BRENNUS - Cuirassé

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: BRENNUS - Cuirassé

Message par Ar Brav » mar. févr. 12, 2008 9:06 am

Bonjour à tous,

BRENNUS Cuirassé (1893 – 1919)

Chantier :

Lorient
Commencé : 12.1882
Mis à flot : 17.10.1891
Terminé : 1893
En service : 16.12.1893
Retiré : 30.10.1919
Caractéristiques : 11 400 t ; 14 000 cv ; 114,5 x 20,6 x 8,5 m ; 673 h.
Armement : III de 340 + X de 164 + 18 + 4 TLT.

Observations :

25.11.1881 : ordonné
07.12.1882 : prend le nom de Brennus
01.1886 : escadre de la Méditerranée
07.1900 : aborde et coule le torpilleur Framée, 48 victimes
11.1908 : école des mécaniciens
06.1914-1918 : annexe au 5ème dépôt des équipages
22.08.1919 : condamné
1922 : vendu pour démolition et démantelé à Toulon.

Sources :

Les cuirassés français, Jean Moulin, Marines Editions, 2006
Les Flottes de Combat en 1917, Commandant de Balincourt, Augustin Challamel, 1917
Les marques particulières des navires de guerre français 1900-1950, Jean Guiglini, SHM, 2002
Les navires français 1914-1918, Jean Moulin, Marines Editions, 2008
Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours, Tome II, 1870-2006, LV Jean-Michel Roche, Imp. Rezotel-Maury Millau, 2005
http://www.netmarine.net/dico/index.htm
Répertoire des navires de guerre français, Jacques Vichot, Pierre Boucheix, refondu par Hubert Michéa, AAMM, 2003



Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

olivier 12
Messages : 3269
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: BRENNUS - Cuirassé

Message par olivier 12 » mar. févr. 12, 2008 10:35 am

Le cuirassé BRENNUS

Image

et quelques scènes de la vie à bord
1) 19 Décembre 1910 un groupe "d'anciens"

Image

2) 23 Janvier 1911 La corvée de charbon

Image

au dos de cette dernière carte le marin a écrit :
" une des phases de la vie militaire. Comment nous trouvez-vous après avoir embarqué 300 tonnes de charbon? Pas mal n'est-ce pas?
Mais ça n'empêche pas qu'il n'y a plus que 69 quarts de jus à boire..."

Cdlt
Olivier
olivier

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: BRENNUS - Cuirassé

Message par GENEAMAR » sam. mai 17, 2008 8:17 pm

[:alain dubois:8] Pour la petite histoire...

Le 15 octobre 1896, porte pavillon du Vice-Amiral Jules CAVELIER de CUVERVILLE, Commandant en chef l'Escadre de Méditerranée.

Image

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL
Amédée BIENAIMÉ, Contre-Amiral, Chef d'État-Major - Paul ADIGARD, Capitaine de frégate, Aide de camp - Pierre DARRIEUS, Marie MERVEILLEUX du VIGNAUX, Lieutenants de vaisseau, Aides de camp - Georges DIDELOT, Enseigne de vaisseau, Aide de camp - Louis MAGUEUR, Mécanicien Inspecteur, Mécanicien d'escadre - Achille LOUIS, Ingénieur de 2ème classe du Génie maritime, Ingénieur d'escadre - Paul DUCORPS, Commissaire, Commissaire d'escadre - Edmond BERTRAND, Médecin en chef, Médecin d'escadre - Pient CORNUAULT, Aumônier de la Marine -

ÉTAT-MAJOR
Commandant : Eugène GADAUD, Capitaine de vaisseau.
Second : Jules LEPHAY, Capitaine de frégate.
Lieutenants de vaisseau : Hector D'AGOULT - Marie DAVELUY - Alfred GARNIER (torp) - Victor PARFAIT - Louis ROMIEUX (fus.) - Edmond TABUTEAU (can) -
Enseignes de vaisseau : Gustave BRONKHORST - Ernest CHAUVIN - Marie de MANDAT de GRANCEY - Jean GOURLAOUEN - Louis JULIEN-LAFERRIÈRE - Eugène MAGUEUR - Pierre PEDONE - Gustave VERDIER -
Mécaniciens principaux : 1ère classe : Jean CASANOVA - 2ème classe : Ferdinand EUZÉNÈS - Adrien KERVIZIC - Léon ROUX.
Sous-Commissaire : Pierre BAZIN.
Médecin-Major : Henri HERVÉ.
Aspirants : Jean BOISSARIE - Louis de BROGLIE - Marie d'HUART - Eugène LABORDE - André LAMSON - Antoine MICHEL - Albert TOUCHARD - Jean VIVIELLE -

À suivre... [:patrice pruniaux1:6]




Cordialement. Malou

olivier 12
Messages : 3269
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: BRENNUS - Cuirassé

Message par olivier 12 » sam. mai 17, 2008 10:50 pm

Bonsoir à tous,

L'aspirant Louis de Broglie serait-il parent du physicien du même nom, né en 1892, spécialiste de la mécanique ondulatoire?

