C 3 - Chasseur de sous-marins

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: C 3 - Chasseur de sous-marins

Message par Ar Brav » dim. mars 02, 2008 1:57 pm

Bonjour à tous,

C 3 Chasseurs de sous-marins type SC-1 (1917 – 1919)

Chantier :

New-York Navy Yard, Brooklyn, New-York, USA.
Commencé : N.C.
Mis à flot : 1917
Terminé : 1917
En service : 09.1917
Retiré : 1919
Caractéristiques : 70 t ; 75 tpc ; 675 cv ; 33,5 x 4,5 x 2,3 m ; coque en bois ; 3 moteurs à essence ; 3 hélices ; 17 nds ; 25 h.
Symbole de coque : C 3.
Armement : I de 75 + I Y-gun (lance-grenades ASM).

Observations :

1917 : SC-9
1917 : cédé par les USA
08.1917 : arrivée à New-York, armé par des marins français
18.08-18.09.1917 : arrivée à Brest de New-York via Boston et Les Açores escorté par le yacht Wakiva
02.06.1918 : perdu au combat à Dunkerque.

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
marc terraillon 1
Messages : 141
Inscription : ven. oct. 31, 2008 1:00 am

Re: C 3 - Chasseur de sous-marins

Message par marc terraillon 1 » sam. févr. 21, 2009 9:35 pm

Bonsoir,

English Version :

C 3 - french subchaser - (SC 9)
(Other name = Chasseur 3)

Type SC 1

1917 - 1918

Builder : New York Navy Yard - Brooklyn - New York - USA
Launch date : 1917
Date of completion : september 1917
End : 1918

Flag : French
Characteristics : 70 t.; 675 cv.;33,5*4,5*2,3 meters ;75 tpc.;
Material of build : wood;
Machinery : 3 engines (gas);
Number of screws : 3 screws;
Speed : 17 knots;
Crew : 25 men;
Guns : 1*75 + 1*Y-gun

Naval marking : C 3

History :

1917 : SC 9 (USA)
1917 : sold by the USA to France ;
Août 1917 : Arrived in New York (USA) ; armed with French crew ;
18 august - 18 september 1917 : from New York to Brest (France) via Boston (USA) and Azores Islands (Portugal).
escorted by the US yacht WAKIVA (Capt. Thomas P. Magruder) ;
02 june 1918 : Sunk by Germans at Dunkerque .


Bibliography : Dictionnaire des bâtiments de la Flotte de guerre française de Colbert à nos jours
Tome II - 1870 / 2006
Lieutenant de Vaisseau Jean Michel ROCHE
2005 - Rezotel

Site internet : http://www.subchaser.org/home

A bientot !

Cordialement
Marc TERRAILLON

dbu55
Messages : 1233
Inscription : dim. sept. 21, 2008 2:00 am

Re: C 3 - Chasseur de sous-marins

Message par dbu55 » dim. août 30, 2009 6:04 pm

Bonjour à toutes et à tous,

Deux autres marins du Chasseur N°3 :

LAGADEUC François né le 07/07/1896 à Plérin (Côtes-d'Armor (Côtes-Du-Nord en 1914)), Matelot Gabier - Décédé le 29/09/1917 (21 Ans) à Dunkerque (Nord) - Tué par l'explosion d'une bombe

PICHARD Louis Joseph né le 07/05/1894 à Saint-Méloir-des-Ondes (Ille-et-Vilaine), Quartier Maître Manœuvrier - Décédé le 02/06/1918 (24 Ans) à bord du chasseur N°3 d'un accident en mer - Son nom figure sur le Monument aux Morts de Saint-Servant-sur-Mer (Ille-et-Vilaine)

Cordialement
Dominique
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]

Rutilius
Messages : 14212
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

C-3 (ex-S.C.-9), ou Chasseur 3 — Chasseur de sous-marins.

Message par Rutilius » dim. oct. 23, 2016 6:34 pm

Bonjour à tous,

C-3 (ex-S.C.-9), ou Chasseur 3 — Chasseur de sous-marins, de type S.C.-1 (Submarine Chaser 1) (1917~ 1918).

Le Chasseur 3 fut administrativement considéré comme bâtiment armé en guerre du 1er août 1917 au 2 juin 1918, jour de sa perte.

[Circulaire du 25 avril 1922 établissant la Liste des bâtiments et formations ayant acquis, du 3 août 1914 au 24 octobre 1919, le bénéfice du double en sus de la durée du service effectif (Loi du 16 avril 1920, art. 10, 12, 13.), §. A. Bâtiments de guerre et de commerce. : Bull. off. Marine 1922, n° 14, p. 720 et 731.].
Dernière modification par Rutilius le sam. déc. 08, 2018 4:20 pm, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 14212
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

C-3 (ex-S.C.-9), ou Chasseur 3 — Chasseur de sous-marins.

