MAMELUCK - Contre-torpilleur

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: MAMELUCK - Contre-torpilleur

Message par Ar Brav » lun. févr. 04, 2008 12:11 pm

Bonjour à tous,

MAMELUCK Contre-torpilleur de 450 t type Spahi (1911 – 1927)

Chantier & Caractéristiques :

Ateliers & Chantiers de la Loire
Commencé : 1907
Mis à flot : 10.03.1909
Terminé : 1911
En service : 27.06.1911
Retiré : 28.12.1927
Caractéristiques : 475 t ; 7 200 cv ; 67 x 6,75 x 3 m ; 4 cheminées ; machines alternatives ; 28 nds ; 75 h.
Symbole de coque : 01.07.1911 : II, 05.08.1911 : V, 15.06.1912 : MK
Armement : VI de 65 + 3 TLT de 450.

Principales dates & Observations :

Premier du nom (sur 3, période 1870-2006)
27.06.1911 : affecté à la 1ère escadrille
06.1912 : 2ème escadrille de contre-torpilleurs de la 1ère Armée navale en Méditerranée
14.03.1913 : désigné torpilleur d’escadre, effectue des patrouilles et le soutien des sous-marins en Adriatique
03.1916 : escorte les sous-marins Faraday et Le Verrier à Milo
14.12.1917 : détruit avec le Lansquenet le sous-marin allemand UC 38 au cap Ducato en mer Ionienne après le torpillage du Chateaurenault. Défense mobile de Tunisie
1928 : vendu pour démolition.

Sources :

French Warships of World War I, Jean Labayle-Couhat, Ian Allan Ltd, 1974
Jane’s Fighting Ships 1914, Fred T. Jane, David & Charles Reprints, 1968
Jane’s Fighting Ships 1919, Fred T. Jane, David & Charles Reprints, 1969
Les Flottes de Combat en 1917, Commandant de Balincourt, Augustin Challamel, 1917
Répertoire des navires de guerre français, Jacques Vichot, Pierre Boucheix, refondu par Hubert Michéa, AAMM, 2003
Répertoire des navires de guerre français, de Pierre Le Conte, A. Mouville, Ozanne et Cie, 1932
Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours, Tome II, 1870-2006, LV Jean-Michel Roche, Imp. Rezotel-Maury Millau, 2005
http://www.netmarine.net/dico/index.htm
Les marques particulières des navires de guerre français 1900-1950, Jean Guiglini, SHM, 2002


Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: MAMELUCK - Contre-torpilleur

Message par Ar Brav » lun. févr. 04, 2008 12:15 pm

Re,

De la part de Jean Pierre (et de Marcel) :

Image

Contre-torpilleur Mameluck

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: MAMELUCK - Contre-torpilleur

Message par GENEAMAR » ven. juil. 04, 2008 1:18 pm

[:alain dubois:8] Pour la petite histoire...

Au 1er janvier 1911, en essais à LORIENT.
Commandant (du 10 août 1909) : Léon TRUBERT, Lieutenant de vaisseau.
Second : Fortuné CAZALIS, Enseigne de vaisseau.
Enseigne de vaisseau : X (non identifié).
Mécanicien principal de 2ème classe : François BOUISSON.

Au 1er janvier 1912, 1ère Escadre.
Commandant (du 20 septembre 1911) : Maurice Le GORREC, Lieutenant de vaisseau.
Second : Pierre PASSERAT de SILANS, Enseigne de vaisseau.
Enseigne de vaisseau : Marie de VILLIERS de la NOÜE.
Mécanicien principal de 1ère classe : Edouard VALOIS.

Au 1er janvier 1914, 2ème Escadrille, 1ère Armée navale.
Commandant (du 20 mars 1913) : Fernand DOUXAMI, Lieutenant de vaisseau.
Second : Jean Le BUNETEL, Enseigne de vaisseau.
Enseigne de vaisseau de 2ème classe : X... (non identifié).
Mécanicien principal de 1ère classe : Edouard VALOIS.


[:patrice pruniaux1:6]
Cordialement. Malou

alain13
Messages : 1966
Inscription : mer. mai 23, 2007 2:00 am

Re: MAMELUCK - Contre-torpilleur

Message par alain13 » dim. août 03, 2008 10:49 pm


Bonsoir à tous,

Le 14/12/1917 les torpilleurs Mameluck commandé par le LV Girardon, et Lansquenet escortaient un convoi constitué par le croiseur Chateaurenault et le paquebot Rouen sur la route Trente-Itéa.

Marche en tête le Chateaurenault qui transporte, outre les 447 hommes d'équipage, 984 officiers et soldats de l'armée d'Orient, encadré par les 2 torpilleurs. Suit à environ 800 mètres le Rouen.
Mais il sont attendus dans la passe située entre les îles Sainte Maure et Ithaque par le sous marin UC 38 commandé par l'oberleutnant Wendlandt.

