CAPITAINE MEHL - Contre-torpilleur

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: CAPITAINE MEHL - Contre-torpilleur

Message par Yves D » sam. mai 22, 2010 11:00 pm

Bonsoir Mengam
Magnifique !
Voila qui apporte la réponse définitive. Merci beaucoup
Amts
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Rutilius
Messages : 13229
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: CAPITAINE MEHL - Contre-torpilleur

Message par Rutilius » dim. mai 23, 2010 12:34 am


Bonsoir à tous,


Grâce à Mengam, la transcription des mentions du Journal de bord du Torpilleur 322. Voilà qui devrait combler d'aise nos amis britanniques. Et l'on notera qu'outre quelques pertes ou dégâts matériels subis par ce bâtiment, le sauvetage de l'équipage du Zulu aura coûté 10 litres de vin à la Marine française !


Torpilleur 322 – Journal de bord n° - / 1916 - 24 juill. ~ 18 nov. 1916 – : Service historique de la Défense, S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 553, p. num. 991 (extraits).


« Le 8 novembre 1916. De Dunkerque à la mer.


JOURNAL DE TIMONERIE


13 h – Appareillé. Sorti par la passe Ouest. Croisé entre le Dyck et la bouée de Gravelines.

14 h 58 – Le destroyer anglais Zulu saute sur une mine au Nord de la bouée de Gravelines. Demande des secours. Fait route à toute vitesse sur ce bateau ; accosté le Zulu par tribord après avoir amené les embarcations. Embarqué une soixantaine d’hommes, dont trois blessés. Trois navires auxiliaires étant sur les lieux, le commandant du destroyer nous avise qu’il n’y a plus besoin de nos services. Hissé les embarcations et fait route sur Dunkerque.

16 h 45 – Amarré au quai des Chantiers de France. Débarqué les anglais sur la chaloupe à vapeur qui les conduit à un monitor anglais.

20 h 15 – Appareillé pour continuer notre croisière entre Dyck et bouée de Gravelines. Beau temps couvert. Mer légèrement houleuse. Bonne brise d’Ouest.

Le Patron de quart,


Signé : Illisible.

P.V. : Consommé 8 cartouches à blanc de 37 m/m.


OBSERVATIONS DU COMMANDANT


A 14 h 58, étant en croisière au N.-E. de la bouée de Gravelines, entendu une détonation paraissant venir d’un destroyer anglais qui se trouvait à un mille ½ au Nord de la bouée. Je me suis dirigé sur ce bâtiment et, approchant, je me sui aperçu que ce dernier s’enfonçait par l’arrière. Accosté ce bâtiment (destroyer Zulu) et transbordé les blessés et l’équipage sur le Torpilleur 322. Route sur Dunkerque. Accosté aux Chantiers de France et débarqué le personnel.

Le Commandant,


Signé : Illisible. »


Torpilleur 322 – Journal de bord n° - / 1916 – 24 juill. ~ 18 nov. 1916 – : Service historique de la Défense, S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 553, p. num. 932.


« RAPPORTS ET PROCÈS-VERBAUX DIVERS

P.V. de perte de matériel.

Le 8 novembre 1916, pendant l’accostage en mer au destroyer Zulu pour le sauvetage de l’équipage, deux ballons de défense furent arrachés et coulèrent ; une gaffe fut cassée et perdue. Deux avirons avec leurs dames, donnés à une embarcation en dérive du Zulu, furent également perdus.

Perdus :

― 2 ballons de défense pour petit bâtiment ;
― 1 fer de gaffe à deux croissants ;
― 1 manche de gaffe en bois ;
― 2 avirons façonnés en frêne garnis pour youyou en toile ;
― 2 tolets en fer de nage à fourche pour berthon ;
10 litres de vin.

Bord, le 10 novembre 1916,

Le Premier-maître, Commandant,


Signé : Illisible. »


P.V. de perte de matériel.

Le 8 novembre 1916, lors de l’accostage du destroyer Zulu, l’antenne bâbord de T.S.F. fut accrochée, arrachée, tomba à la mer et coula immédiatement.

Perdu :

― Câble nu à 7 fils 10/10 en cuivre pour antenne de T.S.F., kilogr. 6 ;
― Cône isolateur pour antenne T.S.F. (câble tandem), nb. 1 ;

Ce procès-verbal ne put être établi à l’époque, car l’ordre de délivrance n’était pas arrivé à Cherbourg et le matériel n’était pas encore porté en charge.

Bord, le 16 janvier 1917,

Le Lieutenant de vaisseau, Commandant,


Signé : Illisible. »

_____________________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 13229
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: CAPITAINE MEHL - Contre-torpilleur

Message par Rutilius » mer. avr. 03, 2013 7:49 pm


Bonsoir à tous,


Le « baleinier » venu le 8 novembre 1916 au secours de l’équipage du Zulu était le patrouilleur auxiliaire Capricorne, de la Flottille des chalutiers de la Manche. Ce bâtiment recueillit le capitaine du destroyer, le lieutenant John BROOKE, deux de ses officiers, ainsi qu'une vingtaine d’hommes. Tous furent par la suite transbordés sur un chalutier britannique, hormis un officier, qui fut conduit à Calais.


• Patrouilleur auxiliaire Capricorne, Journal de bord n° 3 / 1916 – Nov. 1916 ~ Janv. 1917 – : Service historique de la Défense, S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 70, p. num. 700.


« Croisière du 8 au 11 novembre 1916.

Le 8 novembre 1916.

Observations. Incidents. Procès-verbaux.



Patrouille normale. La brise mollit légèrement.

14 h. 50. – Étant à environ 2 milles dans le S. 75 O. de la bouée de Gravelines, aperçu dans le Nord une épaisse colonne de fumée suivie d’une explosion. Fait route sur un destroyer anglais d’où provenait la fumée.

14 h. 55. – Reçu le signal de détresse S.O.S.

15 h. 10. – Accosté le destroyer Zulu, ce navire venant de toucher une mine et courant les risques de couler par suite de la déchirure causée par l’explosion. Sauvé le capitaine, deux officiers et une vingtaine d’hommes, le restant de l’équipage ayant été sauvé par le Torpilleur 322.

15 h. 20. – Signalé la situation au B.R.
[Bureau des routes] de Calais. Escorté le destroyer remorqué par le chalutier Nelly. A la demande du capitaine du Zulu, transporté lui et ses hommes à bord d’un chalutier anglais, ne gardant à mon bord qu’un officier du navire anglais pour le conduire à Calais. Rendu compte au commandant du Printemps et transbordé l’officier anglais à son bord. A signaler comme avarie faite en accostant le Zulu jas de mon ancre bâbord cassé et chandelier de batayole tribord cassé par le chalutier anglais sur lequel je transbordais le capitaine et ses hommes.

17 h. 00. – Repris patrouille normale.

22 h. 00. – Rejoint le Printemps à la bouée 6, ce navire venant de Calais.

Le Capitaine,


Signé : Illisible. »
Bien amicalement à vous,
Daniel.

landelle
Messages : 144
Inscription : ven. mars 28, 2008 1:00 am

Re: CAPITAINE MEHL - Contre-torpilleur

Message par landelle » jeu. mai 18, 2017 11:46 pm

Vers 1920, compagnie de débarquement du CT "Capitaine Mehl"

Image

olivier 12
Messages : 3648
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: CAPITAINE MEHL - Contre-torpilleur

Message par olivier 12 » sam. mai 20, 2017 10:16 am

Bonjour à tous,

3 vues du CAPITAINE MEHL

Image

Image

Image

et une vue du ZULU qui perdit sa partie arrière en sautant sur une mine de l'UC 1 et fut remorqué par CAPITAINE MEHL.

Image

ainsi qu'une vue du NUBIAN qui, lui, avait perdu sa partie avant en Octobre 1916

Image

Les deux moitiés de navire raccordées formèrent alors le ZUBIAN

Image

Cdlt



olivier

Rutilius
Messages : 13229
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

CAPITAINE MEHL ― Contre-torpilleur.

Message par Rutilius » lun. août 12, 2019 1:22 pm

Bonjour à tous,

La partie arrière du H.M.S. Zulu repose à 3,3 milles dans le Nord-Est du phare de Walde. Sa position exacte en WGS84 est : 51°01.858 N. et 1°58.637. [Communication d'un plongeur effectuant une recherche sur cette épave, en liaison avec le Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (D.R.A.S.S.M.). 11 août 2019.]
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »