RADIOLEINE II - Société Pétrole Transports

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: RADIOLEINE II - Société Pétrole Transports

Message par Terraillon Marc » sam. mai 10, 2008 11:43 pm

Bonsoir,

La société Pétrole Transports aprés avoir vendu son premier navire à la Marine Nationale, fait construire en 1912 un deuxieme exemplaire : RADIOLEINE II.

Ce navire est torpillé en 1917, il sera abandonné par son équipage qui le retrouvera le lendemain flottant encore. Le navire sera finalement ramené dans un port anglais.

Je cherche des détails sur cette attaque et ce navire.

Merci d'avance

A bientot
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.

olivier 12
Messages : 3936
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: RADIOLEINE II - Société Pétrole Transports

Message par olivier 12 » dim. mai 11, 2008 12:49 am

Bonsoir Marc,

Le RADIOLEINE II, 4029 tx, a été endommagé par une torpille le 23 Juillet 1917, à 400' au WSW du Fastnet.
Position 48°55' N 17°15' W
Sous-marin torpilleur U 96 du cdt Heinrich JEB.

Seul Yves peut nous donner des renseignements sur cette attaque
(source : histomar.net)

Construit par Penhoet aux chantiers de Grand Quevilly. Mis en service Juin 1912.
Longueur 106 m Largeur 14,4

Démoli en 1935 à Fredrikstad

Cdlt
Olivier
olivier

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: RADIOLEINE II - Société Pétrole Transports

Message par Ar Brav » dim. mai 11, 2008 11:10 am

Bonjour à tous,

RADIOLEINE Navire auxiliaire (1914-1916)

Chantier :
Chantiers de Normandie, Grand Quevilly
Commencé : N.C.
Mis à flot : 20.02.1912
Terminé : 06.1912
En service : 1912 (MM)
En service : 15.10.1914 (MN)
Retiré : 07.10.1915 (MN)
Retiré : 1925 (MM)
Caractéristiques : 5 300 t ; 2 305 tjn ; 4 029 tjb ; 106,65 x 15,77 x 7,54 m ; machine alternative à 3 cylindres ; 900 cv ; 11 nds.
Armement : N.C.

Observations :

Transport pétrolier construit sous le nom de Radioleine II, pour le compte de la Société Pétrole-Transports, filiale de la Compagnie de Navigation Mixte (CNM) de Marseille et de la Compagnie Industrielle des Pétroles (CIP), en remplacement du premier du nom vendu à sa mise en service à la Marine Nationale.
05.1912 : quitte le chantier du Grand Quévilly pour être achevé aux Chantiers & Ateliers de Saint Nazaire, Penhoët
1912 : transports d’essence et autres produits raffinés entre la côte est des Etats-Unis et Rouen, les voyages durent un mois et demi
15.10.1914-16.11.1916 : réquisitionné à la Nouvelle-Orléans, prend le nom de Radioleine
23.07.1917 : torpillé par le sous-marin allemand U 96 (KL Heinrich Jess) à 400 milles dans le WSW du Fastnet par 48°55N et 17°15W, il est endommagé par la torpille mais ne coule pas. Abandonné par son équipage lors du torpillage, celui-ci retourne à bord le jour suivant, le navire arrive sain et sauf dans un port britannique
1925 : vendu à la Compagnie sud-africaine Irvin & Johnson Ltd, Durban, South Africa
18.10.1935 : démoli à Fredrikstad.

Sources :
Dictionnaire des bâtiments de la flotte (..), du LV Jean-Michel Roche
La flotte des navires citernes français, de Paul Bois et Hans Pedersen
La Marine Marchande française, de Jean Randier
Les armements marseillais, de Paul Bois


Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: RADIOLEINE II - Société Pétrole Transports

Message par Ar Brav » dim. mai 11, 2008 12:45 pm

Bonjour à tous,

La silhouette du Radioléine II, faute de mieux :

Image

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: RADIOLEINE II - Société Pétrole Transports

Message par Terraillon Marc » dim. mai 11, 2008 7:59 pm

Bonsoir Franck et merci !!!!!
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2045
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: RADIOLEINE II - Société Pétrole Transports