Cdlt
Olivier

olivier

ALVF
Messages : 5799
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: BRENNUS - Cuirassé

Message par ALVF » sam. mai 17, 2008 11:37 pm

Bonsoir,

Les trois canons de 340mm Mle 1887 du "Brennus" ont été débarqués et envoyés à Ruelle en 1915 pour être transformés par réalésage en obusier de 400mm Mle 1915, en même temps que les quatre pièces de même calibre des gardes-côtes "Valmy" et "Jemmapes" et deux autres pièces de rechange.
Huit pièces furent montées sur affûts d'A.L.V.F., construits par Saint-Chamond et la neuvième fut envoyée à Gâvres pour tester les obus de 400.
Ces huit gros obusiers de 400 furent les pièces les plus efficaces de l'A.L.V.F., leurs tirs sur les forts de Douaumont et Vaux, la destruction des tunnels du Mont-Cornillet où périrent plus de 700 soldats allemands, la destruction des grands tunnels du Kronprinz à Verdun en 1917 de même que les tirs écrasant sur les carrières du Montparnasse lors de l'offensive de la Malmaison en 1917, témoignent du pouvoir destructeur de ces anciennes pièces de Marine.
Cordialement, Guy.

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: BRENNUS - Cuirassé

Message par GENEAMAR » dim. mai 18, 2008 8:49 am

Bonsoir à tous,

L'aspirant Louis de Broglie serait-il parent du physicien du même nom, né en 1892, spécialiste de la mécanique ondulatoire?

Cdlt
Olivier
Bonjour Olivier,
En effet, l'Aspirant (à l'époque) Louis César Victor Maurice de BROGLIE né le 27 avril 1875 à PARIS VIIème est le frère de Louis Victor Pierre Raymond de BROGLIE, né le 15 août 1892 à DIEPPE, Professeur et Prix Nobel de Physique en 1929, décédé à LOUVECIENNES en 1987.
Cordialement Malou.
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: BRENNUS - Cuirassé

Message par GENEAMAR » dim. mai 18, 2008 10:35 am

[:alain dubois:8] Pour la petite histoire... suite

Le 1er octobre 1898, porte pavillon du Vice-Amiral François FOURNIER, Commandant en chef l'Escadre de Méditerranée.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL
Robert CORDIER, Capitaine de vaisseau, Chef d'État-Major - Louis LECONTE de ROUJOU, Capitaine de frégate, Aide de camp - Alexandre BORSAT de La PÉROUSE, Armand CAVELIER DE CUVERVILLE, Pierre MARTIN, Lieutenants de vaisseau, Aides de camp - Charles PELLET, Mécanicien en chef, Mécanicien d'escadre - Just MAURICE, Ingénieur en chef du Génie maritime, Ingénieur d'escadre - Gervais LORENCHET de MONTJAMONT, Commissaire en chef, Commissaire d'escadre - Charles SÉGARD, Médecin en chef, Médecin d'escadre - Alexis MAC, Aumônier d'escadre.

ÉTAT-MAJOR
Commandant : Augustin BOUÉ de LAPEYRÈRE, Capitaine de vaisseau.
Second : Edgard ROPERT, Capitaine de frégate.
Lieutenants de vaisseau : André BIARD - Charles DUMESNIL - Félix HURBIN (can.) - Adrien MARTIN (torp.) - Léon REVERDIT (14 ans de grade)- Marcel TIRARD (torp.).
Enseignes de vaisseau : Félix ARMBRUSTER (torp.) - Eugène AUBERTIN - Pierre BODET - Joseph BORDE (fus.) - Gustave COQUELIN - Paul EVIN - Octave HERR - Pierre SÉRÉ de RIVIÈRES.
Mécaniciens principaux : 1ère classe : Alexis Le LAN - 2ème classe : Louis GAVEAU - Léon ROUX - Alphonse SAUVAGEOT -
Aide-Commissaire : Arthur BOUREL de La RONCIÈRE.
Médecin-Major : Alfred HAGEN, Médecin de 1ère classe.
Aspirants : Louis BÉART du DÉZERT - Joseph DENIS - Robert des PORTES - Charles JOURDAIN de MUIZON - Jules MAQUET - Georges MOUGEOT - Joseph MOUGEOT - Joseph PICARD - Charles SAVEY -

Le 1er octobre 1900, en réserve 2ème catégorie à TOULON.
Commandant : Eugène Le LÉON, Capitaine de Vaisseau.
Second : Victor FONTORBE, Capitaine de frégate.
Lieutenant de vaisseau : Félix HURBIN.
Mécanicien principal de 1ère classe : Maximilien FAUCHON.

Le 10 août 1901, porte pavillon du Contre-Amiral Joseph BESSON, Commandant la Division de réserve de l'Escadre de Méditerranée.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL
Paul THIBAULT, Capitaine de frégate, Chef d'État-Major - Jules GARNAULT, Joseph MOYRET, Lieutenants de vaisseau, Aides de camp - Louis BOUSQUET, Mécanicien en chef, Mécanicien de division - Marie GONSSOLLIN, Commissaire principal, Commissaire de division - Henri GAZEAU, Médecin principal, Médecin de division - Jules MÉNARD, Aumônier de division.

