450’ au SW Penmarch soit 46°14 N et 13°07 W pour le KTB
46°27 N et 15°07 W selon une autre source, mais cette différence pourrait venir d’une incertitude sur l’estime à bord du voilier et, en ce qui concerne la longitude, d'une différence de méridien origine.

Cdlt

Olivier

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 12:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: NEUILLY Trois-mâts barque

Message par Yves D » jeu. juin 19, 2008 5:45 pm

Bonsoir Olivier, bonsoir à tous
Avec le Neuilly tu viens donner en plein dans un épisode que je connais particulièrement bien car le 3 octobre suivant, U 90 mettait un terme à la carrière du 3-mâts morutier Jeannette sur lequel j'ai particulièrement enquêté puisqu'il était le bateau du grand père d'une amie d'enfance. J'ai sur cette patrouille de l'U 90 un dossier solide avec KTB, Wegekarte et tout ce qu'il faut y compris photos plus un livre écrit après la guerre par un marin de cet U-Boot dans lequel il raconte la vie à bord.
On va y revenir en détail un peu plus tard en fin de soirée ou demain car je suis pris par le temps ce soir. Quant aux positions, j'avais aussi en son temps tiré tout ça au clair car il y avait d'autres erreurs sur cette patrouille mais je pense qu'il s'agit d'erreurs de transcriptions au secrétariat de la flottille. Enfin quoi qu'il en soit, j'ai complètement levé le doute par la suite.
Juste une correction d'orthographe à ce stade, le novice Reinon était originaire de Trigavoux avec un i (à une quinzaine de kms au N de Dinan)
A suivre...

Amts
Yves
PS A mon tour de faire des fautes, Trigavou s'écrit sans x et pour les futurs touristes dans la région, on y fabrique une saucisse réputée. Etonnament, elle s'appelle "saucisse de Trigavou" :lol:
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

olivier 12
Messages : 3068
Inscription : ven. oct. 12, 2007 12:00 am

Re: NEUILLY Trois-mâts barque

Message par olivier 12 » jeu. juin 19, 2008 7:22 pm

Bonsoir Yves,

Ayant vu ton superbe montage sur la JEANNETTE et ce que tu as aussi écrit sur Walter REMY, je me doutais que tu aurais des informations plus précises...
A te lire bientôt

Olivier
olivier

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 12:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: NEUILLY Trois-mâts barque

Message par Yves D » jeu. juin 19, 2008 11:14 pm

En attendant la suite.
A propos du Capt. Brignaudy, je pense qu'il pourrait être originaire de Mison (au lieu de Cison), aujourd'hui dans le département des Alpes de Haute Provence à quelques kms au N de Sisteron.
Amts
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 12:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: NEUILLY Trois-mâts barque

Message par Yves D » ven. juin 20, 2008 11:39 am

Bonjour à tous
Neuilly suite...
Tout d'abord, cette transcription du KTB de l'U 90 relatant la destruction du Neuilly. Les heures ne sont pas lisibles ayant été coupées lors du "microfilmage". Celles que l'on peut deviner sont mentionnées.

1.10.1917
Vent calme, mer calme, couvert et brumeux

Sur bâbord, un trois-mâts en vue.
Dans l'ouest brumeux, un vapeur en vue. Ce vapeur appartient à un convoi de 4 navires faisant route au N. Sur l'avant, deux destroyers. Secteur ouest très brumeux, secteur est bonne visibilité. Puis le convoi disparait dans la brume, il a apparemment changé de cap. Par conséquent viré de bord.
Trois-mâts de nouveau en vue
10h08 Ouvert le feu sur le voilier à une distance de 70 hm
10h19 L'équipage évacue dans les embarcations de sauvetage
10h29 Nous nous rapprochons du voilier et continuons le feu.
Il s'agit du 3-Mâts barque français NEUILLY du Havre. 3080 tonnes de céréales de Melbourne pour Bordeaux.
12h26
46.14N 13.07W 356 milles dans le 248 d'Ouessant - Quadrat 140 gamma VII
Voilier coulé avec deux charges explosives. Remis aux embarcations du Neuilly le marin japonais du Heron. Pas de problème de secret le concernant, il est resté tout le temps prostré dans le compartiment des moteurs électriques.