Message par Yves D » lun. mai 12, 2008 10:47 am

Bonjour à tous
J'ai retrouvé le passage relatif à Radioleine dans Spindler. Comme il fallait s'en douter, il n'y a pas grand chose.
U 96 avait appareillé de Borkum le 10.7, contourné les Shetland et fait route vers son secteur d'opération, à 350 nm SW Irlande où il a séjourné du 19 au 24 où il a coulé l'anglais Paddington le 21 et torpillé Radioleine le 23. Il est juste indiqué que le torpillage s'est effectué en plongée, que le vapeur était armé et qu'il apu regagner un port par la suite. Une semaine plus tard, U 96 entrait à Heligoland au terme d'une mission à faible résultat.
Cdlt
Yves

595. RADIOLÉINE FR 1T (aft)
4,029 Soc. "Pétroles Transports", Marseille 350.0 x 47.2
T Chant. de Normandie, Grand Quévilly (6) #137
25 - Irvin & Johnson (South Africa), Ltd., Cape Town SA 150044
Broken up at Fredrikstad 1935, sld. Sandefjord 17.10.35 for Fredrikstad
Source Starke Register 1912
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: RADIOLEINE II - Société Pétrole Transports

Message par Ar Brav » sam. sept. 13, 2008 9:04 pm

Bonjour à tous,

Une photo du Radioleine ( le n° II ; le RadioleineI deviendra quant à lui le pétrolier Rhône de la Marine Nationale en 1911) :

Image

Source :
La Compagnie de Navigation Mixte, de B. Bernadac


Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

kgvm
Messages : 1137
Inscription : ven. janv. 18, 2008 1:00 am

Re: RADIOLEINE II - Société Pétrole Transports

Message par kgvm » sam. sept. 13, 2008 10:12 pm

According to my sources the ship never had the name "Radioléine II", but onle "Radioléine"!

Avatar de l’utilisateur
marc terraillon 1
Messages : 141
Inscription : ven. oct. 31, 2008 1:00 am

Re: RADIOLEINE II - Société Pétrole Transports

Message par marc terraillon 1 » dim. nov. 30, 2008 9:29 pm

Bonsoir

La fiche est en ligne

http://navires-14-18.com/fichiers/R/RAD ... U96_V4.pdf

A bientot
Cordialement
Marc TERRAILLON

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: RADIOLEINE II - Société Pétrole Transports

Message par Ar Brav » dim. févr. 01, 2009 10:59 am

Bonjour à tous,

LA SOUSCRIPTION NATIONALE DU " JOURNAL " : 601 900 francs ont été répartis entre les héros de la mer.

Le comité de répartition des fonds de la souscription nationale ouverte pour encourager les équipages des navires marchands français à se défendre contre les sous-marins ennemis et récompenser ceux d' entre eux qui se distinguent dans cette lutte vient de se réunir, au Journal, sous la présidence de M. le vice-amiral Fournier.
Il a voté, tout d'abord, un supplément de primes de 1 600 francs, à attribuer au vapeur Amiral-Ponty, de la Société des Chargeurs Réunis, dont l'effectif de l'équipage est supérieur à celui qui avait été originairement indiqué et d'après lequel les primes avaient été calculées. Le comité, ensuite, a pris connaissance des rapports établis d'après les enquêtes faites par l'état-major général de la Marine, sur les rencontres de navires marchands et de sous-marins ennemis, et il a voté des primes en faveur d'officier et hommes d'équipage embarqués sur les navires suivants :

Vapeur Flandre : 1 500 francs
Vapeur Guéthary : 1 900 francs
Vapeur Suzanne-et-Marie : 400 francs
Pétrolier Radioléine : 11 100 francs
Chalutier Saint Mathieu : 4 600 francs
Vapeur Thérèse-et-Marie : 200 francs
Vapeur Dives : 3 400 francs
Vapeur Sahara : 500 francs
Trois-mâts-goélette Kléber : 23 000 francs
Vapeur Léopold-Dor : 400 francs
Vapeur Circé : 1 800 francs
Quatre-mâts Marthe : 13 600 francs
Trois-mâts Madeleine II : 32 000 francs

Sous-total : 96 400 francs

Vapeur Amiral Ponty (supplém.) : 1 600 francs

Total : 98 000 francs.

Le vapeur Flandre, de la Société Générale de Transports Maritimes à Vapeur, rencontrant, le 3 juillet 1917, un sous-marin qui le canonna à grande distance, riposta avec succès.
Le vapeur Guéthary, de la Société des Chargeurs Français, attaqué par un sous-marin, le 5 août, le contraignit à plonger et à abandonner la poursuite.
Le vapeur Suzanne-et-Marie, à MM. Worms et Cie, le 6 août, parvint, grâce à son artillerie, à empêcher un sous-marin d'émerger.
Le pétrolier Radioléine, de la Société Pétrole-Transports, fut, le 23 juillet, torpillé à la tombée de la nuit. L’inclinaison augmentant très vite, le capitaine fit procéder à l'évacuation et maintint ses embarcations autour de l'épave dérivante. Au jour, constatant que son navire flottait encore, il fit remonter son équipage à bord et parvint à rallier Queenstown.
Le chalutier Saint Mathieu, à MM. Caillé et Cie. Armé d'un seul canon de 47 mm, se rendant sur les lieux de pêche, le 12 juillet, entendit le bruit du canon et fit route dans sa direction. Il aperçut un grand cargo ayant le feu à l'arrière et que son équipage était en train d'abandonner. A ce moment, le chalutier vit apparaître le sous-marin, l’attaqua et le mit en fuite.
Le vapeur Thérèse-et-Marie, à MM. Worms et Cie., le 26 juillet, naviguant en tête d'un convoi, aperçut un sous-marin et le força à plonger. Le vapeur Dives, de la Compagnie Générale Transatlantique, attaqué à grande distance, le 1er août, par un sous-marin, riposta énergiquement et parvint à se faire abandonner.
Le vapeur Sahara, de la Société des Affréteurs Réunis, attaqué, le 17 juin 1917, par un sous-marin maquillé en chalutier, contraignit l'ennemi à s'immerger.
Le trois-mâts-goélette Kléber, à M. Chevalier, attaqué, le 7 septembre, par un sous-marin à 8 000 mètres, eut son capitaine et son second tués au début de l'action, mais celle-ci, conçue par le second, se déroula sous le commandement du maitre d'équipage. Quatre hommes simulent l'abandon du navire, de façon que l'ennemi s'en rapproche ; alors, le Kléber attaque hardiment. Le sous-marin plonge si rapidement qu'il abandonne un de ses canonniers avec les quatre hommes du Kléber qu'il avait embarqués sur son pont. Ceux-ci rallient leur embarcation et sauvent le marin allemand. Pendant ce temps, le voilier avait fait route avec ses héroïques défenseurs et gagné Groix. Lorsque le sous-marin émergea dans la nuit, il accosta l'embarcation, reprit son canonnier et s'éloigna.
Le vapeur Léopold-Dor, de la Société des Affréteurs Réunis, réussit, le 6 août, à se faire abandonner par un sous-marin qui le poursuivait.
Le vapeur Circé, à MM. Gaston Lamy et Cie., se défendit habilement contre un sous-marin, le 13 juillet.
Le quatre-mâts Marthe, à MM. Ant. Dom. Bordes et Fils, le 2 août, était attaqué par un sous-marin ; il riposta et le combat dura près d'une heure. Le voilier, atteint une trentaine de fois dans sa coque et son gréement, dut être évacué.
Le trois-mâts Madeleine II, à MM. Ant. Dom. Bordes et Fils, fut attaqué au canon, le 31 juillet, par un sous-marin. Le combat commença à 8 000 mètres et 200 obus furent tirés par le voilier, qui, pris par le calme étant sous voiles, offrait une cible facile à l'ennemi, qui tira plus de 300 obus, dont l'un, après une heure et demie de lutte, détermina explosion des armoires à munitions, tuant et blessant plusieurs hommes. L'évacuation se fit à l'aide d'un radeau et de la seconde baleinière.
Les primes sont payées aux ayants droit par MM. les administrateurs de l'Inscription Maritime, dans le port d'armement de chaque navire.
A ce jour, le montant des primes allouées aux héros de la mer s'élève à 601 900 francs.
Le total de la souscription, y compris les sommes reçues depuis la dernière publication, s’élève à 1 175 927 fr.75
Le montant des primes allouées étant de 601 900 fr 00
Il reste disponible à ce jour 574 027 fr 75.

Remerciements :
M. Christian Labellie, de Pléneuf, pour la transmission de ces documents
M. Michel Grimaud, chercheur et passionné d'histoire régionale à Pléneuf, pour la rédaction et la mise à disposition de ses recherches.


Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Répondre

Revenir à « MARINE »