COMMANDANT BORY - Contre-torpilleur

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: COMMANDANT BORY - Contre-torpilleur

Message par Ar Brav » ven. févr. 29, 2008 7:42 am

Bonjour à tous,

COMMANDANT BORY Contre-torpilleur de 800 t type Casque (1912 – 1926)

Chantier :

Dyle & Bacalan, Bordeaux
Commencé : 1910
Mis à flot : 14.09.1912
Terminé : 1912
En service : 12.1912
Retiré : 29.07.1926
Caractéristiques : 800 t ; 13 500 cv ; 78,3 x 7,6 x 3,1 m ; 3 hélices ; 34 nds ; 82 h.
Symbole de coque : 06.1912 : BR.
Armement : II de 100 + IV de 65 + 4 T.

Observations :

01.11.1912 : armé pour essais à Lorient
14.03.1913 : torpilleur d’escadre
06.1914 : armé définitivement
08.1914 : 1ère Armée navale en Méditerranée
1915-1918 : division des flottilles de l’Adriatique, plusieurs combats contre des navires autrichiens
1916 : évacuation de l’armée serbe vers Corfou
18.03.1916 : recueille les rescapés du Renaudin après son torpillage
23.12.1916 : ramène à Brindisi le Casque atteint par des obus au canal d’Otrante
06.1918 : basé à Moudros
27-30.04.1919 : soutien des russes blancs à Kertch et repousse les Rouges par un feu meurtrier
1926 : mis en réserve à Toulon
29.07.1926 : rayé.

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: COMMANDANT BORY - Contre-torpilleur

Message par GENEAMAR » dim. juil. 13, 2008 10:05 am

Image
The Who's who... Victor BORY

Né à Angers (Maine-et-Loire), le 26 février 1843. Entré à l'École navale en octobre 1860, aspirant en août 1862, il fit campagne en Extrême-Orient sur la "SÉMIRAMIS" et le "MIRAGE" et participa, en 1863, au débarquement de Simonosaki au Japon et aux opérations de Chine. Sur le "DUPLEIX" en 1866, enseigne de vaisseau en août, il passa sur le "BEAUMANOIR" à la station d'Islande. Officier de manoeuvre sur le "CORSE" à CHERBOURG en 1869, élève de l'École de tir à CHÂLONS, il servit en 1870 à la division des marins détachés à PARIS lors du siège et fut promu lieutenant de vaisseau en juin 1871. Commandant en 1872 la compagnie de débarquement de la "BELLIQUEUSE" à la division des mers de Chine, il passa en 1876 sur le cuirassé "GAULOISE" à BREST. Officier instructeur sur le vaisseau-école "BRETAGNE" en 1878, sur l' "OISE" à Toulon en 1879, à l'École des dfenses sous-marines à ROCHEFORT l'année suivante; il servit comme officier torpilleur sur les cuirassés "SURVEILLANTE" et "OCÉAN" (1882-1883), puis commanda une compagnie à la division des équipages à Brest. Directeur des mouvements du port de Nantes en 1884, il travailla à la révision des réglements du pilotage dans la Loire. Officier canonnier sur le cuirassé "AMIRAL-BAUDIN" en 1888, il fut promu capitaine de frégate en juin, commanda le bataillon de fusiliers à Lorient et passa ensuite comme second sur le garde-côtes "TONNERRE". Commandant la bataillon d'apprentis fusiliers à Lorient (1889-1891), il reçut l'année suivante le commandement de l'aviso "INCONSTANT" à la division d'Extrême-Orient. À la suite des difficultés survenues avec le gouvernement du Siam, l' "INCONSTANT" et la "COMÈTE", commandées par Dartige du Fournet, forcèrent le 12 juillet 1893 les passes de la Meinam défendues par deux forts, 7 navires de guerre et un barrage de mines. Le tir précis des bâtiments français brisa alors tous les obstacles et ils vinrent mouiller devant Bangkok. Cette énergique démonstration, au cours de laquelle Bory fit preuve de son audace et de son habilité, provoqua la signature du traité du 3 mars 1894. Capitaine de vaisseau en septembre suivant, il reçut le commandement du cuirassé "AMIRAL-TRÉHOUART" en armement à Lorient. La maladie l'obligea cependant à quitter le service en juin 1899 et il mourut à La Motte (Loire-Atlantique) le 13 janvier 1901.

Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: COMMANDANT BORY - Contre-torpilleur

Message par GENEAMAR » dim. juil. 13, 2008 10:14 am

Image M.P.F.

Hors Officier...

