VICE-AMIRAUX et CONTRE-AMIRAUX en activité en 1914-1918

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: VICE-AMIRAUX et CONTRE-AMIRAUX en activité en 1914-1918

Message par GENEAMAR » mar. mars 11, 2008 5:18 pm

CHOCHEPRAT Paul Louis Albert

Né le 11 juin 1855 à Perigny (Allier) - Décédé le 31 mars 1928 à TOULON (Var).
Grand Officier de la Légion d'Honneur - Officier de l'instruction publique.
Entre dans la Marine en 1871 (port TOULON), Aspirant le 5 octobre 1874, il est sur le vaisseau-école de canonnage "ALEXANDRE"; en 1875, sur la "JEANNE-D'ARC", Escadre d'évolutions; en 1876 sur " LA-GALISSONNIÈRE", Division navale du Pacifique. Enseigne de vaisseau le 19 août 1877; il sur le "RICHELIEU", Escadre d'évolutions. En 1878, Officier de manoeuvre sur le "CASTOR", Station du SÉNÉGAL, il survit à une épidémie de fièvre jaune lors d'une opération sur le Haut-fleuve. De retour à CHERBOURG, il est sur le croiseur "ARMORIQUE", Division volante et d'instruction (Cdt Thomas BOUJU). Lieutenant de vaisseau le 25 janvier 1882, il commande la batterie sur le "DESAIX"; puis il est affecté à la Majorité générale à TOULON. En 1884, sur le "RICHELIEU", Officier d'ordonnance de l'amiral JAURÈS. Aux 1er janvier 1885 et 1886, sur l' "IPHIGÉNIE", bâtiment-école des Aspirants comme instructeur (Cdt Armand BESNARD). En 1887, Major de l'École des Officiers torpilleurs de TOULON. Commandant de l'aviso-torpilleur "COULEUVRINE", Escadre d'évolutions. En 1889-90, Adjudant de division sur la "CLOCHETTERIE" et le "LAPÉROUSE" à TERRE-NEUVE. Capitaine de frégate le 27 mai 1891, Officier de manoeuvre sur l' "AMIRAL-BAUDIN", puis Second sur la "DÉVASTATION", Escadre de Méditerranée et du Levant, puis sur le "VAUBAN" en 1893. En 1894, sur le "COURBET". En 1895 il commande le transport "AUBE", station de TAHITI, où il participe aux opérations de RAÏATEA et de TAHAA au début 1897. En 1898, à CHERBOURG, affecté à l'État-Major. Capitaine de vaisseau le 28 août 1898; Officier de la Légion d'Honneur. En 1899, il commande le "CHARLES-MARTEL" porte-pavillon du Contre-Amiral Germain ROUSTAN, Commandant une Division de l'Escadre de Méditerranée. Au 1er janvier 1903 (nomination du 15 octobre 1901), Commandant du cuirassé d'escadre "CHARLEMAGNE", auprès du Vice-Amiral Edouard POTTIER, Commandant en chef l'Escadre de Méditerranée. En 1905-06, il est Chef d'État-Major générale de l'Armée navale pendant les manoeuvres et est très apprécié par l'amiral FOURNIER. Contre-Amiral le 9 mars 1907, il commande la 4ème Division en Méditerranée. Vice-Amiral le 14 octobre 1911, il est Préfet maritime du 2ème arrondissement à BREST, puis en 1913, du 5ème arrondissement maritime de TOULON. En 1914, il commande la 1ère Escadre en Armée navale, pavillon sur le "DIDEROT". il est l'un des meilleurs collaborateurs de l'amiral BOUÉ DE LAPEYRÈRE. En 1916, Membre du Conseil supérieur de la Marine. Versé dans la cadre de réserve en juin 1917.

