DANTON - Cuirassé

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: DANTON - Cuirassé

Message par Ar Brav » mar. déc. 11, 2007 2:24 pm

Bonjour à tous,

DANTON Cuirassé type Danton (1911 – 1917)

Chantier :

Brest
Commencé : 08.05.1906
Mis à flot : 22.05.1909
En service : 04.1911
Retiré : 19.03.1917
Caractéristiques : 18 350 t ; 19 760 tpc ; 18 400 cv ; 146,6 x 25,8 x 8,5 m ; 24 chaudières Niclausse ; 19 nds ; 910 h.
Armement : IV de 305 + XII de 240 + 16 + 2 T.

Observations :

05.08.1911 : affecté à la 1ère division de la 1ère escadre
08.1914 : Sicile, Tunisie
12.1914 – 05.1915 : blocus de l’Adriatique
15.04.1916 : affecté à la 2ème escadre
19.03.1917 : torpillé et coulé par le sous-marin allemand U 64 (KL Robert Morath) à 30 milles dans le SW de l’ île de San Pietro (au sud de la Sardaigne) par 38°45N et 07°46E, 296 victimes.

Sources :

Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours, Tome II, 1870-2006, LV Jean-Michel Roche, Imp. Rezotel-Maury Millau, 2005
http://www.netmarine.net/dico/index.htm
Les Flottes de Combat en 1917, Commandant de Balincourt, Augustin Challamel, 1917
Les marques particulières des navires de guerre français 1900-1950, Jean Guiglini, SHM, 2002
Répertoire des navires de guerre français, Jacques Vichot, Pierre Boucheix, refondu par Hubert Michéa, AAMM, 2003
French Warships of World War I, Jean Labayle-Couhat, Ian Allan Ltd, 1974
Jane’s Fighting Ships 1914, Fred T. Jane, David & Charles Reprints, 1968



Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: DANTON - Cuirassé

Message par Yves D » mer. déc. 12, 2007 10:31 am

Bonjour à tous.
En attendant une traduc du KTB dans la journée, voici déjà une localisation du lieu du torpillage. On constate un écart d'un peu plus de 19 milles (si mon calcul est exact) entre les positions données par les français d'une part et celle du KTB d'autre part. Rien de bien surprenant, un point astro ou encore l'entretien de l'estime ne sont pas choses aisées à bord d'un sous-marin.

Image

A plus tard pour la suite...
Cdlt
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

JPC
Messages : 164
Inscription : dim. déc. 02, 2007 1:00 am

Re: DANTON - Cuirassé

Message par JPC » mer. déc. 12, 2007 12:38 pm

Bonjour, dans "Le Miroir" du 8 avril 1917, vous avez la double page centrale intitulée : Le torpillage du cuirassé "Danton" en Méditerranée, instantanés pris d'un navire sauveteur. Et 5 photos prises sans doute du "Massue". 1) et 2) : 13h5 et 13h30 le Danton torpillé s'incline, 3) : 13h40 le bâtiment chaviré 4) : 13h45, le gouvernail disparaît, 5) des survivants sur la mer.
Commentaire en bas de page :
Le cuirassé "Danton" construit en 1910, déplaçait 18 350 tonneaux, et mesurait 145 m de long. Il a été coulé le 17 mars par un sous-marin ennemi. Le nombre des victimes est de 296, le torpilleur d'escorte "Massue" et d'autres bâtiments de patrouille ayant sauvé 806 hommes. Les photographies que nous reproduisons ont été prises à bord de l'un des navires sauveteurs. En voici le détail 1) le "Danton" vient de recevoir deux torpilles et s'incline sur bâbord; le torpilleur d'escorte fonce à toute vitesse sur le sous-marin dont le périscope a été vu et que le commandant croit avoir coulé peu après. 2) le cuirassé a rappelé au poste de combat et continue sa route; il n'avance presque plus, la bande devient inquiétante; 3) le "Danton" a chaviré, la quille arrière seule emerge avec le gouvernail et les hélices; des naufragés courent sur l'épave qui s'enfonce; 4), le gouvernail émerge seul et va disparaître à son tour; 5) il n'y a plus sur la mer que des naufragés nageant au milieu des épaves. Le torpilleur va de l'un à l'autre ne se dirigeant sur le port italien de Cagliari qu'après en avoir recueilli 470 pour sa part.
Bien qu'assez grandes de 14 x 12 à 21 x 12. Elles sont en sépia peu contrasté et sauf la 2) ou le "Danton" est entier, je ne pense pas qu'elle supporteraient le scan. Enfin pour le cas où... je possède ce numéro de "Le Miroir". Cordialement JPC
Jean Pierre Clochon

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: DANTON - Cuirassé

Message par Yves D » mer. déc. 12, 2007 3:02 pm

Voici la suite promise ce matin...
Le sous-marin U 64 avait appareillé de Cattaro le 10.3 pour une patrouille en mer Tyrrhénienne et à l'ouest de la Sardaigne. Dès le 12, il avait sabordé le Nina M., un voilier italien. Le 16, le long de la côte italienne, au S de Naples, c'était le vapeur Catania (Ita) qu'une torpille envoyait par le fond. Le lendemain, il manquait un vapeur armé d'une torpille, faisait surface et l'engageait dans un duel au canon sans parvenir à l'arrêter. Ce même jour dans la soirée, au N de la Sicile, il coulait au canon le vapeur Tripoli (Ita). Pour la suite, je passe la parole à :

Arno Spindler, vol.4 p.170-1
Die Versenkung des französischen Linienschiffs Danton am 19.3.17
D'après le KTB de l'U 64. (J'ai laissé sous leur forme originale les distances exprimées en hectomètres).

Le 19 mars à midi l’U 64 croisait dans les parages de l’extrémité sud-ouest de la Sardaigne. Il faisait un temps favorable pour une attaque, ciel en partie bleu, air un peu brumeux, vent de NW force 4, de belles crêtes d'écume blanche sur une mer d’un bleu profond.
A 13.37 h. sur l’avant bâbord, la silhouette d’un navire apparaissait à une distance d’environ 100 Hm. Ce navire était immédiatement reconnu comme étant un grand bâtiment de guerre. Habituellement la visibilité est plus grande en Méditerranée et le plus souvent on voit d’abord les pointes des mâts et on peut observer longtemps les mouvements de l'adversaire pour améliorer sa position sur l'eau. Cette fois, rien de tout celà n'était possible. Le bateau était si près qu’il fallait aussitôt prendre la plongée.
La première observation après l'immersion montrait que l'adversaire virait de 6 à 8 divisions de compas. On ne supposait pas que le sous-marin avait été découvert ; le changement de route faisait plutôt penser au contraitre à une route en zig-zag systématique. U 64 gardait son cap et tentait de se rapprocher le plus possible. Malgré tout l'adversaire pendant les dix minutes suivantes s’éloignait sensiblement sur l’avant et semblait devoir passer hors de portée.
Vers 13.50 h. était en vue un destroyer qui marchait devant le vaisseau de ligne faisant route en zigzag comme l’escorté sous sa protection.
A 13.55 h. l'adversaire virait de nouveau vers l’U 64 qui aussitôt effectuait une série de visées en limitant le plus possible les sorties du périscope et s’apprêtait à tirer deux torpilles par les tubes d’étrave. Le tube tribord était chargé avec une 450mm(1) , le tube bâbord avec une 500mm utilisée pour les vapeurs. Immersion des torpilles règlée à 2,5 m. comme pour l’attaque des navires de commerce. Le destroyer se trouvait environ 10 Hm devant le vaisseau de ligne. Il se rapprochait jusqu’à 6 Hm sans voir l’U 64. Le vaisseau de ligne lui-même se rapprochait également, réduisant la distance au sous-marin qui devait veiller à réduire le sillage de son périscope.
A 14.05 h. lancé à 250 m de distance. Les deux torpilles faisaient but comme visé, à environ 40 m l'une de l'autre, la première approximativement sous la passerelle, la deuxième au centre du navire. A la première observation par le périscope peu après les coups au but, U 64 se trouvait à bâbord et tout près derrière la poupe du bateau torpillé. Celui-ci donnait déjà une forte bande sur bâbord et donnait l’impression qu’il ne flotterait plus longtemps. Malgré tout, le Kplt Moraht se maintenait de nouveau aux abords de celui-ci pour lui décocher encore une torpille en cas de besoin. Avant que le sous-marin ne soit à portée tout près, le bateau chavirait sur bâbord, la poupe s'élèvant encore quelques minutes hors de l'eau, présentant son gouvernail haut dans l'air. A 14.55 h. il s’enfonçait par l’avant dans les profondeurs au point 38.49N 08.11E.
Le 21 Mars à 1 heure du matin, comme l’U 64 repassait sur les lieux du torpillage, quelques épaves repêchées permettaient d’identifier le navire torpillé comme étant le cuirassé Danton.

(1) A bord des U-Boot 14-18 on embarquait des torpilles de calibre 450 et 500mm qui grâce à un adaptateur pouvaient être lancées indifféremment par l’un ou l’autre des tubes.

A noter également la différence d'une heure entre les documents F (GMT) et D (GMT+1). Contrairement à ce que dit Le Miroir, la date du torpillage a eu lieu le 19 et non le 17.

A partir du 23, l'U 64 prenait la route du retour, coulant encore le vapeur armé anglais Eptalofos dont il faisait 8 prisonniers, puis un autre anglais, le vapeur Berberia et pour finir le voilier italien Immacolata. Il rentrait à Cattaro le 27 avec un tonnage coulé de 31165 tonnes.

Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

JPC
Messages : 164
Inscription : dim. déc. 02, 2007 1:00 am

Re: DANTON - Cuirassé

Message par JPC » mer. déc. 12, 2007 8:18 pm

La date du 'Le Miroir" est bien sûr erronée. D'autre part j'ai au cénotaphe des marins MPLF : trois hommes qui ont perdu leur vie avec le Danton : Gabriel Auguste Bressand de Châlon sur Saône, matelot-mécanicien, Goulven Marie Corfa, second-maître mécanicien et Joseph marie Kersaudy matelot de 1e classe. Tous morts le 19 mars 17. J'y ai mis aussi une bonne photo (carte postale) du bateau.
Bonsoir JPC
Jean Pierre Clochon

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8311
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: DANTON - Cuirassé

Message par Charraud Jerome » sam. déc. 15, 2007 9:06 pm

Bonsoir
Comme une photo vaut beaucoup de mots, voici le Danton.

Image

Cordialement
Jérôme Charraud
Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

Avatar de l’utilisateur
JPB
Messages : 35
Inscription : jeu. nov. 15, 2007 1:00 am

Re: DANTON - Cuirassé

Message par JPB » mar. déc. 18, 2007 8:45 pm

salut
le voici vraiement ,à quai dans l'arsenal de toulon,

Image

Avatar de l’utilisateur
JPB
Messages : 35
Inscription : jeu. nov. 15, 2007 1:00 am

Re: DANTON - Cuirassé

Message par JPB » mar. déc. 18, 2007 8:48 pm

et encore ,avec un peu de houle...impressionnant ,non?

Image
au revoir

faber
Messages : 5
Inscription : dim. févr. 24, 2008 1:00 am

Re: DANTON - Cuirassé

Message par faber » dim. févr. 24, 2008 1:30 pm

Bonjour à tous.
En attendant une traduc du KTB dans la journée, voici déjà une localisation du lieu du torpillage. On constate un écart d'un peu plus de 19 milles (si mon calcul est exact) entre les positions données par les français d'une part et celle du KTB d'autre part. Rien de bien surprenant, un point astro ou encore l'entretien de l'estime ne sont pas choses aisées à bord d'un sous-marin.

http://pagesperso-orange.fr/histoiremar ... Danton.jpg

A plus tard pour la suite...
Cdlt
Yves
Une compagnie travaille actuellement dans ce secteur, pour un projet de gazoduc.Ils ont découvert l'épave par hazard celle-ci est donc maintenant parfaitement localisée.Les photos sont très bonnes et on reconnait parfaitement le cuirassé posé sur le fond ainsi que toutes ses tourelles.
Les photos appartiennent au client de la compagnie et ce dernier n'en autorise pas la diffusion.
Il doit faire un communiqué de presse ,mais à ma connaissance ,il n'y a rien à ce jour sur le sujet.
Soyez donc vigilants.
Faber


Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: DANTON - Cuirassé

Message par Ar Brav » dim. févr. 24, 2008 2:48 pm

Bonjour Faber,

Merci pour l'info,

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Répondre

Revenir à « MARINE »