CAROLINE - Compagnie Générale Transatlantique

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: CAROLINE - Compagnie Générale Transatlantique

Message par Ar Brav » sam. déc. 15, 2007 8:07 am

Bonjour à tous,

CAROLINE non répertorié (1914 – 1918)

Chantier :

Chantiers & Ateliers de Provence, Port de Bouc
Mis à flot : 1908
Terminé : novembre 1908
En service : 12.1908 (MM)
Retiré : N.C.
Caractéristiques : 6 698 t ; 125,9 x 15,9 m ; 2 machines ; 14 nds.

Observations :

Cargo mixte de la Compagnie Générale Transatlantique.
Deuxième d’une série de trois navires conçus pour le transport des émigrants. Sister-ships : FLORIDE (1907), TEXAS (1908)
12.1908 : mis en service sur les lignes de l’Atlantique Nord et du Golfe du Mexique
18.08.1917 : repousse une attaque de sous-marin au canon
Après 1918 : employé en mer Baltique puis sur la ligne Bordeaux – Casablanca
1929 : renommé JACQUES CARTIER, utilisé comme navire-école pour les officiers de la Compagnie, en remplacement du premier navire du même nom rebaptisé WINNIPEG
12.1931 : désarmé à Brest
29.03.1934 : démoli à Savone.

Voir là :
http://www.frenchlines.com/ship_fr_86.php

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: CAROLINE - Compagnie Générale Transatlantique

Message par Terraillon Marc » sam. mai 23, 2009 10:05 am

Bonjour

Une image du CAROLINE

http://www.navires-14-18.com/photos/C/C ... CGT_1w.jpg

A bientot
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.

olivier 12
Messages : 3531
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: CAROLINE - Compagnie Générale Transatlantique

Message par olivier 12 » sam. mai 23, 2009 11:08 am

Bonjour à tous,

Quelques petites informations sur le CAROLINE, sur lequel mon GP fut embarqué comme officier mécanicien d'Août 1913 à Décembre 1913, puis d'Août 1919 à Juillet 1920.

La puissance des machines était de 4800 cv

Son 1er embarquement fut sous les ordres du commandant L'HEVEDER, inscrit à Tréguier (né le 17 Avril 1858)

Quelques officiers du carré à l'époque

Lieutenant René BOUTET DE MONVEL inscrit au Havre (Voir sa généalogie à la fiche QUEBEC) http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... _1.htm#bas
Lieutenant Carlo VASSIA inscrit au Havre
Mécanicien Frédéric LABAT inscrit à Oran

Voyages effectués

Le Havre 30/08
New York 19/08 10/09
Québec 12/09 13/09
New York 15/09 24/09
Le Havre 08/10 11/10
Dunkerque 12/10 18/10
Le Havre 19/10 25/10
Québec 12/11 13/11
New York 19/11 22/11
Dunkerque 09/11 16/12
Le Havre 18/12 27/12 pour Halifax

On notera les escales assez longues, notamment à New York.



Cdlt
olivier

olivier 12
Messages : 3531
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: CAROLINE - Compagnie Générale Transatlantique

Message par olivier 12 » jeu. juil. 09, 2009 3:28 pm

Bonjour à tous,

Quelques autres précisions sur CAROLINE

L'attaque par un sous-marin le 18 Août 1917 s'est produite au cours d'une traversée Bordeaux - La Nouvelle Orléans. (Il serait intéressant de connaître le sous-marin attaquant ;)).

Il pouvait prendre 120 passagers en 2e classe et 565 en 3e classe.

A partir de Mai 1912, il avait été affecté au transport d'émigrants sur le Canada.

En 1914, au moment de la déclaration de guerre, il se trouvait à Montréal et chargeait, entre autre cargaison, du blé. L'un des officiers était Etienne Payen de la Garanderie (futur commandant de Normandie et qui sera aussi le beau-frère de Jean du Plessis de Grénédan, commandant du dirigeable DIXMUDE).
CAROLINE reviendra à Nantes en Septembre 1914 avec 800 Canadiens français qui venaient pour se battre en France.

En 1925, CAROLINE fut utilisé comme navire hôpital pendant la guerre du Rif avant de devenir bateau-école JACQUES CARTIER II en 1930.