Image
:jap:
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: VICE-AMIRAUX et CONTRE-AMIRAUX en activité en 1914-1918

Message par GENEAMAR » mar. mars 11, 2008 5:58 pm

GUÉPRATTE Émile Paul Amable
dit "point d'honneur", dit "mangeur de feu"

Né le 30 août 1856 à Granville (Manche) - décédé le 19 novembre 1939 à Brest (Finistère).
Grand Croix de la Légion d'Honneur.
Entre dans la Marine en 1871 (port BREST), Aspirant le 5 octobre 1874, en 1875 à bord du cuirassé "REINE BLANCHE", puis en 1876 à bord de l'aviso d' "ESTAING", Enseigne de vaisseau le 1er décembre 1877, il embarque sur le croiseur "DUCHAFFAULT", Division navale d'Extrême-Orient de 1877 à 1879. En 1881, sur le cuirassé "MARENGO", il participe à la campagne de TUNISIE. Lieutenant de vaisseau le 15 janvier 1883. Il suit les cours de l'École des défenses sous-marines à ROCHEFORT en 1884, et est breveté torpilleur. Aux 1er janvier 1885 et 1886, sur le cuirassé "AMIRAL-DUPERRÉ", Escadre d'évolutions (Cdts Alfred GERVAIS puis Edouard BARRERA). En 1891, Second du croiseur "FORFAIT", puis Commandant la "CARONADE", Division navale d'INDOCHINE, il participe de mai à octobre 1893, aux opérations contre le SIAM. Capitaine de frégate le 10 mai 1897, il est Second du cuirassé "BOUVET" en achèvement, puis en Escadre de Méditerranée (Cdt Louis NOËL). En 1901-1902, il commande le "VAUTOUR", stationnaire à CONTANTINOPLE. Au 1er janvier 1903, Chef de la 2ème Section de l'État-Major du 2ème arrondissement maritime à BREST, auprès du Contre-Amiral Henri DE BARBEYRAC SAINT-MAURICE, Chef d'État-Major - nomination du 26 mai 1902 -; et Commissaire-rapporteur du 2ème Tribunal maritime permanent de cet arrondissement - nomination du 30 juin 1902 -. Capitaine de vaisseau le 5 février 1904; Officier de la Légion d'Honneur. Il commande le "FOUDRE", et effectue le transport de CHERBOURG À SAÏGON de 2 sous-marins et 4 petits torpilleurs. En 1905, Commandant de la "MARSEILLAISE en Méditerranée puis de la "JEANNE-D'ARC" en 1906. En 1908, à BREST, Commandant le 2ème Dépôt des équipages de la flotte. En 1909, il suit les travaux d'achèvement du croiseur cuirassé "EDGAR-QUINET", dont il prend le commandement et assure la mise au point. Contre-Amiral le 21 septembre 1912, il commande le front de mer du 2ème arrondissement maritime à BREST (affectation du 5 juillet 1912). Idem au 1er janvier 1914. En septembre 1914, il est envoyé avec le "SUFFREN et la "VÉRITÉ" aux DARDANELLES, et bombarde l'entrée du Détroit, avec le concours d'une division anglaise. La décision étant de forcer le passage, il demande à entrer le premier avec sa division de vieux cuirassés. Le 18 mars 1815, l'escadre alliée part à l'assaut entrainée par l'audace de GUÉPRATTE. L'opération échoua et les pertes furent lourdes (naufrage du BOUVET éventré par une mine, avaries du "SUFFREN" et du "GAULOIS"). Il déploie la même énergie lors des combats des 27 mars, 25 et 26 avril 1915 lors de la bataille dite des "cinq plages", opérations de débarquements de SEDDUL-BAHR et de KOUM-KALEH. Il est alors considéré comme un "casse-cou", un "illuminé dangereux" , son commandement lui est retiré. il est nommé Vice-Amiral le 10 octobre 1915. Il est Préfet maritime à BIZERTE, il s'emploie à la défense sous-marine. Il quitte le service actif en août 1918 pour la politique. Il est élu Député du Finistère de 1919 à 1924. Meneur d'hommes, aux propos fracassants, aux tenues originales, il reste légendaire... A propos des DARDANELLES, Winston CHURCHILL écrira de lui : "Pour votre part vous avez fait honneur à une opération de guerre, qui aurait changé l'histoire du monde si, elle avait été menée avec une résolution égale à la vôtre".

Image
:jap:
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: VICE-AMIRAUX et CONTRE-AMIRAUX en activité en 1914-1918

Message par GENEAMAR » mar. mars 11, 2008 6:40 pm

RONARC'H Pierre Alexis Marie Antoine

Né le 22 février 1865 à Quimper (Finistère) - décédé le 1er avril 1940 à Paris (Seine).
Entre dans la Marine en 1880, Aspirant de 1ère classe le 2 octobre 1883, il est sur la "VÉNUS", Division navale du Levant. Enseigne de vaisseau le 2 octobre 1885; port LORIENT. Au 1er janvier 1886, sur l'aviso "LABOURDONNAIS", Division navale de l'océan Indien (Cdt Marie Joseph DE BAUSSET-ROQUEFORT-DUCHAINE D'ARBAUD). Il se distingue le 7 janvier 1886, au combat de ZILIMAJOU (GRANDE COMORE). En janvier 1887, toujours sur l'aviso transféré en Atlantique Sud, il participe aux opérations au DAHOMEY, et occupe GRAND-POPO, avec la compagnie de débarquement. En décembre 1887, il est sur l' "ISÈRE". Lieutenant de vaisseau le 5 octobre 1890, il est sur le "CASTOR"; à terre en 1891 à la Majorité générale du 4ème arrondissement à ROCHEFORT. De 1892 à 1894, Officier canonnier sur le cuirassé garde-côtes "CAÏMAN", en Méditerranée. De retour à ROCHEFORT, il est sur la batterie flottante "EMBUSCADE", puis commande la canonnière "SCORPION", en essais; le Torpilleur 159, de l'École de pilotage. Breveté de l'École Supérieure de Marine, promotion 1898. En mai 1899, sur le "D'ENTRECASTEAUX", Aide de camp du Contre-Amiral Charles COURREJOLLES, Commandant la Division navale de l'Extrême-Orient. Il participe à l'occupation de KWANG-TCHÉOU-WAN, aux opérations de CHINE et au siège de TIEN-TSIN. En mai 1901, en Méditerranée sur le "LATOUCHE-TRÉVILLE". Capitaine de frégate le 23 mars 1902. De 1902 à 1904, Second à bord du croiseur "DUGUAY-TROUIN", vaisseau de l'École d'application des Aspirants, à BREST (Louis BERRYER, Capitaine de vaisseau Commandant l'École).En août 1904, à ROCHEFORT, Président de la Commission d'essai des torpilles. En 1906, Commandant le "MOUSQUETON, en Méditerranée. Capitaine de vaisseau en octobre 1908; Major de la Marine à ROCHEFORT. En 1910, Commandant supérieur des torpilleurs et sous-marins de la défense fixe de BREST; et Commandant le cuirassé garde-côtes "FURIEUX". En avril 1912 (jusqu'en mai 1914), Commandant la division des flottilles de l'Armée navale en Méditerranée sur le "BOUCLIER". Contre-Amiral le 19 juin 1914. Il reçoit en août le commandement de la Brigade des Fusiliers Marins. Envoyé le 6 septembre en BELGIQUE, entre Nieuport et Dixmude, il y établit son poste de commandement, la Brigade ayant pour mission de tenir coûte que coûte le secteur entre Nieuport et Ypres sur l'Yser. Combattant dans des conditions effroyables sous les bombardements et les attaques d'infanterie; la Brigade tiendra et ne cédera pas. Mais plus de la moitié de ses effectifs seront perdus dans les combats qui durèrent jusqu'à l'automne 1915. Vice-Amiral le 5 novembre 1915, Membre du Conseil Supérieur de la Marine. En mai 1916, il est nommé Commandant des forces navales dans la zone des armées du Nord où il collabore avec la Marine britannique; assurant ainsi une grande maîtrise de la mer dans le zonde du Pas-de-Calais. Son action permit la traversée sans perte de plus de 6 000 000 d'hommes. Au cours de 25 000 voyages, 12 navires seulement furent perdus. En 1919, Chef d'État-Major général de la Marine, il quitte le service actif en février 1920.
Image
[:geneamar:8]
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: VICE-AMIRAUX et CONTRE-AMIRAUX en activité en 1914-1918