- THOMAS Joseph Marie, né le 1er février 1891 à NOSTANG (Morbihan), Second Maître, décédé le 9 novembre 1916 à l'Hôpital maritime Sainte-Anne à TOULON, à la suite de blessures reçues en service commandé.
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: COMMANDANT BORY - Contre-torpilleur

Message par Terraillon Marc » dim. juil. 13, 2008 12:10 pm

Bonjour,

Voici une image de mauvaise qualité du contre torpilleur COMMANDANT BORY :

Image

Au fait, c'est un torpilleur ou un contre torpilleur :???:

A bientot :hello:
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: COMMANDANT BORY - Contre-torpilleur

Message par Yves D » dim. juil. 13, 2008 4:20 pm

Bonjour Marc, bonjour à tous
Au vu de la taille, je dis contre-torpilleurs, ce que les anglo saxons ont appelé destroyer ou encore Zerstörer de l'autre côté de la Mer du Nord. Par contre je n'ai aucun document officiel à produire à l'appui de mon affirmation. :???:
Cdlt
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

topak
Messages : 9
Inscription : sam. nov. 29, 2008 1:00 am

Re: COMMANDANT BORY - Contre-torpilleur

Message par topak » sam. nov. 29, 2008 9:02 pm

Bonjour.
Je ne suis pas familier de ce forum ; excusez donc une éventuelle maladresse.
Dans sa correspondance (inédite), Jean Cras — l'inventeur de la règle qui porte son nom mais aussi un excellent compositeur — qui a commandé le Bory du printemps 1916 au printemps 1918, écrivait toujours en tête de ses lettres "Torpilleur d'escadre Cdt Bory".
Bien cordialement
ST

Rutilius
Messages : 12525
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: COMMANDANT BORY - Contre-torpilleur

Message par Rutilius » jeu. déc. 18, 2008 3:56 pm


Bonjour à tous,


■ Historique (complément).

— Janvier ou Février 1919 : Lui est conférée la fourragère aux couleurs de la Croix de guerre (L'Ouest-Éclair – éd. de Caen –, n° 7.139, 19 févr. 1919, p. 2).

____________________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.

topak
Messages : 9
Inscription : sam. nov. 29, 2008 1:00 am

Re: COMMANDANT BORY - Contre-torpilleur

Message par topak » jeu. janv. 01, 2009 4:05 pm

Bonjour,

L'incident est célèbre pour qui s'intéresse à Jean Cras. Le 5 septembre 1916, il effectue à bord du Bory des essais de l'engin tracté (mine ?) Marseillaise n° 3B". Au moment du levage et alors que l'appareil est supposé être inoffensif, il touche la coque et explose, causant la mort d'un maître mécanicien et blessant plusieurs personnes situées dans le poste des maîtres, situé sous la plage arrière. Cras lui-même est projeté à la mer et, quand il reprend ses esprits, s'aperçoit qu'un matelot est, à peu de distance, en train de couler, en proie à la panique. Cras plonge et le sauve ; il obtiendra d'ailleurs la médaille de sauvetage, celle dont il était très fier parmi toutes les décorations qui lui furent décernées.

Question : peut-on me renseigner sur cet appareil "Marseillaise n° 3B", dont je n'ai pu trouver trace ? était-il d'un usage courant sur nos bateaux ?

Merci

ST


topak
Messages : 9
Inscription : sam. nov. 29, 2008 1:00 am

Re: COMMANDANT BORY - Contre-torpilleur

Message par topak » ven. janv. 02, 2009 6:27 pm

Bonjour,

Voici une photo prise sur le Commandant Bory, à Tarente en février 1917 : une grande partie de l'équipage avec au centre son commandant, le LV Jean Cras. À sa gauche, avachi sur un appareil, son chien "Polyte".

Tous mes vœux
ST
Image

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: COMMANDANT BORY - Contre-torpilleur

Message par Ar Brav » ven. janv. 02, 2009 8:24 pm

Bonjour,

L'incident est célèbre pour qui s'intéresse à Jean Cras. Le 5 septembre 1916, il effectue à bord du Bory des essais de l'engin tracté (mine ?) Marseillaise n° 3B". Au moment du levage et alors que l'appareil est supposé être inoffensif, il touche la coque et explose, causant la mort d'un maître mécanicien et blessant plusieurs personnes situées dans le poste des maîtres, situé sous la plage arrière. Cras lui-même est projeté à la mer et, quand il reprend ses esprits, s'aperçoit qu'un matelot est, à peu de distance, en train de couler, en proie à la panique. Cras plonge et le sauve ; il obtiendra d'ailleurs la médaille de sauvetage, celle dont il était très fier parmi toutes les décorations qui lui furent décernées.

Question : peut-on me renseigner sur cet appareil "Marseillaise n° 3B", dont je n'ai pu trouver trace ? était-il d'un usage courant sur nos bateaux ?

Merci

ST
Bonjour Topak,

Je ne connais pas l'affaire, mais ne s'agirait-il pas d'un remorqueur de chez Chambon, le Marseillais 38 qui porterait l'engin en question, et éventuellement remorqué par le Bory ?
A creuser...

Bien cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Répondre

Revenir à « MARINE »