Marins sur le lac Ochrida en 1918

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
alain13
Messages : 1967
Inscription : mer. mai 23, 2007 2:00 am

Re: Marins sur le lac Ochrida en 1918

Message par alain13 » ven. août 24, 2012 3:44 pm

un petit zoom sur les canons....

Image


Image


Cordialement,
alain

ALVF
Messages : 6249
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Marins sur le lac Ochrida en 1918

Message par ALVF » ven. août 24, 2012 8:34 pm

Bonjour,

Ce gros plan confirme bien l'affectation d'un canon automatique Maxim à ce canot.
Le canon automatique Maxim a été expérimenté en 1891 et 1892 par la Marine à Sevran-Livry puis acheté en faible nombre pour l'armement de quelques gros batiments.Les anglais appellent ces canons sous le nom évocateur de "Pom-Pom".
Cordialement,
Guy François.

alain13
Messages : 1967
Inscription : mer. mai 23, 2007 2:00 am

Re: Marins sur le lac Ochrida en 1918

Message par alain13 » ven. août 24, 2012 10:55 pm


Bonsoir,

Merci pour ces renseignements.

Cordialement,
alain

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: Marins sur le lac Ochrida en 1918

Message par Memgam » mar. mai 02, 2017 5:34 pm

Bonjour,

Ce sujet a refait surface récemment dans un numéro spécial du magazine de la Marine nationale.

Il reprend les informations extraites de l'ouvrage de Thomazi, Les marins à terre, et deux clichés, celui en tête de sujet et le premier de ceux montrés par Rutilius.

Source : Marins des montagnes, les flottilles des lacs d'Albanie, page 34, 1917, centenaire 1914-1918, Cols bleus n° 3057 - avril 2017.

Cordialement.
Memgam

Rutilius
Messages : 13408
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Marins sur le lac Ochrida en 1918.

Message par Rutilius » sam. janv. 11, 2020 1:19 pm

Bonjour à tous,
alain13 a écrit :
jeu. août 23, 2012 5:05 pm

« Voici une photo montrant des "canonnières" françaises sur le lac Ochrida qui, vu leurs tailles et leur aspects, ne devaient pas être équipées de très gros canons.
On voit une mitrailleuse à l'arrière de l’une d’entre elles. (Le Miroir du 13 octobre 1918). »

Le Miroir, n° 255, Dimanche 13 octobre 1918, p. 16.

Flottille du Lac Ochrida - I - .jpg
Flottille du Lac Ochrida - I - .jpg (170.31 Kio) Consulté 281 fois

Flottille du Lac Ochrida - I bis - .jpg
Flottille du Lac Ochrida - I bis - .jpg (156.03 Kio) Consulté 281 fois
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 13408
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Marins sur le lac Ochrida en 1918.

Message par Rutilius » sam. janv. 11, 2020 3:16 pm

Bonjour à tous,


Le Miroir, n° 201, Dimanche 30 septembre 1917, p. 5.

Flottille du lac Ochrida - II -  .jpeg
Flottille du lac Ochrida - II - .jpeg (144.84 Kio) Consulté 273 fois
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 13408
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Marins sur le lac Ochrida en 1918.

Message par Rutilius » dim. janv. 12, 2020 9:02 pm

Bonsoir à tous,

Distinctions honorifiques consécutives au naufrage de la vedette
automobile de la Flottille de Prespa

— GENDRE Jean Laurent, Soldat de 2e classe, 176e Régiment d’infanterie.

□ Par arrêté du Ministre de la guerre en date du 10 décembre 1920 (J.O. — Cahier spécial — 19 mai 1921, p. 1.774), inscrit au tableau spécial de la médaille militaire dans les termes suivants :

« GENDRE (Jean-Laurent), mle 4907, soldat discipliné et plein d’entrain. Mort pour la France, le 23 janvier 1918, en ac-complissant bravement, son devoir, en Albanie. Croix de guerre avec étoile de vermeil. »

― KÉRAUDREN Jean, Quartier-maître de manœuvre, Bâtiments de servitude de Salonique.

□ Cité à l’ordre de l’armée dans les termes suivants (J.O. 18 avr. 1920, p. 6.114) :

oOo - .jpg
oOo - .jpg (64.04 Kio) Consulté 233 fois
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 13408
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Marins sur le lac Ochrida en 1918.