Message par GENEAMAR » mar. mars 11, 2008 6:58 pm

FAVEREAU Charles Eugène

Né le 8 mai 1856 à Paris (Seine) - Décédé le 20 février 1936 à Paris (Seine).
Au 1er janvier 1917, Commandeur de la Légion d'Honneur, Croix de guerre avec citation à l'Ordre de l'Armée navale, Officier de l'instruction publique.
Neveu de DUPUY-de-LÔME, fils de Richard, Commissaire général de la Marine. Entre dans la Marine en 1872 (port LORIENT), Aspirant le 5 octobre 1875, il embarque sur l' "ALEXANDRE", École de canonnage, puis la "GAULOISE", en Méditerranée. En 1877, sur la "MAGICIENNE", Division navale du Pacifique. Enseigne de vaisseau le 8 octobre 1878. Au 1er janvier 1879, port LORIENT. En 1881, sur l'aviso "ESTAFETTE", Division navale des Antilles, Station locale de la Guadeloupe (Cdt Hilaire FIÉRON). En 1882, en mission pour l'Académie des sciences, il est envoyé au CHILI pour observer le passage de Vénus sur le Soleil. Il ramène de nombreuses observations sur le magnétisme et la géodésie. Il obtient un témoignage officiel de satisfaction pour ses qualités de mathématicien et d'astronome. Lieutenant de vaisseau le 5 novembre 1883; Chevalier de la Légion d'Honneur, Officier d'académie. Aux 1er janvier 1885 et 1886, sur le croiseur "NAÏADE", Aide de camp du Contre-Amiral Paul MIOT, Commandant en chef la Division navale de l'Océan Indien. En 1888, Commandant le torpilleur N°69 à LORIENT. En 1890, à PARIS, en service à la Direction générale des torpilles et des Défenses sous-marines. En 1891, sur le "TÉMÉRAIRE". Au 1er janvier 1894, sur le cuirassé "FORMIDABLE", Aide de camp auprès du Vice-Amiral Philippe BAUCHERON de BOISSOUDY, Commandant en chef l'Escadre de Méditerranée. Au 1er janvier 1896, à PARIS, en service à la 3ème Section de l'État-Major général de la Marine. Capitaine de frégate le 27 octobre 1896. Aux 1er janvier 1897, 1899, sur le cuirassé "BAYARD", Chef d'État-Major auprès du Contre-Amiral Lucien GIGAULT DE LA BÉDOLLIÈRE, Commandant une division de l'Escadre d'Extrême-Orient. Au 1er janvier 1901, Commandant la Défense mobile de la CORSE. Officier de la Légion d'Honneur. Le 23 août 1901, Chef de la 2ème Section de l'État-Major du 3ème arrondissement maritime à LORIENT. Capitaine de vaisseau le 28 février 1903. En 1903, Chef de la 2ème Section de l'État-Major général, auprès du Contre-Amiral Ernest MARQUER, faisant fonctions de Chef d'État-Major général de la Marine - Cette Section s'occupe des défenses des ports de guerre, des points d'appui de la flotte et des côtes métropolitaines et coloniales - des défenses fixes - des défenses mobiles - des relations, du point de vue militaire, avec les Ministères de la Guerre et des Colonies.-. Idem au 1er janvier 1904. Le 15 octobre 1904, Commandant le cuirassé "SAINT-LOUIS", Escadre de Méditerranée. Idem au 1er janvier 1906. Le 19 novembre 1907, Commandant le cuirassé "RÉPUBLIQUE". Idem au 1er janvier 1909. Contre-Amiral le 30 juin 1910, Major général de la Marine du 5ème arrondissement maritime à TOULON. En 1911, Commandant la 2ème Division légère, puis le 23 août 1911, la 3ème Division légère, 3ème Escadre, pavillon sur le croiseur cuirassé "GLOIRE". Vice-Amiral le 28 janvier 1914. En octobre il commande la 2ème escadre légère avec pavillon sur la "MARSEILLAISE", se distinguant rapidement en Manche dans l'organisation de la lutte anti sous-marine. Cité à l'ordre de l'Armée navale en décembre 1915 : "A fait preuve, dans le commandement de la 2e escadre légère, de hautes qualités militaires et est parvenu, par l'impulsion énergique donnée aux flottilles, à arrêter l'activité des sous-marins ennemis dans la zone dont il avait la haute surveillance.". Préfet maritime du 1er arrondissement à Cherbourg fin 1915. En avril 1916, Commandant le 2ème Escadre en Armée navale. Le 3 février 1917, Préfet maritime du 3ème arrondissement à LORIENT. Idem au 1er janvier 1918. Il quitte le service actif en mai 1918.
Image
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: VICE-AMIRAUX et CONTRE-AMIRAUX en activité en 1914-1918

Message par GENEAMAR » mer. mars 12, 2008 8:29 am

LE BRIS Pierre Ange Marie

Né le 21 mai 1856 à SAINT-GUEN (Côtes d'Armor) - Décédé le 14 février 1940 à PARIS (Seine).
Entre dans la Marine en 1873 (port BREST), Aspirant le 5 octobre 1876, il est sur le "FABERT", dans l'Océan Indien (Cdt Edouard LEFÈVRE-DUBUA). Enseigne de vaisseau le 29 janvier 1879, il est sur le "TAGE" en 1880. En 1881, sur le cuirassé d'escadre "MARENGO" (Cdt Michel SALMON); il passe sur la canonnière "LÉOPARD", et participe à la campagne de TUNISIE en juillet (bombardement de SFAX et GABÈS; puis à la campagne du TONKIN aux côtés du Commandant RIVIÈRE. il se distingue aux combats de NAM-DINH et de HANOÏ, commandant la compagnie de débarquement du "LÉOPARD". Il est blessé le 19 mai à LAN-GIAI et est promu Lieutenant de vaisseau le 25 août 1883. Il passe Second sur l'aviso-transport "SCORFF" en 1884, dans l'Océan Indien, se distinguant à nouveau à MADAGASCAR, lors d'un typhon en février 1885. Il commande ensuite la goëlette "AORAI", à TAHITI. En 1887, il est à TOULON et est breveté Torpilleur. Il est affecté à PARIS à la Direction des torpilles. Il participe aux opérations du DAHOMEY, sur la "NAÏADE", Aide de camp et Secrétaire de l'amiral De CUVERVILLE. Il commande dans les mêmes eaux la "MÉSANGE" en 1892, assurant le blocus des côtes du DAHOMEY lors de la seconde campagne. En 1894, il est affecté au Service hydrographique. En 1895, Second sur le "FAUCON", en Méditerranée. Capitaine de frégate le 1er juillet 1897. Au 1er janvier 1898, Second sur le "D'ENTRECASTEAUX", en essais à TOULON (Cdt Jules FRANTZ), sur le "MARCEAU", École des torpilles en 1899 (Cdt Georges LECOMTE), puis le "MAGENTA". En 1901 il commande le "SUCHET" en mission en COLOMBIE et AU VÉNÉZUELA, où il se distingue en protégeant les intérêts français lors de la guerre civile. En mai 1902, il est au secours des sinistrés de la Montagne PELÉE à la MARTINIQUE. Capitaine de vaisseau le 3 juillet 1902, Officier de la Légion d'Honneur. Le 20 mars 1903, Commandant le cuirassé d'escadre ""GAULOIS", auprès du Vice-Amiral Edouard POTTIER, Commandant en chef l'Escadre de Méditerranée. En 1906, il commande le "POTHUAU", première École d'application du tir à la mer. Contre-Amiral le 6 juin 1908, il commande la Division des écoles de canonnage sur le "MASSÉNA". Idem au 1er janvier 1911. En 1912, Directeur des travaux.
Vice-Amiral le 24 janvier 1913, Chef d'État-Major général de la Marine, il s'attache à poursuivre le développement des constructions neuves mises en route par BOUÉ DE LAPEYRÈRE, d'en accélérer le rythme. En 1914, il demande une augmentation des programmes, il obtient la mise en chantier de 4 cuirassés supplémentaires. Ensuite, il commande la 2ème Escadre en armée navale avec pavillon sur la "VÉRITÉ" puis sur le "PARIS". En avril 1916, Membre du Conseil Supérieur de la Marine, chargé de la Direction militaire du Service des travaux de la Marine. Il donne une nouvelle impulsion aux constructions neuves pour la lutte contre les sous-marins. Grand-Officier de la Légion d'Honneur. De mars à novembre 1917, Préfet maritime du 2ème arrondissement maritime à BREST. Puis en décembre Inspecteur permanent du matériel et des arsenaux, Président jusqu'en février 1919 la Commission interministérielle de contrôle des chantiers maritimes. Puis il quitte le service actif. Grand-Croix de la Légion d'Honneur.
[:geneamar:8]
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: VICE-AMIRAUX et CONTRE-AMIRAUX en activité en 1914-1918