Cdlt
olivier

ARARAT5
Messages : 1
Inscription : mer. juil. 22, 2009 2:00 am

Re: CAROLINE - Compagnie Générale Transatlantique

Message par ARARAT5 » mer. juil. 22, 2009 1:14 pm

bonjour Olivier 12
je suis sur les traces de mon GP. il a embarqué avec son fils sur LE CAROLINE à Bordeaux. ils étaient tous deux du Maroc de Casablanca et je sais qu'ils se rendaient à Chicago en tous les cas ils cherchaient à immigrer par les USA. Il semble que ce soit en automne 1919, ils se sont embarqués comme SOUTIERS, sont passés par Ponta Delgada aux Açores et sont arrivés aux USA. il me semble que lorsque j'ai pu aller voir sur les info de la Compagnie Générale Transatlantique, ils sont arrivés par New York .
est -ce que quelque part sur un régistre ON PEUT RETROUVER LEURS NOMS
GRILLO Carmelo et GRILLO Francesco

merci bcp d'avance
monique

olivier 12
Messages : 3531
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: CAROLINE - Compagnie Générale Transatlantique

Message par olivier 12 » mer. juil. 22, 2009 3:26 pm

Bonjour à tous, bonjour Monique,

Si vos ascendants étaient embarqués à l'équipage, leurs noms figurent forcément sur le rôle d'équipage.

Beaucoup d'archives des rôles d'équipage des navires Transat armés au Havre sont aujourd'hui à Rouen, aux archives départementales, quai Jean Moulin (dans la grande tour).
J'y ai trouvé le rôle du Caroline pour 1913 qui m'a permis de noter les noms de quelques officiers et de retracer l'itinéraire du navire.

Les rôles de 1919 peuvent aussi s'y trouver si le navire était toujours armé au Havre. Mais s'il avait changé de port d'armement (Bordeaux par exemple) il faudra chercher ailleurs. En principe, les archives de l'Inscription Maritime de Bordeaux sont aujourd'hui à Rochefort. Les rôles d'équipage peuvent s'y trouver, à moins qu'ils ne soient restés aux archives départementales de Gironde.

Sur les rôles bord vous avez les noms de tous les marins, leurs contrats d'engagement et sur la dernière page la liste de toutes les escales effectuées.

Cdlt

olivier

olivier 12
Messages : 3531
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: CAROLINE - Compagnie Générale Transatlantique

Message par olivier 12 » mer. nov. 21, 2012 3:31 pm

Bonjour à tous,

Voici quelques renseignements sur l’attaque dont CAROLINE fut victime le 18 Août 1917 de la part d’un sous-marin.

Liste d’équipage

Image
Image

Rapport du capitaine

Le 18 Août à 06h10, par 45°50 N et 09°59 W, aperçu à un quart tribord un vapeur semblant faire route au sud. Changé de route et venu deux quarts tribord pour passer au large. A 06h25, le navire est bien visible. Il porte des marques sur la coque et marche très lentement. A 06h40, j’identifie un vapeur de charge portant les couleurs norvégiennes, avec trois mâts et cheminée à l’arrière, sans antenne TSF.
Voici sa silhouette

Image

Je ne vois pas ses canots sous les bossoirs et comprends qu’il est stoppé. De la fumée s’échappe de la claire-voie arrière. Venu d’un quart vers le nord, appelé aux postes de combat et gouverné en embardant sans cesse. Mis la machine à allure maximum.
A 06h50, aperçu le périscope peint en vert d’un sous-marin et, aussitôt, le sillage d’une torpille qui longe le navire à 50 m sur bâbord et passe sur l’avant. Ouvert le feu et tiré trois coups sur le périscope du sous-marin qui se déplace rapidement dans le sillage comme s’il voulait passer sur tribord.
1er coup trop long, 2e coup à gauche, 3e coup éclate sur le périscope ou tout près et une fumée noire se dégage. Le périscope disparaît. Venu sur tribord pour présenter l’arrière. Le sous-marin ayant disparu, cessé le feu.
A 09h50, repris la route normale à l’ouest et fait rompre le poste de combat. Pendant la dernière heure, la fumée augmente sur le norvégien qui prend de la gite. Il avait du être arraisonné, puis incendié. Pavillon national hissé et signaux TSF réglementaires effectués. L’équipage a fait preuve d’une belle tenue, s’est rendu rapidement aux postes de combat et a conservé un ordre parfait et un silence complet.
Je signale Monsieur Barth, officier de tir et le quartier maître Le Bris, pointeur de la pièce arrière. Monsieur Barth a fait preuve de méthode et de sang froid et a dirigé un tir raisonné et efficace sur le périscope. Le 3e obus ayant éclaté sur le périscope ou dans son voisinage a obligé le sous-marin, s’il ne l’a pas endommagé, à abandonner la chasse et à plonger.
Voici un plan résumant les circonstances de l’attaque.