Une première torpille touche le Chateaurenault au niveau de la 4ème cheminée et l'immobilise. La réaction des torpilleurs est immédiate, mais sans effet perçu sur le sous-marin.
Accostant le croiseur, le Mameluck transborde 710 hommes et le Lansquenet 436.
C'est alors que voulant achever son travail, le commandant allemand lance une deuxième torpille qui coulera le Chateaurenault mais causera sa propre perte.
Repéré par le sillage de sa torpille, grenadé, l'UC 38 n'a d'autre issue que de faire surface. Cannoné par les 2 torpilleurs il coulera en peu de temps.

Le Mameluck recueillit 13 hommes dont le commandant Wendlandt, l'enseigne Boch et l'officier mécanicien Hempel.

Image
Image

Sources: Ceux du Blocus (édition du 10 mars 1928) de Paul Chack et photo Marius Bar.

Bonne soirée,
Alain


Rutilius
Messages : 12438
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: MAMELUCK - Contre-torpilleur

Message par Rutilius » jeu. déc. 18, 2008 4:10 pm


Bonjour à tous,

Observations : [...]

Janv. ou Févr. 1919 : Lui est conférée la fourragère aux couleurs de la la croix de guerre (Ouest-Eclair - éd. de Caen -, n° 7139, 19 févr. 1919, p. 2).

Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 12438
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: MAMELUCK - Contre-torpilleur

Message par Rutilius » lun. mai 04, 2009 7:55 pm


Bonsoir à tous,


Le Temps, n° 20.431, Jeudi 14 juin 1917, p. 2, en rubrique « Marine ».


« CITATION. ― Est cité à l’ordre de l’armée :

Le lieutenant de vaisseau Large :
« Cité à l’ordre du jour de la division des Dardanelles le 18 mai 1915, comme officier de manœuvre du Suffren, pour sa belle conduite sous le feu. Animé d’un très bel esprit de devoir, a, comme commandant du Mameluck, donné un exemple remarquable d’énergie, de dévouement et d’abnégation, en continuant à exercer le commandement de son bâtiment jusqu’au moment où il a été terrassé par une maladie mortelle contractée au cours d’une dure navigation d’hiver. »

– LARGE François Louis Pierre Émile, né le 4 septembre 1877 à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) et domicilié à Hyères (Var), décédé le 25 avril 1917 « en mer à bord du Divona », d’une « affection aggravée par le service », Lieutenant de vaisseau, Port de Toulon (Acte transcrit à Hyères, le 18 mai 1917).

_____________________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.

dbu55
Messages : 1232
Inscription : dim. sept. 21, 2008 2:00 am

Re: MAMELUCK - Contre-torpilleur

Message par dbu55 » lun. mai 04, 2009 11:56 pm

Bonsoir à toutes et à tous,

Un autre officier du MAMELUCK mort pour la France :

MAURIOT Jacques René né le 21/04/1898 à Laon (Aisne) - Enseigne de Vaisseau de 2ème Classe - Décédé le 14/07/1918 (20 Ans) à l'hôpital russe du Pirée (Grèce) de Fièvre Typhoïde

Cordialement
Dominique
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: MAMELUCK - Contre-torpilleur

Message par Ar Brav » mar. déc. 01, 2009 5:44 am

Bonjour à tous,

Les documents en ligne relatifs au Mameluck, torpilleur d'escadre : journaux de bord du 25/10/1913 au 09/09/1916, journaux de navigation du 28/11/1913 au 28/10/1916 sont disponible sous la cote SS Y 336 ici :

http://www.memoiredeshommes.sga.defense ... iewer.html

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Rutilius
Messages : 12438
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: MAMELUCK - Contre-torpilleur

Message par Rutilius » mer. déc. 02, 2009 9:02 pm


Bonsoir à tous,


■ Historique (complément).


— 7 octobre 1915 : Avec le contre-torpilleur Aspirant-Herber, participe au sauvetage des naufragés de l’Amiral-Hamelin.


I. ― Journal de bord du contre-torpilleur Mameluck n° - / 1915 (20 août ~ 3 déc. 1915) – alors commandé par le lieutenant de vaisseau Robert(Service historique de la Défense, S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 336, p. num. 245).


« Le Jeudi 7 octobre 1915.

S.O. à la mer.

Le Vendredi 8 octobre 1915.

S.O. à la mer.



Mention marginale :

« P.-V. : Une couverture en laine gris beige pour hamac. A servi à envelopper un noyé de l’Amiral-Hamelin.

Signé : Barbier. »


II. ― Journal de navigation du contre-torpilleur Mameluck n° - / 1915 (17 juill. ~ 7 oct. 1915) (Service historique de la Défense, S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 336, p. num. 871).


« Le 7 octobre 1915.

.......................................................................................................................................................

Quart de 16 h à 20 h.


17 h 04 – Une fumée dans le N. 80 O.

17 h 10 – Aperçu les embarcations et les épaves du bâtiment coulé.

17 h 35 – Reconnu les embarcations du vapeur français Amiral-Hamelin avec les naufragés. Routes et vitesses diverses pour chercher les hommes sur les débris.

18 h 20 – Amené le berthon pour relever un homme vivant.

18 h 25 – Amené le berthon pour relever un cadavre.

19 h 12 – Stoppé près du navire-hôpital Dunluce-Castle pour déposer les naufragés à son bord.

19 h 30 – Pris poste derrière l’Asp.-Herber, route sur Cérigo.
»


Mention marginale :

« ― A 7 h 55 – Immergé le cadavre du nommé DUVAL Charles, du 17e d’artillerie, relevé par le berthon à 18 h 30. Un acte de décès a été établi en triple expédition et annexé au rôle d’équipage, comme de droit. (*)

Le Commandant,

Signé : Robert. »

________________________________________________________________________________________________________________________________________________

(*) ― DUVAL Charles Gaston, né le 17 septembre 1889 à Granville, mort le 7 octobre 1915 « au torpillage de l’Amiral-Hamelin – Corps retrouvé en Méditerranée orientale par le torpilleur d’escadre Mameluck », 2e canonnier conducteur, 17e Régiment d’artillerie, Matricule n° 04.322, classe 1909, n° 605 au recrutement de Saint-Brieuc [Acte transcrit à Paris (XIXe Arr.), le 11 juin 1916].


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


― 17 février 1917 : Recueille à son bord environ 650 survivants du naufrage du transport postal Athos, torpillé et coulé par le sous-marin allemand U-65 (Kapitänleutnant Hermann von Fischel) à 200 milles dans le S.-E. de l’île de Malte, par 35° 22’ N. et 18° 32’ E., alors qu’il allait de Yokohama à Marseille. Ceci valut ultérieurement au bâtiment le témoignage officiel de satisfaction suivant :


Journal officiel du 17 avril 1917, p. 3.043.


Image


614 autres naufragés furent recueillis par le torpilleur d’escadre Enseigne-Henry, alors commandé par le lieutenant de vaisseau Marcel Traub. 215 furent transbordés sur le dragueur-canonnière Moqueuse.


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


― 14 décembre 1917 : Combat avec le Lansquenet et détruit le sous-marin allemand UC-38 au cap Ducato, en mer Ionienne, après le torpillage du Châteaurenault.


L’Ouest-Éclair – éd. de Caen –, n° 5.672, Dimanche 3 févr. 1918, p. 3, en rubrique « Nouvelles maritimes – La guerre maritime – Récompenses à des équipages. ».

« PARIS, 2 février. – Sont cités à l'ordre de l'armée : [...]

Le torpilleur Mameluck : " Escorte d'un bâtiment au moment où il a été torpillé par un sous-marin, le Mameluck, tout en assurant le sauvetage des passagers et de l'équipage, a attaqué le sous-marin et l'a obligé à émerger. Ce sous-marin a sombré sous le feu du torpilleur. " »


Le Temps, n° 20.665, Dimanche 3 févr. 1918, p. 2, en rubrique « Marine ».

« CITATIONS A L’ORDRE DE L’ARMÉE. – Sont cités : [...]

Le torpilleur Mameluck : " Escorte d'un bâtiment au moment où il a été torpillé par un sous-marin, le Mameluck, tout en assurant le sauvetage des passagers et de l'équipage, a attaqué le sous-marin et l'a obligé à émerger. Ce sous-marin a sombré sous le feu du torpilleur. " »


_____________________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.


Rutilius
Messages : 12438
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: MAMELUCK - Contre-torpilleur

Message par Rutilius » jeu. déc. 03, 2009 10:53 am


Bonjour à tous,

Relevé dans le Journal de navigation du contre-torpilleur Mameluck n° - / 1916 (28 sept. – 28 oct. 1916) (Extrait ; S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 336, p. num. 1231 et 1233) :


« 29 octobre 1916.

.......................................................................................................................................................

6 h 40 – Aperçu un vapeur au plein sous Phléva. Stoppé sous Phléva. Envoyé baleinière prendre des renseignements sur vapeur grec Aggeliki au plein.

6 h 50 – Baleinière à MK. : Vapeur grec Aggeliki torpillé à 7 milles S.-O. de Phléva. Envoyé immédiatement infirmiers pour soigner blessés.

7 h 10 – Route sur Salamine.

7 h 23 – Fait demi-tour sur Phléva.
»

Mais je n'ai trouvé aucune mention de cet évènement dans la base uboat.net ...

Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »