BLANC NEZ - Patrouilleur

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: BLANC NEZ - Patrouilleur

Message par Ar Brav » ven. avr. 18, 2008 2:25 pm

Bonjour à tous,

BLANC NEZ Patrouilleur auxiliaire (1914-1916)

Chantier :

Chantiers Bonn & Mees, Rotterdam, Pays-Bas.
Commencé : N.C.
Mis à flot : 1903
Terminé : N.C.
En service : 03.08.1914 (MN)
Retiré : 27.10.1916 (MN)
Caractéristiques : 247 tx.
Armement : N.C.

Observations :

Chalutier
03.08.1914 : réquisitionné à Boulogne
27.10.1916 : saute sur une mine larguée par le sous-marin UC 26 (OL Matthias Graf von Schmettow) devant Boulogne dans le SE de la bouée de Baas.

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: BLANC NEZ - Patrouilleur

Message par Ar Brav » ven. avr. 18, 2008 2:39 pm

Re,

Marins originaires de la Seine Maritime (76) victimes du naufrage :

DUVAL Charles Etienne Alexandre Chalutier BLANC NEZ né le 06-09-1868
VASSEUR Raoul Louis André Chalutier BLANC NEZ né le 06-04-1896

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: BLANC NEZ - Patrouilleur

Message par GENEAMAR » mar. juil. 22, 2008 10:25 am

Image M.P.F.

Autres victimes :...

- BORGEAIS Désiré Ernest, né le 27 juillet 1895 à Le POINCONNET (Indre), Matelot de 2ème classe Cuisinier.
- CALLAREC Pierre Marie, né le 16 décembre 1892 à LANMEUR (Finistère), Matelot de 3ème classe sans spécialité.
- DESPREZ Paul Louis Auguste, né le 6 novembre 1894 à TOURLAVILLE (Manche), Matelot de 2ème classe Chauffeur.
- DUJARDIN Gustave Henri, né le 16 octobre 1894 à PRÉMESQUES (Nord), Matelot de 3ème classe Électricien T.S.F..
- EBRARD François Marie, né le 12 octobre 1882 à La-VILLE-ès-NONAIS (Ille-et-Vilaine), Premier Maître de manoeuvre.
- LA PORTE Pierre Florian Marie, né le 22 juillet 1894 à TOULON (Var), Enseigne de vaisseau de 2ème classe Commandant le "BLANC-NEZ". (fils de l'amiral Louis LA PORTE.
- Le GARREC Pierre Marie, né le 13 septembre 1879 à CAMARET (Finistère), Matelot Fusilier auxiliaire.
- LEGENTIL René Victor, né le 21 juillet 1887 à MASSY (Essonne), Matelot de 1ère classe Mécanicien.
- MAILLOT Yves Marie, né le 18 décembre 1888 à TRÉVOU-TRÉGUIGNEC (Côtes d'Armor), Matelot de 1ère classe Chauffeur.
- MAZÉ Germain Marie, né le 16 juillet 1892 à LANNÉDERN (Finistère), Matelot de 2ème classe Gabier.
- MERLIN Jules Théodore, né le 9 décembre 1894 à OUTREAU (Pas-de-Calais), Matelot de 2ème classe Gabier.
- MONCHAUX Jean Antoine Gabriel, né le 22 mars 1888 à BOULOGNE-sur-MER (Pas-de-Calais), Quartier-Maître de manoeuvre temporaire.
- POIGNAVANT Auguste Désiré Léonard, né le 30 janvier 1889 à PERRIERS-en-BEAUFICEL (Manche), Quartier-Maître de manoeuvre.
- SIABAS Victor, né le 2 décembre 1885 à BOULOGNE-sur-MER (Pas-de-Calais), Quartier-Maître Mécanicien Torpilleur.
- VANHILLE Alphonse Gaston, né le 5 mai 1892 à BRAY-DUNES (Nord), Matelot de 2ème classe Chauffeur.
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: BLANC NEZ - Patrouilleur

Message par GENEAMAR » mar. juil. 22, 2008 10:29 am

:hello: Bonjour à tous...

"Boulogne et sa marine pendant la guerre" --- le raid allemand des 26 et 27 octobre 1916... Le "MONTAIGNE", l' "ALBATROS", le 'BLANC-NEZ"...

http://membres.lycos.fr/histopale/the14.htm#RAID

[:patrice pruniaux1:6]

Cordialement. Malou

kgvm
Messages : 1137
Inscription : ven. janv. 18, 2008 1:00 am

Re: BLANC NEZ - Patrouilleur

Message par kgvm » mar. juil. 22, 2008 12:18 pm

"Blanc-Nez" was built in 1903 by Bonn & Mees, Rotterdam.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: BLANC NEZ - Patrouilleur

Message par Ar Brav » mar. juil. 22, 2008 6:19 pm

Bonjour Klaus,

Merci pour ces précisions, c'est noté,

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

kgvm
Messages : 1137
Inscription : ven. janv. 18, 2008 1:00 am

Re: BLANC NEZ - Patrouilleur

Message par kgvm » mer. juil. 23, 2008 7:03 pm

Interesting link, Malou.
But NO German destroyers or torpedoboats were lost 26. or 27.10.1916!
I know only one destroyer lost by mines 27.10.1916 in that area, and that was the British "Nubian" off Folkestone. Whether or not that loss had any connection with the action fought in the night I don't know.