Message par Rutilius » dim. oct. 23, 2016 7:39 pm

Bonsoir à tous,

Marin du Chasseur 3 tué le 29 septembre 1917 en rade de Dunkerque
lors d’un bombardement aérien de la ville et du port.

— LAGADEUC Francis Louis Marie, né le 25 août 1896 à Saint-Brieuc (Côtes-du-Nord — aujourd’hui Côtes-d’Armor —) et y domicilié, tué par une bombe à 22 h. 00 en rade du port de Dunkerque (Nord) (Acte de décès établi le 2 oct. 1917 à Dunkerque : Registre des actes de décès de la ville de Dunkerque, Année 1917, f° 210, n° 674). Matelot de ... classe gabier breveté, classe 1916, n° 2.679 au recrutement de Saint-Brieuc.

• Fils de François Marie LAGADEUC, né le 31 juillet 1863 à Plérin (Côtes-du-Nord — aujourd’hui Côtes-d’Armor —), marin, et de Françoise Jeanne Marie GAUVIN, née le 23 janvier 1864 à Plérin, « ménagère » ; époux ayant contracté mariage à Plérin, le 28 décembre 1893 (Registre des actes de mariage de la commune de Plérin, Année 1893, suppl. f° 10, n° 56 ~ Registre des actes de naissance de la ville de Saint-Brieuc, Année 1896, f° 172, n° 342). Célibataire.
Dernière modification par Rutilius le dim. déc. 09, 2018 7:37 pm, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 14212
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

C-3 (ex-S.C.-9), ou Chasseur 3 — Chasseur de sous-marins.

Message par Rutilius » dim. déc. 09, 2018 7:36 pm

Bonsoir à tous,
Ar Brav a écrit :
dim. mars 02, 2008 1:57 pm

02-06-1918 : Perdu au combat à Dunkerque.

Le 2 juin 1918, le Chasseur 3 fut en réalité victime d’un incendie, non pas dans le port de Dunkerque, mais dans le bassin Loubet du port de Boulogne-sur-Mer, ce que révèlent les journaux de bord du Chasseur 8 et du Chasseur 5, qui se trouvaient alors amarrés à proximité..

Chasseur 8 — alors commandé par le maitre timonier Ernest GOURD, inscrit au quartier du Conquet, n° 8.027 —, Journal de bord n° 1 / 1918 — 28 avril ~ 2 juin 1918 — : Service historique de la Défense, S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 94, p. num. 94 et 96.

« Boulogne-sur-Mer ~ 2 juin 1918.

Service ordinaire au mouillage. Dispositions d’appareillage.

9 h. 00 — Un incendie se déclare au bassin Loubet. Largué les amarres et amarré côté Sud par un remorqueur anglais.

Pendant l’incendie, deux hommes, matelots sans spécialité du Chasseur VIII, les nommés GIRARDIN Georges, 481 S.P.M.
[Saint-Pierre-et-Miquelon], et AUTIN Eugène, 460 S.P.M., ont péri. »

10 h. 45 — Reçu ordre d’appareiller. Largué les amarres et appareillé pour écoute.

11 h. 05 — Sorti de rade, cap au S.-W. »

P.M. — [Suit un long procès verbal de perte]

....................................................................................................................................

« 6 juin 1918.

P.M. — Obsèques des matelots Girardin et Autin, du Chasseur VIII, et du second maître Rainard et du quartier-maître Pichard, du Chasseur III, dans la matinée.

L’équipage assiste aux obsèques. »



Chasseur 5 — alors commandé par l’enseigne de vaisseau de 1re classe de réserve Auguste Marie Maxime FRAPA, inscrit au quartier de Toulon, f° et n° 64 — Torpedo Boat Log Book — 18 août 1917 ~ 13 juillet 1918 — : Service historique de la Défense, S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 93, p. num. 389.

« En mer ~ Poste d’écoute [2 juin 1918]

....................................................................................................................................

6 h. 25 — Stoppé écoute.

7 h. 25 — Remis en route sur Boulogne.

8 h. 25 — Rentré au mouillage et amarré le long du Chasseur VIII, bassin Loubet.

8 h. 30 — Le feu se déclare sur l’avant des chasseurs qui sont environnés de flammes. Largué, coupé les amarres et fait en arrière à toute vitesse, l’avant du chasseur légèrement brûlé.

10 h. 00 — Amarré le long du Chasseur VIII, bassin Loubet, côté Sud.

P.V. — Pendant l’incendie, le chasseur ayant prêté seaux et appareils "Pyrene" pour éteindre le feu sur le Chasseur III, l’extincteur "Impérator" a été vidé, trois seaux en fer avec bosse ont coulé avec le Chasseur III, les amarres de poste de l’avant et de l’arrière ont été coupées et brûlées, 5 extincteurs "Pyrene" n’ont pu être retrouvés. »


Extincteur Pyrene - .jpg
Extincteur Pyrene - .jpg (40.14 Kio) Consulté 454 fois
Dernière modification par Rutilius le mer. déc. 12, 2018 11:07 am, modifié 4 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 14212
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

C-3 (ex-S.C.-9), ou Chasseur 3 — Chasseur de sous-marins.

Message par Rutilius » dim. déc. 09, 2018 9:49 pm

Bonsoir à tous,

Marins victimes de l’incendie survenu à bord du Chasseur 3
le 2 juin 1918 dans le port de Boulogne-sur-Mer


— RAINARD Raphaël Aimé Céleste, né le 17 décembre 1888 à Niort (Deux-Sèvres) et y domicilié, décédé le 2 juin 1918 à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) « de suites d’asphyxie par submersion à la suite d’une explosion à bord du Chasseur 3 » (Acte de décès transcrit à Niort, le 25 juin 1918). Second maître timonier, inscrit le 17 décembre 1914 au quartier de Marseille, n° 7.799 [auparavant, matricule n° 12.151 – 4] ; classe 1908, n° 1.210 au recrutement de Niort. Avait été promu à ce grade de second maître le 20 février 1917.

• Fils de Baptiste Auguste RAINARD, né le 31 décembre 1858 à Ardin (Deux-Sèvres), « employé du télégraphe », et de Mathilde Élise TOUCHARD, née le 9 octobre 1865 à Benet, (Vendée), sans profession ; époux ayant contracté mariage à Benet, le 23 juillet 1884 (Registre des actes de mariage de la commune de Benet, Année 1884, f° 7, acte n° 11 ~ Registre des actes de naissance de la ville de Niort, Année 1888, suppl. f° 8, acte n° 420).

Distinctions honorifiques

□ Médaille d’argent avec cordon de l’ordre Saint-Stanislas de Russie (21 juillet 1908).

□ Cité le 17 mai 1917 à l’ordre de la Division dans les termes suivants : « S’est rendu volontairement à bord d’un vapeur torpillé et abandonné par son équipage. A entraîné par l’exemple de son attitude courageuse un certain nombre d’hommes de l’équipage ; ont pu remettre la machine en marche et ramener le vapeur dans le port d’Alger. »

□ Par arrêté du Ministre de la Marine en date du 7 mars 1922 (art. 2 ; J.O. 15 mars 1922, p. 2.952 et 2.956), inscrit à titre posthume au tableau spécial de la Médaille militaire dans les termes suivants :

RAINARD (R.-A.-C.) - M.M. - .jpg
RAINARD (R.-A.-C.) - M.M. - .jpg (39.2 Kio) Consulté 499 fois


— PICHARD Louis Joseph, né le 7 mai 1894 à Saint-Méloir-des-Ondes (Ille-et-Vilaine), au lieu-dit « Broussettes », et domicilié à Saint-Servan (– d° –), décédé le 2 juin 1918 à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), « mort en mer accidentellement » (Acte de décès transcrit à Saint-Servan, le 20 juin 1918). Quartier-maître de manœuvre, inscrit au quartier de Saint-Malo, n° 8.336 ; classe 1914, n° 1.638 au recrutement de Saint-Malo. Était charpentier lors des opérations de recrutement de sa classe.

• Fils de Joseph Jean-Marie François PICHARD, né vers 1864, maçon, et de Marie Berthe THIBAULT, née vers 1871, « ménagère », son épouse (Registre des actes de naissance de la commune de Saint-Méloir-des-Ondes, Année 1894, f° 7, acte n° 33).

• Époux d’Olive Julie Jeanne Marie RENOUL, née le 13 janvier 1889 à Saint-Servan et y décédée, le 26 février 1948 (Registre des actes de naissance de la commune de Saint-Servan, Année 1889, f° 4, acte n° 11), avec laquelle il avait contracté mariage dans cette commune, le 6 janvier 1917 (Ibid.).

Fille de Pierre Marie RENOUL, né le 6 avril 1852 à Saint-Méloir-des-Ondes, laboureur, et de Jeanne Marie GUÉGAN, née le 18 janvier 1854 à Pédernec (Côtes-du-Nord — aujourd’hui Côtes-d’Armor —), journalière [cuisinière en 1883] ; époux ayant contracté mariage à Saint-Servan, le 17 juillet 1883 (Registre des actes de mariage de la commune de Saint-Servan, Année 1883, f° 51, acte n° 51).

Distinction honorifique

□ Par arrêté du Ministre de la Marine en date du 7 mars 1922 (art. 2 ; J.O. 15 mars 1922, p. 2.952 et 2.956), inscrit à titre posthume au tableau spécial de la Médaille militaire dans les termes suivants :

PICHARD (L.-J.) - M.M. - .jpg
PICHARD (L.-J.) - M.M. - .jpg (39.2 Kio) Consulté 499 fois
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »