DUPLEIX - Croiseur

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: DUPLEIX - Croiseur

Message par Ar Brav » lun. mars 31, 2008 9:32 pm

Bonjour à tous,

DUPLEIX Croiseur cuirassé type Dupleix (1903 – 1919)

Chantier :

Rochefort.
Commencé : 1897
Mis à flot : 28.04.1900
Terminé : 1903
En service : 1903
Retiré : 27.09.1919
Caractéristiques : 7 700 t ; 17 000 cv ; 130 x 17,87 x 7,4 m ; plans Bertin ; 4 cheminées ; 24 chaudières Belleville ; 3 machines ; 580 h.
Armement : VIII de 164 + IV de 100 + X divers + II TLT de 450.

Observations :

1901-1902 : en achèvement
1903 : armé pour essais
1905-1910 : en réserve
01.11.1910 : envoyé en Extrême-Orient
08.1914 : Hong-Kong, escadre de l’amiral Jerram
21.08.1914 : arraisonne les navires de commerce allemands Senegambia et le cargo Ferdinand Laeisz
18.12.1914 : rentre à Toulon ; escorte de transports de troupes d’Inde à Suez
05.1915 : bombardement de Boudrum
29.03-10.10.1916 : en réparation à Lorient
1917 : protection du canal de Suez
15.10.1917 : mis en réserve à Dakar
17.04.1919 : de Dakar pour Brest
01.05.1919 : désarmé
27.09.1919 : rayé
1920-1922 : bâtiment central de la réserve à Landévennec
1923 : démoli à Brest.

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: DUPLEIX - Croiseur

Message par Ar Brav » mer. avr. 02, 2008 1:29 am

Bonsoir à tous,

Le croiseur Dupleix en 1910 :

Image

Photo Marius Bar, Toulon

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: DUPLEIX - Croiseur

Message par Ar Brav » mer. avr. 02, 2008 6:50 pm

Bonjour à tous,

Une image du croiseur Dupleix :

Image

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: DUPLEIX - Croiseur

Message par GENEAMAR » mer. juin 18, 2008 7:16 pm

Image M.P.F

- BONNET Jean Pierre Eloi, né le 28 août 1888 à MARSEILLE (Bouches-du-Rhône), Quartier-Maître Timonier, disparu le 26 mai 1915 au cours d'une reconnaissance à terre durant les combats de BODRUM (TURQUIE).
- CIMINO Alexandre, né le 28 avril 1888 à CAPRI, ITALIE, Matelot de 3ème classe sans spécialité, disparu le 26 mai 1915 même circonstances.
- GIRAUD Faustin Cyrille Raphaël, né le 12 septembre 1885 à l'ESCALE (Alpes-de-Haute-Provence), Matelot de 2ème classe Canonnier, disparu le 26 mai 1915 mêmes circonstances.
-MIQUEL Jacques Philippe, né le 2 novembre 1893 AIN TÉMOUCHENT, ALGÉRIE, Matelot de 3ème classe Électricien provisoire.
- MOREL Charles Pierre, né le 20 octobre 1892 à OSTENDE, BELGIQUE, Matelot de 3ème classe sans spécialité, disparu le 26 mai 1915 mêmes circonstances.
- MOREL Jean Jules Joseph, né le 12 juillet 1894 à TOURCOING (Nord), Matelot de 2ème classe Canonnier, disparu le 26 mai 1915 mêmes circonstances.


- QUONIAM Henri Émile, né le 22 mai 1894 à ROLLEVILLE (Seine-Maritime), Matelot, décède à bord du "DUPLEIX" le 21 mai 1917, à DAKAR (SÉNÉGAL), dossier médical confidentiel.
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: DUPLEIX - Croiseur

Message par GENEAMAR » mer. juin 18, 2008 7:56 pm

[:alain dubois:8] Pour la petite histoire...