ÉTAT-MAJOR
Commandant : Louis DONIN de ROSIÈRE, Capitaine de vaisseau.
Second : Victor FONTORBE, Capitaine de frégate.
Lieutenants de vaisseau : Jean BRISSON (can.) - René de VIMONT - Alfred FATOU - Léon MONAQUE (torp) - Jean MOUTET (chargé des élèves de la Marine marchande).
Enseignes de vaisseau : Paul DENIS - Jules MAQUET -
Mécanicien principal : Victor CHATLAIS.
Médecin de 2ème classe : Joseph LIFFRAN.

Au 1er janvier 1903, quelques changements dans les effectifs...
- À l'État-Major général, Joseph MOYRET, Lieutenant de vaisseau, Aide de camp, ne figure plus et n'est pas remplacé.
- à l'État-Major : Second : Eugène BARTHES, Capitaine de frégate.
Lieutenant de vaisseau : Gustave COQUELIN (chargé des élèves de la Marine marchande) remplace Alfred FATOU - Prosper GERMAIN remplace Jean MOUTET -
Enseigne de vaisseau : Roger DUMONT remplace Jules MAQUET.
Médecin de 2ème classe : Alfred LEBEAUPIN remplace Joseph LIFFRAN.

Au 1er janvier 1911, porte pavillon du Contre-Amiral Alphonse GUILLOU, Commandant la Division des Écoles de torpilleurs (du 15 novembre 1909).

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL
Fernand FOSSEY, Capitaine de frégate, Chef d'État-Major - Lucien LATOURETTE, Lieutenant de vaisseau, Aide de camp - Paul DUVIGEANT, Commissaire principal, Commissaire de division.

ÉTAT-MAJOR
Commandant (du 15 novembre 1909): René MAUDET, Capitaine de vaisseau.
Second : Antonin ESTOURNET, Capitaine de frégate.
Lieutenants de vaisseau : Louis BARCKHAUSEN (can.) - Henry de BOURDONCLE SAINT-SALVY (chargé des élèves de la Marine marchande) - Georges DUMOUTIER (torp.) - Edmond LACOMBE.
Enseignes de vaisseau : Joseph du MERLE - Francis FLEURY (fus.) - Victor ROCHER - Jean Baptiste SAILLANT (Adjoint au Lieutenant de vaisseau chargé des élèves de la Marine marchande).
Mécaniciens principaux : 1ère classe : François GAUDOUIN - 2ème classe : Auguste MASMEJEAN.
Commissaire principal : Paul DUVIGEANT.
Médecin de 1ère classe : Joseph LUCCIARDI.

[:patrice pruniaux1:6] The end...



Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: BRENNUS - Cuirassé

Message par Ar Brav » dim. mai 18, 2008 10:56 am

Bonjour Malou,

Un grand merci pour ces compléments,

Bon dimanche, :hello:
Bien cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

olivier 12
Messages : 3269
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: BRENNUS - Cuirassé

Message par olivier 12 » dim. mai 18, 2008 4:15 pm

Bonjour Malou,

Encore une question, mais plus ardue que la précédente :le capitaine de vaisseau Maudet serait-il un descendant de l'enseigne Jean-Michel Maudet, l'officier qui était de quart sur La Méduse lors de son échouage sur le banc d'Arguin (mais avait tenté le maximum pour éviter la catastrophe due à la seule impéritie du commandant)?
Je sais que la famille Maudet, originaire de Rochefort (l'enseigne était né à l'île d'Aix), a donné de très nombreux marins, tant à la Royale qu'à la Mar Mar, et ceci jusqu'à nos jours.

Cdlt

Olivier
olivier

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: BRENNUS - Cuirassé

Message par GENEAMAR » dim. mai 18, 2008 6:00 pm

Bonjour Malou,

Encore une question, mais plus ardue que la précédente :le capitaine de vaisseau Maudet serait-il un descendant de l'enseigne Jean-Michel Maudet, l'officier qui était de quart sur La Méduse lors de son échouage sur le banc d'Arguin (mais avait tenté le maximum pour éviter la catastrophe due à la seule impéritie du commandant)?
Je sais que la famille Maudet, originaire de Rochefort (l'enseigne était né à l'île d'Aix), a donné de très nombreux marins, tant à la Royale qu'à la Mar Mar, et ceci jusqu'à nos jours.

Cdlt

Olivier
Bonjour Olivier,
Ce n'est pas que la question soit plus ardue, mais plutôt les obstacles aux recherches; faute de ne pouvoir aller à VINCENNES consulter les dossiers individuels de ces Officiers. Des interdictions comme la règle des cent ans empêche les recherches, la base Léonore pour les mêmes motifs n'ayant pas publié le lieu de naissance de ce Capitaine de vaisseau, René Charles Eugène MAUDET né le 12 août 1855 à ???... Sans compter que les MAUDET originaire de Vendée sont nombreux, d'autres départements encore plus...

Désolé, Cordialement Malou :???:



Cordialement. Malou

Répondre

Revenir à « MARINE »