Message par GENEAMAR » mer. mars 12, 2008 8:40 am

PIVET Louis Joseph

Né le 10 mars 1855 à Granville (Manche) - Décédé le 16 janvier 1924 à Saint-Servan-sur-Mer (Ille & Vilaine).
Grand Officier de la Légion d'Honneur - Officier de l'instruction publique.
Entre dans la Marine en 1872 (port TOULON), Aspirant le 5 octobre 1875. Il est sur la "MAGICIENNE", Division navale du Pacifique en décembre 1876. Enseigne de vaisseau le 29 juin 1878. En juillet 1879, sur le transport "CREUSE". En octobre 1880, il prend part à la campagne de TUNISIE, sur le cuirassé "COLBERT", Escadre de Méditerranée (bombardements de SFAX et de GABÈS) (Adolphe MARCQ de BLOND de SAINT-HILAIRE, Cdt). Lieutenant de vaisseau le 31 octobre 1882. En juillet 1883, sur la "VÉNUS", Aide de camp du Commandant en chef la Division du Levant. Officier breveté Canonnier en 1885. En 1887, Adjudant de division sur le "D'ESTAING", Division de l'Océan Indien. De novembre 1889 à mai 1891, Officier d'ordonnance du Ministre de la Marine. Il commande ensuite l'aviso "ÉLAN", et l'École de pilotage de la flotte. En septembre 1893, il est affecté au Service hydrographique. Capitaine de frégate le 1er janvier 1896, il est Second sur le croiseur "SUCHET" et prend part aux opérations de l'Escadre internationale en CRÈTE, lors de la guerre gréco-turque et se distingue en sauvant des populations. En février 1898, sur le "BOUVINES", Chef d'État-Major d'une division de l'Escadre du Nord. En 1899 et 1900, il commande la "MANCHE" en ISLANDE et TERRE-NEUVE. Il est ensuite à BREST en octobre, Chef de la 2ème Section de l'État-Major de l'arrondissement maritime. Capitaine de vaisseau le 2 avril 1902. Officier de la Légion d'Honneur. Il commande le "TAGE". Le 27 novembre 1902, il commande le croiseur "BRUIX" porte-pavillon du Contre-Amiral Joseph BUGARD Commandant une Division de l'Escadre du Nord. En 1903, il commande le "JEANNE-D'ARC"; en 1904 le "GLOIRE". En 1905, Commandant le cuirassé "RÉPUBLIQUE" dont il suit les travaux d'achèvement et pratique les essais avant de l'emmener en Escadre de Méditerranée. Contre-Amiral en novembre 1907, Major général du 2ème arrondissement à BREST. De 1909 à 1911, Commandant une division de l'Escadre de Méditerranée, pavillon sur le "JULES-FERRY" puis le "VICTOR-HUGO". En 1911, de retour à BREST, Major général.Vice-Amiral le 24 février 1913. Directeur militaire du Service des travaux de la Marine puis Chef d'État-Major général de la Marine. En décembre 1914, Préfet maritime du 1er arrondissement à Cherbourg, puis en novembre 1915 du 2ème arrondissement à Brest. Il quitte le service actif en mars 1917.


Image
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: VICE-AMIRAUX et CONTRE-AMIRAUX en activité en 1914-1918