Au 1er janvier 1902, en achèvement à CHERBOURG.
Commandant : Adolphe SCHLUMBERGER, Capitaine de vaisseau.
Second : Alfre LOTTE, Capitaine de frégate.
Lieutenants de vaisseau : François DUMOULIN - Maurice MARX (torp.).
Mécanicien de 1ère classe : Émile PRIVAT.

Au 1er janvier 1903, en essais à CHERBOURG.
Commandant (du 15 mars 1902) : Adolphe SCHLUMBERGER, Capitaine de vaisseau.
Second : Edouard BARBIN, Capitaine de frégate.
Lieutenants de vaisseau : Jean CARON (fus.) - Armand Le BLANC - Maurice MARX (torp.) - Hippolyte THÉBAULT (can.) - X (non identifié).
Enseignes de vaisseau : Erasme LADONNE (can.) - Charles MILLOT.
Mécaniciens principaux : de 1ère classe : Émile PRIVAT - 2ème classe : Émile LUNEAU - Jean PRIMAUX - X (non identifié).
Commissaire de 1ère classe : X (non identifié).
Médecin de 1ère classe : Carles AUBRY.

Au 1er janvier 1911, Division navale de l'Extrême-Orient (Contre-Amiral Marie De la CROIX de CASTRIES, Commandant en chef la division).
Commandant (du 1er novembre 1910) : Roger MORIN de la RIVIÈRE, Capitaine de vaisseau.
Second : Pierre COURTOUX, Capitaine de frégate.
Lieutenants de vaisseau : De BRONAC de VAZELHES - Jean De LABORDE - Eugène DESCOTTES-GENON (can.) - Jules ERTZBISCHOFF - Xavier PASCAL (fus.).
Enseignes de vaisseau : de 1ère classe : Gaston CHAT - René HUARD - Victor PETIT - Louis RICHY - de 2ème classe : Gaston BESINEAU - Georges FÉREY - Georges REBOUL.
Mécanicien en chef : Georges CHOMIER.
Mécaniciens principaux : de 1ère classe : Louis LOQUEN - Joseph MANDIN - 2ème classe : Louis FERRIÈRE - Henri MANUEL.
Commissaire de 1ère classe : Marie LÉVY-BOULLIER.
Médecin-Major : Henri LECOEUR, Médecin principal.
Médecin de 2ème classe : Léon LAURENT.

[:patrice pruniaux1:6]
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: DUPLEIX - Croiseur

Message par Ar Brav » jeu. nov. 13, 2008 10:03 am

Bonjour à tous,

Les combats de Bodrum

La surveillance s'est étendue en dehors des Dardanelles, pour chercher des centres imaginaires de ravitaillement des sous-marins. Un croiseur anglais tient avec trois destroyers le blocus de Smyrne, auquel participent parfois des sous-marins alliés ; d'autres croiseurs patrouillent dans la mer Égée, les Anglais au nord du parallèle de Smyrne, les Français au sud, en liaison avec l'escadre de Syrie.
A Makri, la Jeanne-d'Arc bombarde un dépôt de pétrole et des casernes. Le Latouche-Tréville, après avoir fait explorer la baie de Tristomos par sa compagnie de débarquement qui y est reçue à coups de fusil, visite Port-Vathy et Sevedo (au nord de Castellorizo), et détruit l'outillage du port de Sarsalah, près de Makry.
Le 25 mai 1915, le Dupleix se présente avec le destroyer anglais Kennet devant Boudroum, où l'on croit que les Turcs ont préparé un approvisionnement de pétrole pour sous-marins, et demande à visiter les goélettes mouillées dans le port. Les autorités lui promettent une réponse pour le lendemain ; plein de confiance dans leurs bonnes dispositions, il revient, seul, le 26 mai ; la baleinière qu'il envoie à terre, commandée par le lieutenant de vaisseau Matha, est accueillie par des salves de mousqueterie ; tous ses hommes sont tués ou blessés, et elle dérive vers le fond du port. Un canot parti pour la secourir est reçu de la même manière et doit s'abriter derrière un rocher sur lequel sautent les hommes valides. Le Dupleix vient les reprendre, sous une vive fusillade qui tue le lieutenant de vaisseau Bernadac et blesse plusieurs marins de l'équipage. Après avoir vainement hissé le pavillon de parlementaire pour tâcher de négocier la remise de ses hommes, il bombarde le port pendant trois heures et rentre à Moudros. Cette affaire lui a coûté huit morts, onze blessés, dont le capitaine de frégate de Saint-Seine, commandant, et dix-neuf disparus.
Deux jours plus tard, la Bacchante et le Kennet, envoyés par l'amiral de Robeck, soumettent Boudrourn, en représailles, à un nouveau bombardement. Le 29 mai, le Kléber explore la côte au sud de Chio, et, en passant très près de terre pour examiner toutes les criques, s'échoue le 30 dans la haie de Scalanova. Tandis qu'il essaie de se dégager, des groupes se montrent à terre, installent des canons et creusent des tranchées ; le 31 au soir, ils ouvrent le feu sur le bâtiment qui répond en démontant une batterie de son premier coup de canon. Les efforts opiniâtres de tous continuent cependant pour le renflouement, et le croiseur se déséchoue la nuit suivante par ses propres moyens, avant que les secours envoyés de Moudros soient arrivés ; il a un tué et douze blessés.