La veille, U 90 avait coulé d'une torpille le vapeur anglais Heron et avait recueilli un marin japonais de son équipage. On imagine quelle dut être son angoisse à bord du sous-marin et le soulagement qu'il dut avoir lorsqu'il fut remis aux marins du Neuilly !
En annexe du KTB dans la liste des navires coulés lors de cette patrouille il est noté que 19 projectiles de 105mm ont été tirés contre le voilier.

Patrouille de l'U 90 du 16.9 au 16.10.1917
Cette patrouille est la première du sous-marin qui venait juste d'achever sa période d'essais et de formation de l'équipage.
Parti de Wilhelmshaven, il contourne la GB par le nord avant de redescendre le long de la côte d'Irlande vers le Golfe de Gascogne le secteur qui lui avait été attribué.
Le 25 sept. il coule le cotre de pêche Union Républicaine à env. 90 milles dans le WSW d'Ouessant. Le 27, il rencontre une flottille de pêcheurs (des thoniers de Groix) et coule successivement Deux Jeanne, Liberté et Peuples Frères dans un secteur situé à 32 m. dans le SW d'Ouessant. L'un de ces pêcheurs (Deux Jeanne) était armé d'un canon US de 57mm qui fut saisi par U 90 et les 3 patrons furent retenus à bord jusqu'au lendemain pour être interrogés puis furent remis aux canots du Drake.
Le 30 sept., dans son secteur d'opérations, il coulait le vapeur Heron (GB) puis le Drake GB également.
Le 1 c'était le tour du Neuilly puis le 2 au soir il interceptait la Jeannette un morutier de St Malo qui était coulé le lendemain matin. A partir du 4, le temps devenait très mauvais et après une semaine infructueuse, U 90 prenait le chemin du retour en remontant la Manche et entrait à W'haven le 16.

Kapitänleutnant Walter REMY
Remy est un Allemand de souche française dont la famille, comme nombre de familles protestantes, s'exila après la révocation par Louis XIV de l'Edit de Nantes (18.10.1685). Cette mesure provoqua le départ de 200 à 300000 sujets essentiellement vers l'Allemagne et la Suisse.
Né le 1.7.1883.
Entré à l'Ecole Navale avec la promotion de 1901.
25.4.1912 Promu au grade de Kapitänleutnant (Lieutenant de Vaisseau dans la Marine Nationale)
De Août 14 jusqu'à 11.1915 Officier de quart et officier Artillerie sur le croiseur SMS Schwaben
de 12.1915 à 10.1916 Ecole des sous-marin à Eckernförde
Commandant du s/m d'école U-17 durant sa formation
15.10.1916 - 1.8.1917 Commandant U-24, 2e U-Flottille, basé à Heligoland.
2.8.1917 - 4.8.1918 Commandant U-90, 3e Flottille, basé à Wilhelmshaven.
9.1918 Désigné pour le commandement du croiseur sous-marin U-137 en achèvement à Kiel et qui n'entrera jamais en service par suite de l'Armistice.
28.12.1919 Cessation d'activité dans la Marine avec le grade de Capitaine de Corvette.
Après une carrière dans la vie civile, alors qu'il est encore réserviste, il devra reprendre du service dans la Kriegsmarine en Décembre 1939 et quittera définitivement les armes en mai 1944. Sa trace se perd au-delà de cette date.

La famille REMY donna 3 Officiers à la Marine Impériale.
Walter REMY, ci-dessus,
Johannes REMY, frère cadet de Walter, né le 28.10.1887, est entré à l'Ecole Navale de Flensburg avec la promotion de 1906.
Promu Kapitänleutnant le 13.7.1916, il a également servi dans l'arme sous-marine où il a assumé le commandement des sous-marins UC-56 et UB-70. Ce dernier sous-marin avec à son bord J.Remy et un équipage de 32 hommes, appareilla d'Allemagne le 16.4.1918 à destination de Pola, Adriatique, mais n'arriva jamais à ce port. Il est possible qu'il ait été coulé le 8.5.1918 entre Alger et les Baléares par les destroyers HMS Basilisk et USS Lychnis.


Wilhelm REMY, né le 7.9.1897, entré dans la Marine avec la promotion de 1915.
Sorti de l'Ecole Navale le le 17.6.1917 avec le grade de Leutnant zur See (Enseigne de Vaisseau de 2e cl dans la Marine Nationale) et fut affecté comme Officier de Quart d'abord sur le croiseur SMS Nassau jusqu'en Janvier 1918 puis sur le dragueur de mines M-89 en Février 1918 jusqu'à la fin de la guerre.
Je n'ai pas pu établir avec certitude le degré de parenté pour ce dernier.