Message par GENEAMAR » mer. mars 12, 2008 9:05 am

DARTIGE DU FOURNET Louis René Charles Marie

Né le 2 mars 1856 à Putanges-Pont-Écrepin (Orne) - Décédé le 17 février 1940 à Périgueux (Dordogne) - Inhumé au cimetière de SAINT-CHAMASSY (Dordogne).
Entre dans la Marine en 1872 (port BREST), Aspirant le 5 octobre 1875, il embarque sur le "RICHELIEU", Escadre d'évolutions en 1876. En 1877, sur la frégate "ISIS", pour une campagne sur les côtes occidentales d'AFRIQUE. Enseigne de vaisseau le 20 juin 1878, il passe sur le "BEAUMANOIR", Station d'ISLANDE. Au 1er janvier 1879, en résidence à BREST. En 1881, à bord de l'aviso de station "PARSEVAL", Division navale de la COCHINCHINE (Cdt Hippolyte PONTILLON). Lieutenant de vaisseau le 27 janvier 1883. Au 1er janvier 1885, sur le croiseur "VILLARS", Escadre d'Extreme-Orient (Cdt Sylvestre VIVIELLE). Chevalier de la Légion d'Honneur le 28 décembre 1885. Au 1er janvier 1886, Second sur l'aviso "BOUVET", Division navale de l'Atlantique Nord (Cdt Louis BOREL de BRÉTIZEL). En 1889, en service à la Direction des défenses sous-marines du 5ème arrondissement maritime à TOULON. En janvier 1891, Officier d'ordonnance du Ministre de la Marine. En 1893, Commandant la canonnière "COMÈTE", Division navale d'Extrême-Orient. Il se distingue lors du conflit avec le SIAM et est promu à titre exceptionnel Capitaine de frégate le 18 septembre 1893. En 1894-95, Second sur le "BORDA", École navale à BREST. En 1897, Second sur le "POTHUAU", Escadre du Nord. Officier de la Légion d'Honneur le 31 août 1897. Au 1er janvier 1899, Commandant le croiseur "SURCOUF", auprès du Vice-Amiral Jean SALLANDROUZE de LAMORNAIX, Commandant en chef l'Escadre du Nord. Au 1er janvier 1901, Commandant le croiseur "D'ENTRECASTEAUX", en réserve spéciale à TOULON, puis à la Division navale d'Extrême-Orient, participant aux opérations sur les côtes de CHINE. Capitaine de vaisseau le 18 avril 1901. Au 1er janvier 1903, en résidence à CHERBOURG. Au 1er janvier 1904, sur le croiseur cuirassé "MONTCALM", Chef d'État-Major auprès du Vice-Amiral Carles BAYLE, Commandant en chef l'Escadre d'Extrême-Orient. Au 1er janvier 1906, port TOULON. Le 1er juin 1908, Sous-Chef d'État-Major du 5ème arrondissement maritime à TOULON. Contre-Amiral le 9 septembre 1909. Le 16 avril 1910, Major général du 4ème arrondissement maritime à ROCHEFORT. En avril 1911, Commandant une division de la 1ère Escadre, pavillon sur le "JULES-FERRY", puis sur le "LÉON-GAMBETTA". Il effectue une campagne en Méditerranée orientale pendant la guerre des Balkans. Commandeur de la Légion d'Honneur le 10 juillet 1913. Vice-Amiral le 28 novembre 1913. Préfet maritime d'ALGÉRIE et de TUNISIE jusqu'en août 1914. En 1915, Commandant la 3ème Escadre, pavillon sur le "SAINT-LOUIS". En septembre 1915, Commandant l'Escadre des Dardanelles, pavillon sur le "FRANCE". En octobre, Commandant en chef l'Armée navale. Il dirige l'évacuation de l'Armée serbe. Grand Officier de la Légion d'Honneur le 8 janvier 1916, Croix de Guerre avec palme, Citation à l'ordre de l'Armée navale : "Commandant en chef l'armée navale. A fait preuve des plus belles qualités militaires, tant dans l'exercice de son commandement actuel que dans ceux de l'arrondissement algéro-tunisien et l'escadre de Syrie.". Le 1er décembre 1916, trop confiant en la parole du Roi CONSTANTIN de Grèce, il dirige le débarquement des Fusiliers Marins à ATHÈNES, lesquels tombent dans un véritable guet-apens. Un vif conflit l'oppose alors à l'amiral LACAZE, Ministre de la Marine qui l'accuse de faiblesse et d'imprudence, il est démis de ses fonctions le 11 décembre et versé dans le cadre de réserve en février 1917.
Image
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: VICE-AMIRAUX et CONTRE-AMIRAUX en activité en 1914-1918

Message par GENEAMAR » mer. mars 12, 2008 12:29 pm

GAUCHET Dominique Marie

Né le 14 août 1857 à Vains (Manche) - Décédé le 4 février 1931 à Vains (Manche).
Grand Croix de la Légion d'Honneur le 24 janvier 1919, Croix de guerre avec citation à l'Ordre de l'Armée navale, Officier d'académie.
Vice-Amiral le 18 juin 1914. Directeur des travaux militaire au Ministère de la Marine de mai 1914 à septembre 1915. D'octobre 1915 à mars 1916, Commandant l'Escadre des Dardanelles avec pavillon sur la "JEANNE-D'ARC" puis la "PATRIE". Grand Officier de la Légion d'Honneur le 8 janvier 1916. En mars 1916, il commande la 2ème Escadre avec pavillon sur le "PARIS" puis la "BRETAGNE". En décembre il succède à DARTIGE DU FOURNET, et commande en chef l'Armée navale, pavillon sur la "PROVENCE". En mai 1917, il met au point un système d'escorte de convois contrariant l'action des sous-marins. En juin 1917, il dirige l'occupation du Canal de Corinthe. En mars 1918, il est en Mer Égée avec une forte division de cuirassés pour éviter une sortie de la flotte russe. Il quitte le service actif en août 1919.Image
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: VICE-AMIRAUX et CONTRE-AMIRAUX en activité en 1914-1918