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: BLANC NEZ - Patrouilleur

Message par GENEAMAR » mer. juil. 23, 2008 7:23 pm

:hello: Hello,
Excused my english, the school is very very very far... But nobody said that German destroyers were lost. It's rumours, only false rumours...


Cordialement. Malou

olivier 12
Messages : 3614
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: BLANC NEZ - Patrouilleur

Message par olivier 12 » jeu. janv. 06, 2011 3:50 pm

Bonjour à tous,

BLANC NEZ

Image

Rapport d'enquête

Le 27 Octobre dans la soirée, le BLANC NEZ était en patrouille à peu de distance de la bouée de la Bassure de Baas. A 19h10, ressenti une violente secousse suivie d'une explosion qui paraît plus faible que celle des mines allemandes. Une voie d'eau se déclare à l'arrière et le gouvernail a cessé de fonctionner. Le commandant, l'enseigne de vaisseau Laporte, donne l'ordre de disposer les embarcations (un canot et deux doris) mais d'attendre pour les mettre à l'eau, car il a espoir de sauver le bâtiment. Il fait brûler des Costons et lancer des fusées.
Le BLANC NEZ donne alors de la bande sur tribord et l'ordre est donné de mettre les canots à l'eau. Cinq ou dix hommes prennent place dans le premier, un doris, mais coincé sous le flanc du BLANC NEZ, il chavire. Deux ou trois hommes seulement parviennent à remonter à bord ou dans le canot qui vient d'être mis à l'eau.

Le BLANC NEZ a alors coulé. Il n'a pas flotté plus d'un quart d'heure après l'explosion. On a aperçu le commandant seul dans un doris sans aviron, qui a rapidement été perdu de vue, dérivant plus vite que le canot.

Le canot, qui n'a plus qu'un seul aviron, a dérivé vers la terre poussé par le vent. A 23h00, il est arrivé sur la côte et a été pris dans les déferlantes d'une mer très dure. Il a chaviré et, sur les quinze hommes qu'il portait, neuf seulement ont pu atteindre le rivage, certains tellement exténués qu'ils n'ont pas eu la force de quitter la grève jusqu'au lendemain matin. Les survivants ont été recueillis dans des maisons d'Audrecelle (nota : entre Boulogne et le cap Gris Nez) et dans les fermes des environs.

Rapport du Cdt LE VAVASSEUR (Marine Dunkerque )

Le 27 à19h00, le fort de la Crèche a aperçu des fusées dans le NNW. Très mauvais temps et mer grosse.

Fait appareiller torpilleur 224 et arraisonneur HOLLAND.

20h35
MADELEINE II signale «  Etant au sud bouée Bassure de Baas, entendu trois détonations. BLANC NEZ a lancé trois Costons et fusées, mais j'ai perdu ses feux et il ne répond plus à la TSF. »

Toutefois, le télégramme n'a pu être déchiffré qu'à 21h30.

21h20
MADELEINE II envoie : « Recherché vainement BLANC NEZ. Mer grosse. Doit prendre la cape. »

Ces deux télégrammes n'avaient rien d'inquiétant. La non-réponse de BLANC NEZ pouvait s'expliquer par le fait que la veille TSF n'était pas assurée, ou que son petit poste radio avait un fonctionnement défectueux.
De plus, le 1er maître Bourriot, commandant MADELEINE II, a pensé que BLANC NEZ avait aperçu un sous-marin et lancé des fusées de détresse en remplacement des fusées éclairantes qui elles aussi avaient un fonctionnement très défectueux.

23h00

Confirmé à MADELEINE II, SAINT LOUIS II et SAINT ANDRE qu'il fallait continuer les recherches. Mais personne n'a aperçu le BLANC NEZ.

07h30
Appris que neuf hommes du BLANC NEZ étaient parvenus jusqu'à la côte.
Selon les survivants interrogés, BLANC NEZ a du sauter sur une mine, car il est improbable qu'un sous-marin ait pu lancer une torpille vu les conditions de temps du moment.

La proportion très élevée des pertes s'explique par le mauvais temps et les grains de grêle.
Malheureusement, aucun des gradés de quart n'a survécu. Les survivants, couchés au moment de l'explosion, ne donnent que des renseignements imprécis et parfois contradictoires.

Cdlt
olivier

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: BLANC NEZ - Patrouilleur

Message par GENEAMAR » ven. janv. 07, 2011 8:59 am

Bonjour à tous,

LA PORTE Pierre Florian Marie

Né le 22 juillet 1894 à TOULON (Var) - Décédé le 27 octobre 1916 en mer...
Fils du Contre-Amiral Louis Marie Alphonse Jean. Entre dans la Marine en 1911, Aspirant le 5 août 1914, Enseigne de vaisseau de 2ème classe le 5 février 1915. Le 27 octobre 1916, Commandant le "BLANC-NEZ", dragueur de la flottille des chalutiers de la Manche, cet Officier disparaît avec le bâtiment heurté par une mine vers 20 heures. Cité à l'ordre de l'Armée navale : "Commandant le BLANC NEZ. Mort pour la France à bord de son bâtiment. Avait pris part à de nombreux dragages depuis le début de la guerre, donnant constamment un bel exemple d'énergie, de courage et d'abnégation.". --- Jugement déclaratif de décès rendu le 15 mars 1917 à CHERBOURG. Chevalier de la Légion d'Honneur à titre posthume. Croix de Guerre.

Image
[:geneamar:8]
Cordialement. Malou

Répondre

Revenir à « MARINE »