Ci dessous, le Neuilly photographié depuis l'U 90 et le KL Remy entouré de ses Off. de Quart et du maître d'équipage.

Image

Image

et le livre écrit par Arnold Fischdick qui était opérateur radio à bord de l'U 90

Image
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

olivier 12
Messages : 3068
Inscription : ven. oct. 12, 2007 12:00 am

Re: NEUILLY Trois-mâts barque

Message par olivier 12 » ven. juin 20, 2008 11:52 am

Bonjour Yves,

Voilà des informations fort intéressantes. Merci.
Comme je m'en doutais, Buenos Aires n'était pas la seule destination du Neuilly. Il est allé charger du grain en Australie, franchissant deux fois le Horn, avant de se faire couler au retour.
Et, cerise sur le gâteau, la photo du Neuilly prise du sous-marin! Ce sont là des documents rares.
Egalement la photo de l'état-major du sous-marin.
Quant au pauvre marin japonais, il a du passer par bien des angoisses!

Cdlt

Olivier
olivier

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 12:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: NEUILLY Trois-mâts barque

Message par Yves D » ven. juin 20, 2008 3:49 pm

Pour info à tous
J'ai mis sur un serveur à cette adresse :

http://www.uploadmachine.com/file/3348/ ... C-pdf.html

l'intégralité du rapport de mer du Capt. Brignaudy sous forme d'un fichier pdf car il était trop "lourd" pour être placé sur le forum. Vous pouvez le télécharger mais il fait presque 8 Mo. donc mieux vaut une connexion qui débite. Si cela pose pbm à certains, contactez-moi par MP.
Cdlt
Yves

Au sujet de l'écart de longitude entre le KTB et le rapport de mer (2°), cela correspondrait a peu de chose près à l'écart entre les méridiens de Greenwich et de Paris ainsi que nous l'avons remarqué sur quelques exemples précédents. Pourtant le questionnaire de la Commission d'Enquête donne 15°07' W de Greenwich. Si l'on considère également l'information portée au KTB (356 nm dans le 248 d'Ouessant) et que l'on calcule avec ces éléments la position sur l'orthodromie depuis le phare du Creac'h, on aboutit au résultat suivant :
46.13.38 N, 13.14.11 W qui est cohérent avec la position indiquée par le s/m. Je pense que l'officier enquêteur (Marine Nationale) aura repris la position donnée par Brignaudy sans remarquer qu'il s'agissait d'une référence au méridien de Paris.

L'équipage du Neuilly a été recueilli par HMS Camelia après 40 heures de dérive et débarqué à Queenstown (Irlande).

Image
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

olivier 12
Messages : 3068
Inscription : ven. oct. 12, 2007 12:00 am

Re: NEUILLY Trois-mâts barque

Message par olivier 12 » ven. juin 20, 2008 9:13 pm

Bonsoir Yves,

et merci pour le rapport de mer qui donne tous les détails.
Avec rapport de mer du NEUILLY, KTB du sous-marin et photos, c'est comme si l'on y était...!
Il faudra que j'aille faire un séjour à Vincennes pour les autres grands voiliers.

Cdlt

Olivier
olivier

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 12:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: NEUILLY Trois-mâts barque

Message par Yves D » ven. juin 20, 2008 9:28 pm

De mon dernier passage à Vincennes je garde le sentiment qu'il faudrait que j'y installe un lit de camp en espérant qu'on m'y tolère dans ces conditions au moins un mois (renouvelable). Le fonds SS G est une mine d'or.
Pour finir je mettrai sur le même serveur ce soir ou demain, copie du PV de la commission d'enquête.
Amts
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 12:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: NEUILLY Trois-mâts barque

Message par Yves D » ven. juin 20, 2008 11:09 pm

Suite et fin pour le moment...
Olivier voila un document qui devrait te satisfaire, le rapport de la Commission d'Enquête avec en référence le n° des questions tel que présenté dans le fil qui lui est consacré.

http://www.uploadmachine.com/file/3355/ ... n-pdf.html

Désolé, là aussi c'est trop lourd pour encombrer le forum de tels fichiers.
Cdlt
Yves

La suite des "aventures" de l' U90 est aussi sur le site histomar (GSM - Jeannette)
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Répondre

Revenir à « marine »