Message par Yves D » mer. mars 12, 2008 3:14 pm

Merci Malou pour cette galerie de portraits, on en redemande.
Cdlt
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: VICE-AMIRAUX et CONTRE-AMIRAUX en activité en 1914-1918

Message par GENEAMAR » mer. mars 12, 2008 4:48 pm

NICOL Ernest Eugène

Né le 9 février 1858 à Saint-Pierre-Quilbignon (Finistère) - Décédé le 10 novembre 1917 à TOULON (Var).
Commandeur de la Légion d'Honneur, Croix de guerre avec citation à l'Ordre de l'Armée navale, Officier de l'instruction publique.
Entre dans la Marine en 1875 (port BREST), Aspirant le 5 octobre 1878. Au 1er janvier 1879, sur le cuirassé "PROVENCE", Escadre d'évolutions. Enseigne de vaisseau le 5 octobre 1880. En 1881, sur l'aviso de station "LATOUCHE-TRÉVILLE", Division navale du Levant (Cdt Francis PÉNAUD); puis sur le "NAVARIN", Division navale du Pacifique et le "D'ESTRÉES" à la NOUVELLE-CALÉDONIE. En mai 1885, sur le "FRIEDLAND", Escadre d'évolutions. Lieutenant de vaisseau le 23 octobre 1885. En février 1886, sur l' "ARÉTHUSE". breveté Canonnier en 1886. En 1888-89, Instructeur d'artillerie sur l' "IPHIGÉNIE". En 1891, Commandant une compagnie de canonniers à TOULON. Breveté Torpilleur en 1892. En décembre 1892, Commandant le torpilleur 134, Défense mobile de CORSE. En 1894, Chef d'État-Major sur le "PRIMAUGUET", Division navale de l'Océan Indien, il prend part aux opérations de MADAGASCAR. Capitaine de frégate le 4 janvier 1897; Officier de la Légion d'Honneur, Officier de l'instruction publique. Il est Second sur les cuirassés "CHARLES-MARTEL", "MAGENTA" et "HOCHE" en Méditerranée. Le 8 juillet 1900, il commande le croiseur "PASCAL", Escadre d'Extrême-Orient, et prend part aux opérations de CHINE. Le 6 mars 1903, Commandant le croiseur "CASSARD" en réserve normale à TOULON. Capitaine de vaisseau le 3 mars 1904, il commande le garde-côtes "REQUIN". En 1905, Commandant le cuirassé "AMIRAL-BAUDIN", puis le croiseur la "FOUDRE". En 1907, Commandant le cuirassé "JAURÉGUIBERRY", Escadre de Méditerranée. En janvier 1909, Chef d'État-Major de l'amiral DE JONQUIÈRES, commandant en chef l'Escadre de Méditerranée. Contre-Amiral le 12 février 1911. Chef d'État-Major d'armée auprès de BOUÉ de LAPEYRÈRE sur le "VOLTAIRE" et le "BOUVET". En février 1915, Préfet maritime de BIZERTE. Vice-Amiral le 13 mai 1915. Commandant l'Escadre des Dardanelles en remplacement de GUÉPRATTE, pavillon sur la "PATRIE". Tombant gravement malade il doit renoncer à ses fonctions en septembre. Cité à l'ordre de l'Armée navale en novembre 1915 : " Commandant l'escadre des Dardanelles. A montré de hautes qualités de commandement au cours des opérations de guerre effectuées par les flottes alliées aux Dardanelles. N'a quitté son commandement que lorsqu'il y a été contraint par une grave maladie due aux fatigues éprouvées dans l'exercice de ses fonctions.". Préfet maritime du 4ème arrondissement à ROCHEFORT en juillet 1916, il quitte le service actif en septembre 1917.
Cordialement. Malou

Répondre

Revenir à « MARINE »