Message par Rutilius » dim. janv. 19, 2020 6:02 pm

Bonsoir à tous,


Joseph Albert Marie Charles WINCKLER,
commandant la Flottille du Lac de Prespa en 1917


Né le 8 juillet 1879 à Wattwiller (Elsass, Empire allemand — aujourd’hui Haut-Rhin) et domicilié à Mar-seille (Bouches-du-Rhône), décédé le 23 mai 1917 des suites de blessures reçues sur le Lac de Prespa, près de Nivica (Macédoine grecque).

• Fils de Joseph Albert WINCKLER, né le 28 avril 1850 à Belfort (Territoire-de-Belfort), et de Marie Rosalie Caroline LEHMANN, née le 7 juin 1856 à Belfort ; époux ayant contracté mariage à Wattwiller, le 29 avril 1878 (Acte de mariage transcrit à Belfort, le 19 juill. 1878 : Registre des actes de mariage de la ville de Belfort, Année 1878, f° 29, acte n° 42 ~ Registre des actes de naissance de la commune de Wattwiller, Année 1879, acte n° 18).

Parcours militaire

Classe 1899, n° 725 au recrutement de Constantine. Inscrit le 13 juin 1900 au quartier de Marseille, f° et n° 2.613.

Engagé volontaire pour trois ans le 6 octobre 1900 à la mairie de Toulon au titre du 5e Dépôt des équipages de la flotte ; arrivé au corps et apprenti marin le même jour, matricule n° 35.111 – 5. Au dépôt de cette date jusqu’au 19 octobre 1899. Embarqué du 19 octobre au 1er novembre 1899 sur le cuirassé d’escadre Magenta (Capitaine de vaisseau Émile Louis Joseph TERNET, commandant), porte-pavillon du contre-amiral Gabriel Henri GODIN, commandant la Division d’instruction. Embarqué le 1er novembre 1899 sur le cuirassé garde-côtes Bouvines (Capitaine de vaisseau Charles Albert SAINT-PAUL de SINCAY, comman-dant), porte-pavillon du contre-amiral Léonce Albert CAILLARD, commandant la Division de garde-côtes.

Rappelé à l’activité par l’effet du décret du 1er août 1914 prescrivant la mobilisation des armées de terre et de mer (J.O. 2 août 1914, p. 7.054). Nommé enseigne de vaisseau de 1re classe de réserve à compter du 11 octobre 1914. En 1917, affecté au Service des bâtiments de servitude de Salonique, exerçant le commandement du détachement de marins de la Flottille du Lac de Prespa — ayant succédé dans cette fonction à l’enseigne de vaisseau de 1re classe ROUSSELIN.

Distinction honorifique

□ Cité à l’ordre de l’armée dans les termes suivants (J.O. 15 août 1917, p. 6.408 et 6.409) :

J.O. 15-VIII-1917 - .jpg
J.O. 15-VIII-1917 - .jpg (43.07 Kio) Consulté 133 fois
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 13408
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Marins sur le lac Ochrida en 1918.

Message par Rutilius » dim. janv. 19, 2020 10:23 pm

Bonsoir à tous,


Le détachement de marins de la Flottille du lac Ochrida en 1918


Flottille du lac Ochrida - Marins  - 1 - .jpg
Flottille du lac Ochrida - Marins - 1 - .jpg (160.64 Kio) Consulté 114 fois
Collection Yann Le Floc’h ~ Tous droits réservés



oOo - .jpg
oOo - .jpg (207.26 Kio) Consulté 114 fois

____________________________________________________________________________________________

Photographie aimablement communiquée par Yann Le Floc’h
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 13408
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Marins sur le lac Ochrida en 1918.

Message par Rutilius » sam. janv. 25, 2020 11:07 pm

Bonjour à tous,


Charles Yves François Marie PERZO
commandant la Flottille du Lac Ochrida de Novembre 1917 à Novembre 1918


Né le 26 juin 1894 à Pontivy (Morbihan) et décédé le 11 juin 1977 à Versailles (Yvelines) (Registre des actes de naissance de la ville de Pontivy, Année 1894, f° 30, acte n° 114).

• Fils de Pierre Marie PERZO, né le 25 novembre 1861 à Saint-Aignan (Morbihan) (Registre des actes d’état civil de la commune de Saint-Aignan, Année 1861, acte n° 73), boulanger, et d’Anne Marie Noëlle KERDAFFREC, née le 17 août 1861 à Gourin (– d° –) (Registre des actes de naissance de la commune de Gourin, Année 1861, acte n° 140), boulangère.

• Frère de Pierre Jean Ivy Marie PERZO, né le 27 septembre 1898 à Pontivy (Registre des actes de naissance de la ville de Pontivy, Année 1898, f° 48, acte n° 179), décédé le 31 mars 1917 des suites de blessures de guerre à l’Ambulance 16/1, établie Secteur postal 223 (Acte de décès transcrit à Pontivy, le 20 juill. 1917). Canonnier servant de 2e classe, 83e Régiment d’artillerie lourde, matricule n° 7.304 au corps, classe 1915, n° 255 au recrutement de Lorient, et classe 1918, n° 2.351 au même recrutement.

[Engagé volontaire pour la durée de la guerre le 30 novembre 1915 à la mairie de Lorient au titre du 3e Régiment d’artillerie à pied ; arrivé au corps et 2e canonnier servant le 1er décembre 1915, matricule n° 7.304. Passé au 83e Régiment d’artillerie lourde le 15 avril 1916, matricule n° 1.676.]

• Époux d’Armande Augustine Suzanne Marie PRÉVOTEAU, née le 29 janvier 1897 à Pontivy, avec laquelle il avait contracté mariage dans cette ville, le 18 mai 1922 (Registre des actes de naissance de la ville de Pontivy, Année 1897, f° 7, acte n° 22).

Carrière

Classe 1914, n° 187 au recrutement de Lorient.

Par décision ministérielle du 6 septembre 1913 (J.O. 7 sept. 1913, p. 8.002), nommé élève de l’École navale, étant classé 84e sur une liste de 102 élèves. Engagé volontaire pour huit ans le 7 octobre 1913 à la mairie de Brest au titre de ladite école ; arrivé au 2e Dépôt des équipages de la flotte le même jour, matricule n° 105.403 – 2.

Par arrêté ministériel du 10 février 1915 (J.O. 12 févr. 1915, p. 729), nommé au grade d’aspirant de marine à compter du 5 février 1915.

Par décret du 10 février 1915 (J.O. 13 févr. 1916, p. 1.225), nommé au grade d’enseigne de vaisseau de 2e classe à compter du 1er octobre 1919. Affecté au port de Brest (J.O.15 mars 1917, p. 2.074).

Par décret du 30 mai 1917 (J.O. 3 juin 1917, p. 4.330), promu au grade d’enseigne de vaisseau de 1re classe.

De Novembre 1917 à début Novembre 1918, exerce, à la suite de l’enseigne de vaisseau de 1re classe Jean Alphonse Marie ROUSSELIN, le commandement de la Flottille du lac Ochrida (Macédoine grecque), unité de la Marine qui, au point de vue tactique, fut rattachée à partir de Janvier 1918 au 3e Groupe de divisions (Général Paul Joseph Jean Hector de LOBIT), constitué le 5 janvier 1918 par ordre particulier n° 1 du général Marie Louis Adolphe GUILLAUMAT, commandant en chef les armées alliées.


Charles PERZO en 1918

Flottille du lac Ochrida - Charles PERZO  -  .jpg
Flottille du lac Ochrida - Charles PERZO - .jpg (62.52 Kio) Consulté 71 fois


Le 1er octobre 1919, inscrit sur la liste nominative des enseignes de vaisseau appelés à faire partie du premier contingent envoyé à l’École de perfectionnement (J.O. 1er oct. 1919, p. 10.771).

Début Juin 1920, mis à la disposition du Ministre des colonies au titre de la Mission hydrographique du Gabon (J.O. 10 juin 1920, p. 8.306 — Liste de destinations).

Par décret du 25 septembre 1920 (J.O. 27 sept. 1920, p. 14.244), promu au grade de lieutenant de vais-seau (2e tour ; ancienneté).