Image

Le sous-marin attaquant

La position donnée et, surtout, la présence du cargo norvégien qui fut coulé ce jour-là permettent d’identifier à coup sûr le sous-marin. C’était l’UB 48 de l’OL Wolfgang Steinbauer.
Le vapeur norvégien était le KONGSLI, 5826 t, de Bergen, allant de Saint Nazaire à Baltimore. L’équipage l’avait abandonné ce qui fait qu’il n’y eut pas de victimes. La position donnée pour le naufrage est 46°10 N et 10°12 W ce qui correspond bien, à quelques milles près, à la position de CAROLINE.
Wolfgang Steinbauer, né à Strasbourg le 6 Mai 1888, avait été le second de von Arnauld de la Périère sur l’U35. En Juillet 1916, il prit le commandement de l’UB 47 et fut remplacé par Otto Launburg sur l’U 35. Il avait pris le commandement de l’UB 48 le 11 Juin 1917. Il aura coulé 51 navires et en aura endommagé 12. Il recevra la croix « Pour le Mérite » le 3 Mars 1918. Il est décédé à Cologne le 27 Janvier 1978. Voici sa photo (source uboat.net).

Image

Récompenses

Citation à l’Ordre de la Brigade

MENESTREL Paul Lieutenant de Vaisseau auxiliaire Commandant

Commandant le vapeur CAROLINE a su, le 18 Août 1917, éviter une torpille par une manœuvre habile et par un tir efficace a forcé le sous-marin à abandonner l’attaque.

Citation à l’Ordre du Régiment

BARTH Etienne 2e capitaine

Officier de tir sur le vapeur CAROLINE a ouvert le feu sur un sous-marin qui attaquait le vapeur à la torpille. Par l’efficacité de son tir, a obligé l’ennemi à abandonner l’attaque.

LE BRIS Yves Quartier maître canonnier Concarneau

Excellent pointeur, canonnier de sang froid. Le vapeur étant attaqué à la torpille, a obligé l’ennemi à abandonner l’attaque par son tir précis. Le 3e coup tiré sur le périscope a été jugé « au but » par l’officier de tir.

Conclusion

Il serait intéressant de savoir, par son KTB, si l'UB 48 a été touché ou non...

Cdlt
olivier

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: CAROLINE - Compagnie Générale Transatlantique

Message par Yves D » jeu. nov. 22, 2012 12:27 am

Bonsoir Olivier, bonsoir à tous.
On va chercher cela mais à mon avis les dommages s'il y en a eu, ont été minimes.
Amts

suite...
Après recherche de l'incident dans Spindler, il n'y a rien de mentionné à propos d'une avarie. Ce jour là, UB 48 était en transit de Kiel (6 août) vers Cattaro pour rejoindre sa flottille d'affectation. C'était donc sa première patrouille qui d'ailleurs avait été chaude quatre jours plus tôt au large de la côte ouest l'Irlande quand le sous-marin avait croisé le fer avec le 3-mâts goélette Prize, un Q-Ship de la Navy. La rencontre s'était achevée par la destruction du voilier à l'aide d'une torpille. Steinbauer ayant identifié la nature réelle du 3-mâts n'y a pas été par quatre chemins en le torpillant. Tout l'équipage du Prize (27 hommes) disparût avec son navire qui se volatilisa littéralement au moment de l'impact de la torpille qui à l'évidence provoqua l'explosion des munitions qu'il portait.
Après le Kongsli, UB 48 allait encore couler 4 navires dont 2 gros vapeurs anglais avant de rejoindre Cattaro le 2 septembre.
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

xofcan
Messages : 4
Inscription : lun. déc. 31, 2012 1:00 am

Re: CAROLINE - Compagnie Générale Transatlantique

Message par xofcan » lun. déc. 31, 2012 7:38 pm

Dans votre message du 21-11-2012 à 14:31:21, dans la transcription du rapport du capitaine, vous indiquez le 10 et non le 18.
est-ce juste une coquille ?

Je cherche à identifier le navire sur lequel le cousin de mon grand-père serait arrivé à la Nouvelle Orléans le 26 aout 1917. Vu la proximité des dates, il voyageait donc peut-etre sur le Caroline
Dans ce cas, l'attaque que vous relatez serait une aventure de plus à ajouter à sa biographie.

En principe, il se rendait au Canada où il s'engagera dans le corps expéditionnaire le 02/01/1918.
Connaissez-vous la date d'arrivée du Caroline à la Nouvelle-Orléans ?

En outre, j'ai lu sur http://www.frenchlines.com/cale/affiche ... &nb=26 que le Caroline était affecté au courrier entre la France et Québec pendant la période concernée. La Nouvelle-Orléans était-elle une étape habituelle pour lui ? ou avait-il subi une avarie ?
Pourtant, toujours selon le même site, c'étaient le Mississipi et l'Hudson qui étaient affectés au courrier vers la Nouvelle-Orléans

Mais le navire sur lequel il a transité est peut-être tout simplement le GEORGIE
http://www.frenchlines.com/ship_fr_185.php
Reste à savoir où se trouvait celui-ci en août 1917.
Ces cargos mettaient combien de temps pour traverser l'Atlantique ? Ils allaient seuls ou en convoi (dans ce cas, le GEORGIE faisait peut-etre route avec le CAROLINE)
Quelqu'un a-t-il des renseignements sur l'attaque subie par le GEORGIE le 23 juillet 1917 ?

Rutilius
Messages : 12971
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

CAROLINE — Cargo mixte — Compagnie générale transatlantique.

Message par Rutilius » lun. févr. 06, 2017 2:15 am

Bonjour à tous,


Le capitaine du cargo mixte Caroline lors de l’attaque du 18 août 1917.


— MÉNESTREL Paul, né le 5 mars 1881 à Arnaville (Meurthe-et-Moselle) et décédé le ... à ... (...). Capitaine au long-cours, inscrit au quartier du Havre, n° 421, puis, ultérieurement, n° 4.696 ; lieutenant de vaisseau auxiliaire durant la guerre. Classe 1901, n° 1.173 au recrutement du Havre.

Fils de Victor Paul François MÉNESTREL, né le 15 octobre 1850 à Serécourt (Vosges) (Registre des actes d’état civil de la commune de Serécourt, Année 1850, f° 13, acte n° 29), et de Marie Marguerite Thérèse BIGARÉ, son épouse.

Neveu de Paul Victor Melchior MÉNESTREL, né le 25 octobre 1847 à Serécourt (Vosges) (Registre des actes d’état civil de la commune de Serécourt, Année 1847, f° 12, acte n° 34) et décédé le 15 mars 1891 à ... (...). Sous-commissaire de la Marine.

**********

Successivement félicité par le Ministre de la Marine, ou par le Sous-secrétaire d’État des Ports, de la Marine marchande et des Pêches, pour la bonne tenue des postes d’équipage et le bon entretien des machines des bâtiments suivants, appartenant à la flotte de la Compagnie générale transatlantique, dont il exerçait alors le commandement :

Le Gard (Déc. 15 oct. 1914, J.O. 20 oct. 1914, p. 8.367) ;

Virginie (Déc. 10 nov. 1920, J.O. 11 nov. 1920, p. 18.032) ;

Kentucky (Déc. 10 oct. 1922, J.O. 12 oct. 1922, p. 10.131) ;

Pellerin-de-la-Touche (Déc. 7 avr. 1926, J.O. 9 avr. 1926, p. 4.287).

A la suite de l’engagement du cargo mixte Caroline avec le sous-marin allemand UB-48 (Oberleutnant zur See Wolfgang Steinbauer), survenu le 18 août 1917, honoré de la Croix de guerre (L’Ouest-Éclair – éd. de Caen –, n° 5.595, Mercredi 28 nov. 1917, p. 4), après avoir été cité dans les termes suivants à l’ordre de la brigade :

« Commandant le vapeur Caroline, a su, le 18 Août 1917, éviter une torpille par une manœuvre habile et par un tir efficace a forcé le sous-marin à abandonner l’attaque. »

Par arrêté du Ministre de la Marine en date du 7 novembre 1920 (J.O. 9 nov. 1920, p. 17.939 et 17.945), inscrit au tableau spécial de la Légion d’honneur pour le grade de chevalier dans les termes suivants :

« Ménestrel (Paul), lieutenant de vaisseau auxiliaire : a fait preuve de belles qualités et d’une grande énergie au cours d’un engagement de la Caroline qu’il commandait avec un sous-marin ennemi. Une citation. »

Par arrêté du Ministre des Travaux publics en date du 3 février 1930 (J.O. 4 févr. 1930, p. 1.264), ayant été déclaré admissible à l’emploi de lieutenant de port à la suite du concours ouvert en 1929, nommé lieutenant de port stagiaire, à compter du 16 février 1930, et affecté au service du Port autonome du Havre. (*) Nomination et affectation rapportées, en ce qui le concerne, par un arrêté non motivé du 17 mars 1930 (J.O. 18 mars 1930, p. 2.928).

Par décision du Ministre de la Marine marchande en date du 16 juillet 1932 (J.O. 24 août 1932, p. 9.228), lui est décernée la Médaille d’honneur des marins du commerce.

Par décrets en date des 27 et 31 juillet 1934 (J.O. 8 août 1934, p. 8.271), promu au grade d’officier du Mérite maritime.

**********

Le 11 février 1918, le capitaine Paul MÉNESTREL exerçait le commandement du cargo mixte Virginie, lorsque ce bâtiment fut supposé attaqué par un sous-marin dans l’Atlantique.

___________________________________________________________________________________________

(*) Appartenait à la même promotion — étant major — Georges Frédéric Louis BICHON, affecté au port de Dunkerque.
Dernière modification par Rutilius le lun. mai 20, 2019 10:37 am, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »