VOLTAIRE - Cuirassé

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
olivier 12
Messages : 4098
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: VOLTAIRE - Cuirassé

Message par olivier 12 » mar. févr. 16, 2021 2:41 pm

Bonjour à tous,

Encore deux CP du cuirassé VOLTAIRE

Image

Image

Cdlt
olivier

Norton
Messages : 3
Inscription : jeu. janv. 28, 2021 5:01 pm

Re: VOLTAIRE - Cuirassé

Message par Norton » lun. févr. 22, 2021 5:41 pm

Bonjour Alain,

Merci beaucoup de votre retour! Je vais regarder du coté de Brest,

Bien cordialement,

Lorraine
capu rossu a écrit :
sam. févr. 13, 2021 9:21 am
Bonjour Lorraine,

Le Voltaire qui était en réserve à Landevennec est ramené en rade-abri de Brest pour y être désarmé avant sa radiation de la Liste de la Flotte le 17 mars.
Ses archives ont été déposées au SHM de Brest comme le voulait le règlement.
Essayez de prendre contact avec le SHD de Brest pour voir si les livres de la solde ou les rôles d'équipage ont survécu aux destructions de 1944.

@+
Alain

Norton
Messages : 3
Inscription : jeu. janv. 28, 2021 5:01 pm

Re: VOLTAIRE ― Cuirassé d’escadre de type Danton (1911~1937).

Message par Norton » lun. févr. 22, 2021 5:43 pm

Bonjour Rutilius,

Merci beaucoup de votre retour également et de vos explications! Je vais également regarder ce cargo charbonnier Voltaire,

Bien cordialement,

Lorraine

Rutilius a écrit :
sam. févr. 13, 2021 5:26 pm
Bonsoir Norton, et bienvenue,

Norton a écrit :
ven. févr. 12, 2021 3:06 pm

« Je vous écris dans le cadre d’une requête un peu particulière pour le compte du petit fils d’un marin anglais dénommé Joseph Purcell.

Ce monsieur ... aurait été un matelot de pont, apparemment dans la Marine marchande, à bord du cuirassé Voltaire, mais je n'ai pas de période exacte. »
Ce marin était très vraisemblablement embarqué, peu avant la déclaration de guerre, non pas sur le cui-rassé d’escadre Voltaire, mais sur le cargo charbonnier Voltaire, de la société en nom collectif Delmas Frères, de La Rochelle. Faute de marins français disponibles dans un port britannique où ce bâtiment venait alors de charger, il est probable qu’il ait été recruté par le capitaine pour compléter son équipage pour la traversée de retour, et ce avec l’accord de l’autorité consulaire française du lieu, comme il était à cette époque de règle.

V. ici le sujet s’y rapportant —˃ viewtopic.php?f=29&t=44287

Répondre

Revenir à « MARINE »