MOUSQUET - Contre-torpilleur

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: MOUSQUET - Contre-torpilleur

Message par Ar Brav » dim. févr. 24, 2008 6:25 pm

Bonjour à tous,

MOUSQUET Contre-torpilleur de 300 t type Arquebuse (1903 – 1914)

Chantier :

Ateliers & Chantiers de la Loire, Nantes
Commencé : 11.1900
Mis à flot : 07.08.1902
Terminé : 1903
En service : 05.1903
Retiré : 28.10.1914
Caractéristiques : 302 t ; 6 300 cv ; 58,3 x 6,4 x 3,2 m ; 30 nds.
Armement : VI de 65 + VI de 47 + 2 T.

Observations :

Essais à Lorient
06.1903 : escadre de la Méditerranée
03.1904 : Indochine
1909 : 1ère flottille des torpilleurs des mers de Chine
1911-03.1914 : en réserve à Saigon
28.10.1914 : coulé à 15 milles dans le nord de Poulo Penang par le croiseur corsaire allemand Emden. Ce dernier s’était déguisé en croiseur anglais en portant une quatrième cheminée.

Sources :

Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours, Tome II, 1870-2006, LV Jean-Michel Roche, Imp. Rezotel-Maury Millau, 2005
http://www.netmarine.net/dico/index.htm
Les marques particulières des navires de guerre français 1900-1950, Jean Guiglini, SHM, 2002
Répertoire des navires de guerre français, Jacques Vichot, Pierre Boucheix, refondu par Hubert Michéa, AAMM, 2003
French Warships of World War I, Jean Labayle-Couhat, Ian Allan Ltd, 1974
Jane’s Fighting Ships 1914, Fred T. Jane, David & Charles Reprints, 1968



Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

olivier 12
Messages : 3315
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: MOUSQUET - Contre-torpilleur

Message par olivier 12 » dim. févr. 24, 2008 8:25 pm

Bonjour à tous,

La fin du MOUSQUET est racontée par Claude Farrère et Paul Chack dans "Combats et batailles sur mer".Flammarion 1928

A Penang, dans le nord du détroit de Malacca, se trouvaient l'aviso d'Iberville et les torpilleurs PISTOLET, FRONDE et MOUSQUET. L'accès au mouillage de Georgetown se fait par un long chenal d'une bonne quinzaine de milles entre l'ile de Penang et la côte malaise.
Le MOUSQUET rentrait de patrouille lorsqu'il fut surpris, au large, par le corsaire EMDEN, commandant Müller, qui surveillait le nord de l'océan Indien, coulant tout ce qui passait à sa portée.
Le lieutenant de vaisseau Theroinne le prit d'abord pour un Anglais. Mais à 4000 m l'EMDEN envoya une bordée qui passa juste au dessus du torpilleur, puis une seconde trop courte. La troisième frappa le petit navire de plein fouet emportant la pièce de 65 avant avec tous ses servants, ainsi que ceux du tube lance-torpilles. La chaudière, en pleine pression, fut crevée et la vapeur à 6 bars jaillit jusque sur le pont tandis que chauffeurs et soutiers, brûlés, vêtements en feu, tuméfiés, tentaient de quitter le compartiment machine.
Le MOUSQUET essaya de riposter avec son petit canon de 47, mais n'étant plus qu'une épave, se fit massacrer par les salves de l'EMDEN qui possédait 12 pièces de 105. Après seize minutes de lutte inégale, il sombra pavillon haut, entraînant dans la mort 43 hommes, dont le commandant Theroinne.
Les Allemands recueillirent alors 36 rescapés, qui furent d'ailleurs traités avec tous les honneurs. Parmi eux, un seul officier, l'enseigne Carissan, qui mourût sur l'EMDEN des suites de ses blessures.
Le 5 Janvier 1915, l'état-major et l'équipage du MOUSQUET furent cités à l'ordre de l'armée. Après la guerre, le nom de Carissan fut donné à un sous-marin (ex UB 99).
Quant à l'EMDEN, il fut surpris à son tour et coulé aux iles Cocos (Keeling) par le croiseur Anglais Sydney.
Il avait toutefois mis à terre une compagnie de débarquement qui détruisit les installations radio de l'ile, puis parvint, à la suite d'une incroyable odyssée, à gagner Padang sur la côte sud de Sumatra, la mer Rouge, la côte du Hedjaz, Alep, Damas, Constantinople et enfin à rentrer, libre et invaincue, en Allemagne.

Voici le contre-torpilleur MOUSQUET

Image

et le croiseur EMDEN

(voir message suivant)

Cordialement
Olivier
olivier

kgvm
Messages : 1123
Inscription : ven. janv. 18, 2008 1:00 am

Re: MOUSQUET - Contre-torpilleur

Message par kgvm » lun. févr. 25, 2008 11:05 am

Sorry, but the picture is showing the "Emden" of 1925, not the famous ship of WW I!!
A picture of the ship which sank the "Mousquet" is here:
http://www.kreuzergeschwader.de/kreuzer/emden.htm
Regards
Klaus Günther

olivier 12
Messages : 3315
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: MOUSQUET - Contre-torpilleur

Message par olivier 12 » lun. févr. 25, 2008 2:28 pm

Bonjour Klaus, bonjour à tous,

Encore merci pour cette correction qui rétablit les choses.
Les deux photos sont extraites de "La Royale - L'éperon et la cuirasse" page 222, de Jean Randier où, à propos de l'affaire du MOUSQUET, cet EMDEN... de 1925 est donc présenté comme un redoutable corsaire.
C'est là un superbe exemple de ces erreurs que l'on véhicule pendant des années! Et c'est vraiment tout l'intérêt de ce forum que de pouvoir rétablir peu à peu la vérité et de pouvoir retracer certains épisodes de cette période tragique avec le plus de rigueur possible.

Je retire le cliché de 1925...

Cordialement
Olivier
olivier

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: MOUSQUET - Contre-torpilleur

Message par Yves D » lun. févr. 25, 2008 4:01 pm

Bonjour à tous
Concernant le croiseur SMS Emden, celui du Mousquet, qui a fini sa carrière sous les coups de HMAS Sydney, il se trouve que je possède un livre remarquable de mon ami Peter Günter Huff consacré à ce navire :
SMS Emden, (1909 - 1914) Schiksal eines kleinen Kreuzers
Kassel, Hammecher - 1994
ISBN 3-920307-49-6

Pour ceux que cela intéresserait, il doit pouvoir se trouver encore sur le web aux environs de 80 EUR
Cet ouvrage très richement documenté reprend notamment le KTB du combat contre le Mousquet. Il me faut juste un peu de temps pour reprendre et traduire tout ça. Il y a notamment une carte de l'engagement que je vais scanner et vous mettre en ligne.
Je signale au passage que Lothar von Arnauld alors jeune Oblt z.S. servit à bord de cet Emden en 1911-1913 et que par la suite, il commandera en 1928-1930 le croiseur Emden II.
En attendant, voici déjà une photo de l'Emden I

Image

Cdlt
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

kgvm
Messages : 1123
Inscription : ven. janv. 18, 2008 1:00 am

Re: MOUSQUET - Contre-torpilleur

Message par kgvm » lun. févr. 25, 2008 6:27 pm

There is another book about the "Emden", cheaper and with two English editions (one in USA, one in Great Britain), too:

Lochner, R.K.: Die Kaperfahrten des kleinen Kreuzers Emden
Lochner, R. K.: The Last Gentleman of War: The Raider Exploits of the Cruiser Emden

Regards
Klaus Günther

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: MOUSQUET - Contre-torpilleur

Message par Yves D » mar. févr. 26, 2008 12:09 am

Extrait du livre cité ci-dessus, la carte de l'engagement Emden-Mousquet. Elle est moyennement lisible mais si je la poste en définition normale, elle va faire un gros pavé sur le forum.

Image

et le lien ci-dessous pour ceux qui voudraient la voir par le détail :

http://www.hostingpics.net/pics/238026E ... usquet.jpg
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

olivier 12
Messages : 3315
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: MOUSQUET - Contre-torpilleur

Message par olivier 12 » mar. févr. 26, 2008 11:35 am

Bonjour à tous,

La carte de l'action entre EMDEN et MOUSQUET est fort intéressante. On s'aperçoit que le combat a en fait eu lieu sur la zone actuelle de prise du pilote et d'entrée du chenal, par des petits fonds de 10 à 12m.

Aujourd'hui, le bateau-feu est beaucoup plus au large qu'en 1914, à environ 7 milles dans le secteur nord de Muka Head. Un chenal balisé par six paires de bouées a été dragué à 10m, au milieu d'une zone où les fonds n'excèdent pas 6 à 7m. La première paire de bouées est au delà de la ligne de sonde des 10m. La distance actuelle du bateau-feu à Bandar Raya Georgetown (Port Royal de Georgetown) est de 15 milles.

EN 1914, s'engager dans cette zone était pour le moins osé de la part du Cdt de l'EMDEN, et l'on conçoit que celui du MOUSQUET ait été diablement surpris de voir un croiseur allemand sortir de Penang (d'autant plus qu'il était difficilement reconnaissable).

Il a finalement coulé au large de Sungai Muda (la Jeune Rivière) aujourd'hui repérée par un phare.

Butterworth, sur la rivière Perai, est le port des cargos, porte-conteneurs et pétroliers. Les paquebots vont à l'appontement de Georgetown. Beaucoup de caboteurs locaux restent au mouillage à l'endroit où étaient PISTOLET, FRONDE et d'IBERVILLE.

Sait-on pourquoi l'EMDEN ne les a pas attaqués?

Voici la carte actuelle des approches nord de Pulau Penang. Il y a aussi un chenal pour accéder par le sud.

Image

Cordialement
Olivier
olivier

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: MOUSQUET - Contre-torpilleur

Message par Yves D » mar. févr. 26, 2008 11:43 am

Merci pour cette carte actualisée Olivier.
Je vais regarder de plus près la transcription du KTB et je posterai une traduc condensée sous peu.
Cdlt
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

GERAUD
Messages : 443
Inscription : sam. déc. 09, 2006 1:00 am

Re: MOUSQUET - Contre-torpilleur

Message par GERAUD » mer. févr. 27, 2008 11:28 pm

Bonsoir à tous,
Bonsoir Franck, Klaus, Olivier, Yves
Merci pour tous ces détails sur le contre-torpilleur Mousquet et sa fin. Je travaille actuellement sur les MPLF d'Erquy (22) : parmi eux Pierre Marie RAULT, matelot gabier né à Erquy le 21/08/1893, disparu avec son bâtiment le 21/10/1914.
Bien cordialement
G/ CL

Répondre

Revenir à « MARINE »