Sources :
CV. A. Thomazi, La guerre navale aux Dardanelles, Payot, 1926


Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

dbu55
Messages : 1232
Inscription : dim. sept. 21, 2008 2:00 am

Re: DUPLEIX - Croiseur

Message par dbu55 » jeu. nov. 13, 2008 8:03 pm

Bonsoir à tous,

Duelque marins du DUPLEIX morts à Bodrum :

DELORME Alexandre né le 30/11/1890 à Clohars-Carnoët (Finistère), Matelot de 2ème Classe Fusilier Breveté, décédé le 26/5/1915 (24 Ans) - Bodrum Turquie Tué à l'ennemi Au cours d'une reconnaissance

GUÉGO Louis Marie né le 28/06/1892 à Plérin (Côtes-d'Armor (Côtes-Du-Nord en 1914)), Matelot Fusilier, décédé le 26/5/1915 (22 Ans) - Bodrum Turquie - Tué à l'ennemi. Faisait parti d'un détachement envoyé en reconnaissance à terre

LE MAUX Emile Marie né le 01/12/1892 à Belz (Morbihan), Matelot Sans Spécialité, décédé le 26/5/1915 (22 Ans) - Bodrum Turquie - Tué à l'ennemi au cours d'une reconnaissance dans Bodrum

LEPRETRE Jean Baptiste né le 08/08/1892 à Le Portel (Pas-de-Calais), Matelot , décédé le 26/5/1915 (22 Ans) - Bodrum Turquie - Tué à l'ennemi au cours d'une reconnaissance - Son nom figure sur le Monument aux Morts de Le Portel (Pas-de-Calais)

LESCARRET Jean né le 07/11/1894 à Gujan (Gironde), Matelot de 3ème Classe Sans Spécialité, décédé le 26/5/1915 (20 Ans) - Bodrum Turquie - Tué à l'ennemi au cours d'une reconnaissance dans Bodrum

DILLARD Pierre Marie Georges né le 12/04/1891 à Blois (Loir-et-Cher), Enseigne de Vaisseau de 1ère Classe , décédé le 27/5/1915 (24 Ans) - A bord du DUPLEIX, Bodrum - Turquie Suites de Blessures de guerre recues au cours d'une reconnaissance a terre

BERNADAC Georges Félix Marie né le 02/10/1880 à Champigny-sur-Marne (Seine), Lieutenant de Vaisseau , décédé le 29/5/1915 (34 Ans) - A Bord du navire Hôpital DUGUAY TROUAIN, Boudroum - Turquie Décédé suite à une Blessure par Balle dans la cuisse reçue le 26 mai 1915.

MATHA André né le 27/02/1867 à Brest (Finistère), Lieutenant de Vaisseau , décédé le 26/10/1915 (48 Ans) - Bodrum Turquie - Disparu au Combat Disparu pendant une action à terre à la tête de la compagnie de débarquement de son Bâtiment

LE GALL Louis Henri né le 06/04/1892 à Douarnenez (Finistère), Matelot de 2ème Classe Fusilier Breveté, décédé le 26/11/1915 (23 Ans) - Bodrum Turquie - Disparu au Combat au cours d'une reconnaissance

Cordialement
Dominique
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]

olivier 12
Messages : 3335
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: DUPLEIX - Croiseur

Message par olivier 12 » mar. nov. 18, 2008 9:52 am

Bonjour à tous,

Septembre 1915. Les amiraux Boué de Lapeyrère (Commandant en chef) et Guépratte (de dos) décorent des officiers et des marins du croiseur DUPLEIX

Image

Cdlt

Olivier

olivier

olivier 12
Messages : 3335
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: DUPLEIX - Croiseur

Message par olivier 12 » mer. déc. 31, 2008 12:24 am

Bonjour à tous,

Deux autres CP du DUPLEIX

Image

Image

Cdlt

Olivier
olivier

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: DUPLEIX - Croiseur

Message par GENEAMAR » mer. déc. 31, 2008 5:29 pm

Bonjour à tous,...

DAVELUY Marie Isidore René

Né le 21 octobre 1863 à Étampes (Essonne) - Décédé le 19 janvier 1939 à Tunis (Tunisie).
Au 1er janvier 1917, Officier de la Légion d'Honneur, Officier de l'instruction publique.
Entre dans la Marine en 1880, Aspirant le 2 octobre 1883; port ROCHEFORT. Au 1er janvier 1885, sur le transport "CORRÈZE", Division navale de l'Océan Indien (Cdt Noé FEUMELAU). Enseigne de vaisseau le 2 octobre 1885. Au 1er janvier 1886, port ROCHEFORT, il s'intéresse aux sous-marins. Lieutenant de vaisseau le 28 janvier 1891. Il embarque sur le "GYMNOTE" avec DARRIEUS et collabore avec lui pour transformer cet engin expérimental en bâtiment de combat. Il met au point avec l'Enseigne de vaisseau VIOLETTE le premier périscope utilisable. Il commande de petits torpilleurs puis le GYMNOTE en 1897. Au 1er janvier 1899, Officier Élève à l'École Supérieure de la Marine. Le 23 décembre 1900, Commandant le torpilleur de haute mer "MOUSQUETAIRE", puis au 1er janvier 1902 l' "ORAGE" (N°173), Défense mobile de TUNISIE. Au 1er janvier 1903, sur le croiseur "PROTET", Adjudant de division auprès du Capitaine de vaisseau Paul ADIGARD, Chef de la Division navale du Pacifique. Capitaine de frégate le 21 novembre 1905. Il commande le "FAUCON" en Méditerranée. Capitaine de vaisseau le 15 juin 1911. Il commande le "FOUDRE" et procède aux premiers essais de plate-forme d'envol pour avions. À la mobilisation il commande le croiseur "DUPLEIX" jusqu'en Décembre 1914. Puis en décembre 1915, il commande le cuirassé "COURBET" en Escadre de Méditerranée. Contre-Amiral le 15 mars 1916, Commandant la 1ère Division de l'Armée navale puis Chef d'État-Major de DARTIGE DU FOURNET. Prenant la défense de son chef après sa disgrâce en décembre 1916, consécutive aux évènements d'ATHÈNES. Accusé d'être l'auteur d'un pamphlet contre l'amiral LACAZE, il est mis à la retraite en juillet 1917...
DAVELUY laisse une oeuvre importante lui valant une renommée internationale. Il est l'un des remarquables doctrinaires de la stratégie navale, l'un des promoteurs de l'aviation maritime.
Cordialement. Malou

Répondre

Revenir à « MARINE »