A compter du 8 juin 1922, chargé des sports à l’État-major du vice-amiral, préfet maritime du 2e arrondis-sement, à Brest (J.O. 1er juin 1922, p. 5.728 — Liste de destinations).

Par décret du 13 mai 1924 (J.O. 14 mai 1924, p. 4.303), nommé au commandement de la canonnière Étourdi. Commandement pris à Brest le 30 juin 1924 (J.O. 15 mai 1924, p. 4.362). Écoles de l’Océan, an-nexe du cours « Brevet supérieur ».

En 1927, embarqué sur le croiseur Lamotte-Picquet (Capitaine de vaisseau Édouard Adolphe HUAU, commandant), porte-pavillon du contre-amiral Louis Antoire PIROT (Annuaire de la marine 1927, p. 594 ~ Annuaire de la marine 1928, p. 602). 3e Division légère de la 2e Escadre.

A compter du 15 décembre 1928, officier d’ordonnance du vice-amiral, préfet maritime du 2e arrondis-sement, à Brest (J.O. 13 déc. 1928, p. 12.964 — Liste de destinations ~ Annuaire de la marine 1929, p. 569).

Par décret du 3 décembre 1929 (J.O. 4 déc. 1929, p. 13.053), promu au grade de capitaine de corvette (2e tour ; au choix).

Par décret du 8 février 1930 (J.O. 9 févr. 1930, p. 1.468), nommé au commandement du torpilleur d’es-cadre Algérien. 4e Escadrille de torpilleurs de la 2e Escadre (Annuaire de la marine 1931, p. 675).

En Février 1932, nommé au commandement de l’Unité Marine et du Bureau de renseignements maritimes, à Strasbourg (J.O. 18 févr. 1932, p. 1.824 — Liste de destinations). Commandement pris le 20 mars 1932 (Ibid.).

Par décret du 27 février 1935 (J.O. 28 févr. 1935, p. 2.500), promu au grade de capitaine de frégate à compter du 3 mars 1935.

A compter du 29 juin 1935, officier en second du ravitailleur Jules-Verne.

Par décret du 17 avril 1937 (J.O. 19 avr. 1937, p. 4.455), nommé au commandement du contre-torpilleur Le Terrible. Commandement pris le 11 septembre 1937 (J.O. 27 mai 1937, p. 5.770).

En Mars 1939, nommé sous-chef d’état-major du vice-amiral commandant en chef, préfet maritime de la 4e Région (J.O. 23 mars 1939, p. 3.924 — Liste de destinations). Fonctions prises le 6 septembre 1929 (Ibid.).

Par ... du 10 avril 1941 (...), promu au grade de capitaine de vaisseau.

... / ...

Par décret du 1er juillet 1946 (J.O. 7 juill. 1946, p. 6.083), promu au grade de vice-amiral à compter du 1er août 1946 et, par anticipation et sur sa demande, placé dans la 2e section des officiers généraux à compter du 2 août 1946.

Distinctions honorifiques

□ Par décret du Président de la République en date du 20 juin 1925 (J.O. 24 juin 1925, p. 5.813 et 5.814), nommé au grade de chevalier dans l’Ordre de la Légion d’honneur dans les termes suivants :

« Perzo (Charles-Yves-François-Marie), lieutenant de vaisseau ; 11 ans 9 mois de services, dont 2 ans 6 mois à la mer et 5 ans 3 mois en guerre (4 ans 8 mois de front). »

□ Par décret du 30 janvier 1937 (J.O. 3 févr. 1937, p. 1.431 et 1.432), promu au grade d’officier dans l’Ordre de la Légion d’honneur dans les termes suivants :

« Perzo (Charles-Yves-François-Marie), capitaine de frégate. Chevalier du 20 juin 1925. Services : 23 ans 2 mois 25 jours ; bonifications pour campagnes: 13 ans 6 mois 17 jours ; 2 citations. »

□ Par décret du 20 juin 1946 (J.O. 14 oct. 1946, p. 8.693), promu au grade de commandeur dans l’Ordre de la Légion d’honneur dans les termes suivants :

« PERZO (C.-Y.-F.-M.), capitaine de vaisseau : 32 ans 3 mois de services, dont 20 ans 5 mois à la mer. Quatre fois cité. Officier du 30 juillet 1937. »

___________________________________________________________________________________________
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »