GLOIRE - Croiseur

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: GLOIRE - Croiseur

Message par Ar Brav » lun. mars 31, 2008 3:04 pm

Bonjour à tous,

GLOIRE Croiseur cuirassé type Amiral Aube (1904 – 1922)

Chantier :

Lorient.
Commencé : 05.09.1899
Mis à flot : 27.06.1900
Terminé : 1904
En service : 1904
Retiré : 07.07.1922
Caractéristiques : 10 400 t ; 21 000 cv ; 140 x 20,2 x 7,7 m ; plans Bertin ; 28 chaudières Niclausse ; 3 hélices ; 21 nds ; 610 h.
Armement : II de 194 + VIII de 164 + 20 divers + II TLT.

Observations :

02.01.1903 : armé pour essais à Lorient
02.1907 : tentative de sauvetage du Jean Bart échoué sur les côtes sahariennes
08.1907 : campagne du Maroc, débarquement à Casablanca et occupation de la Chaouia, division du CA Philibert
1914 : division d’instruction de l’Océan
08.1914-04.1915 : escadre légère en manche
1916-02.1918 : Atlantique sud
10.12.1916 : envoyé à la recherche d’un corsaire allemand vers Terre-Neuve
01.05.1918 : abordage avec le paquebot US City of Athens faisant plusieurs victimes ; réparé à New York ; escortes de convois de troupes Etats-Unis-France
01.09.1919 : escorte le paquebot Leviathan qui assure le retour du général Pershing
1920 : escadre de l’Atlantique avec la Marseillaise et le Condé
1922 : condamné à Brest.

Sources :

Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours, Tome II, 1870-2006, LV Jean-Michel Roche, Imp. Rezotel-Maury Millau, 2005
http://www.netmarine.net/dico/index.htm
Les Flottes de Combat en 1917, Commandant de Balincourt, Augustin Challamel, 1917
Les marques particulières des navires de guerre français 1900-1950, Jean Guiglini, SHM, 2002
Répertoire des navires de guerre français, Jacques Vichot, Pierre Boucheix, refondu par Hubert Michéa, AAMM, 2003
French Warships of World War I, Jean Labayle-Couhat, Ian Allan Ltd, 1974
Jane’s Fighting Ships 1914, Fred T. Jane, David & Charles Reprints, 1968
Jane’s Fighting Ships 1919, Fred T. Jane, David & Charles Reprints, 1969


Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

olivier 12
Messages : 3293
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: GLOIRE - Croiseur

Message par olivier 12 » lun. mars 31, 2008 3:28 pm

Bonjour à tous

Le croiseur cuirassé GLOIRE

Image

Cdlt
Olivier
olivier

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: GLOIRE - Croiseur

Message par Ar Brav » jeu. avr. 03, 2008 12:06 pm

Bonjour à tous,

Une photo du croiseur Gloire :

Image

Source :
La Grande Guerre sur Mer, page 27, d'Yves Buffetaut, Marines Editions


Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: GLOIRE - Croiseur

Message par GENEAMAR » dim. juin 22, 2008 5:43 pm

[:alain dubois:8] Pour la petite histoire...

Au 1er janvier 1911, 2ème Escadre (Vice-Amiral Marie AUBERT, Commandant en chef l'Escadre).
Commandant (du 1er mars 1910) : Louis JOCHAUD du PLESSIX, Capitaine de vaisseau.
Second : Louis BAUCHERON de BOISSOUDY, Capitaine de frégate.
Lieutenants de vaisseau : Jean DESVAUX - René POCARD du COSQUER de KERVILLER (fus.) - René ROBERT - Camille ROMAN (can.) - Joseph ROUSSEL (torp.).
Enseignes de vaisseau : de 1ère classe : Raymond FÉRAUD - Ernest FOUACE - Gaston FOURÉ (fus.) - Marie RAVENEL (can.) - de 2ème classe : Lucien HAMEURY - Eugène SERVAIS - Jean TONNELÉ.
Mécanicien en chef : Henry COLTIER.
Mécaniciens principaux de 1ère classe : Jules CORREY - Théodore FROUIN - Eugène LAGARDE - Jean Le PODER.
Commissaire de 1ère classe : Simon CONAN.
Médecin-Major : Georges VALLOT, Médecin principal.
Médecin de 2ème classe : Louis CRISTAU.

[:patrice pruniaux1:6]

Cordialement. Malou

nord14
Messages : 19
Inscription : ven. déc. 09, 2005 1:00 am

Re: GLOIRE - Croiseur

Message par nord14 » sam. juil. 12, 2008 10:26 pm

une photo d'un marin du Gloire...

Image

Rutilius
Messages : 12378
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

GLOIRE ― Croiseur cuirassé.

Message par Rutilius » mer. sept. 17, 2008 3:06 am

Bonjour Franck,
Bonjour à tous,

05.1918 : Abordage avec le paquebot US City-of-Athens ; réparé à New York ; escortes de convois de troupes États-Unis-France.

A s'en tenir à la fiche M.P.L.F. de ce marin brestois, l'abordage aurait eu lieu le 1er mai 1918 :

MICHEL Joseph Marie, né le 12 janvier 1889 à Brest (Finistère) et y domicilié, au 63, rue Pasteur, matricule 98.651 — 2, « mort pour la France le 1er mai 1918 », « disparu en mer lors de la perte du vapeur américain City of Athens survenu entre la baie de Chesapeake et New-York »,Quartier-maître infirmier affecté au « Centre naval de New-York » (Jug. Trib. Brest, 20 sept. 1918, transcrit à Brest - D.M. du 6 déc. 1918).

Et cette fiche soulève elle-même deux questions :

1° — Sur lequel des deux bâtiments se trouvait le quartier-maître Michel ?

2° — Que sait-on du rôle et des attributions de ce « Centre naval de New-York » où il servait ?
Bien à vous,
Daniel.
Dernière modification par Rutilius le ven. sept. 07, 2018 10:56 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: GLOIRE - Croiseur

Message par Ar Brav » mer. sept. 17, 2008 9:41 am

Bonjour Daniel,
Bonjour à tous,

Merci pour ces précisions qui m’ont permis de préciser la date de la collision.

Le QM infirmier MICHEL Joseph Marie était bien sur le City of Athens lors de l’abordage, de même que le Matelot charpentier MARZIOU Yves, également décédé, tel que l’atteste le registre des pertes du SHM :

Image

Pour quelles raisons, je l’ignore.

Concernant le Centre naval de New-York, je n’ai pas de doc précise à ce sujet, mais on peut imaginer, au vu du volume de navires commandés et construit aux USA, qu’il fallait bien une structure pour gérer l’ensemble, en particulier l’acheminement des bateaux jusqu’au port de départ (certains chantiers se trouvaient sur les Grands Lacs), de même que l’organisation des convois traversant l’Atlantique, entre autres missions, sans compter celles de liaisons avec l’US Navy d’une manière plus générale.
Ce que l'on a tendance à oublier de nos jours avec la littérature anglo-saxonne (et les médias) qui inonde la planète en traficotant l'Histoire à son avantage, que ce sont les Français qui ont appris aux Américains les "choses militaires" dans bien des domaines. Mais je sors du sujet.

Bien cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Rutilius
Messages : 12378
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

GLOIRE ― Croiseur cuirassé.

Message par Rutilius » mer. sept. 17, 2008 1:07 pm

« Concernant le Centre naval de New-York, je n’ai pas de doc précise à ce sujet, mais on peut imaginer, au vu du volume de navires commandés et construit aux USA, qu’il fallait bien une structure pour gérer l’ensemble, en particulier l’acheminement des bateaux jusqu’au port de départ (certains chantiers se trouvaient sur les Grands Lacs), de même que l’organisation des convois traversant l’Atlantique, ... »
Bonjour à Franck,
Bonjour à tous,

Un récit à ce propos.

L'Ouest-Éclair — éd. de Caen —, n° 5.753, Jeudi 25 avrIL 1918, p. 4.

«NOUVELLES MARITIMES. — Traversée pénible et mouvementée.

Les chantiers américains ont construit pour la marine française des vedettes destinées à la chasse des sous-marins et ces petits bâtiments de 60 tonnes seulement ont dû accomplir la traversée de l'Atlantique qui ne s'est pas toujours effectuée sans les plus grands périls, témoin l'un d'eux qui fut assailli par une violente tempête le 9 janvier [1918] au milieu de l'Océan et fut séparé de son remorqueur et de son convoi.

Après quelques jours d'une marche difficile, les moteurs vinrent à manquer et l'on dut improviser une voilure avec des couvertures et des vêtements, voilure fragile qui fut souvent mise hors de service. L'on allait alors à la dérive. Le petit navire sans moteur était, par suite, privé de la T.S.F. et il se trouvait dans l'incapacité de demander du secours. A plusieurs reprises, des vapeurs passèrent en vue, mais les signaux de détresse restèrent vains. On était à bout de vivres et l'eau douce manquait. Ce n'est qu'au bout de six semaines, alors qu'on la croyait perdue, que la vedette put arriver aux Açores.

Dans son rapport sur les péripéties d'une traversée où il se montra marin habile et chef énergique, le second maître de timonerie Puluhen a fait le plus vif éloge de tous ceux qu'ils commandait, de leur attitude excellente, de leur calme, de leur esprit de sacrifice et d'abnégation. »



Bien à vous,
Daniel.

P.S. : Le terme « vedettes » désigne-t-il en réalité des patrouilleurs ? Existe-t-il trace par ailleurs de l'exploit du second maître de timonerie Puluhen et de son équipage ?
Dernière modification par Rutilius le ven. sept. 07, 2018 11:11 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: GLOIRE - Croiseur

Message par Ar Brav » mer. sept. 17, 2008 1:34 pm

Bonjour Daniel,

Ah, c'est bien intéressant cet article. Je crois avoir lu quelque chose à ce sujet en faisant des recherches sur ces vedettes, mais je ne sais plus s'il s'agit du second maître de timonerie Puluhen et de son équipage, en tous cas, ce nom ne me dit rien de prime abord . Sauf erreur, les vedettes en question sont bien désignées "patrouilleurs", mais plus fréquemment "chasseurs" (de sous-marins) dans plusieurs ouvrages.
Si je retrouve le sujet, on pourra éventuellement y joindre votre message, qu'en pensez-vous ?

Bien cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Rutilius
Messages : 12378
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

GLOIRE ― Croiseur cuirassé.

Message par Rutilius » mer. sept. 17, 2008 1:52 pm

« Matelot charpentier MARZIOU Yves, également décédé, tel que l’atteste le registre des pertes du S.H.M. : ... »
Bonjour Franck,
Bonjour à tous,

Résumé de la fiche M.P.L.F. de ce matelot :

MARZIOU Yves, né le 7 avril 1899 à Saint-Pierre-Quilbignon et y domicilié, au 116, rue de Brest, « mort pour la France le 1er mai 1918 », « disparu en mer lors de la perte du vapeur américain City-of-Athens (D.M. 8 mai 1918) », Matricule n° 114.125 — 2, Matelot de 3e classe charpentier breveté, affecté au Centre naval de New-York (Jug. Trib. Brest, 20 sept. 1918, transcrit à Brest)
____________________

Bien à vous,
Daniel.
Dernière modification par Rutilius le ven. sept. 07, 2018 11:19 pm, modifié 1 fois.

Répondre

Revenir à « MARINE »